//img.uscri.be/pth/42bf5dc92e34da140ee3d9619070efe9f78ccb62
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

De Zola à Atatürk

De
174 pages
Cet ouvrage a pour objectif de décrire les processus d'intégration sociale d'une communauté turque installée dans une localité minière en Belgique, dès l'aube des années soixante. Il s'agit de retracer les étapes grâce auxquelles cette population ouvrière immigrée est parvenue en un peu plus d'un tiers de siècle à s'établir dans le quartier, à se structurer en associations et organisations, à se faire reconnaître par le pouvoir local ainsi que par le tissu institutionnel du pays d'accueil et, enfin, à s'asseoir à la table des élus locaux.
Voir plus Voir moins

«Compétences Interculturelles» est une collection destinée à présenter les travaux théoriques, empiriques et pratiques des chercheurs scientifiques et des acteurs sociaux qui ont pour but d'identifier, de modéliser et de valoriser les ressources et les compétences interculturelles des populations et des institutions confrontées à la multiplicité des référents socioculturels et aux contacts entre différentes cultures. Les compétences interculturelles se révèlent capitales, notamment dans le double effort d'intégration des personnes issues de migrations, qui doivent à tout le moins se positionner à la fois par rapport à la société d'accueil et par rapport aux milieux d'origine, eux-mêmes en constante transformation. Les travailleurs sociaux au sens large, les enseignants, d'autres intervenants, mais également les décideurs chargés des politiques d'accueil et d'intégration des migrants et des minorités culturelles sont concernés par ce type de compétences professionnelles pour mener, à destination de ces publics, des actions de développement social et pédagogique efficaces. Même si l'objectif de la présente collection est prioritairement de faire connaître les travaux de l'Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations (IRFAM) et de ses nombreux partenaires internationaux, cet espace d'expression est ouvert aux équipes pluridisciplinaires qui souhaitent contribuer à l'approfondissement des savoirs et des savoir-faire en matière de développement interculturel. Les publications en preparation couvrent divers domaines: L'intégration locale de la diversité musulmane en Europe ét en Amérique du Nord; L'emploi et les jeunes femmes issues de l'immigration en Europe; La créativité comme moyen d'éducation à la diversité et à la paix; L'insertion professionnelle des travailleurs qualifiés africains subsahariens en Europe; L'immigration et l'intégration sociale dans des zones semi-urbaines en Belgique et au Canada. La collection bénéficie des apports d'un Comité scientifique international qui a pour rôle d'évaluer les ouvrages et les chapitres d'ouvrage proposés pour publication, ainsi que d'initier des thèmes nouveaux. Le Comité participe à l'orientation de la politique d'édition, de diffusion et de promotion de la collection. Les membres du Comité sont: Barras Christine, Université de Mons-Hainaut Bilge SlrIna, Universités de Montréal et d'Ottawa Bolzman Claudio, UlÙversité de Genève Bultot Alain, Conseil de l'Education et de la Formation, Bruxelles Cohen-Emerique Margalit, Paris Coslin Pierre, Université de Paris V de Tapia Stéphane, Centre National de Recherche Scientifique et UlÙversité M. Bloch, Strasbourg Dehalu Pierre, Haute Ecole Namuroise Catholique Etienne Caroline, Facultés UlÙversitaires Notre-Dame de la Paix de Namur Franchi Vijé, Université de Lyon Il Fortin Clément, Centre Local de Services Communautaires Les Eskers, Amos Gatugu Joseph, Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations, Uège Germain Annick, Institut National de Recherche Scientifique, Montréal Gjeloshaj Kolë, Université Ubre de Bruxelles Belly Denise, Institut National de Recherche Scientifique, Montréal Jacques Paul, Institut Wallon de Santé Mentale, Namur KesteIoot Christian, Université Catholique flamande de Louvain Koukponou Charles, Association Paysanne d'Entraide, d'Information et de Formation, Bohicon LahIou Mohamed, Université de Lyon Il . Liégeois Jean-Pierre, Université Paris V Louis Vincent, Université de Uège Manço Ural, Facultés Universitaires Saint-Louis de Bruxelles Ogay Tania, Université de Genève Raya Lozano Enrique, Université de Grenade Rigoni Isabelle, Université de Warwick Santelli Emmanuelle, Centre National de Recherche Scientifique, Lyon Tisserant Pascal, Université de Metz VilIan Michel, Direction Générale de l'Action Sociale et de la Santé, Namur Vulbeau Alain, Université de Paris X Zemni Sami, Université de Gand Assistance technique: Collection Sophie Tyou, Mediactions, Floreffe Interculturelles »

« Compétences

fondée et dirigée par Altay A. Manço

De Zola à Atatürk: un « village musulman» en Wallonie

Dans la même collection
L. MULLER et S. de TAPIA (éds), Un dynamisme venu d'ailleurs: la création d'entreprises par les immigrés, Paris, Turin, Budapest, L'Harmattan, coll. «Compétences interculturelles », 2004,311 p. J. GATUGU, S. AMORANITIS et A. MANÇO (éds), La vie associative des migrants: quelles (re)connaissances? Réponses européennes et canadiennes, Paris, Turin, Budapest, L'Harmattan, colI. « Compétences interculturelles », 2004, 280 p. U. MANÇO (dir.), Entre reconnaissance et discrimination: et en Amérique du Nord, Paris, Turin, Budapest, interculturelles », 2004, 350 p. la présence L'Harmattan, de l'islam en Europe colI. « Compétences

A. MANÇO

(éd.), Turquie: vers de nouveaux horizons migratoires ?, Paris, Turin, Budapest, L'Harmattan, colI. « Compétences interculturelles »,2004,308 p.

M. VATZ LAAROUSSI et A. MANÇO (éds), Jeunesses, citoyennetés, violences. Réfugiés albanais en Belgique et au Québec, Paris, Turin, Budapest, L'Harmattan, coll. «Compétences interculturelles »,2003,312 p.
D. CRUTZEN et A. MANÇO (éds), Compétences linguistiques et sociocognitives des enfants de migrants. Turcs et Marocains en Belgique, Paris, Turin, Budapest, L'Harmattan, coIl. « Compétences interculturelles », 2003, 126 p.

A. MANÇO, Compétences interculturelles des jeunes issus de l'immigration. Perspectives théoriques et pratiques, Paris, Turin, Budapest, L'Harmattan, coll. «Compétences interculturelles », 2002, 182p.

Christophe Parthoens et Altay Manço

De Zola à Atatürk
en Wallonie

. .

un « village ntusulntan »

Postface de Claudio Bolzman de l'Université de Genève

Dans le cadre de la recherche-action « Cultes et cohésion sociale»

soutenue par la Commission européenne - DG Emploi et Affaires sociales. Avec le concours du Ministère des Affaires sociales et de la Santé de la Région Wallonne (Belgique) et de la ville de Visé

L'Harmattan

Des mêmes auteurs
M. POINSOT, Y. AHI-GRÜNDLER, P. COSLIN et A. MANÇO (éds) Les violences exercées sur les jeunes filles dans les familles d'origine étrangère et de culture musulmane: le développement des capacités de négociation interculturelle et de la prévention (Allemagne, Belgique et France), Paris, Agence pour le Développement des Relations Interculturelles (A.D.R.I.), 2002, 110 p. Traduit en allemand. A. MANÇO et S. AMORANITIS (éds) Diversité, jeunesse et développement social. L'insertion des jeunes d'origine étrangère à l'aube du XXIe s., Bruxelles, Communauté Wallonie-Bruxelles, 2002, 79 p. 1. GATUGU, A. MANÇO et S. AMORANITIS, Valorisation et transfert des compétences: l'intégration des migrants au service du co-développement. La population africaine de Wallonie, Paris, Turin, Budapest, L'Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2001, 165 p.
A. MANÇO, Sociographie de la population turque et d'origine turque: 40 ans de présence en Belgique (1960-2000). Dynamiques, problèmes, perspectives, Bruxelles, Centre des Relations Européennes, Ed. Européennes, 2000, 230 p. Traduit en turc et en néerlandais.

S. FELD et A. MANÇO, L'intégration des jeunes d'origine étrangère dans une société en mutation. L'insertion scolaire, socioculturelle et professionnelle en Belgique francophone, Paris, Montréal, L'Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2000, 218 p.
A. MANÇO et S. AMORANITIS (éds), Délégation Sociales, 1999, 128 p. Traduit en espagnol. par abandon, Mons, Ed. Les Politiques

A. MANÇO, Intégration et identités. Stratégies Bruxelles, Paris, De Boeck-Université,

et positions des jeunes issus de l'immigration, coll. « L'HommelL'Etranger », 1999,245 p.

A. MANÇO, Valeurs et projets des jeunes issus de l'immigration. L'exemple des Turcs en Belgique, Paris, Montréal, L'Harmattan, colI. « Logiques sociales », 1998, 158 p.
A. MANÇO et U. MANÇO (sous la direction de), Turcs de Belgique. Identités d'une minorité, Bruxelles, Info-Türk et C.E.S.R.I.M., 1992,288 p. et trajectoires

A. MANÇO (en collaboration avec A.-M. THlRION, M.-H. DACOS-BURGUES et B. DELANGE), Pauvreté et scolarisation. L'exclusion socioscolaire au niveau de l'enseignement fondamental en Belgique francophone, Bruxelles, Ed. de la Fondation Roi Baudouin, 1992, 165p.

« ... des particules s'échangent entre corps étrangers soumis au frottement; ils s'usent, s'effritent et s'altèrent en surface,

mais s'ajustent etfinissent par se lover. »

@ L'Hannattan, 2005 ISBN: 2-7475-8036-9 E~:9782747580366

Ch. Parthoens

et A. Manço, De Zola à Atatürk:

un « village musulman»

en Wallonie

9

Sommaire
Remerciements
Introduction 1. Une action et une recherche locales...
2. « CuItes et cohésion 3. Une analyse sociale » : réseau international

11

13 13 14 18
et trame théorique

transversale... contexte

4. ... et retour au local:

20 25

5. Cheratte : un « lieu culte » ?

1. Installation de la communauté immigrée turque à CheratteNisé 1.1. Cheratte et l'immigration ouvrière
1.2. Accueil et emploi des travailleurs de quarante turcs dans les années 60-70 à Cheratte

27 27 35 42 45

1.3. Etapes et facteurs

années d'intégration

1.4. Un témoin de l'intégration

2. Structuration 2.1. Origines 2.2. Données

et conditions et caractéristiques démographiques et évolution d'existence sur la scolarité

de vie de la communauté socioculturelles

immigrée

51 51 53

des Turcs de Cheratte

2.3. Organisation 2.4. Conditions 2.5. Données

de la vie du village des familles

57 62 66 70

et de logement

2.6. Projets et bilan de l'immigration

3. Lecture 3.1. Création

du culturel et évolution

et du religieux des mosquées de la mosquée passation relations

à Cheratte et associations Mimar Sinan de style locales

73 73 79 81 84

3.2. Rôles et importance 3.3. Nouveaux et anciens:

de pouvoir, changement

3.4. Bilan et perspectives:

avec le pouvoir local et les riverains

4. Interactions

sociopolitiques

entre populations des Immigrés

immigrées (1968-1974)

et institutions

locales

87 89 92

4.1. Conseil Consultatif 4.2. 1977: un sentiment

Communal d'abandon

Ch. Parthoens

et A. Manço, De Zola à Atatürk:

un « village musulman»

en Wallonie

10 95 95

4.3. Dynamiques

intercommunautaires

et coordinations

sociales depuis 1983

4.3.1. Prémices 4.3.2. Boycott de l'école communale (1990) (CCCV)

97 99 107

4.3.3. Comité de Coordination

CherattelVisé

4.3.4. Actions autour de l'école communale 4.3.5. Crises du foulard islamique 4.3.6. Emergence 4.3.7. De l'avenue 4.3.8. Projet« 4.4. Synthèse du Projet Intégré Cheratte à la place « Atatürk» (PIC)

110 112 122 123 139
151

Cultes et cohésion sociale»

et analyse des observations

Ouvertures

et perspectives générales

Postface.

Analyser

le local, penser

l'international.

Claudio Bolzman

161

Bibliographie 1. Ouvrages, 2. Ouvrages, 3. Articles

sélective du sujet rapports, rapports, mémoires et articles généraux sur Cheratte

167 167 168 170

articles et mémoires

de la presse locale répertoriant des informations sur Cheratte

4. Site important

172

Présentation

de l'IRF AM

173

Ch. Parthoens

et A. Manço, De Zola à Atatürk:

un « village musulman»

en Wallonie

11

Remerciements

Très nombreuses sont les personnes, de Cheratte ou non qui, de près ou de loin, ont contribué d'une manière ou d'une autre à la réalisation de ce travail durant de nombreuses années de participation à des actions sociales, d'observations et de consultations diverses. Il n'est malheureusement pas possible de les énumérer toutes ici. Que toutes ces personnes qui nous ont aidés à faire nos recherches et, en particulier, ce travail de mémoire, ne nous en veuillent pas de ne pas les citer et trouvent, au travers de ces quelques modestes lignes, l'expression de notre reconnaissance. C'est pour nous un devoir, mais surtout un réel plaisir, de pouvoir les en remercier sincèrement. Sans elles, ce travail n'aurait simplement pas vu le jour. Nos remerciements tout particuliers, enfin, vont à nos témoins directs qui, durant les années précédentes, n'ont pas hésité à nous informer à de nombreuses reprises de différentes manières et à nous confier leurs pensées et remarques sur le passé et le devenir de la localité de Cheratte :

Messieurs Marie-Ange Potier, Pierrette Cahay, Bernadette Kinet, Brigitte Pirlet, Martine Bourdoux, CatherineMavroudis, Anne-MarieThirion, Hadia Wells, OyaAkhan, Bernadette Mouvet, Belgin ya gmur, Josiane Cloes, Dina Sensi, Marcel Neven, Marcel Levaux, Pierre Verjans, Ahmet Yardim, Virgilio Berti, Francis Theunissen, ~evki KllIÇ, Murat KllIÇ, Ernur Çolak, Ali KarabaYIr, Etienne Dewandelaer, Julien Boland, Marcel Etienne, Hüsamettin ~enlik, amer GülJrmak, Jean-Marie Kreusch, Jean-Jacques Sini, Mustapha Jamali, Saïd Ail Alla, Spyros Amoranitis, Ural Manço, Dany Germain, Walter Fransen, ... et sans doute bien d'autres encore... qu'ils ne nous en veuillent pas de ne pas les citer nommément.

Mesdames et Ghilaine D'Heur,

Ch. Parthoens

et A. Manço, De Zola à Atatürk:

un « village musulman»

en Wallonie

13

Introduction

1.

Une action et une recherche

locales...

Ce livre a pour objectif de décrire les processus d'intégration sociale d'une communauté turque installée dans une localité minière en Belgique, dès l'aube des années soixante. Il s'agit de retracer les étapes grâce auxquelles cette population ouvrière immigrée est parvenue en un peu plus d'un tiers de siècle à s'établir dans le quartier, à se structurer en associations et organisations, à se faire reconnaître par le pouvoir local, ainsi que par le tissu institutionnel du pays d'accueil, et enfin, à s'asseoir à la table des élus locaux. Nous exposons, ainsi, comment la population originaire de Turquie de Cheratte (commune œ Visé, arrondissement de Liège, Région wallonne) est passée par diverses phases d'installation et d'intégration: quels ont été les facteurs qui ont permis ces avancées? Quels furent les obstacles? Comment furent-ils contournés? Quels problèmes subsistent encore? Nous expliquons plus particulièrement comment une mosquée fut organisée par des immigrants peu scolarisés et comment elle prétend devenir partenaire d'actions sociales et éducatives au sein d'une coordination d'acteurs locaux, dans un faubourg industriel de la Wallonie (partie fédérative francophone au sud de la Belgique). Ce récit est rendu possible par le travail de nombreux acteurs et observateurs, travailleurs sociaux, chercheurs, enseignants, étudiants, simples citoyens, ayant fonctionné ou habité à Cheratte dès le début des années 80 et ayant eu le souci de rendre par écrit le contenu de leurs initiatives, de celles d'autres intervenants ou encore l'objet de leurs observations. Ce texte est donc dans une très large mesure le fruit d'un travail de récolte, de compilation, œ synthèse et d'articulation de rapports, de procès-verbaux de réunions, œ coupures de presse, de données statistiques, de témoignages, d'articles scientifiques, d'ouvrages d'histoire locale, de notes et de brochures diverses. Il fut orchestré par deux observateurs et acteurs ayant eux-mêmes été présents à diverses périodes sur le terrain cherattois et étant eux-mêmes signataires d'un grand nombre desdits documents et notes. Les 150 documents référencés dans la bibliographie en fin de volume représentent la majeure partie des sources d'informations utilisées. On trouve dans cette documentation, à côté d'une bibliographie scientifique et générale, 55 articles de la presse locale couvrant les années 1990 à 2001. Par ailleurs figurent également, dans la liste documentaire, 50 rapports institutionnels (rapports d'activité, rapports de recherche, brochures de présentation d'institutions, etc.) datant de la période 1980-2000. Ainsi, le volume cumulé des documents référencés et analysés atteint quelque 4000 à 5 000 pages. Nous avons choisi dans ce texte de ne pas spécifier chaque référence par une note en bas de page de façon à faciliter la lecture.

Ch. Parthoens

et A. Manço, De Zola à Atatürk:

un « village musulman»

en Wallonie

14

Si cette collection de documents présentés dans la bibliographie finale peut être considérée comme exhaustive eu égard à la description d'une réalité locale, il n'est pas souhaitable d'en diffuser la synthèse avant de l'avoir soumise totalement ou partiellement à la critique des personnes concernées et parfois mentionnées dans le rapport. Le présent document ou ses parties résumées ont ainsi été, dans un premier temps, discutés au sein d'une équipe restreinte comprenant, outre les deux auteurs, Spyros Amoranitis et Dina Sensi œ l'Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations (IRFAM) ainsi que Ural Manço des Facultés Universitaires Saint-Louis (FUSL) œ Bruxelles. S. Amoranitis et U. Manço furent tous deux des intervenants ayant travaillé à Cheratte à diverses époques. figure dans les remerciements - furent contactés et interrogés par rapport à la réception du tout ou des parties de ce texte ou simplement conviés à nous transmettre d'éventuelles remarques ou précisions. Le procédé a permis œ valider le travail de synthèse et de l'enrichir. Ces informateurs appartiennent aux différents groupes vivant à Cheratte et à Visé; ils ont la particularité d'avoir participé à I'histoire récente de cette localité en qualité d'élus, d'acteurs sociaux, de responsables associatifs ou de simples habitants. Leurs remarques, critiques, propositions de nuances, etc. furent ainsi intégrées dans le corps du travail présenté. D'autres personnes consultées ne sont pas des habitants de la localité, mais y ont longtemps travaillé ou travaillent encore en qualité d'intervenants sociaux, d'enseignants ou de chercheurs. Certaines de ces consultations se sont réalisées en groupe sous forme œ réunions thématiques rassemblant des représentants politiques, des habitants, des responsables d'association et des travailleurs sociaux de l'entité, ainsi que d'autres observateurs, chercheurs ou étudiants externes. En plus de contribuer à la dynamisation des liens entre habitants membres de communautés différentes, ainsi qu'entre acteurs, décideurs et citoyens, ces rencontres qui se sont déroulées entre 2001 et 2004 ont également permis une validation œ l'analyse sociohistorique de l'installation, de la structuration et de l'intégration d'une communauté immigrée musulmane dans cette petite commune œ Wallonie. Notre préoccupation méthodologique est ainsi de construire un savoir validé par les personnes ayant contribué à son extraction qui soit diffusable, permettant de mieux comprendre les mécanismes, les facteurs et les freins d'un processus d'intégration locale; un savoir utile, donc, pour les acteurs professionnels ou non de l'intégration socioculturelle, à Cheratte ou ailleurs.. .
Ensuite, divers témoins privilégiés de la vie de la localité

-

dont

la liste

2.

« Cultes et cohésiou

sociale»

:

réseau

international

Ce travail local d'observations et d'analyses s'inscrit dans le cadre d'une vaste
action internationale dénommée « Cultes et cohésion sociale. Construction lÉ la participation sociale dans la différence religieuse: les communautés

Ch. Parthoens

et A. Manço, De Zola à Atatürk:

un « village musulman»

en Wallonie

15

musulmanes locales en Europe et au Canada ». Celle-ci est soutenue par la Commission européenne - Direction Générale (DG) de l'Emploi et des Affaires sociales - dans le cadre du Programme européen de lutte contre la discrimination et pour les droits sociaux fondamentaux et la société civile (article 13 du traité de l'Union). C'est durant l'été 2000, lors d'échanges scientifiques avec des collègues ~ Montréal, que l'idée de ce projet transcontinental a vu le jour. L'action «Cultes et cohésion sociale» est soutenue depuis fin 2001 par la Commission européenne. Il s'agit d'une initiative d'identification, ~ validation et d'échanges transnationaux de «bonnes pratiques» dans le domaine de la lutte contre les discriminations religieuses envers les communautés musulmanes. La coordination de l'action est assurée par l'Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations basé en Belgique. La réalisation de l'action est menée sur le plan transnational avec divers ensembles de partenaires: En Espagne: l'Association des Médiateurs Interculturels d'Espagne (ASMINE) et l'Université de Grenade; En France: l'association «D'un Monde à l'Autre» (DUMALA), Lille, et le Groupe de Sociologie des Religions et de la LaÏcité (GSRL), ainsi que le Groupe d'Analyse des Politiques Publiques, du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), Paris/Cachan; En Italie: l'Association de Recherches et d'Interventions Sociales (PARSEC), Rome; Au Canada: l'Institut National de Recherche Scientifique (INRS) ~ Montréal; Enfin, le Center for Middle Eastern Studies de l'Université de Harvard, dans le Massachusetts, l'Université d'Oxford, en Grande-Bretagne, le Centre d'Etude de l'Islam en Europe (CIE) de l'Université de Gand, le Centre d'Etudes Sociologiques (CES) des Facultés Universitaires Saint-Louis de Bruxelles (Belgique) comptent parmi les institutions qui contribuent à nos travaux. Dans chacun des pays concernés est constitué, autour des institutions porteuses mentionnées, un réseau de partenariat national et local composé ~ plusieurs autres acteurs de terrain et de chercheurs. L'objectif global de l'action est de lutter contre la discrimination religieuse et culturelle que rencontrent les communautés musulmanes en Europe et en Amérique du Nord en les soutenant dans l'articulation démocratique de leurs pratiques cultuelles à l'espace public de leurs communes de résidence, notamment, en mettant en œuvre un travail d'information et de médiation locales qui peut, à. terme, être transféré dans d'autres contextes. Cet objectif sera atteint à travers diverses activités spécifiques comme:

Ch. Parthoens

et A. Manço, De Zola à Atatürk:

un « village musulman»

en Wallonie

16

L'identification et le développement des compétences des acteurs associatifs, des communautés religieuses et des institutions communales en matière de médiation communautaire, de négociation interculturelle, de coordination sociale, d'information, d'éducation et œ sensibilisation à la diversité religieuse et philosophique; l'identification et le soutien d'agents de changement et de diffusion; Le soutien concret des musulmans d'Europe et d'Amérique dans l'inscription positive de leurs pratiques religieuses et éducatives dans l'espace de leurs municipalités; La modélisation de ces bonnes pratiques grâce à des comparaisons œ cas nationaux et/ou locaux à des fins de transfert vers d'autres contextes; La publication et la diffusion des résultats des expériences de lutte contre les discriminations religieuses par des moyens divers et appropriés. L'DE attend donc de ce projet un impact important en matière œ sensibilisation et d'interpellation tant de l'opinion publique européenne que des décideurs politiques et des médias, notamment au niveau local. L'action «Cultes et cohésion sociale» opte ainsi pour une stratégie d'investissement et d'accompagnement rapproché des acteurs locaux dans des espaces municipaux pour une plus ample compréhension et coopération. Les expériences à développer dans les villes européennes et à Montréal ont pour vocation de produire un savoir-faire nouveau et transnational, exigé par les effets de la mondialisation sur nos comportements de tous les jours. L'action vise donc à promouvoir la non-discrimination de la part des administrations publiques locales et de l'opinion publique des Etats occidentaux vis-à-vis des communautés musulmanes immigrées ou non, dans leur accès à des services communautaires ou associatifs religieux, culturels et éducatifs, ainsi que par rapport au plein épanouissement de ces expressions identitaires positives. Il s'1!git aussi d'aider les communautés musulmanes locales dans la recherche d'une articulation plus aisée de leurs pratiques et croyances religieuses à leurs contextes de vie. L'action et l'observation locales permettent d'atteindre un niveau approfondi de connaissance et de compréhension des réalités touchant à la discrimination des musulmans et du culte islamique dans des localités investies. L'action et l'observation locales permettent aussi d'atteindre un savoir pratique sur les modalités les plus efficaces d'une intervention visant à dépasser ces situations de blocage. Conçue comme une recherche-action, l'intervention concrète des équipes partenaires auprès des municipalités et de leurs administrés contribuera à identifier et à valider les pratiques pertinentes de médiation interculturelle, d'information, de sensibilisation, de concertation et de collaboration intercommunautaires en matière de lutte contre les discriminations religieuses et autres, dont souffrent les musulmans d'Europe et d'ailleurs.

Ch. Parthoens

et A. Manço, De Zola à Atatürk:

un

«

village musulman»

en Wallonie

17

Ainsi, les partenaires espagnols, par exemple, optent pour une démarche ce médiation socioculturelle afin de tisser les liens entre les communautés musulmanes elles-mêmes, ainsi qu'entre celles-ci et les dirigeants et riverains non musulmans, afin de dépasser les incompréhensions et suspicions à l'égard des musulmans de Grenade. Il s'agit concrètement d'accompagner la mise en activité d'une nouvelle mosquée. En Italie, c'est d'une activation d'échanges dont il est question, afin ce rapprocher, d'une part, les habitants musulmans et les autres et, d'autre part, les représentants des communautés musulmanes et les services socio-éducatifs et sanitaires de la commune. Il s'agit donc de susciter dans plusieurs municipalités de Rome une intercompréhension, gage de lutte contre les discriminations et la stéréotypie. A Roubaix/Lille, dans le nord de la France, un accompagnement systématique est réalisé et un rôle de «conseil professionnel» est rempli tant vis-à-vis ce la municipalité qu'auprès de la communauté musulmane afin de faire aboutir l'établissement d'un complexe culturel au service de la population musulmane de l'endroit tout en respectant tant les lois de la République que les besoins et attentes spécifiques des citoyens musulmans. En Grande-Bretagne (Birmingham), un travail de réglementation et ce médiatisation est rendu possible à partir des résultats d'études scientifiques observant Ie comportement de l'administration de l'urbanisme vis-à-vis des demandes d'installation de mosquées, et ce sur plusieurs dizaines d'années. Il s'agira de faire remarquer de très grosses distorsions qui existent dans le traitement réservé aux membres de différentes religions. La sensibilisation, l'établissement de preuves et l'information sur une injustice sont la première étape vers sa résorption. Au Canada, à Montréal, un travail d'unification et de mobilisation ce responsables d'associations musulmanes autour d'une plate-forme ce revendications est en cours de réalisation et contribuera à ce que les volontés de ce groupe de citoyens soient relayées au niveau des décideurs politiques. Il s'agit de dépasser les clivages internes autour d'un dénominateur commun. En Belgique, enfin, trois sites sont investis. A Gand, un travail de prise en charge est en cours par une structure universitaire au service de la communauté musulmane. Il s'agit d'inciter les élus locaux à accepter un certain nombre d'aménagements dans le dossier des rites d'enterrement. A Bruxelles, on réalise également une observation scientifique afin de susciter une conscientisation et une modélisation d'une pratique réussie. Elle porte sur l'érection du minaret d'une mosquée de quartier (Schaerbeek). Cet épisode, relaté sous forme ce brochure, servira à d'autres personnes confrontées à un tel besoin. Enfin, à LiègeNisé, on dispense des conseils de manière informelle au groupe musulman dans ses rapports avec les pouvoirs locaux et supra locaux, ainsi qu'avec d'autres groupements existant sur le territoire. La source de cette mobilisation est précisément le présent travail de mémoire sur l'établissement de la communauté turque dans cette localité.