//img.uscri.be/pth/760c9cbeaad5c6560464fd281a851b1811fc7d77
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 29,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Dynamiques métropolitaines et développement touristique

De
316 pages
C'est à partir des dernières décennies du xxe siècle que la ville est véritablement devenue un pôle touristique. Depuis, les activités liées à la fonction touristique contribuent au développement d’une nouvelle attractivité de la ville de type participatif. Mais la mondialisation de l’économie insère la ville dans un processus d’inter-nationalisation de plus en plus exigeant qui demande la mise en œuvre de stratégies sans cesse renouvelées pour développer et maintenir une destination attrayante. C’est sur cette relation étroite entre le tourisme et la métropole dans un contexte de mondialisation que porte cet ouvrage. Les auteurs montrent le visage transformé de la métropole par l’action du tourisme urbain--métropolitain, qui procure une diversité inédite sur les plans naturel, récréatif, culturel et événementiel, à l’aide d’exemple européens, américains et canadiens. Ils s’intéressent ensuite à trois métropoles touristiques, Paris, Bruxelles et Montréal, et aux nouvelles réalités auxquelles celles-ci sont confrontées. Enfin, les auteurs proposent une réflexion sur la dynamique mondialisation--métropolisation--tourisme qui expose comment la mise en tourisme de nouveaux espaces, comme ceux d’Istanbul, de Kuala Lumpur, de Shandong et d’Alger, peut révéler les enjeux de ce processus et faire émerger des modèles de développement pouvant être partagés d’un pays à l’autre.
Voir plus Voir moins

Sous la direction de
BOUALEM KADRI
Dynamiques métropolitaines
et développement
touristiquecollection
TOURISME
La collection Tourisme propose une lecture novatrice du tourisme
à travers le prisme des sciences humaines et sociales. S’adressant aux
chercheurs et étudiants autant qu’aux gestionnaires et pr sionnels ofes
de l’industrie cet, te collection offre un large panorama de livres fon­
damentaux et de recherches empiriques touchant le dévelop pement
du tourisme au Québec et dans le monde.
Par la présentation de recherches rigoureuses, de théories et de
cas concrets, les ouvrages qui la composent souhaitent alimenter les
chercheurs et les décideurs en leur proposant une lecture scientifque
des principaux enjeux du tourisme, de manière à nourrir la planif­
cation et l’action des gouvernements tout comme celles des entreprises
touristiques.
Bruno Sarrasin
Comité scientifique de la collection
Oliver Dehoorne, Université des Antilles et de la Guyane (Martinique)
Christiane Gagnon, Université du Québec à Chicoutimi
Alain A. Grenier, Université du Québec à Montréal
Mimoun Hillali, Institut supérieur international du tourisme (Maroc)
Katia Iankova, Memorial University of Newfoundland
Louis Jolin,éal
Marie Lequin, Université du Québec à Trois ­Rivières
Franck Michel, Université de Corte
Bernard Schéou, Université de Perpignan
Georges Tanguay, Université du Québec à Montréal
Xuan Lan Vo Sang, Université Van Lang (Viêt ­Nam)Dynamiques métropolitaines
et développement
touristiquePresses de l’Université du Québec
Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2
Téléphone : 418 657-4399 Télécopieur : 418 657-2096
Courriel : puq@puq.ca Internet : www.puq.ca
Diffusion / Distribution :
Canada Prologue inc., 1650, boulevard Lionel-Bertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7
Tél. : 450 434-0306 / 1 800 363-2864
France AFPU-D – Association française des Presses d’université
Sodis, 128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77 403 Lagny, France – Tél. : 01 60 07 82 99
Belgique Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél. : 02 7366847
Suisse Servidis SA, Chemin des Chalets 7, 1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél. : 022 960.95.32
La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits.
Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, provoquant une baisse des
ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des
professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour
l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
Membre deSous la direction de
BOUALEM KADRI
Dynamiques métropolitaines
et développement
touristiqueCatalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec
et Bibliothèque et Archives Canada
Vedette principale au titre :
Dynamiques métropolitaines et développement touristique
(Collection Tourisme)
Comprend des références bibliographiques.
Comprend du texte en anglais.
ISBN 978-2-7605-4167-2
1. Tourisme urbain. 2. Métropolisation. 3. Mondialisation. I. Kadri, Boualem.
II. Collection : Collection Tourisme (Presses de l’Université du Québec).
G155.A1D96 2014 338.4’791 C2014-941767-5
Les Presses de l’Université du Québec
reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada
par l’entremise du Fonds du livre du Canada
et du Conseil des Arts du Canada pour leurs activités d’édition.
Elles remercient également la Société de développement
des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Conception graphique
Richard Hodgson
Images de couverture
iStock
Mise en pages
Interscript
e Dépôt légal : 4 trimestre 2014
› Bibliothèque et Archives nationales du Québec
› Archives Canada
© 2014 – Presses de l’Université du Québec
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés
Imprimé au CanadaTable des ma Tières
Liste des fgures .................................................xv
Liste des tableaux ............................................xvii
Introduction
La mondialisation, la métropolisation
et la mobilité touristique :
une dynamique triomphante ...................... 1
Boualem Kadri
Bibliographie .......................................................... 8
PARTiE 1 – LA méTRo Po LE, un vis Ag E
div ERsifié PAR LE Tou Rism E
ET L’évén EmEn T ................................ 9
Chapitre 1
L’habitabilité récréative et écologique
des métropoles contemporaines :
une ressource territoriale majeure .......... 11
Jean CorneloupVIII Dynamiques métropolitaines et développement touristique
1. Les formes touristiques urbaines ...........................................................12
1.1. La modernité touristique .............................................................13
1.2. La postmodernité touristique ......................................................14
1.3. L’altertourisme ..............................................................................16
2. La territorialité, l’habitabilité et le tourisme .........................................18
2.1. La territorialité sportive et la modernité touristique .................19
2.2. La postmodernité touristique et son ancrage local ..................21
2.3. La forme transmoderne et l’altertourisme .................................23
2.4. La discussion .................................................................................26
3. La naturbanité des métropoles ..............................................................27
Conclusion......................................................................................................31
Bibliographie ..................................................................................................33
Chapitre 2
La métropole culturelle : un nouveau visage de la triade
mondialisation-métropolisation-mise en tourisme ? Les cas
de Marseille et de Montréal ...............................................................37
Valérie Burnet et Boualem Kadri
1. L’approche méthodologique .................................................................39
2. La métropole culturelle : de l’avantage stratégique
à la nécessité conceptuelle ....................................................................41
3. La transformation de la métropole : la pertinence des stratégies
culturelles et touristiques .......................................................................43
4. Le portrait de deux métropoles culturelles en devenir :
marseille et montréal .............................................................................46
4.1. La présentation des métropoles ..................................................46
4.2. La métropole culturelle : un processus dynamique
de projets ......................................................................................47
4.2.1. un projet culturel ............................................................48
4.2.2. un projet économique ....................................................51
4.2.3. un projet de gestion .......................................................52
4.2.4. un projet social ................................................................53
4.2.5. un projet urbain ..............................................................54
5. La métropole culturelle, stade ultime d’une métropole ? ...................55
Conclusion......................................................................................................57
Bibliographie ..................................................................................................59Table des matières IX
Chapitre 3
Le rôle des grands événements dans le développement
touristique des destinations métropolitaines :
le cas de Montréal avec les Jeux olympiques de 1976 ...................61
Mohamed Reda Khomsi
1. Le cadre théorique et la méthodologie ................................................62
2. montréal et les Jeux olympiques d’été de 1976 ..................................65
3. Le cas montréalais et le poids des acteurs dans le développement
touristique par le biais de grands événements ....................................68
4. Les Jeux olympiques comme projet urbain ..........................................69
5. La gouvernance, une condition nécessaire pour la réussite
d’un développement touristique par le biais de grands
événements .............................................................................................71
Conclusion......................................................................................................72
Bibliographie ..................................................................................................73
Chapter 4
Metropolitan Development and Urban Tourism
in the United States..............................................................................77
Costas Spirou
1. urban Economic development and the Postwar f iscal stress ...........79
2. The Role of Private-Public Partnerships in Constructing
the City of Play ........................................................................................81
3. infrastructure development and the Tourist City ...............................83
4. The n ew infrastructure and the Role of mega-Events
in Economic g rowth ..............................................................................87
5. stadium Construction As a Contributor to the urban
Tourist strategy .......................................................................................89
6. The Pursuit of the Convention Centre strategy ..................................91
7. The increasing importance of the urban Physical Terrain..................93
Conclusion......................................................................................................94
References 96X Dynamiques métropolitaines et développement touristique
PARTiE 2 – LEs mé TRo Po LEs An CiEnn Es ET LEs RéALiTés
nouv ELLEs d E L’ACTivi Té Tou Ris Tiqu E ..............................99
Chapitre 5
Paris, tourisme et métropolisation : une approche
par les pratiques touristiques ...........................................................101
Laurie Lepan
1. La caractérisation des logiques urbaines et touristiques de Paris ....104
1.1. L’histoire urbaine et touristique de la capitale française ........104
1.2. Les logiques métropolitaines et touristiques
contemporaines ..........................................................................106
2. La complexité de l’échelle touristique parisienne
au regard des pratiques .......................................................................109
2.1. une centralisation forte et dominante des pratiques
touristiques .................................................................................110
2.2. des pratiques touristiques métropolitaines fortement
dépendantes ...............................................................................114
Conclusion....................................................................................................118
Bibliographie ................................................................................................119
Chapitre 6
Bruxelles : le projet urbain au service de la ville
internationale ? Enjeux et perspectives du redéploiement
touristique et événementiel sur le plateau du Heysel .................121
Priscilla Ananian
1. Bruxelles, ville internationale ...............................................................121
1.1. Le tourisme et l’internationalisation de Bruxelles ...................122
1.2. Le développement du tourisme et de l’événementiel
à partir du projet urbain ............................................................122
1.3. La méthodologie ........................................................................124
2. L’urbanisme, le développement de l’activité touristique
et les dynamiques métropolitaines .....................................................124
2.1. L’émergence de nouveaux référentiels de l’action publique :
ville internationale et ville événementielle ..................................125
2.2. Le tourisme et l’événementiel intégrés
au projet urbain politique .........................................................126
2.3. Le tourisme et l’événementiel comme leviers du projet
urbain opérationnel ...................................................................127
3. L’urbanisation du plateau du Heysel et l’événementiel
à Bruxelles .............................................................................................129
3.1. L’Expo 58 et le tournant de l’urbanisme bruxellois ................130Table des matières XI
3.2. L’évolution du plateau du Heysel et des activités
événementielles après 1958 ......................................................131
3.3. Le plateau du Heysel dans le Plan de développement
international de Bruxelles ..........................................................133
3.4. Le plateau du Heysel dans le projet de Plan régional
de développement durable .......................................................134
4. Le projet n Eo : nouveau dessin, ancien dessein pour le plateau
du Heysel ...............................................................................................137
4.1. Les enjeux de développement et d’aménagement
du projet n Eo ............................................................................137
4.2. Le portage politique et le montage opérationnel
du projet urbain .........................................................................139
Conclusion....................................................................................................141
Bibliographie ................................................................................................144
Chapitre 7
Le tourisme et le développement territorial par le sport :
étude de cas sur le Parc olympique de Montréal .........................147
Romain Roult, Sylvain Lefebvre et Jean-Marc Adjizian
1. La méthodologie ...................................................................................149
1.1. La première phase ......................................................................149
1.2. La seconde phase .......................................................................149
2. q uelques faits historiques sur le développement du Parc
olympique de montréal 150
3. Le portrait et les tendances du secteur récréotouristique
montréalais et l’état du sport au Parc olympique de montréal .......152
3.1. un paysage récréotouristique montréalais distinctif
par rapport aux autres métropoles nord-américaines ............152
3.2. L’état du sport sur le site du Parc olympique de montréal ....153
4. Les aspects conceptuels .......................................................................155
4.1. Les méga-événements, les Jeux olympiques
et le développement territorial .................................................155
4.2. Le tourisme sportif, les grands équipements sportifs
et le développement récréotouristique ....................................156
5. Les résultats ...........................................................................................158
5.1. une vocation sportive dominante pour le Parc olympique
dans une vision d’ensemble cohérente 158
5.2. une cohabitation de tous les créneaux sportifs,
mais avec plusieurs priorités......................................................159XII Dynamiques métropolitaines et développement touristique
5.3. des problématiques centrales : accessibilité économique,
gouvernance et concertation entre les acteurs .......................160
5.4. un certain consensus sur le toit, mais un besoin
fagrant de mise à niveau des équipements
et des lieux sportifs existants.....................................................163
6. La discussion .........................................................................................165
Conclusion....................................................................................................168
Bibliographie ................................................................................................170
PARTiE 3 – LEs mé TRo Po LEs ET LEs En JEux d E LA mis E
En Tou Rism E ...........................................................................173
Chapitre 8
Istanbul : un modèle de développement et de tourisme
urbain tiraillé entre l’Occident et l’Orient .....................................175
Nilgün Tutal Cheviron
1. une brève histoire urbaine d’istanbul ................................................178
2. de nouvelles ambitions pour istanbul :
une ville vitrine postindustrielle ...........................................................180
3. de nouvelles infrastructures, de nouveaux instruments ...................183
4. La diversifcation de l’offre touristique ...............................................186
4.1. La Biennale d’art contemporain 187
4.2. La montée en puissance des musées d’art moderne ..............188
4.3. istanbul, ville de congrès internationaux .................................191
5. de nouvelles clientèles touristiques ....................................................191
6. Le tourisme et l’embourgeoisement ...................................................193
Conclusion....................................................................................................196
Bibliographie ................................................................................................200
Chapitre 9
La transformation de Kuala Lumpur : une réponse
aux défs posés par la mondialisation .............................................203
Stéphane Bernard
e1. L’entrée de la malaysia dans le xxi siècle ..........................................204
2. L’amélioration de la fuidité du transport des passagers ..................209
3. KL sentral et le terminal aérien urbain (KLCAT) ................................213
4. Le développement du multimedia super Corridor (ms C) ...............215Table des matières XIII
5. Cyberjaya : une ville intelligente au cœur du périmètre
multimédia ............................................................................................217
6. L’aéroport KLiA : une plaque tournante régionale et mondiale
en transport aérien ...............................................................................218
7. Putrajaya : une nouvelle capitale administrative pour la malaysia ...221
8. une ville symbolique pour renforcer la cohésion nationale .............225
9. d’une capitale nationale à la ville globale ? .......................................229
Bibliographie ................................................................................................230
Chapter 10
Promoting Integrated Regional Development by
Tourist Brand-Building : A Case Study of the Blue
and Yellow Economic Zones, Shandong, China ...........................233
Feng Xu, Jing Li, and Shuaishuai Li
1. Literature Review ..................................................................................235
1.1. n iche Theory ..............................................................................235
1.2. Regional Brands ..........................................................................236
1.3. Area of study 237
2. methodology ........................................................................................239
2.1. index system 239
2.2. Evaluation of n iche o verlap .....................................................239
2.3. n iche intensity ....................................................241
3. Results and f indings .............................................................................243
3.1. The measurement of the n iche o verlap matrix .....................243
3.2. in-depth Analysis of the n iche oindex ........................244
3.3. Analysis of n iche intensity.........................................................245
4. discussion and Conclusions.................................................................248
4.1. suggestions for individual Cities...............................................248
4.1.1. q ingdao: Expansive and specialized strategies .........249
4.1.2. Yantai and Weifang: dislocation Competition
and intensive strategies ................................................249
4.1.3. dongying, Weihai, Rizhao and Binzhou: Expansive
and dislocation Competition strategies .....................250
4.1.4. The f ormation mechanism of a Regional Brand ........252
4.2. Conclusions .................................................................................252
4.3. Limitations and f uture Research ...............................................255
References ....................................................................................................255XIV Dynamiques métropolitaines et développement touristique
Chapitre 11
La métropolisation et la mise en tourisme d’Alger :
deux processus décalés pour une ambition commune ...............259
Amel Baziz, Ali Hadjiedj et Boualem Kadri
1. Alger : impacts civilisationnels et héritages urbains ...........................260
2. La suprématie d’Alger dans le réseau urbain national ......................262
3. La politique urbaine et la métropolisation d’Alger : succession
de plans et faiblesse des instruments d’organisation de l’espace ....264
3.1. un diffcile processus de transformation de l’espace ..............264
3.2. Les grands projets métropolitains et l’internationalisation
d’Alger .........................................................................................268
4. Le tourisme peut-il devenir un levier réel de la métropolisation
d’Alger ? .................................................................................................271
4.1. La lente reconnaissance de la fonction touristique .................271
4.2. La métropolisation et la mise en tourisme d’Alger :
des projets à intérêt partagé .....................................................274
Conclusion....................................................................................................278
Bibliographie ................................................................................................278
Conclusion
La mise en tourisme, une compétence singulière
et stratégique de la métropole ? ......................................................281
Boualem Kadri
Bibliographie ................................................................................................284
Notices biographiques ..............................................................................285
AVIS AU LECTEUR
Les articles du présent ouvrage ont été soumis à un processus
d’évaluation scientifique par les pairs.lisTe des figures
f igure 5.1 – Le Louvre, entre patrimoine
et modernité ............................................... 107
f igure 5.2 – La modernité, une modalité
majeure de l’attractivité touristique
des métropoles ........................................... 108
f igure 5.3 – La construction historique
de la centralité touristique parisienne ........ 110
f igure 5.4 – Les lieux les plus pratiqués
par les touristes à Paris ............................... 112
f igure 5.5 – Les mobilités touristiques
fortement centralisées ................................ 113
f igure 5.6 – La fréquentation touristique
des lieux à une échelle régionale .............. 115XVI Dynamiques métropolitaines et développement touristique
f igure 6.1 – Le tourisme et l’événementiel dans la spatialisation
du référentiel de ville internationale ...................................................128
f igure 6.2 – Les axes et les pôles de développement touristique
en projet (Projet de PRdd , 2014) .......................................................136
f igure 6.3 – Le projet lauréat pour le réaménagement
du plateau du Heysel (phase 1) ..........................................................140
f igure 7.1 – Carte de localisation des principales installations
du Parc olympique de montréal et de ses alentours .........................154
f igure 7.2 – synthèse des principaux éléments mentionnés
par les acteurs interrogés au sujet du développement
du Parc olympique de montréal .........................................................165
f igure 9.1 – La conurbation de la Klang valley et le multimedia
super Corridor ......................................................................................208
f igure 9.2 – Kuala Lumpur : le réseau ferroviaire pour passagers ...........210
f igure 9.3 – Le terminal pour passagers de KL sentral ............................214
f igure 9.4 – Plan de la ville de Putrajaya ...................................................222
f igure 9.5 – Putrajaya : la grande mosquée Putra ....................................223
f igure 10.1 – The Blue and Yellow Economic Zones ...............................234
f igure 10.2 – Brand umbrella ....................................................................247
f igure 10.3 – The structure of urban Tourism Brands ............................248
f igure 10.4 – The f ormation mechanism of a Regional Brand ..............252
f igure 11.1 – Carte des pôles touristiques et repères
de la métropolisation à Alger ..............................................................276lisTe des Tableaux
Tableau 2.1 – Caractéristiques
de la métropole culturelle ............................ 49
Tableau 9.1 – malaysia : nombre de
touristes internationaux et recettes
touristiques .................................................. 205
Table 10.1 – urban Tourism Brands, 2012 ...... 238
Table 10.2 – index system of urban
Tourism Branding Attributes
in the Blue and Yellow
Economic Zones ......................................... 240
Table 10.3 – Yearbook and Websites .............. 242
Table 10.4 – n iche o verlap matrix
of the urban Tourism Brand system ........ 243XVIII Dynamiques métropolitaines et développement touristique
Table 10.5 – n iche Competitive Pressures in the urban
Tourism Brand system .........................................................................244
Table 10.6 – n iche o verlap Exponent matrix of the urban
Tourism Brand system 245
Table 10.7 – n iche intensity of the urban Tourism Brand system ........246
Tableau 11.1 – évolution des indices de primatie selon les données
des différents recensements en Algérie, 1966-2008 .........................264
Tableau 11.2 – Projets d’investissements publics, en 2012 ....................273
Tableau 11.3 – Projets d’investissement privés, en 2012 ........................273inTroducTion
La mondialisation, la métropolisation
et la mobilité touristique
Une dynamique triomphante
Jadis peu utilisé dans la littérature scientifique,
le terme « mondialisation » est, depuis une tren-Boualem Kadri
taine d’années, d’un usage courant. Il s’agit d’une
expression qui dissimule des significations diverses,
mais aussi des enjeux (sociaux, politiques,
stratégiques) qui prennent forme au cours du temps.
Mais qu’est-ce que la mondialisation et son rapport
à la ville et à la métropole ?
La mondialisation, un terme qui ne laisse
personne indifférent, est un processus dynamique
ayant un ancrage géohistorique profond, tout en
présentant une évolution continue dans le temps
qui, sur le plan du processus d’urbanisation, subit
une transformation passant d’une forme
hiérarchique à celle du réseau (Grataloup, 2012, p. 431).
La littérature scientifique nous fera remarquer
qu’il existe plusieurs étapes de la mondialisation
ou des mondialisations rapportées à différentes
périodes historiques de l’humanité. En se limitant
à des périodes plus proches, on observera avec 2 Dynamiques métropolitaines et développement touristique
Mongin (2005) trois mondialisations depuis le Moyen Âge : la première,
qui couvre la période Moyen Âge-début de la Renaissance, s’appuie déjà
sur des villes marchandes importantes ; la deuxième, qui s’étend du
exix  siècle à 1914, se développe davantage au rythme de la révolution
industrielle et des réalisations techniques et technologiques qui s’en
suivent. Les villes prennent alors une place et un rôle prépondérant. L’État
se retire peu à peu, tout en privatisant nombre de services, phénomène
qui caractérise la troisième mondialisation, celle que nous connaissons
aujourd’hui, liée notamment au développement de l’économie industrielle
et des services, ainsi qu’aux nouvelles technologies, qui montre des
transformations et des ruptures importantes : « [Cette période] inaugure des
ruptures historiques majeures en fusionnant la diversité des
économiesmonde en une seule économie-monde. C’est cette fusion qui autorise à
la qualifier de “globale” » (Mongin, 2005, p. 138).
Nous le voyons, la troisième mondialisation porte en elle les
caractéristiques d’une étape importante où se mêlent divers processus
économique (capitalisme industriel, économique, financier), politique et social
(confrontations urbaines), urbanistique (développement des villes et
métropoles). Cette troisième mondialisation exprime aussi un changement dans
la modernité portée par les villes, changement qualifié par Ascher (2001)
de troisième révolution urbaine en faisant allusion notamment à
l’accélération de l’individualisation dans la société, mais aussi au développement
des mégapoles et des métropoles.
Si elle prend un visage rassurant à travers les échanges et les accords
commerciaux entre pays ou régions, qui souvent scellent davantage la
suprématie des multinationales sur les États, la mondialisation montre
également un visage plus sombre, en référence aux affrontements sociaux
découlant souvent des accords entre États. Ces affrontements ont souvent
symbolisé une situation de type religieux, à travers un affrontement unique
opposant le citoyen et le marché (Ramonet, 2007). Cet engouement
idéologique pour le libre marché serait un facteur de l’« effondrement » de la
société industrialisée (Conway et Oreskes, 2014, p. 7). Cette triste réalité
est représentée en grande partie par les effets de la révolution urbaine,
notamment dans les pays du tiers-monde, qui présentent une situation
complexe combinant à la fois l’exclusion sociale, le développement de
lieux de loisirs et l’érection de hautes tours (Davis, 2007). Mais cette
mondialisation urbaine et économique n’est pas un simple lieu
d’affrontement entre des individus et des intérêts économiques. On assiste à un
processus d’adaptation et d’ajustement où les entreprises mondialisées,
en s’appuyant sur les villes, n’imposent pas de simples normes mais, à
l’instar de McDonald’s, ciblent plutôt l’« ajustement » de leurs produits
aux particularités locales et nationales (Saskia, 2011, p. 10).Introduction 3
Ces différents aspects de la mondialisation plurielle
(économicofinancière, politique, culturelle) ont pour théâtre la ville. Si son déclin est
entrevu depuis cent cinquante ans (Montgomery, 2007, p. 1), elle affiche
néanmoins son « triomphe » dans l’histoire (Glaeser, 2011) du fait de son
apport manifeste au développement de l’humanité, mais aussi de
l’importance qu’elle prend grâce au processus de transformation qui la fait muter
dans les réseaux afin de répondre aux besoins de cette mondialisation. Ce
rapport étroit entre mondialisation et métropolisation a très tôt attiré
l’attention des chercheurs, notamment des économistes, dont Claval
(2003), théoricien de la métropolisation et à l’origine du concept. En effet,
Claval a montré que la réflexion sur l’organisation de l’espace, depuis les
années 1950, ne considère plus le développement économique comme le
fait unique d’une activité industrielle, mais résulte aussi des services et de
l’économie des villes, donnant ainsi l’avantage à l’importance des réseaux
urbains, et non à un centre ou à une périphérie. De ce fait, les villes
acquièrent un rôle stratégique et vital dans le développement des territoires
en ayant « pour première fonction de constituer des commutateurs qui
permettent de faciliter au maximum toutes les formes d’interactions
sociales » (Claval, 2003, p. 9), et notamment celles développées par le
tourisme urbain. Les évolutions que connaît la ville sont décrites par
le concept de métropolisation, phénomène auquel sera étroitement
lié le tourisme.
eDepuis la fin du xix siècle, le phénomène touristique a connu trois
grands moments-mouvements qui mettent en évidence son insertion dans
le développement et montrent les divers avantages qu’il a peu à peu
procurés. Le premier avantage est celui d’une animation culturelle élitiste,
réalisée par des aristocrates et des artistes, associée à une importante
urbanisation et à une innovation événementielle d’envergure (les expositions
universelles), présentant les attraits d’un tourisme urbain moderne. Durant
ele xx siècle, on assiste à un deuxième moment-mouvement qui procure
un nouvel avantage, celui du passage de la pratique élitiste du tourisme
à son appropriation sociale par une partie de la société et son émergence
en tant qu’outil de développement stratégique. Ce mouvement sera suivi
par le développement d’un tourisme qui prend appui sur la mise en valeur
des espaces qui deviendront traditionnels à cette fonction, soit la mer, la
campagne et la montagne. Ces espaces émergent comme des destinations
privilégiées par rapport à l’espace urbain, bien que la ville ait constitué
dans l’histoire un attrait précoce pour de nombreux voyageurs visitant
edes centres urbains renommés, par exemple Bagdad au x siècle (Mazahéri,
e2003), ou des voyageurs dits « prétouristiques » au xvii siècle, attirés par
les monuments hérités de la Renaissance italienne (Boyer, 2006, p. 26).
eC’est à partir des dernières décennies du xx siècle que la ville sera
davantage perçue comme un pôle récepteur qu’un pôle émetteur de touristes 4 Dynamiques métropolitaines et développement touristique
vers la mer et la campagne. Ce changement, caractérisé par un troisième
moment-mouvement, coïncide avec une situation difficile, celle d’une
crise industrielle et économique des pays développés (pertes d’emplois
dans les activités portuaires et manufacturières, fin du modèle fordiste de
production de l’espace). Ce sont les activités liées à la fonction touristique
qui contribuent à la réinsertion urbaine et au développement d’une
nouvelle attractivité de la ville, et procurent un avantage de type participatif
par l’insertion des divers visiteurs de la ville.
La dynamique de métropolisation résultant de la mondialisation de
l’économie transforme une ville selon un mouvement complexe –
réorganisation spatiale, diversification des activités et des fonctions,
développement de réseaux, accroissement des flux (transport, technologie,
tourisme), intégration sociale (gouvernance) –, l’insérant dans un processus
d’internationalisation de plus en plus exigeant. Ceci impose la mise en
œuvre de stratégies sans cesse renouvelées (p. ex. marketing urbain, grand
projet métropolitain), au point d’ériger des plateformes aéroportuaires qui
deviennent elles-mêmes des villes, une « aerotropolis » (Kasarda et Lindsay,
2011, p. 20). Ce processus contribue à développer et maintenir une
destination de plus en plus attractive. De ce contexte de mondialisation-
métropolisation (interconnexion des économies métropolitaines) et de
postmodernité (dimension de l’expérientiel) résulte une relation étroite
entre le tourisme et la métropole, avec une dynamique nouvelle favorisant
la mise en œuvre de stratégies nécessaires au développement d’une
destination attractive grâce, entre autres, à un urbanisme touristique. Même
si les villes et les métropoles présentent une réalité diversifiée et souvent
décriée par les acteurs urbains et les spécialistes de la ville – pauvreté
accrue, exclusion sociale –, elles demeurent néanmoins des lieux d’une
importante attractivité qui met en évidence un processus inhérent à la
métropolisation, celui de la mise en tourisme. Cette mise en tourisme est
l’expression d’une diffusion mondialisée des mobilités touristiques et de
l’émergence d’une fonction de plus en plus ancrée dans le développement
des métropoles, libérant un tourisme produisant un avantage de type
participatif. La ville et la métropole deviennent alors des pôles d’accueil
importants des flux de visiteurs (touristes, excursionnistes, résidents),
souvent plus importants que la population résidente elle-même. Le
tourisme urbain-métropolitain, forme postmoderne de l’animation des villes,
va présenter des éléments importants le caractérisant par rapport aux
autres formes de tourisme :
■ le tourisme métropolitain englobe le tourisme urbain (une offre
culturelle et une clientèle élitiste) et s’en distingue par l’offre généraliste
proposée par les métropoles, notamment nord-américaines (Pilette
et Kadri, 2005), mais d’autres aussi dans le monde (Europe, Asie) ;Introduction 5
■ l’expérience du tourisme métropolitain est alors celle de l’« autre
ordinaire » des métropoles, observée « comme une construction
sociale plutôt que comme un produit d’un processus, ainsi que le
montrent les visions du marketing expérientiel » (Kadri, 2009, p. 307) ;
■ le système touristique métropolitain facilite la construction sociale
expérientielle grâce à l’interaction entre divers acteurs, y compris les
résidents et les touristes (Kadri, 2009, p. 307 ; Maitland et Newman,
2009, p. 2).
De ce point de vue, le tourisme métropolitain se présente aujourd’hui
comme un facteur important de l’« avantage métropolitain » (Halbert,
2010). Cet avantage pour la métropole est observé par Halbert comme
n’étant plus seulement basé sur des ressources économiques et naturelles,
mais se réalise plutôt sur la base de divers facteurs en interaction, tels « les
réseaux, les lieux, les événements, les projets ». Les grandes villes sont en
mesure de réaliser un processus d’attraction des lieux et détiennent un
avantage certain sur d’autres villes concurrentes (Maitland et Newman,
2009, p. 2).
Auparavant perçu comme un élément éphémère de l’économie
urbaine, le tourisme offre un nouveau visage à la métropole et s’affiche
comme une fonction d’importance dans le processus de développement
des territoires urbains et métropolitains. Comment le tourisme participe-t-il
à la dynamique métropolitaine ? Quelle place la fonction touristique
occupe-t-elle dans les politiques urbaines ? Quelles sont les stratégies
engagées par les différents acteurs ? Quels sont les défis et les enjeux provoqués
par la mise en œuvre de ces stratégies ?
Le présent ouvrage consacré aux rapports entre la mondialisation,
la métropolisation et la mobilité touristique est divisé en trois parties.
La première partie, composée de quatre chapitres, présente le visage de la
métropole dans le processus de mondialisation-métropolisation qui, à
partir du tourisme urbain-métropolitain, lui procure une diversité nouvelle
rassemblant la nature, la récréation, la culture et l’événementiel. Ainsi,
Jean Corneloup s’interroge dans le chapitre 1 sur les rapports entre la
métropole et ses visiteurs, notamment en appliquant le « concept
d’habitabilité récréative et écologique » pour non seulement comprendre la
pratique touristique urbaine et la capacité des métropoles à développer leur
attractivité, mais aussi pour analyser la place de la dimension naturelle
dans la métropole postmoderne. La métropole se trouve dans un processus
de changement qui impose une adaptation, en vue de devenir aussi une
métropole culturelle. C’est le sujet du chapitre 2 dans lequel Valérie Burnet
et Boualem Kadri réalisent, d’une part, une analyse du concept de
métropole culturelle, perçu davantage comme un outil stratégique, et, d’autre
part, montrent que cette métropole est à envisager comme un projet 6 Dynamiques métropolitaines et développement touristique
intégrateur de projets interconnectés, devenant espace de communication
entre les divers acteurs du développement urbain et métropolitain. Ce
développement est aussi investi par l’événement. Dans le chapitre 3,
Mohamed Reda Khomsi, par le biais d’une analyse historico-interprétative
du cas montréalais des Jeux olympiques de 1976, décrypte le processus
de mise en place des installations sportives, montrant l’absence d’une
intégration de la dimension de l’aménagement touristique et des divers
acteurs, ce qui handicape fortement le processus de reconversion des
équipements.
L’activité touristique urbaine se présente ainsi comme complexe,
mais vitale dans le développement des villes des États-Unis, comme
l’explique Costas Spirou dans le chapitre 4, mettant en évidence, d’une
part, la recherche de stratégies de développement et de financement des
activités et, d’autre part, le rôle important que peut jouer la collaboration
public-privé dans la mise en valeur d’une ville touristique.
La deuxième partie du présent ouvrage est composée de trois chapitres
consacrés aux métropoles comme Paris, Bruxelles et Montréal, qui ont une
histoire ancienne concernant le développement urbain et touristique, et
réussissent ainsi à transformer le paysage de leur territoire, à insérer des
équipements pour recevoir des événements d’envergure et accueillir des flux
touristiques. Ces métropoles anciennes sont confrontées à des réalités
nouvelles, car elles doivent continuer de penser à la reconversion des
anciens équipements et envisager une nouvelle vocation pour les territoires
ayant déjà servi au développement. Ainsi, dans le chapitre 5, Laurie Lepan
se penche sur la métropole parisienne ayant fait très tôt coexister le
développement urbain et le tourisme, dans un souci de rayonnement. Paris est
alors reconnu comme un laboratoire qui permettrait d’analyser non
seulement les pratiques du touriste, mais aussi les logiques du développement
de l’espace, et de comprendre ainsi les rapports de l’activité touristique
et de la métropolisation dans un contexte de mondialisation.
Comme dans plusieurs métropoles du monde, le projet urbain
constitue l’instrument par excellence pour donner une nouvelle qualification
aux territoires et un nouveau visage à la métropole. Sur ce point, Priscilla
Ananian s’attache dans le chapitre 6 à évaluer le projet urbain dans le
développement du Heysel, à Bruxelles, un lieu ayant accueilli de grands
événements en 1935 et 1958, et vise à analyser les enjeux entourant
l’intégration du tourisme et de l’événement dans le développement urbain et
métropolitain. L’activité événementielle de type sportif est reconnue
comme un facteur vital du développement territorial et de sa mise en
valeur, mais la reconversion des installations peut avoir une incidence à
long terme. Le chapitre 7 permet à Romain Roult, Sylvain Lefebvre et
Jean-Marc Adjizian d’analyser, grâce au cas du Parc olympique de Montréal, Introduction 7
emblème des Jeux de 1976, la façon dont les divers acteurs du sport
perçoivent cette activité et envisagent le développement ainsi que la mise en
valeur de ce site sportif.
La troisième partie de l’ouvrage montre que la dynamique du
triptyque mondialisation-métropolisation-mobilités du tourisme, tout en
précipitant la mise en tourisme de nouveaux espaces, livre aussi les enjeux
liés à cette diffusion et fait émerger des modèles de développement pour
d’autres pays partageant souvent les mêmes caractéristiques culturelles.
Ainsi, Nilgün Tutal Cheviron nous montre dans le chapitre 8 comment
Istanbul, une ville au riche patrimoine, est devenue récemment un pôle
touristique grâce à d’importants investissements publics et privés, mais
demeure toutefois écartelée entre deux modèles culturels, oriental et
occidental, qui influencent sa politique de développement et la montrent
aussi comme un modèle pour des sociétés qui font face à de tels enjeux
culturels et urbains. Kuala Lumpur, une autre ville d’Asie, pourrait-elle
aussi jouer ce rôle de modèle ? Ces deux villes, par leur développement
touristique, contribuent efficacement à hisser leurs pays respectifs, la
Turquie et la Malaisie, parmi les principales destinations mondiales. C’est
ainsi que Stéphane Bernard se penche dans le chapitre 9 sur la
transformation de Kuala Lumpur qui prend racine à travers des projets urbains
d’envergure (aéroport de classe mondiale, ville intelligente, réseau
autoroutier, transports collectifs, etc.), et analyse la façon dont ce processus
se réalise en tenant compte des normes de la mondialisation, mais aussi
de la diversité culturelle du pays et de sa nécessité de se différencier au
plan international. Dans cette région asiatique, le développement du
tourisme urbain prend de l’ampleur, mais il peut être confronté à une
concurrence régionale et à la nécessité d’une durabilité de la destination
comme le montrent Feng Xu, Jing Li et Shuaishuai Li pour les villes
chinoises dans le chapitre 10. Les auteurs se penchent sur les villes de la
province de Shandong et analysent, selon la théorie de niche, la
perspective d’une coopération touristique régionale et l’établissement d’une
marque du tourisme urbain. Ce développement touristique urbain ne se
fait pas aisément. Ainsi, le chapitre 11 voit Amel Baziz, Ali Hadjiedj et
Boualem Kadri analyser le cas d’Alger, dont le territoire est en cours de
transformation accélérée. Aux prises avec des problèmes de planification
de l’espace, Alger est à la recherche d’un modèle urbain et d’une mise en
tourisme, deux processus perçus comme distincts, alors qu’ils visent les
mêmes objectifs, celui de rendre la ville plus accueillante pour les résidents
et d’en faire une destination internationale.8 Dynamiques métropolitaines et développement touristique
Bibliographie
ASCHER, F. (2001). Les nouveaux principes de l’urbanisme : la fin des villes n’est pas à l’ordre
du jour, La Tour-d’Aigues, Les Éditions de l’Aube.
e eBOyER, M. (2006). Histoire générale du tourisme du xvi au xxi siècle, Paris, L’Harmattan,
327 p.
CLAVAL, P. (2003). « Mondialisation et globalisation », dans C.G. Gobin (dir.), Revue
oGéographie et Cultures, n 48, p. 5-23.
CONw Ay, E. M. et ORESKES N. (2014), L’effondrement de la civilisation occidentale, Paris,
Les liens qui libèrent.
DAVIS, M. (2007). Le pire des mondes possibles : de l’explosion urbaine au bidonville global,
Paris, La Découverte.
GLAESER, E. (2011). Triumph of the City : How Our Greatest Invention Makes Us Richer,
Smarter, Greener, Healthier, and Happier, New york, Macmillan.
GRATALOUP, C. (2012). « La mondialisation », dans C.G. Gobin (dir.), Dictionnaire critique
ede la mondialisation, 2 éd., Paris, Armand Colin, p. 431.
HALBERT, L. (2010). L’avantage métropolitain, Paris, Presses universitaires de France.
KADRI, B. (2009). « Le tourisme montréalais : un reflet de l’urbanité métropolitaine »,
dans P. Delorme (dir.), Montréal aujourd’hui et demain : politique, enjeux, tourisme,
Montréal, Liber, p. 287-310.
KASARDA, J. D. et G. LINDSAy (2011). Aerotropolis. The Way We’ll Live Next, Londres,
Allen Lane.
MAITLAND, R. et P. NEw MAN (dir.) (2009). World Tourism Cities. Developing Tourism off
the Beaten Track, New york, Routledge.
MAzAHÉRI, A. (2003). L’âge d’or de l’islam : quand Bagdad était la capitale de la moitié du
Vieux Monde, Paris, Paris Méditerranée.
MONGIN, O. (2005). La condition urbaine : la ville à l’heure de la globalisation, Paris,
Éditions du Seuil.
MONTGOMERy, J. (2007), The New Wealth of Cities. City Dynamics and the Fifth Wave,
Hampshire, Ashgate.
PILETTE, D. et B. KADRI (2005). Le tourisme métropolitain : le cas de Montréal, Québec,
Presses de l’Université du Québec.
RAMONET, I.(2007), « Le marché contre l’État », Manière de voir, Le Monde diplomatique,
on 91, janvier-février, p.4-5
SASKIA, S. (2011). « L’émergence d’une nouvelle géographie transnationale », L’atlas des
mondialisations, Le Monde hors-série, 2010-2011, p. 10-11. COLLECTION DIRIGÉE PAR BRUNO SARRASIN
eest à partir des dernières décennies du XX siècle que la ville est
véritablement devenue un pôle touristique. Depuis, les activités C’
lliiééeess à à l laa f fonconcttiionon t toouurriissttiiqqueue c cononttrriibbueuenntt a auu d déévveelopploppeemmeenntt
d’une nouvelle attractivité de la ville de type participatif. Mais la
mondialisation de l’économie insère la ville dans un processus
d’inter nationalisation de plus en plus exigeant qui demande la
mise en œuvre de stratégies sans cesse renouvelées pour
développer et maintenir une destination attrayante. C’est sur cette
relation étroite entre le tourisme et la métropole dans un contexte
de mondialisation que porte cet ouvrage. Les auteurs montrent le
visage transformé de la métropole par l’action du tourisme urbain-
métropolitain, qui procure une diversité inédite sur les plans
naturel, récréatif, culturel et événementiel, à l’aide d’exemple
européens, américains et canadiens. Ils s’intéressent ensuite à
trois métropoles touristiques, Paris, Bruxelles et Montréal, et aux
nouvelles réalités auxquelles celles-ci sont confrontées. Enfi n, les
auteurs proposent une réfl exion sur la dynamique mondialisation-
métropolisation- tourisme qui expose comment la mise en
tourisme de nouveaux espaces, comme ceux d’Istanbul, de Kuala
Lumpur, de Shandong et d’Alger, peut révéler les enjeux de ce
processus et faire émerger des modèles de développement
pouvant être partagés d’un pays à l’autre.
BOUALEM KADRI est titulaire d’une maîtrise en gestion
et planifi cation du tourisme (M. Sc.) et d’un doctorat (Ph. D.)
en études urbaines de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).
Il est actuellement professeur au Département d’études urbaines
et touristiques de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM.
ONT COLLABORÉ À CET OUVRAGE
JEAN-MARC ADJIZIAN • PRISCILLA ANANIAN • AMEL BAZIZ • STÉPHANE BERNARD
VALÉRIE BURNET • NILGÜN TUTAL CHEVIRON • JEAN CORNELOUP • ALI HADJIEDJ
BOUALEM KADRI • MOHAMED REDA KHOMSI • SYLVAIN LEFEBVRE • LAURIE LEPAN
JING LI • SHUAISHUAI LI • ROMAIN ROULT • COSTAS SPIROU • FENG XU
PUQ.CA
ISBN 978-2-7605-4167-2
,!7IC7G0-febghc!