Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Educatrice auprès des populations défavorisées

De
146 pages
L'intervention éducative se situe au carrefour de la commande sociale et de la demande humaine. Comment se met-elle en oeuvre auprès d'un public adulte en sérieuse situation de précarité ? A quoi ces personnes exclues sont-elles confrontées ? Voici le thème de cet ouvrage qui livre l'expérience d'une éduc' dans une structure d'accueil de jour, dont la mission est d'oeuvrer en direction de l'insertion. Voici un témoignage sur le travail de l'éducateur spécialisé.
Voir plus Voir moins

Éducatrice auprès des populations défavorisées
La part des choses

Educateurs et Préventions Collection dirigée par Pascal LE REST
Les éducateurs travaillent dans l'ombre et contribuent dans le quotidien à la résolution de situations complexes, souvent dramatiques et douloureuses. Ils interviennent dans des internats pour enfants, pour adolescents et pour adultes, dans des institutions pour déficients visuels ou auditifs, en direction des personnes handicapées physiquement ou mentalement. Dans la rue, ils travaillent, sans mandat et dans le respect de l'anonymat, à restaurer des liens affectifs, sociaux, psychologiques. Ils sont missionnés par la justice pour accompagner des enfants en difficultés ou sont présents en milieu carcéral pour aider les détenus à la réinsertion sociale et professionnelle. Tous, avec courage et détermination, luttent à l'aide d'outils spécifiques, de méthodes et de pratiques de terrain élaborées pour améliorer les conditions de vie des usagers et de leurs familles et prévenir des risques de récidive, d'inadaptation, de désaffiliation, de rupture scolaire ou familiale. La collection veut donner la parole aux éducateurs pour mettre en lumière leur finesse d'intervention, les lignes de force qui sous-tendent l'étayage des préventions et transmettre la mémoire des pratiques.

Déjà parus
Pascal LE REST, La Prévention Spécialisée dans tous ses états, 2002. Christopher BURGER, Pour une convention nationale de la Prévention Spécialisée, 2002. Gilbert BERLIOZ, La Prévention dans tous ses états. Histoire critique des éducateurs de rue, 2002. Guillaume BONNET, Regard sur la Prévention Spécialisée. Un cas de relation éducative dans la rue, 2002. Daniel LECOMPTE, De la complexité en Prévention Spécialisée, 2002. Pascal LE REST, Paroles d'éducateurs de Prévention Spécialisée, 2002. Pascal LE REST, L'attraction des drogues, 2002. Jacques BUDENAERTS, Drogues: substitution et polytoxicomanie, 2002. Pascal LE REST, La Prévention Spécialisée, outils, méthodes,

pratiques de terrain, 2001.

Claire PINON

,

Educatice auprès des populations défavorisées
La part des choses

Préface de
Raymond CHAPPUIS

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALlE

@ L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-8152-7 EAN:9782747581523

Préface

«Educatrice auprès des populations défavorisées» choisi comme titre de cet ouvrage révèle à la fois une réflexion approfondie sur l'ambiguïté des désirs et des intentions des demandeurs de soins et révèle aussi la richesse d'une pratique spécialisée mise en œuvre de par son auteur. Il faut tout d'abord remercier Mademoiselle Claire Pinon de nous inciter à ne jamais perdre de vue que les personnes en souffrance désirent être reconnues et aimées. Elles font partie de notre humanité. Libérer leur parole c'est ouvrir une fenêtre sur la lumière et l'espérance. Il faut ensuite apprendre à faire acte d'humilité mais aussi de volonté dans l'élaboration de projets éducatifs qui exigent de la part de leur auteur exigence et sensibilité. Il faut enfm entreprendre une recherche approfondie sur les difficultés posées par le problème de l'exclusion. Celle-ci demeure sans aucun doute un «mal» de société, mais elle interpelle aussi, tous les acteurs engagés dans la lutte pour une émergence de la dignité conçue comme facteur de progrès humain et social. Cet ouvrage peut et doit servir de guide aux personnes convaincues de l'importance capitale de l'éducation tendue vers la réactivation des valeurs essentielles.

Raymond CHAPPUIS Professeur d'université émérite

Remerciements

Etant donné qu'il m'importe de toujours revenir à la source, je tiens en premier lieu à remercier les gens que j'ai rencontrés, et sans lesquels ces lignes n'auraient jamais existé. Je tiens également à remercier tous ceux qui, de près ou de loin, par courrier ou dans le quotidien, m'ont soutenue (à la base je ne pèse pas très lourd mais durant l'élaboration de mon mémoire je l'ai été !), supportée, encouragée et guidée. Je ne les cite pas; ils savent qui ils sont et ils se reconnaîtront. Un remerciement particulier à Mr LE REST, qui a cru en ces lignes et m'a proposé de les publier. Je remercie les futurs lecteurs, leur souhaitant bonne lecture. Si cette dernière peut contribuer à faire avancer certaines mentalités et à engendrer des prises de position, je n'en serai que très humblement touchée.

SOMMAIRE

Préambule Introduction

p.13 p.15

1° PARTIE: APPROCHES DE L'EXCLUSION Chapitre! Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 : Approche conceptuelle p.21 : Approche socio-historique p. 25 : Le dispositif et l'usager p. 31 : L'exclusion: causes, conséquences ou problématiques? p. 39

11° PARTIE: ESPACES DE RENCONTRE ENTRE LA DEMANDE HUMAINE ET LA COMMANDE SOCIALE Chapitre 1 : La structure du Relais Orléanais p. 57 Chapitre 2 : De la réponse à un besoin vital à l'occasion d'une relation éducative p. 65 Chapitre 3 : L'accueil de jour p. 71

1110PARTIE: DE L'ACCUEIL... AU RECUEIL

Chapitre 1 : L'entretien: un outil à entretenir Chapitre 2 : Le suivi de Valérie

p.83 p.87

IVOPARTIE: DE LA COMMANDE SOCIALE ET DE SES PARADOXES Chapitre 1 : Un projet dans l'urgence? p. 101 Chapitre 2 : Limites du dispositif et de l'intervention éducative p. 105

VO PARTIE:

DESINSERTION... DES INSERTIONS...
Chapitre 1 : Négocier avec le dispositif et s'approprier situation p. Chapitre 2 : Paroles d'usagers p. Chapitre 3 : L'acte éducatif p. sa 113 121 129

Conclusion Bibliographie

p.141 p. 145

12

Préambule

A 19 ans, le bac en poche, je décidais de travailler, tout en sachant que ce n'était que temporaire. J'avais teniblement envie de travailler, et ce pour plusieurs raisons: m'émanciper, confronter mes idées à la réalité, sortir du système scolaire pour acquérir de nouvelles expériences... bref, j'ai donc trouvé un travail. Je vendais des ordinateurs dans un magasin d'informatique. Avant cette période qui a constitué une étape dans ma vie, j'avais déjà vu des personnes qui mendiaient et qui zonaient, mais leur présence aux coins des rues ne m'interpellait pas vraiment. Ce n'est qu'à partir du moment où j'ai eu un emploi, et tout ce qui va avec, que je me suis intéressée aux gens qui vivent en marge de la société. Je me demandais comment il pouvait y avoir de telles différences de condition de vie entre des êtres humains. Comment était-il possible qu'à mon âge j'aie une bonne et stable situation et que des gens plus âgés soient sans travail et sans logement? En errance et marginalisés? Je pensais que le monde était un peu fou (réflexion que je me fais encore f), et je ne comprenais pas très bien (ce qui m'arrive toujours f). Puis, en m'intéressant à l'économie, à la politique, au fonctionnement des relations humaines, j'ai compris que la pauvreté était le résultat d'interactions très complexes.

Deux ans plus tard, après une première expérience bénévole auprès de personnes en attente de parloirs (à l' Association Solidarité-Prison de Saintes), ces questionnements autour de l'exclusion étaient toujours d'actualité.

Que fait-on pour les exclus? y a-t-il quelque chose de prévu pour ces personnes en rupture de lien social? Je décidais donc d'en savoir et d'en comprendre un peu plus... C'est ainsi que pendant trois saisons, j'ai été bénévole au Point Accueil Solidarité, SAMU social de Tours. A partir de rencontres avec ces personnes délaissées au bord des trottoirs, qu'elles se sont appropriés, et à travers un travail avec une équipe formidable, j'ai beaucoup appris sur les conditions misérables de la rue et de l'exclusion. J'ai pu déconstruire mes représentations (erronées par des préjugés) de la pauvreté et de ses acteurs de première ligne, les pauvres, pour construire une expérience plus empirique, tirée du terrain.

Trois ans après, alors dans la dernière année de formation d'éducateur spécialisé, j'ai souhaité poursuivre et renforcer cette expérience auprès de populations défavorisées afin d'acquérir une connaissance professionnelle dans ce domaine de l'intervention éducative. J'ai donc effectué un stage à responsabilité de neuf mois au «Relais Orléanais », structure associative dont je n'ai pas tout de suite saisi les tenants et les aboutissants de son fonctionnement. J'y ai appris énormément. C'est essentiellement à partir de cette expérience que j'ai basé mon mémoire de fm de formation, qui, avec le temps, est devenu cet écrit que vous tenez entre vos mains. Je souhaite que ces lignes vous intéressent, qu'elles vous questionnent.

14