//img.uscri.be/pth/a9487de7564b94e978e9555149af4fe951af9a3b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Empêcher que le monde se défasse

De
178 pages
Cet essai, sur le rapport qu'entretient notre modernité, avec sa culture livresque, a l'ambition de démontrer que si la bibliothèque raconte la détresse et le chaos du monde, elle sait en dire aussi la beauté et la grâce. Plus encore, confrontant quotidiennement l'esprit critique à l'esprit consommant, la culture du legs à celle de l'amnésie, elle propose, en ce début de troisième millénaire, durement fracturé et meurtri, une société de consciences, capable d'offrir aux hommes une destinée commune. Indispensable. Son auteur, Éric Colombo, a publié quatre ouvrages aux Éditions Orizons.
Voir plus Voir moins
de féminité dans les quartiers difIciles ; régulièrement dénoncée comme discrimi
progressivement devenue l’autre, objet de déIance et de ressentiment. Cet essai sur
suspicion, de mépris et de féminité dans les quartiers difI
déIance et de ressentiment.
Éric Colombo
Empêcher que le monde se défasse
Péril dans la bibliothèque ?
Empêcher que le monde se défasse
Débats/ Questionscontemporaines
Éric Colombo est écrivain — prix Lions Club du premier roman — et essayiste. Ses ouvrages, publiés chez Orizons, Igurent sur le deuxième rabat de cette couverture.
Daniel Cohen éditeur www.editionsorizons.com Collection « Débats » Thème : Questions contemporaines
Il y a, chez Orizons, nombre de collections qui ont vocation d’ac-cueillir des textes dont l’inclination correspondrait à l’idée que l’on se fait de tel sujet, de tel mythe, etc. Il est des écrits qui sortent des sentiers battus : de leur fond, de leur forme affleurent une probité et une richesse intellectuelles qu’on ne saurait contester ; la question évoquée est au cœur des sensibilités, réelles ou ambiguës, dans la Cité. La personnalité de l’auteur, le thème qu’il articule méritaient une collection à part entière. S’il n’est pas de sujet qui s’exclurait des autres, il est des manières de le traiter différemment et d’offrir, aux contemporains, une réflexion nourrie sans écarter le débat conte-nu souvent dans le développement de l’ouvrage proposé ; ladite réflexion n’exciperait pas d’une intention polémique par principe ; elle s’ouvre à la discussion, tranquillement à coup sûr, franchement parfois. Aussi cette collection s’ouvre-t-elle à des thématiques variées et universelles : Esthétique, Littérature, Philosophie, Questions contemporaines, Sciences à l’occasion.
ISBN : 979-10-309-0100-9 © Orizons, Paris,2016
Empêcher que le monde se défasse Péril dans la bibliothèque ?
Parus dans la même collection
Claude Brunier-Coulin (sous la direction de), Institutions et destitutions de la Totalité, Explorations de l’œuvre de Christian Godin,2016. (Série Philosophie)
Monique Lise Cohen, Les Juifs ont-ils du cœur ? — Une intime extériorité,2016. (Série Philosophie)
Éric Colombo, Empêcher que le monde se défasse,2016. (Série Questions contemporaines)
Bernard Forthomme, Théologique de la folie, deux volumes parus,2015,2016. Le troisième devant paraître en2017. (Série Philosophie)
Raymond Zanchi, Le gymnaste et le danseur,2016. (Série Esthétique : Écrans, cinéma et télévision)
D’autres titres sont en préparation.
Éric Colombo
Empêcher que le monde se défasse
Péril dans la bibliothèque ?
2016
À Céline,
Aube souveraine, Visionnaire infatigable, Offrant à la jeunesse et au monde De quoi nourrir même les étoiles.
« Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse. »
Albert Camus,Discours de Suède, pour la réception du prix Nobel de Littérature et dédié à Louis Germain, son instituteur, Folio, Gallimard,1997.
« Mais quand j’ai appris la nouvelle, ma première pen-sée, après ma mère, a été pour vous. Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j’étais, sans votre enseignement, et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivé. »
Albert Camus, lettre adressée à Louis Germain peu après que l’écrivain a pris connaissance de son attribu-tion du prix Nobel.
« Il devient dangereux au contraire quand, au lieu de nous éveiller à la vie personnelle de l’esprit, la lecture tend à se substituer à elle, quand la vérité ne nous appa-raît plus comme un idéal que nous ne pouvons réaliser que par le progrès intime de notre pensée et par l’effort de notre cœur, mais comme une chose matérielle, dé-posée entre les feuillets des livres comme un miel tout préparé par les autres et que nous n’avons qu’à prendre la peine d’atteindre sur les rayons des bibliothèques et de déguster ensuite passivement dans un parfait repos de corps et d’esprit. »
Marcel Proust,Sur la lecture, Éditions Sillage,2011.