Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Enfants dans le commerce du sexe

De
170 pages
Phénomène mondial qui semble connaître un développement sans précédent, la prostitution apparaît comme une des pires formes d'exploitation des enfants. Quels sont ses différents visages selon les pays ? Quelles en sont les causes ? Comment est organisé le trafic ? Y a-t-il un lien entre prostitution des enfants et celle des adultes ? Qui sont les hommes qui paient ces enfants ? Un ouvrage clair et complet pour amener à une véritable mobilisation.
Voir plus Voir moins

ENF ANTS DANS LE COMMERCE DU SEXE

Etat des lieux, état d'urgence

http://www.1ibrairieharmattan.com diffusion. harmattan @wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

@ L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-9975-2 EAN : 9782747599757

Florence Hodan

ENF ANTS

DANS LE COMMERCE DU SEXE Etat des lieux, état d'urgence

L'Harmattan
5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris

FRANCE
L'Harmattan Hongrie Espace Fac..des L'Harmattan Kinshasa Sc. Sociales, Pol. et Adm. ; BP243, KIN XI Université de Kinshasa

Konyvesbolt Kossuth L. u. 14-16

L'Harmattan Italia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

1053 Budapest

- RDC

L'Harmattan Burkina Faso 1200 logements villa 96 12B2260 Ouagadougou 12

Questions Contemporaines Collection dirigée par J.P. Chagnollaud, B. PéquignotetD. Rolland
Chômage, exclusion, globalisation... Jamais les «questions contemporaines» n'ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines» est d'offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective.

Dernières parutions V. TONEV STRATULA, La liberté de circulation des travailleurs en question, 2005. Henri SOLANS (sous la direction de), Faire société sans faire souffrir ?, 2005. Aziz HASBI, ONU et ordre mondial: Réformer pour ne rien changer,2005. Pierre-Alain PORTE, La valeur du sport, 2005. Dimitri MIEUSSENS, L'exception corrida: de l'importance majeure d'une entorse mineure, 2005. Bernard SALENGRO, Le stress des cadres, 2005. Dominique GARRIGUES, Manuel des réformateurs de terrain, 2005. Jean-Baptiste RUDELLE, Vous avez dit progrès ?, 2005. Bernard L. BAL THAZARD, Le développement durable face à la puissance publique, 2005. Laurent SALIN, Vers une Europe vaticane ?, 2005. David MATHEWS, Politique par les citoyens, 2005. Bernard LA V ARINI, La grande muraille du Ille Millénaire, 2005 Patrick BRAmANT, Lettres aux «anticapitalistes» (et aux autres) sur la démocratie, 2005. Marion PEYRE (Sous la dir.), Le livre noir de l'animation socioculturelle,2005. Catherine LEGUAY, Respecter la vie, disposer de sa mort! Pour une loi Vincent Humbert, 2005. Iviu BOURDIEC, L'aliénation corse, 2005.

Je dédicace ce livre à Dominique Lemay, à toute l'équipe de la Fondation Virlanie à Manille,
et aux enfants.

SOMMAIRE

INTRODUCTION L LA PROSTITUTION DANS LE MONDE DES ENFANTS

13 15 15 38 38 44 57 63 64 68 75 75 77 78 80 83 83 84 85 88 89 92 96 99

1. Panorama mondial 2. Facteurs liés au développement de la prostitution des enfants 2.1 Facteurs politico-économiques 2.2 Facteurs sociologiques 3. Trafic et traite des êtres humains, ou comment s'organise le marché aux enfants 4. Clients d'enfants, le pouvoir de l'argent 4.1 Clients d'enfants, clients d'adultes 4.2 Les pédophiles ll. UN PHENOMENE DIFFICILE À EVALUER 1. L'évaluation statistique 2. Tout être humain de moins de dix-huit ans est considéré comme un enfant 3. Prostitution ou abus sexuels? 4. Vers une défmition commune ill. LES ENGAGEMENTS DES ETATS

1. Adopter un plan national d' action 2. Coopérer 3. Accorder des Droits aux enfants 4. Interdire la prostitution des enfants 5. Condamner les trafiquants d'enfants 6. Agir dans l'intérêt supérieur de l'enfant 7. Condamner les clients d'enfants 8. L'action politique européenne

IV. PREVENIR LA PROSTITUTION

DES ENFANTS 103 104 106 107 III 118 119 124

1. L'école plutôt que les bordels 2. Sensibiliser l'opinion publique 3. Prévenir la maltraitance 4. Le rôle des entreprises 5. Dissuader la demande 6. Dire non au tourisme sexuel impliquant des enfants 7. Internet, ami ou ennemi des enfants?

v. UN AUTRE AVENIR EST POSSmLE
1. Les différentes phases de la prise en charge des enfants victimes 2. Les activités proposées aux enfants dans les centres d'accueil 3. Le travail thérapeutique Mary, Fondation (témoignage) Virlanie, Manille, Philippines

133
133 134 136

139

Esperanza, Solo para Mujeres, Guatemala (témoignage)

140 143 147 159

CONCLUSION ANNEXES BmLIOGRAPHIE

LISTE DES PRINCIPAUX SIGLES UTILISES DANS CET OUVRAGE

Traduits en français

ONG : Organisation non-gouvernementale ECP AT: Mettre fm à la prostitution, à la pornographie et au trafic des enfants à des fins sexuelles INTERPOL: Organisation internationale de police criminelle

ONU : Organisation des Nations Unies UNICEF: Fonds des Nations Unies pour l'enfance IPEC : Programme international pour l'abolition du travail des enfants OIT: Organisation internationale du travail CIDE: Convention internationale des droits de l'enfant OMT : Organisation mondiale du tourisme

INTRODUCTION
« Un jeune garçon de 13 ans est incarcéré dans la prison pour enfants... le lendemain il est envoyé en urgence à l'hôpital car il vomissait du sang. Il décède quelques minutes plus tard Affaire banale... Michaël est arrivé la tête enflée par les coups reçus, avec des brûlures dues à l'électricité. Cet enfant a été torturé pendant plusieurs jours dans un commissariat de police de Manille. Pratique ordinaire, qui se termine tragiquement. Tous les témoignages recueillis me font dire que cet enfant de 13 ans est mort d'une hémorragie interne à la suite des sévices qu'il a subis. Ce n'était qu'un enfant de la rue ... »1

Une prise de conscience récente
Depuis la fm des années 80, la prostitution, la pornographie et le trafic d'enfants sont devenus des sujets médiatiques. Dans les pays riches, le tourisme sexuel impliquant des enfants fut d'abord dénoncé. Cependant, les 'clients' d'enfants sont avant tout des locaux et la prostitution des enfants ne s'est développée que conjointement à celle des adultes. C'est d'Asie du Sud-Est qu'est venu le premier cri d'alanne. Par la suite, deux congrès mondiaux (Stockholm, 1996 et Yokohama, 2001)2 ont donné une ampleur mondiale à la mobilisation des organisations non-gouvernementales, des gouvernements, des représentants de la société civile ainsi que des enfants victimes. Un premier bilan des progrès effectués et des difficultés rencontrées eu lieu en 2001, à Yokohama, au Japon. Il mit en exergue le rôle du trafic et d'Internet dans le développement de l'exploitation sexuelle et commerciale des enfants, traduisant ainsi l'évolution des stratégies des trafiquants et

1

D. Lemay, FondationVirlanie. La FondationVirlanie accueilledes enfants des

rues à Manille aux Philippines. 2 Organisés par l'Unicef, le groupe des ONG pour la Convention relative aux Droits de l'Enfant et ECPAT (Mettre fm à la prostitution, à la pornographie et au trafic des enfants à des fms sexuelles, voir le site http://www.ecpat.net).

13

des consommateurs pour maintenir et développer l'offre d'enfants dans l'industrie du sexe. Ce dernier congrès permit de ré-interroger la notion d'exploiteur sexuel dans toute sa complexité et la porosité des frontières entre la prostitution, la pédopomographie, le trafic et les autres violences sexuelles dont sont victimes les enfants. En 2005, la conférence régionale pour l'Europe (Slovénie, 8-9 juillet 2005) n'a fait que réaffinner l'urgence d'agir. La prostitution des enfants est l'une des tragiques conséquences du contexte mondial actuel. Des facteurs politiques, économiques et sociaux tels que les guerres, l'expansion du sida et surtout de la pauvreté expliquent, selon les pays, son émergence ou son développement. La prise de conscience individuelle et collective n'a cependant guère besoin d'une analyse socioéconomique pointue. Il est en revanche urgent de montrer que les enfants prostitués sont les victimes d'un système bien organisé - celui du commerce du sexe. Il est urgent aussi de dire que leurs' clients', loin d'être tous pervers, profitent avant tout de la banalisation grandissante du commerce du corps. Et que ceux qui en tirent profit œuvrent, aujourd'hui plus que jamais, à faire reconnaître la prostitution comme une honorable activité économique, un travail, une aide au développement. L'argent n'a pas d'odeur ! Il est enfm urgent de dire que l'espoir existe. Des moyens sont mis en œuvre pour lutter contre cette marchandisation des enfants du monde. Sur le plan juridique, contre les trafiquants et les clients, sur le plan social pour les enfants. Quelque dix années après le lancement des premières campagnes officielles dénonçant la prostitution des enfants, il est encore indispensable de se mobiliser. L'argent manque, cruellement. Mais des solutions existent.

14

I. LA PROSTITUTION DES ENFANTS DANS LE MONDE
1. Panorama mondial
La prostitution, notamment liée au tourisme sexuel, le trafic et la pornographie sont les fonnes variées de l'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. Partout, les causes sont identiques: politiques, économiques, sociales. Partout, les enfants victimes sont parmi les plus vulnérables: filles et garçons pauvres, vivant dans la rue ou dans des bidonvilles, orphelins ou rejetés par leurs familles, isolés ou en marge de la société. Les lieux de prostitution sont les mêmes dans tous les pays: bars, casinos, discothèques, restaurants, rues, plages, appartements ou villas, salons de massage, chambres d'hôtels; zones d'activités économiques regroupant une forte population de travailleurs séparés de leurs familles, telles que les zones minières ou portuaires. Les clients sont partout des hommes, en majorité des locaux mais aussi des touristes de toutes catégories sociales. Parfois, des facteurs sociologiques sont spécifiques à certaines situations. La sur-représentation d'enfants issus des minorités ethniques parmi les enfants prostitués en est un exemple. Au Canada, les natifs (les indiens) représentent ainsi dans certaines villes plus de 90 % des victimes. Autre exemple. La prostitution rituelle - enfants offerts aux prêtres de temple - existe en Inde et en Afrique, mais pas en occident. Toutefois, les différences d'un pays à l'autre, d'un continent à l'autre, sont relativement superficielles. Petit voyage au bout de l'horreur.3

3 Les informations concernant les pays cités dans les pages qui suivent sont notamment issues de la base de données d'Ecpat International qui peut être consultée sur le site Internet http://www.ecpat.net/onlinedatabase

15

Afrique
«En Février 2003, un Français d'une soixantaine d'années résidant à Saly a abusé d'une fillette de huit ans. Celui-ci a nié les faits mais il a été confondu par les détailsfoumis par lafillette. Reconnu coupable en mars, il a été condamné à dix ans de prison ferme et 4500

euros de dommages et intérêts. » 4

En Aftique, l'extrême pauvreté, les violences sexuelles, les guerres civiles, les conflits ethniques, le nombre croissant d'orphelins lié à l'expansion du sida ainsi que la discrimination à l'égard des fillettes et des femmes sont parmi les causes à l'origine de la prostitution. Des enfants des rues, mais aussi des écoliers sont prostitués pour survivre ou pour augmenter les revenus familiaux. Une étude de l'ONG Save the Children (2005) a montré qu'au Libéria, 80% des écolières doivent se prostituer pour payer leur scolarité. Même constat, mais dans des proportions variables, au Sénégal, où les enseignants seraient les premiers clients des enfants, au Malawi et au Gabon où le «droit de cuissage» remplace les examens de fm d'année.5 Grossesses et mariages précoces expliquent trop souvent la déscolarisation des jeunes filles. Un abandon qui, la plupart du temps, les conduit à la prostitution. Au Kenya, huit à dix mille adolescentes seraient dans ce cas (Association des mères adolescentes). Au Niger, selon l'Unice£: 30% des abandons scolaires seraient liés à des mariages précoces (la moitié des adolescentes de 15 à 19 ans sont mariées). Le nombre d'enfants qui travaillent dans ce pays est également très important: 519 000 dont 46 % de filles (Organisation internationale du travail, 2000).

4 Sénégal: Saly, le nouvel Eldorado des pédophiles, T.Kouadio, Afrique rrostitution, n° 006, 2003. Corruption et droit de cuissage dans le plus grand lycée du Gabon, AFP, 10 février 2004.

16

Souvent serveuses dans des restaurants de rue, elles sont prostituées pour les clients; plusieurs d'entre elles auraient été amenées au Niger par des trafiquants. En Mauritanie, près de la moitié de la population a moins de 15 ans et 70 000 enfants travaillent (Organisation internationale du travail). On y retrouve les mêmes formes d'exploitation des fillettes: le travail domestique et les mariages forcés. Pour préserver la virginité de leurs filles et éviter le déshonneur lié à une grossesse hors mariage, de nombreuses familles les marient dès que possible. Le mariage serait ainsi l'un des meilleurs moyens d'assurer la protection et l'évolution sociale des filles. Le trafic des enfants est très répandu en Afrique, en particulier en Afrique de l'Ouest et du Centre. D'après l'Unicef (2004), il s'exerce vers d'autres pays afticains pour le travail domestique et l'exploitation sexuelle ainsi qu'en direction des Etats Arabes, du Moyen-Orient et de l'Europe.6 La corruption de certains agents des autorités administratives permet aux trafiquants d'acquérir de faux papiers pour les enfants. Ces petites victimes passent par de nombreux pays avant d'arriver dans celui où elles sont exploitées. Les réseaux angolais, congolais et nigérians seraient parmi les plus actifs. Au Sénégal et en Gambie, la prostitution des enfants liée au tourisme sexuel semble s'être intensifiée; des femmes y sont clientes de jeunes adolescents. À Madagascar aussi la prostitution des enfants semble être de plus

en plus liée au tourisme sexuel.7 Selon le Ministère de la santé, 75
% des sept cents personnes prostituées que compte la capitale ont entre 17 et 29 ans ; 30 à 50 % des personnes prostituées à Nosy Be et Toamasina ont moins de 18 ans (statistiques nationales réalisées en 2000 avec le soutiende l'Unicef).

6 Unicef (2004). La traite des être humains en Afrique, en particulier des femmes et des enfants, Centre de recherche Innocenti, Avril 2004. 7 Lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants, Madagascar s'est déjà engagé, Madagascar Tribune, Il décembre 2003.

17