Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 20,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Entre désir et satisfaction, l'éternel face à face

De
264 pages
La satisfaction peut anéantir le désir, mais elle peut aussi l'alimenter. Vouloir tout connaître peut cacher, derrière une louable intention, la volonté de dévoiler l'inconnu dans tous ses replis, jusqu'à une compréhension détaillée de la vie dont nous sommes porteurs. A travers une connaissance du Monde de plus en plus approfondie, finirons-nous par admettre avoir tout compris ?
Voir plus Voir moins
de plus en plus approfondie, nous Inirions par admettre avoir tout
Georges Abraham et Maud Struchen
ENTRE DÉSIRET SATISFACTION,L’ÉTERNEL FACE À FACE
Études psychanalytiques
ENTRE DÉSIR ET SATISFACTION
L’ÉTERNEL FACE-À-FACE
Études Psychanalytiques Collection dirigŽe par Alain Brun et Jo‘l Bernat
La collectionEtudes Psychanalytiquesproposer un pas de côté et non veut de plus, en invitant tous ceux que la praxis (théorie et pratique) pousse à écrire, ce, « hors chapelle », « hors école », dans la psychanalyse.
Dernières parutions
Christophe SOLIOZ,Paul Parin,Voyage au bout de l’utopie,2016. Celso GUTFREIND,autres essais sur la Narrer, tre mre, tre pre et parentalitŽ, 2016. Alessandra GALLI,Comment sortir d’une psychose et terminer sa psychanalyse, 2016.Stoïan STOÏANOFF-NENOFF,Quatuor d’hommes de dŽsir. Ludwig Wittgenstein, Sigmund Freud, Alain Badiou et Alain de LibŽra,2016. Raymond ARON,Traces du dŽs ir, ProximitŽ de l’ab”me, 2016. Elisabeth LECLERC-RAZAVET,L’inconscient sort de la bouche des enfants, 2016. Jean-Marie BOYER,Psychanalyse et architecture. Un regard insolite sur Louis Kahn et Le Corbusier, 2016. Claude BRUERE-DAWSON et Marie-Laure ROMAN,Le psychodrame psychanalytique. Une mŽthode et une praxis aux confins de l’acte analytique, 2016 Philippe COLLINET,Je est un autre, 2016. Joseph ROUZEL (dir.),Psychanalyse et Žcriture, Rencontre avec Pascal Quignard, 2015. Élisabeth LECLERC-RAZAVET, Georges HABERBERG, Dominique WINTREBERT,de sa mreL’enfant et la fŽminitŽ , 2015. Laurent SOULAYROL,LesMémoires d’une aliénéeRouy. Vers d’Hersilie de nouvelles perspectives, 2015. Peggy DAVAIN-BERGEOT,La question de Dieu en psychanalyse. Naissance et mort de Dieu, 2015. Claude-Raphaël SAMAMA,Le Spirituel et la psychanalyse, 2015.
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10153-8 EAN : 9782343101538
Georges Abraham
Maud Struchen
ENTRE DÉSIR ET SATISFACTION
L’ÉTERNEL FACE-À-FACE
TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION ................................................................................7 LE TISSU DE L’HISTOIRE ..............................................................11 La découverte des questionnements .......................................................... 11La recherche de solidarité ......................................................................... 14Flirter davantage avec le Mal ? ................................................................. 20UNE FLORAISON DE MONOLOGUES..........................................23 Lorsqu’on est pressé.................................................................................. 23La solitude cosmique................................................................................. 26Quelqu’un que j’étais ................................................................................ 29Moi, heure par heure ................................................................................. 31
UNE FLAMBÉE DE DIALOGUES ..................................................35 L’âme sœur existe-t-elle ? ......................................................................... 35Un idéal n’est jamais seul.......................................................................... 38UN DIALOGUE NON PROGRAMMÉ ENTRE UN PSYCHOTIQUE ET UNE CANCÉREUSE ...................................................................41 UN FACE À FACE IMPRÉVU ENTRE UNE MASOCHISTE ET UN ÉPRIS DE NORMALITÉ ............................................................45 UN COLLOQUE EN SOURDINE ENTRE UNE FEMME ATTEINTE D’UNE SCLÉRODERMIE ET UN HOMME SOUFFRANT D’UN CÔLON IRRITABLE .....................................51 UN FACE À FACE PRÉVISIBLE ENTRE UNE PHOBIQUE ET UN OBSESSIONNEL ...............................................................................57 UNE MAITRISE TRES INTIME DU TEMPS ..................................63 LE CŒUR CONTRE LE CERVEAU ? .............................................69 RELANCEMENT DE MONOLOGUES ...........................................75 Entre conflit et réconciliation .................................................................... 75Reprise en compte ultérieure du temps et de l’espace .............................. 78DES FUNÉRAILLES .........................................................................83 MALGRÉ UNE CONNEXION IMPARFAITE.................................87 LA FASCINATION DE LA VIOLENCE ..........................................93 5
LA FASCINATION DE L’ÉCHEC ...................................................99 LA FASCINATION DE L’ESPOIR.................................................105 L’HOMME SANS INCONSCIENT ................................................111 L’HOMME AYANT BESOIN D’UIN INCONSCIENT .................117 LES PROUESSES DE L’INCERTITUDE.......................................123 L’IDENTITÉ DESTRUCTRICE......................................................129 ÉQUIVALENCES ? .........................................................................135 EN PERSPECTIVE D’UNE ÈRE POST-TECHNOLOGIQUE ......143 TRAVERSÉES .................................................................................149 Du néant à l’existence ............................................................................. 149Le trajet entre sensations et émotions ..................................................... 152Le parcours entre réalité et rêve .............................................................. 156DOUTE ET VÉRITÉ : ALLER ET RETOUR .................................161 L’INFINI...........................................................................................173 GUERRE ET PAIX ..........................................................................181 HORS PROGRAMME .....................................................................191 DES SOUVENIRS ET DES DATES ...............................................199 RIRA BIEN QUI RIRA LE … PREMIER.......................................207 L’AUTRE VIGUEUR ......................................................................215 LES DISPARUS ...............................................................................223 LES NOUVELLES ALLIANCES....................................................233 AU-DELÀ DE LA GUÉRISON .......................................................239 En quête de l’impardonnable................................................................... 240La solution temporaire d’un problème .................................................... 242La peur fantôme ...................................................................................... 243Le conflit : une énergie renouvelable ? ................................................... 244L’écoute du silence.................................................................................. 246LE PRÉSENT : MYTHE OU ENCHANTEMENT ?.......................249
6
INTRODUCTION
Les limites de la connaissance
Vouloir tout connaître peut cacher, derrière une louable intention, la volonté de dévoiler l’inconnu dans tous ses replis, jusqu’à une compréhension détaillée de la vie dont nous sommes porteurs. Cacher une vocation irrésistible à la toute-puissance, une toute-puissance coïncidant finalement avec la conviction que nous ne serions que les créateurs de nous-mêmes. Rien de plus, mais rien de moins. Au fond, pourquoi ne pas le penser, si nous y tenons vraiment ? Mais en serions-nous si satisfaits ? Et pour combien de temps ? Si l’on observe plus attentivement les interstices de l’Histoire, on peut certes percevoir ici ou là cette tendance répétitive des Humains à se faire croire capables de s’autocréer, tendance qui à son tour fait présumer qu’à travers une connaissance du Monde de plus en plus approfondie, de plus en plus audacieuse, nous finirions par admettre avoir tout compris et que cette histoire biblique d’attribuer symboliquement à une pomme le secret profond de la vie en général ne serait qu’un magnifique jeu d’enfant. De l’enfance de l’Humanité.
7
L’aube de la vie. L’aube de l’écosystème, du monde environnant. Image notamment de ce monde intérieur à nous tous, en perpétuel dialogue avec ce qui nous entoure.  Nos ancêtres auraient ainsi dérobé le secret de la vie, et surtout les limites infranchissables de la vie individuelle, débouchant à la fois sur une barrière temporelle contraignante et sur un horizon illimité qui nécessite de sérieux engagements de la part de chacun de nous. Notamment, si nous pouvions nous autocréer, aurions-nous l’intention d’abolir la mort individuelle ?  Tout peut se répéter à l’infini, d’ailleurs à peu de nuances près, ou donner cette impression d’être malgré tout bien différent avec le temps qui passe. Pourquoi ne pas nous situer en 3113 plutôt qu’en 2016 ? De toute façon, l’âge de chacun de nous ne pourra pas correspondre à l’âge du Monde. Chaque siècle sera rempli d’individus ayant à un moment précis notre âge actuel. Chaque millénaire sera engorgé de siècles successifs aussi bien que de civilisations successives. Et alors ?  Attention ! On ne va cependant pas tomber dans le piège de l’Eternel Retour, qui tourne en rond sur lui-même à l’infini. Ce qui de nouveau promouvrait la certitude d’avoir saisi une fois pour toutes le secret des secrets. D’avoir compris l’essentiel et le définitif. Non. Il faut qu’il y ait des limites à notre connaissance, limites de savoir et limites de temps pour acquérir cette connaissance. Limites de distance entre nous et limites à notre prétention. Limites de dépendance et limites d’indépendance. Limites de désir et limites de satisfaction.
8
Toute durée peut avoir, pour chacun d’entre nous, une signification allant au-delà de l’anonymat et des normes. Au-delà d’une évaluation trompeuse du succès ou de la défaite. Ce qui sera peut-être en même temps une source de remise en question ultérieure. Chaque illusion peut avoir un sens susceptible de nous faire découvrir un après par rapport à un instant qui semblait en soi mal placé, inopportun. Tout conquérant finit par être dépossédé de quelque chose. Tout perdant peut s’entêter à ne pas vouloir voir les éventuels avantages propres à chaque défaite. Chaque modèle possède des alternatives, chaque conviction se nourrit d’une bonne dose d’hésitations. Une générosité sans borne finit par faire déprécier les dons qu’elle propose. Trop d’indisponibilité à donner aboutit presque certainement à des laisser-aller. L’obnubilation imprévue peut cacher un besoin soudain d’être de plus en plus malin et prévoyant. Il faut peut-être revenir, du moins de temps à autre, à la sagesse socratique, qui arrivait à la conclusion que l’essence du savoir
se trouve dans la certitude de ne pas savoir. Maîtriser sans cesse autant la distance relationnelle entre nous et ce qui nous entoure et les moments qui se suivent, l’un après l’autre ? Pourquoi ne pas essayer ? Savoir aussi faire la sourde oreille à un excès de bruit et à la fois explorer notre propre silence intérieur. Nous sommes faits de gènes et d’antigènes. Nous sommes faits de ce qu’on a voulu faire de nous. Mais également de ce qu’on ne voulait pas que nous devenions.
9