Enfermements

De
Publié par

Les objectifs de l'enfermement, hier comme aujourd'hui, en démocratie comme en dictature, sont complexes et ambigus : entre inclusion et exclusion, ordre et insertion, soin et sanction. La dignité des personnes peut être mise en cause, leurs droits fondamentaux non-respectés, leur état, physique et mental, menacé. Ce livre prend en compte la diversité des lieux de privation de liberté et apporte un regard pluridisciplinaire sur les questions liées à l'enfermement.
Publié le : vendredi 1 juin 2012
Lecture(s) : 238
EAN13 : 9782296495777
Nombre de pages : 395
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
ENFERMEMENTS
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’École polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-96555-3 EAN : 9782296965553
Sous la direction de Pierre V. TOURNIER
ENFERMEMENTS Populations, Espaces, Temps, Processus, Politiques Premier colloque jeunes chercheurs sur la privation de liberté
L’Harmattan
CollectionCriminologiedirigée par Robert Cario La criminologie apparaît comme un champ pluri et transdisciplinaire de connaissances, d’investigations, d’expertises et de traitement qui peine à être reconnu en France. Principale-ment mise en œuvre dans le domaine de la prévention, elle occupe également, au cas d’échec, une place prépondérante dans le procès pénal. Plus largement encore, la criminologie contri-bue à la restauration psychologique et sociale des protagonistes, dans l’endroit comme dans l’envers du crime. Dans de nombreux pays, la discipline fait l’objet d’enseignements, de recherches et d’applications à la mesure de la complexité du phénomène criminel qui la nourrit. Dans d’autres encore, la profession de criminologue s’inscrit en totale harmonie avec les métiers de la justice, de la médecine, de la psychologie et du social. La présente collection ambitionne de rassembler des ouvrages scientifiques et des travaux de terrain, appuyés tant sur les théories dominantes que sur les bonnes pratiques en agressolo-gie ou victimologie, à l’intention de publics variés : étudiants, enseignants, chercheurs, magis-trats, praticiens de toutes disciplines confrontés aux problématiques délinquantes, citoyens épris de justice.
Ouvrages parus
P.V. Tournier (Dir.),La Babel criminologiqueS. Abdellaoui (Dir.),Les jeunes et la loiP.V. Tournier,Dictionnaire de démographie pénaleG. de Coninck, G. Lemire,Etre directeur de prisonP.V. Tournier (Dir.),Dialectique carcérale P.V. Tournier (Dir.),Enfermements P. Mbanzoulou, M. Herzog-Evans, S. Courtine (Dir.),Insertion et désistance des personnes placées sous mains de justice. Savoirs et pratiques
Auteurs ayant contribué à cet ouvrage : Membres du comité scientifique et/ou présidents de séanceLucie Bony, Géographe et sociologue, doctorante à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Yasmine Bouagga, Doctorante à l'Ecole des hautes études en sciences so-ciales (E.H.E.S.S.), Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (I.R.I.S.).Christian Chevandier,d'histoire contemporaine à l'Université Professeur du Havre. Emilie Dubourg,en droit pénal et sciences criminelles à l'Uni- Doctorante versité de Nantes, rattachée au laboratoireDroit et Changement Social. Jean-Manuel Larralde, Professeur de droit public à l’Université de Caen Basse-Normandie. Olivier Milhaud,Maître de conférences en géographie à l'Université Paris 4 Sorbonne, lauréat du prix Gabriel Tarde 2011. Anne Simon,en droit pénal comparé à l’Université de Paris 1 Doctorante Panthéon-Sorbonne.Caroline Touraut,Docteur en sociologie, Université Lumière Lyon 2. Pierre V. Tournier,Directeur de recherches au C.N.R.S., Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Contributeurs Nawal Boutouila,Doctorante en droit,Université Paris Descartes, Labora-toire Maurice Hauriou.Julien Cahon, Certifié en histoire, docteur en histoire contemporaine, Uni-versité de Picardie Jules Verne d’Amiens, Centre d’histoire des sociétés, des sciences et des conflits (C.H.S.S.C.). Jeanne Chabbal, Doctorante en science politique, Université de Paris Dau-phine. Coralie Chirol,Titulaire du master 2 recherche en droit pénal fondamental, Université Jean Moulin, Lyon 3.
Pascal Décarpes, Doctorant en criminologie, chercheur associé, Universität Greifswald (Allemagne). Catherine Dubrana, Titulaire d’un master 2 de géographie, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et enseignante en histoire-géographie, Lycée Charles le Chauve de Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne). Stéphanie Ducret, Doctorante en doit, Université Lumière Lyon 2, Centre de recherche Droits, contrats et territoires.
Joana Falxa, Doctorante en droit, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Université de Salamanca, Espagne, Centre de recherche et d’analyse juri-dique.
Sara Guérin-Brunet, Titulaire d’un master 2 de sciencepolitique, Universi-té Paris 8 Vincennes - Saint Denis.
Marion Guigue, Docteur en droit, Université Montpellier 1, U.M.R. dyna-mique du droit.Sophie Guigue, Docteur en droit, Université Montpellier 1, U.M.R. dyna-mique du droit. Nelly-Marine Hur-Vario, Docteur en droit pénal et sciences criminelles, Université Jean Moulin Lyon 3, Centre de droit pénal.Benoist Joly, Doctorant en sciences de l’éducation, Université Lille 3, labo-ratoire P.R.O.F.E.O.R.-C.I.R.E.L. E.A. 4354, formateur chercheur à l’Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse (E.N.P.J.J.). Gérard Lambert, Travailleur social en milieu pénitentiaire,doctorant en sociologie-anthropologie, Université de Franche-Comté, Laboratoire de sociologie et d’anthropologie (L.A.S.A.).HerminieBracq-Leca,en psychologie, Université Lumière Doctorante Lyon 2, Centre de recherches en psychopathologie clinique, psychologue clinicienne en Service médico-psychologique régional (maison d’arrêt Lyon-Corbas et établissement pénitentiaire pour mineurs de Meyzieu). Annie Lochon, Doctorante en sociologie, Université de Caen – Basse Nor-mandie, Centre d’étude et de recherche sur les risques et les vulnérabilités (CERReV).
Amélie Nuq, Normalienne, agrégée d’histoire, ancienne membre de l’Ecole des hautes études hispaniques et ibériques (E.H.E.H.I., Casa de Velas-quez), doctorante en histoire contemporaine, Université de Provence Aix-Marseille 1, U.M.R. Temps, espaces, langages, Europe méridionale, Mé-diterranée (U.M.R. T.E.L.E.M.M.E.). Remy Piperaud, Doctorant en science politique, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (C.E.S.D.I.P.). Maxime Plet, Titulaire d’un Master 2 de droit et sciences administratives, Université Pierre Mendès France Grenoble 2. Juliette Soissons, Doctorante en science politique au Centre universitaire de recherche sur l’action publique et le politique (U.M.R. 6054). Akila Taleb, Doctorante en droit, Université Jean-Moulin Lyon 3, A.T.E.R. en droit privé, membre du centre de droit pénal. Marc Touillier, Doctorant en droit, Université de Montpellier 1, Equipe de recherche sur la politique criminelle (E.R.P.C.). Président de l'Associa-tion régionale de criminologie Languedoc-Roussillon. Alexia Venouil, Doctorante en science politique, Institut d’étude politique de Grenoble.
Les idées émises dans les différents textes de cet ouvrage n’engagent, évidemment, que leurs auteurs. Nous remercions, chaleureusement, Pascal Décarpes pour sa relecture de l’ouvrage, les imperfections restantes ne pouvant lui être attribuées.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.