En avant la retraite !

De
Publié par

Aujourd'hui, un retraité naît toutes les 37 secondes ! Peut-on exister socialement quand on est à la retraite ? Y a-t-il des "risques sociaux" chez les retraités ? Quels sont les choix qui s'offrent à eux pour donner du sens à leur vie ? Ce livre, ponctué de récits, de témoignages éclairants, d'exercices personnels, vous accompagne durant la transition entre le monde du travail et le début d'une vie où vous serez l'acteur libre et responsable de vos décisions.
Publié le : mardi 1 décembre 2015
Lecture(s) : 7
EAN13 : 9782336397184
Nombre de pages : 228
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
 
J u l i e t t e H e l s o n e t D a n i e l L é v y
EN avant la r etr aite ! M i e u x g é r e r l a t r a n s i t i o n
En avant la retraite !
Juliette HELSONet Daniel LÉVY
En avant la retraite ! Mieux gérer la transition
Nos adresses électroniques jhelson.retraite@gmail.com daniel.levy4106@gmail.com
Notre adresse Blog enavantlaretraite.com
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-07483-2 EAN : 9782343074832
Remerciements
Nos remerciements vont en priorité à nos conjoints respectifs, Maryse et Michel pour leur patience et leur aide tout au long de l’écriture, sans oublier la finition, aux amis, collègues, stagiaires qui ont collaboré soit en acceptant de témoigner, soit en relisant avec soin comme Charles, Eliane et Robert, Jordane, ou en apportant des remarques bienveillantes, comme Guillaume ou encore Elisabeth et Christian.
7
Avant-propos : le syndrome du canari
C’est l’histoire d’un canari qui a le choix entre rester ou sortir de sa cage (la volière ou cage dorée symbolisent « le confort » dans lequel on est arrivé au fil d’une vie de travail avec les habitudes d’une vie bien rôdé, un univers connu).
Rester ?C’est continuer à vivre sur le même rythme, les mêmes codes que pendant sa vie active, avec juste quelques variantes comme celles par exemple de ne plus avoir les contraintes temporelles. C’est finalement « prendre le risque » de tourner en rond dans sa cage « dorée » pendant toutes les années que dure la retraite, sans véritable but. Ce n’est pas une vie désagréable.
Sortir ?C’est préférer la liberté et la responsabilité qui vont avec les décisions, prendre le risque de découvrir que l’on a des talents ou trésors cachés, que l’on peut encore les exprimer après s’être dépoussiéré le cerveau. C’est aussi « prendre le risque » de découvrir ses propres capacités d’adaptation aux changements les plus divers, c’est se déculpabiliser, accepter les abandons, ce que l’on ne fera plus et constater que « chacun a un potentiel fantastique ». Faire que cette fois, chacun dispose des attributs de cette liberté pour devenir acteur et auteur de sa vie.
Se préparer à la retraite c’est se comparer au canari, mettre tous les atouts de son côté pour prendre son envol (sans se faire manger par le chat… !)
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.