//img.uscri.be/pth/fa61e5f3e8c27fa7fa3020d33a6754f4eafaaac4
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Du destin d'un peuple

De
158 pages
Malgré ses 50 ans d'indépendance, le Sénégal demeure plus que jamais un pays à bâtir. Les présidents se succèdent, les gouvernements et les hommes aussi. Mais le grand problème des Sénégalais, ce sont les Sénégalais eux-mêmes, c'est-à-dire leurs comportements et pratiques. Il en est de même pour le continent africain, soumis au néocolonialisme. L'Afrique reste incapable de résoudre elle-même ses problèmes et de relever ses propres défis. Ce qui doit pousser les africains à se mettre au travail.
Voir plus Voir moins
Ngor Dieng Du destin d’un peuple Réflexions sur le Sénégal et l’Afrique
Du destin d’un peuple Réflexions sur le Sénégal et l’Afrique
NGOR DIENG Du destin d’un peuple éflexionssurleSénégaletl’Afrique
© L'HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-30467-0 EAN : 9782336304670
DÉDICACES
A mon père Aliou Dieng qui, plus qu’un papa adoré, est pour moi un modèle de bonté et de désintéressement. Il m’a insufflé le sens de la grandeur, les valeurs de patriotisme et de service désintéressé de la communauté ; A ma mère Amy Faye pour tout ce qu’elle représente pour moi et que je ne peux exprimer par des mots ; A ma chère épouse Marième Camara pour son soutien moral et intellectuel constant ; A feu le Professeur Sémou Pathé Guèyepour l’estime qu’il me portait, mais aussipour avoir fait cette prophétie, en me dédicaçant son livreDu bon usage de la démocratie en Afrique: «A Ngor Dieng, avec mes encouragements et l’espoir de te lire un jour». Professeur, veuillez enfin, avec plaisir, me lire Outre-tombe !A Bassirou Ndiaye qui est pour moi une référence de par sa vertu, sa lucidité et sa sérénité. Grand Bass, merci de m’avoir toujours soutenu et encouragé ; A mes frères et sœurs, de par le sang et de par la pensée ; A tous les patriotes qui, loin de se servir du Sénégal, font preuve d’un dévouement sans faille au service de la nation.
7
REMERCIEMENTS
Je voudrai remercier vivement : Mamadou Sy Albert qui a accompagné et diffusé mes premières contributions alors qu’il était le chef de la rédaction deTaxi-le journal. Sa modestie reflète la véritable posture d’un intellectuel ; Amadou Alpha Sy pour son soutien. Je salue sa générosité intellectuelle et son esprit d’ouverture ;Abdou Karim Diallo et Waly Ba pour leurs soutien et collaboration ô combien décisifs dans la naissance de ce livre ; Mamadou Moustapha Diaw, psychologue conseiller et Mamadou Moustapha Dieng, principal de collège pour leurs précieuses remarques et corrections ; Mme Diouf née Ngakane Gning, directrice du centre culturel de Kaolack pour son soutien désintéressé ; Mme Ndiaye née Mariama Dione, pour son assistance; Mes condisciples du département de philosophie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar qui n’ont jamais cessé de m’encourager ; Enfin «Je remercie tous mes maîtresde m’avoir arraché des ténèbres de l’ignorance et fait découvrir les joies et les délices de la connaissance»Maître Sidiky Kaba
9