Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Déchets solides ménagers et risques environnementaux au Bénin

De
348 pages
Ce livre est une étude géo-sociologique de la gestion des déchets solides ménagers dans la ville de Porto-Novo au Bénin. L'enquête analyse, d'une part, les pratiques et les formes de réorganisation socio-institutionnelles de cette gestion et esquisse, d'autre part, une évaluation de leurs implications en termes d'inégalités socio-spatiales et de risques sociaux et environnementaux.
Voir plus Voir moins
Etudes africaines
Série Sociologie
Théophane Ayigbédé
Déchets solides ménagers et risques environnementaux au Bénin Pratiques d’acteurs, inégalités sociospatiales et gouvernance urbaine à PortoNovo
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10381-5 EAN : 9782343103815
2
Déchets solides ménagers et risques environnementaux au Bénin
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
Tidiani SIDIBE,L’essentiel du management d’une banque commerciale. Du front office au back-office,2016. Justelle MATSITSA KIANGATA,Conscience historique et devenir des États africains, 2016. Alhousseini MOULOUL,Les Touaregs du Niger.Chroniques des années de braises,2016.Emmanuel KAMDEN,Innovation entrepreneuriale et développement durable en Afrique : défis et opportunités,2016. Albert B. KALONGA LUSE-LUA-NZAMBI,Désarmement, démobilisation et réintégration des enfants-soldats. Échec au Sud-Kivu ?, 2016. Zakaria FADOUL KHIDIR,Anthropologie des populations tchadiennes. Les Béri du Tchad, 2016. Célestin HITIMANA,Rwanda : deux siècles de crimes contre l’humanité, 2016. Maximin Lucien DA,La noix de cajou, levier de développement local au nord-est de la Côte d’Ivoire, Contribution au développement socialement durable, Cas du district du Zanzan : Gontougo et Bounkani, 2016. Ousmane KOUANGBE HOUZIBE,L’impasse démocratique en Afrique francophone : le cas du Tchad. Les dimensions juridiques, politiques et institutionnelles de la démocratisation en Afrique subsaharienne, 2016. Titi PALE,Les femmes victimes de la guerre civile ivoirienne. Récits d’atrocités et (auto) reconstruction, 2016. Blaise SARY NGOY,La problématique de l’émergence des économies africaines, 2016. Maurice M’BRA KOUADIO,Les religions ancestrales des Akan de Côte d’Ivoire. Ethnographie des pratiques contemporaines, 2016. Benoît KOUAKOU OI KOUAKOU,La réussite paradoxale à l’école. Quand réussissent des élèves africains qui avaient peu de chance de réussir, 2016. Patrick DEVLIEGER, Jori DE COSTER, Lambert Nieme, Léon MBADU-KHONDE,Handicap et technologie en contextes africains, 2016. Djilali BENAMRANE,Sankara, leader africain, 2016.
4
Théophane Ayigbédé Déchets solides ménagers et risques environnementaux au Bénin Pratiques d’acteurs, inégalités socio-spatiales et gouvernance urbaine à Porto-Novo
En mémoire de mon père Antoine AYIGBEDE et de ma mère Véronique MARCOS rappelés à Dieu au moment où j’avais le plus besoin de leur affection.
AVANT-PROPOS Le Bénin et le paradigme de la « COP 21 »
En dépit des difficultés qui peuvent être associées à sa ratification et à sa mise en œuvre, l’Accord de Paris qui couronne la « COP 21 » en décembre 2015 marque un tournant dans l’évolution des Etats-nations vers les politiques de protection de l’environnement. Certes, on peut lui reprocher de n’avoir ni mentionné ni enrayé les énergies fossiles (10% d’émissions mondiales de gaz carbonique au travers du transport maritime et aérien) et le nucléaire. Mais l’unanimité affichée par les Etats-nations par la signature de cet accord et l’accélération des ratifications en fait le nouveau paradigme de la politique environnementale des Etats. Cette unanimité montre bien que la volonté politique est à introduire l’humanité dans une culture nouvelle de la protection environnementale. Même Greenpeace, d’ordinaire si critique à l’égard des actions de la puissance publique en direction du climat et de l’environnement, reconnaît que « dans un contexte de repli national lié à l’expansion du terrorisme, cet accord, accepté par 195 parties et l’Union européenne, est un signal géopolitique important. Il contient notamment tout un langage qui traduit la volonté des Etats de lutter de concert contre le dérèglement climatique – un fait relativement nouveau et pour le moins encourageant. En cela, l’accord de Paris est un instrument dont doivent s’emparer tous ceux qui défendent l’environnement pour mettre la pression sur les gouvernements et les acteurs économiques et 1 empêcher les projets climaticides. » . Il faut rester optimiste sur la capacité de l’accord obtenu à la « COP 21 » à impulser un cycle qui dépasse le cap d’une phase supplémentaire de la lutte contre le réchauffement climatique -tel est le crédo de Greenpeace. Nous avons la faiblesse de penser que l’accord de Paris est la base matricielle et le principal référentiel d’une révolution politique qui place l’écologie et la protection de l’environnement au cœur de l’économie de demain. Cet ouvrage s’inscrit dans cette perspective prometteuse : le postulat de base est 1  Greenpeace, « Cop 21 : et après ? », article disponible en ligne sur http://energie-climat.greenpeace.fr/cop21-et-apres?