Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 22,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Droit de cité pour le patrimoine

De
320 pages
La conservation du patrimoine résulte de facteurs complexes, non seulement de choix scientifiques et d’intérêts politiques ou financiers, mais aussi de positions mémorielles, voire d’idéologies. Dans une trentaine de textes ici rassemblés, Jean-Michel Leniaud expose les enjeux de l’habitus patrimonial qui s’est composé pour que, dans la cité, une place soit faite à l’héritage.
Voir plus Voir moins
atrimoine urbain
Presses de l’Université du Québec
JeanMichelLeniaud
atrimoine urbain
Collection dirigée par Lucie K. Morisset
Bouleversés par l’accroissement de la mobilité et des échanges culturels, les rap ports entre les collectivités et leur environnement bâti restent au cœur des construc tions identitaires modernes.Patrimoine urbain, collection de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain (ESGUQAM), propose d’explorer les constitutions matérielles et les configurations imaginaires de cet environnement. De l’architecture à la ville et de la création à la commémoration, les ouvrages de la collection aus cultent le patrimoine sous ses diverses manifestations, afin d’en connaître les atours et les processus, d’apprendre à reconnaître ses surgissements et, au bout du compte, d’accompagner l’attachement des collectivités pour le monde qui les entoure.
L’analyse des idées autant que celle des objets y sont ainsi mises à contribution afin de comprendre les ingrédients qui animent l’environnement et les représenta tions qui forgent le paysage construit ; il s’agit, dans une perspective transversale, de nourrir une réinvention du patrimoine, comme projection dans l’avenir de nos sociétés.
Jeunes chercheurs et chercheurs expérimentés des quatre coins de la planète offrentdansPatrimoine urbain leurs réflexions en partage à un large public, inté ressé par l’histoire, par les constructions mythiques ou simplement par le monde qui l’entoure. Acteurs, décideurs et témoins des scènes architecturales, urbanistiques ou touristiques, citoyens et curieux sont donc conviés à la découverte et au débat.
Droit de cité pour le patrimoine
atrimoine urbain
Collection de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain
AT Déço A Mode of Mobility MicHael Windover 2012, ISBN 9782760535121, 320 pages
MoTÉà éT ŝo àmÉàéméT Vivre sa ville Jean-Claude Marsan– Textes choisis 2012, ISBN 9782760534643, 320 pages
MoTéà, CîTy of Spîéŝ Church Architecture during the British Colonial Period – 17601860 Clarence Epstein 2012, ISBN 9782760534223, 272 pages
HàbîTé ’AmÉîé àû QûÉbéç Ethnographie d'un patrimoine en diaspora Marie-BlancHe Fourcade 2011, ISBN 9782760526532, 304 pages
Là vîé Phénomène de représentation Sous la direction deLucie K. Morisset etMarie-Ève Breton 2011, ISBN 9782760526570, 352 pages
Membre de
Dé à vîé àû pàTîmoîé ûbàî Histoires de forme et de sens André CorbozetLucie K. Morisset 2009, ISBN 9782760524798, 336 pages
Qûé àvéî poû ûééŝ Éîŝéŝ ? What future for which churches ? Sous la direction deLucie K. Morisset,Luc Noppenethomas Coomans 2006, ISBN 2760514315, 624 pages
Lé çombàT û pàTîmoîé À MoTÉà (1973-2003) Martin Drouin 2005, ISBN 2760513564, 402 pages
Léŝ Éîŝéŝ û QûÉbéç Un patrimoine à réinventer Luc NoppenetLucie K. Morisset 2005, ISBN 2760513556, 456 pages
Péŝŝéŝ é ’UîvéŝîTÉ û QûÉbéç Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2 TélépHone:418 6574399Télécopieur:418 6572096 Courriel:puq@puq.caInternet:www.puq.ca
Diffusion/Distribution: Canadainc., 1650, boulevard LionelBertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7 – Tél. : 450 4340306 / 1 800 3632864 Prologue France– Association française des Presses d’université AFPUD Sodis, 128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77 403 Lagny, France – Tél. : 01 60 07 82 99 BelgiquePatrimoine SPRL, avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél. : 02 7366847 Suisse Servidis SA, Chemin des Chalets 7, 1279 ChavannesdeBogis, Suisse – Tél. : 022 960.95.32
La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, pro voquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant cicontre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
Droit de cité pour le patrimoine
JeanMichel Leniaud
DU MêME AUtEUR
L’UTopîé fàÇàîŝé. Eŝŝàî ŝû é pàTîmoîé, préface de Marc Fumaroli, éditions Mengès, 1992
Choîûéŝ pàTîmoîàéŝ, éditions Norma, 2001
Léŝ Açhîpéŝ û pàŝŝÉ : é pàTîmoîé éT ŝo hîŝToîé, éditions Fayard, 2002
CàTàoàé àvàT pûbîçàTîo é BîbîoThèûé éT Açhîvéŝ àTîoàéŝ û QûÉbéç éT BîbîoThèûé éT Açhîvéŝ Cààà Leniaud, JeanMichel Droit de cité pour le patrimoine (Patrimoine urbain ; 10) Comprend des réf. bibliogr. et un index. ISBN 9782760537545
1. Patrimoine historique. 2. Biens culturels – Protection. 3. Patrimoine historique – France. I. Titre. II. Collection : Patrimoine urbain ; 10.
CC135.L462 2013
363.6’9
 C20139405178
Les Presses de l’Université du Québec reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada et du Conseil des Arts du Canada pour leurs activités d’édition.
Elles remercient également la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Couverture Conception –Rîçhà Hoŝo Photographies 1. La citadelle Vauban, à Lille :Pîéé Chéûvà/PhoTooŝTop.  2. Le palais de justice d’AixenProvence construit sur l’emplacement de l’ancienne prison : BoûéT/Apàçà/Aîà.f. 1  4 3. Coffret issu de la collection privée d’Albert Germeau, actuellement conservé au musée national du Moyen Âge de Cluny à Paris :RMN-Gà Pààîŝ/Fàçk Ràûx. 3 2  4. Opération de réhabilitation d’un immeuble parisien en gardant sa façade : J. C. PàTTàçîî/Ubà Imàéŝ Sévé.
Collection iconograpHique Coîé MàTî
Mise en pages ITéŝçîpT
é DÉpôT Éà : 3 TîméŝTé 2013  Bibliothèque et Archives nationales du Québec  Bibliothèque et Archives Canada
©2013 – Péŝŝéŝ é ’UîvéŝîTÉ û QûÉbéçTous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés
Imprimé au Canada
Avantpropos
ontraîrement auX apparences, la transmîssîon du patrî-elle se constCruît partîellement pour d’autres, résulte de la superposîtîon moîne résulte d’opératîons compleXes qu’on n’a pas fînî d’ausculter. Pour les uns la tradîtîon s’înente totalement, d’apports îmmémorîels pour d’autres encore. L’hîstorîen, l’ethnologue, l’anthropologue, le bîologîste apportent chacun leur parcelle de réponse à une questîon compleXe. Icî, on însîstera sur le faît que la transmîssîon suppose un testateur, lequel prend tantôt la forme d’une personne phy-sîque, un chef par eXemple, tantôt celle d’une personne morale, d’un groupe socîal ou famîlîal. Maîs elle suppose également que le récîpîendaîre du legs, luî-même personne physîque ou morale, accepte le legs quî luî est
VIII
DR O I TD EC I T ÉP O U RL EPAT R I M O I N E
plus ou moîns formellement faît. L’hîstoîre abonde de rejets massîfs, celle des réolutîons notamment, maîs en dehors de ces cîrconstances eXtra-ordînaîres, c’est quotîdîennement que le patrîmoîne faît l’objet de trî, de sélectîon, de destructîon.
Dîstînguons deuX catégorîes de médîateurs quî présîdent à cette opératîon quotîdîenne. Les uns, spécîalîstes du sujet, qu’îls soîent conser-ateurs, restaurateurs ou saants, utîlîsent des crîtères qu’on pourraît désîgner comme « autonomes » parce qu’îls résultent d’une réfleXîon méthodologîque propre auX dîscîplînes, archéologîe, ethnologîe, hîstoîre de l’art… dont îls sont spécîalîstes : îls décîdent de l’întérêt des artefacts en les comparant les uns auX autres, en organîsant des classîfîcatîons, en défînîssant des prototypes et des échantîllons représentatîfs, en effectuant des trîs, puîs des destructîons. L’autre catégorîe de médîateurs constîtue un groupe înorganîquement constîtué, oîre hétéroclîte : on y troue les décîdeurs, les proprîétaîres des artéfacts, des groupes socîauX, etc. CeuX-là utîlîsent des crîtères de sélectîon qu’on pourraît caractérîser comme « hété-ronomes » car îls ne sont pas lîés à la nature même des artéfacts : tantôt îl s’agît du coût trop lourd de la conseratîon, tantôt de l’enrîchîssement qu’împlîquera la destructîon, tantôt de conflîts d’întérêts publîcs, entre le patrîmoîne et, par eXemple, les împératîfs d’hygîène, de sécurîté, d’amé-lîoratîon des moyens de communîcatîon et de rentabîlîsatîon, oîre aec une eXîgence encore plus dîffuse et confuse : celle de modernîté.
La conseratîon patrîmonîale suscîte, on le oît, des arbîtrages, qu’on résout souent au détrîment de celle-cî, et ce, pour des raîsons contestables. Les crîtères du conserateur, du restaurateur et du saant sont crîtîquables parce qu’îls s’înscrîent dans un saoîr luî-même contîn-gent, mobîle et frappé plus ou moîns îte de sénescence. CeuX qu’adoptent les autres catégorîes d’opérateurs sont dîctés par le projet de faîre du pro-fît, des calculs polîtîques à courte ue souent et le refus de reconnaïtre que la modernîté n’est pas toujours durable.
Néanmoîns, la sélectîon du patrîmoîne ne tîent pas seulement à des choîX scîentîfîques ou à des conflîts d’întérêts, sî îolents soîent-îls. Elle résulte aussî de dîscordes mémorîelles. Sous son apparente unanîmîté, le passé est gros de passîons que l’hîstorîen, le conserateur et le restaurateur ne peuent que réeîller. Que faut-îl conserer d’un passé tumultueuX ? Cette foîs, la réponse ne tîent pas auX facteurs éoqués plus haut, maîs à des posîtîons, oîre des partîs îdéologîques entre lesquels îl faut trancher, quand îl ne faut pas tenter de les unîr. Le droît à la mémoîre ne faît pas bon ménage aec le deoîr d’oublî ; le projet d’unîté du corps socîal dîerge de l’attentîon portée auX mînorîtés et auX communautés.
Au total, la conseratîon du patrîmoîne résulte de facteurs autre-ment plus compleXes que ceuX qu’André Chastel aaît îndîqués en 1980 : le patrîmoîne ne découle pas seulement de l’împortance du sacrîfîce que l’on consent à sa sauegarde ; en partîculîer, sî on entend par « sacrîfîce » des choîX opérés pour de raîsons fînancîères. Et c’est précîsément parce qu’elle met en œure de multîples crîtères qu’on est en droît de contester
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin