//img.uscri.be/pth/b892d302018182da47aeb67db28ec64c77311000
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Dynamiques politico-économiques dans l'histoire du Nigéria

De
242 pages
Dans l'imaginaire collectif, le Nigéria rime avec Boko Haram, puissance démographique, pétrole ou encore piraterie maritime. Que sait-on des dynamiques politico-économiques qui ont dessiné la trajectoire institutionnelle de ce pays et présidé à son édification ? Depuis les premiers peuplements humains, la période coloniale à partir de 1861 et la création du Nigéria en 1914, l'indépendance en 1960 et l'entrée dans l'ère pétrolière marquée par 33 années de régime militaire, voici retracé l'histoire des rapports de force entre élites et non élites.
Voir plus Voir moins
SUpVLGp j VRQ pGL¿FDWLRQ "
PDVWHU HQ ¿QDQFH HW VWUDWpJLH GH 6FLHQFHV3R 3DULV 6D WKqVH
SpWUROLqUHV DX 1LJHULD &RQVXOWDQW HQ 56( HW GpYHORSSHPHQW GXUDEOH HW FKHUFKHXU DVVRFLp DX SURJUDPPH &2'(9,5(1( j O¶(66(& %XVLQHVV 6FKRRO VHV UHFKHUFKHV SRUWHQW VXU OD 56( OH GpYHORSSHPHQW GXUDEOH HW OD FRQWULEXWLRQ GHV PXOWLQDWLRQDOHV DX GpYHORSSHPHQW GXUDEOH HQ $IULTXH
Etudes africaines
Série Histoire
Hervé Lado
Dynamiques politico-économiques dans l’histoire du Nigeria
Évolution historique des rapports de forces entre élites et non-élites
Préfàce De Gàël GiràuD Évolution historique des rapports de forces entre élites et non-élites
Dynamiques politico-économiques dans l’histoire du Nigeria
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
Paul LANDO,Territoires du vodoun en milieu urbain, Le cas de Ouidah en République du Bénin, 2016. Josué GUÉBO,Dictionnaire des mots et expressions du français ivoirien, 2016. Christine THÉODORE,Objets d’initiation. Rencontre avec un chasseur dozo. Échanges d’objets et modifications des interactions, 2016. e Pierre Kamé BOUOPDA,siècleHistoire politique du Cameroun au XX , 2016. Théophane AYIGBÉDÉ,Déchets solides ménagers et risques environnementaux au Bénin, 2016. Tidiani SIDIBE,L’essentiel du management d’une banque commerciale. Du front office au back-office,2016. Justelle MATSITSA KIANGATA,Conscience historique et devenir des États africains, 2016. Alhousseini MOULOUL,Les Touaregs du Niger.Chroniques des années de braises,2016.Emmanuel KAMDEM,Innovation entrepreneuriale et développement durable en Afrique : défis et opportunités,2016. Albert B. KALONGA LUSE-LUA-NZAMBI,Désarmement, démobilisation et réintégration des enfants-soldats. Échec au Sud-Kivu ?, 2016. Zakaria FADOUL KHIDIR,Anthropologie des populations tchadiennes. Les Béri du Tchad, 2016. Célestin HITIMANA,Rwanda : deux siècles de crimes contre l’humanité, 2016. Maximin Lucien DA,La noix de cajou, levier de développement local au nord-est de la Côte d’Ivoire, Contribution au développement socialement durable, Cas du district du Zanzan : Gontougo et Bounkani, 2016. Ousmane KOUANGBE HOUZIBE,L’impasse démocratique en Afrique francophone : le cas du Tchad. Les dimensions juridiques, politiques et institutionnelles de la démocratisation en Afrique subsaharienne, 2016. Titi PALE,Les femmes victimes de la guerre civile ivoirienne. Récits d’atrocités et (auto) reconstruction, 2016.
Hervé LADODynamiques politico-économiques dans l’histoire du Nigeria
Évolution historique des rapports de forces entre élites et non-élites
Préface de Gaël Giraud, Économiste en chef de l’Agence française de développement
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10576-5 EAN : 9782343105765
A mon épouse, Rosine Laure.
A mon fils, Matéo.
Sommaire
Sommaire ........................................................................................................ 7 Résumé ........................................................................................................... 9 Préface .......................................................................................................... 11 Avant-propos ................................................................................................ 13 Abréviations et sigles.................................................................................... 15 Introduction générale .................................................................................... 19 Chapitre 1 LES CADRES CONCEPTUELS ................................................................. 27 A. NORTH, WALLIS ET WEINGAST : DYNAMIQUES DE LA COALITION DOMINANTE AUTOUR DE LA RENTE. .......................................................... 27 B. ACEMOGLU ET ROBINSON : DYNAMIQUE DES RAPPORTS DE FORCE ENTRE ELITES ET NON-ELITES DANS LE PROCESSUS DE TRANSITION ....................................................................................................... 38 C. LE CADRE DE NWW APPARAIT DEFAILLANT A PLUSIEURS TITRES.................................................................................................................. 46 Chapitre 2 LES ELITES SONT PREPONDERANTES JUSQU'A LA CREATION DU NIGERIA EN 1914....................................................................................... 55 A. L’EMERGENCE DES ETATS NATURELS AVANT 1861 – LES ELITES SONT PREPONDERANTES................................................................................ 56 B. 1861-1914 : VERS L’ETAT NATUREL FRAGILE DU NIGERIA – LES ELITES DEMEURENT PREPONDERANTES ................................................... 74 Chapitre 3 LES ELITES SONT CONTRAINTES D’OUVRIR LES ACCES POLITIQUES ET ECONOMIQUES ENTRE 1914 ET 1960..................... 89 A. 1914-1945 : OUVERTURE DES ACCES POLITIQUES ET ECONOMIQUES – EMERGENCE DES NON-ELITES ................................................................... 90 B. 1945-1960 : CONSOLIDATION DE LA COALITION DOMINANTE NIGERIANE AU DETRIMENT DE LA COALITION DOMINANTE COLONIALE ...................................................................................................... 108
7
C. L’OUVERTURE DES ACCES EST UNE FONCTION DU RAPPORT DE FORCES ENTRE ELITES ET NON ELITES .................................................... 117
Chapitre 4 LE POUVOIR DES ELITES S’ACCROIT APRES LE LANCEMENT DES ACTIVITES PETROLIERES EN 1958 ..................................................... 131 A. RETOUR A L’ETAT NATUREL FRAGILE A PARTIR DE 1966 .............. 132 B. DEVELOPPEMENT DE L’ACTIVITE PETROLIERE ................................ 166
Chapitre 5 LE PETROLE ET LES DYNAMIQUES ELITAIRES ............................. 185 A. DYNAMIQUE DES GRANDES ORGANISATIONS ELITAIRES ............. 185 B. LES RESPONSABILITES VIS-A-VIS DES COUTS SOCIAUX DE L’ACTIVITE PETROLIERE DANS L’HISTOIRE DU NIGERIA.................... 192 C. L’ACTIVITE PETROLIERE CONTRIBUE A FERMER LES ACCES AUX NON-ELITES AU NIGERIA .............................................................................. 204
Conclusion générale.................................................................................... 215 Bibliographie .............................................................................................. 217 Liste des Tableaux ...................................................................................... 225 Liste des Figures ......................................................................................... 226 Cartes du Nigeria ........................................................................................ 233
8
Résumé
Nous nous proposons, dans cet ouvrage, de procéder à une analyse historique du Nigeria depuis les premières sociétés humaines jusqu’à nos jours, en montrant la dynamique des rapports de force entre élites et non-élites qui a dessiné la trajectoire institutionnelle de ce pays sur les plans politique et économique. Pour ce faire, nous nous appuyons sur le cadre conceptuel de Wallis, Weingast et le Nobel d’économie North élaboré en 2009 et celui d’Acemoglu et Robinson de 2006 relatifs aux processus institutionnels de développement politico-économique. Le premier cadre nous permet d’analyser les dynamiques politico-économiques menées par les coalitions dominantes autour des rentes et privilèges à l’œuvre au sein des pays en développement. Nous prenons toutefois nos distances avec ces auteurs quand ils soutiennent que les élites sont toujours prépondérantes dans les processus de transition institutionnelle et qu’elles « ne perdent jamais au change ». Le second cadre conceptuel est un précieux outil d’analyse du processus de transition institutionnelle vers l’ouverture à tous des accès politiques et économiques car il met en exergue la dynamique des rapports de force entre élites et non-élites en montrant que les élites ouvrent malgré elles les accès aux non-élites par crainte d’une révolution ou pour éviter de perdre involontairement des rentes. La thèse de Mitchell sur les propriétés non démocratiques du pétrole propose un cadre d’analyse complémentaire à celui d’Acemoglu et Robinson pour comprendre, dans le cas du Nigeria, le rôle qu’a joué l’exploitation du pétrole dans le recul du pouvoir des non-élites après l’indépendance. Comme ailleurs, le pouvoir a été conquis au Nigeria par les élites à partir de l’émergence des fonctions sociales non productives (intellectuelles, militaires, bureaucratiques) qui a suivi la découverte de l’agriculture et l’accumulation des surplus de production. Ce travail est une exploration historique de l’évolution institutionnelle du Nigeria pour démontrer qu’à partir de là, le développement politico-économique, c’est-à-dire l’ouverture à tous des accès aux rentes économiques et politiques, n’advient que si les non-élites se donnent les moyens d’entretenir en permanence chez les élites la crainte d’une révolution ou d’une perte involontaire de rentes. Avant d’être un essai sur le Nigeria, cet ouvrage est le résultat d’un travail de recherche académique plus large qui a fait l’objet de notre thèse de doctorat sur le processus institutionnel de développement, soutenue en 2014 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
9