Economie et littérature

De
Publié par

« Economie politique : science sans entrailles » affirmait Gustave Flaubert. Ce lieu commun, encore aujourd'hui largement partagé, rend mal compte du statut complexe occupé par les représentations économiques dans la société nouvelle, qui se développe dans le courant du XIXe siècle, à la faveur de l'industrialisation et de l'expansion des relations marchandes. Etudier les relations entre économie et littérature au cours du premier XIXe siècle, revient à s'interroger sur la frontière en voie de constitution entre un regard « littéraire » et un regard « savant » sur la société. Cet ouvrage résulte d'un colloque qui s'est tenu en avril 2006 à l'Université de Paris X-Nanterre.
Publié le : lundi 11 juin 2007
Lecture(s) : 127
EAN13 : 9782748198645
Nombre de pages : 357
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Économie et littérature
Sous la direction de François Vatin Et Nicole Edelman
Économie et littérature
France et Grande-Bretagne 1815-1848 PUBLIÉ AVEC LE CONCOURSDE LUNIVERSITÉ DEPARISX NANTERREÉditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9864-6 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748198645 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9865-4 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748198652 (livre numérique)
Introduction
Sommaire
Les auteurs .....................................................................9 Introduction, par François Vatin ......................................................11
Première partie Les écrivains, la théorie et la prédication économiques............................... 25Stendhal, un écrivain passionné d’économie, par Christian Boussuges.............................................27 « Les constructions les plus élaborées » : Thomas De Quincey et David Ricardo, par Daniel Becquemont .............................................51 Dickens et la critique de la pédagogie utilitariste, par Dorothée Picon ....................................................73 Un essai d’économie catholique en 1830 : Lamennaisentre socialisme et utopie, par Guilhem Labouret................................................95 Le Carrosse de M. Aguadode Pierre Leroux : un essai d’application de la maïeutique au discours socialiste, par Michel Herland.................................................. 113 Vulgariser, convaincre : les «femmes économistes» en Angleterre dans les années 1830, par Patrice Bouche................................................... 141
7
Économie et littérature
Deuxième partie La vie économique vue par la littérature .............................................. 161Pourquoi fallait-il que Jules Desmarets fût agent de change ? La Bourse et le crédit (1815-1840), par Paul Lagneau-Ymonet ...................................... 163 La concurrence : Balzac au regard de Cournot, par Bruna Ingrao ...................................................... 195 Les Caisses d’épargne et la littérature e dans la première moitié duXIXsiècle, par Carole Christen-Lécuyer .................................. 219 e L’éloge de la Bourse dans le premierXIXsiècle : généalogie d’une aporie, par Christophe Reffait............................................. 243 Les émeutes de Buzançais sous le regard des économistes et des écrivains, par Jean-Pascal Simonin.......................................... 275 Bibliographie générale ............................................. 313 Index des auteurs, des personnages historiques et des personnages de fiction cités ........................ 341
8
Introduction
Les auteurs
NICOLEEDELMAN, maître de conférences d’histoire contemporaine à l’Université de Paris X-Nanterre FRANÇOISVATIN, professeur de sociologie à l’Université de Paris X-Nanterre DANIELBECQUEMONT, professeur émérite de civilisation anglaise à l’Université de Lille III PATRICEBOUCHE, maître de conférences de civilisation anglaise à l’Université de Lille III CHRISTIANBOUSSUGES, économiste, chargé de cours à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble CAROLECHRISTEN-LÉCUYER, professeur d’histoire-géographie et chercheur au laboratoire I.C.T. de l’Université de Paris VII MICHELHERLAND, professeur de sciences économiques à l’Université des Antilles-Guyane BRUNAINGRAO, professeur de sciences économiques à l’Université « La Sapienza » de Rome
9
François Vatin
GUILHEMLABOURET, attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université de ParisIV-Sorbonne PAULLAGNEAU-YMONET, sociologue, doctorant au Centre de sociologie européenne de l’EHESS DOROTHÉEPICON, économiste, chercheur associé au Pôle d’histoire de l’analyse et des représentations économiques à l’Université de Paris 1 CHRISTOPHEREFFAIT, maître de conférences de littérature à l’Université de Picardie JEAN-PASCALSIMONIN, professeur de sciences économiques à l’Université d’Angers
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.