Entre enfants et parents

De
Publié par

En entrant dans l'espace privé de la famille, cette recherche analyse la construction quotidienne de l'enfance. Comment se fabrique et évolue aujourd'hui la socialisation entre parents et enfants ? Comment se construit cette culture de l'enfance au quotidien ? Ainsi se caractérise la mutation des pratiques éducatives face à l'évolution des nouvelles technologies, des habitudes de consommation, de choix alimentaires et de présentation de soi...
Publié le : jeudi 15 octobre 2015
Lecture(s) : 22
EAN13 : 9782336393803
Nombre de pages : 168
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
a revue internationale L de l’éducation familiale
Entre enfants et parents La socialisation dans l’espace quotidien de la famille
Coordonné par Régine Sirota
Entre enfants et parents La socialisation dans l’espace quotidien de la famille
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07463-4 EAN : 9782343074634
/D 5HYXH ,QWHUQDWLRQDOH GH O·eGXFDWLRQ )DPLOLDOH N°37, 2015
Entre enfants et parents La socialisation dans l’espace quotidien de la famille
Dossier coordonné par Régine Sirota
La revue internationale de l’éducation familiale, 2015,n°37
/D 5HYXH ,QWHUQDWLRQDOH GH O·eGXFDWLRQ )DPLOLDOH n°37, 2015
Sommaire
Entre enfants et parents La socialisation dans l’espace quotidien de la famille
Éditorial :Monique Robin………………...………...……….............….Page 7
Dossier
Présentation du dossier : Enfance et socialisation au quotidien Régine Sirota…………………………………………………..….…Page 9
Les enfants et Internet à la maison : familles et rapports générationnels en mutation Ana Nunes de Almeida, Ana Delicado et Nuno de Almeida Alves………………………………..………Page 17
La salle de bain : reconfiguration des rapports aux autres et à soi à l’aube de l’adolescence Nicoletta Diasio et Virginie Vinel……………………………….Page 39
La Médiation parentale, élément clé de la construction par l’enfant du sens de la pratique de l’argent de poche Marco Dias et Valérie-Ines de La Ville…………...……………Page 63
La chambre d’enfant : une construction partagée entre parents et enfants Nathalie Roucous et Antoine Dauphragne…………………Page 87
Manger à la maison sous le poids des normes : les négociations familiales autour de l’alimentation Aurélie Maurice………………………………….………….Page 115
La revue internationale de l’éducation familiale, 2015,n°37 5
Varia
Les représentations de l’adoption dans les livres pour enfants Catherine Sellenet………………………………………….Page 139
Note de lecture…………………………………………………..Page 157
Liste des experts en 2014……………………………………………..Page 160
Liste des précedents numéros…………………….………………Page161
Note aux auteurs…………….………………………..….....…...Page 162
La revue internationale de l’éducation familiale faitpartie : - du catalogue deprêt numérique del’Harmathèque(e-books)www.harmatheque.com/ - du portail de revues électroniques en Sciences humaines et sociales CAIRN http://www.cairn.info/revue-la-revue-internationale-de-l-education-familiale.htm
La revue internationale de l’éducation familiale, 2015,n°37 6
Éditorial
Pour sa première livraison de l’année 2015, la revue internationale de l’éducation familiale a le plaisir d’accueillir un dossier intituléEntre enfants et parents. La socialisation dans l’espace quotidien de la famille, composé de contributions de nos collègues de la sociologie de l’enfance et réalisé sous la direction deRégine Sirota. C’est en pénétrant dans l’espace privé de la famille, dans l’intimité du « chez soi », autre face du sentiment de la famille selon Ariès (1973), que la recherche sociologique actuelle place au centre de ses investigations la construction quotidienne de l’enfance et explore comment se « fabrique » et évolue au jour le jour la socialisation entre parents et enfants. C’est à une observation des territoires dans l’espace du chacun – parents, enfants, membres de la fratrie – et à leur appropriation, à une réflexion sur la transformation des normativités et des pratiques éducatives que nous invitent les auteur(e)s de ce numéro. Rendons hommage à nos collègues sociologues qui ont œuvré en moins de deux décennies pour faire de l’enfant une nouvelle catégorie de leur champ scientifique. Cette avancée de la discipline en direction de l’enfant et de sa famille interroge sa spécificité et aussi les contours et interactions avec les autres sciences qui traditionnellement leur consacraient leur objet de recherche. C’est dans la perspective de l’étude du développement de l’enfant que les psychologues observent dans l’espace des routines quotidiennes les interactions entre l’enfant et ses milieux de vie. C’est en termes d’éducation que les chercheur(e)s en sciences de l’éducation interrogent les pratiques et attitudes des parents et adultes proches qui participent à la socialisation de l’enfant considéré comme être en devenir. L’enfant doué d’agency,dont il est question dans la plupart des textes de ce numéro, est regardé comme un participant actif de la vie sociale ayant ses propres formes culturelles, enfant acteur/agent bien éloigné d’une conception verticale de la socialisation. Mais gardons nous de toute simplification, l’enfant « acteur de son développement et sujet capable de s’approprier le monde » dont les chercheur(e)s en psychologie et en sciences de l’éducation interrogent le « point de vue » et l’adoption par ceux-ci des perspectives éco-systémiques autorisent bien des rapprochements et stimulent de fructueuses confrontations. À la suite de ce dossier, un article en varia est proposé par Catherine Sellenet qui interroge les représentations de l’adoption dans les
La revue internationale de l’éducation familiale, 2015,n°37 7
livres et albums proposés par les adultes aux enfants. L’étude s’appuie sur un corpus d’ouvrages conseillés par les professionnels des services d’adoption pour aider les parents et futurs parents de l’adoption internationale pour en parler. L’analyse des messages explicites et implicites véhiculés par ces ouvrages invitent à réfléchir sur nombre de pré-supposés actuels sur l’adoption. Enfin, ce nouveau numéro s’achève par une note de lecture sur un ouvrage de Michèle Guigue et Rébecca Sirmons, avec les contributions de Laetitia Branciard et Aleksandra Pawlowska. Il s’intéresse à une pratique minoritaire, celle de l’instruction donnée aux enfants dans le cadre familial, « hors l’école », qui est interrogée par les auteures dans le contexte français et nord-américain. Les lecteurs pourront trouver également la liste des experts ayant participé à l’évaluation des articles soumis pour publication en 2014. Nous remercions vivement ces collègues qui ont contribué au travail scientifique de la RIEF. Monique Robin
La revue internationale de l’éducation familiale, 2015,n°37 8
Enfance et socialisation au quotidien
1 Régine Sirota
L’enfant fait-il la famille ou la famille fait-elle l’enfant ? Reprendre d’emblée cette question, posée avec une certaine acuité par l’actualité, pour analyser dans quelles conditions se constitue aujourd’hui la socialisation au sein de la famille, nous oblige à affronter le nouvel imaginaire dans lequel se constitue l’éducation familiale et à nous interroger sur la mutation des pratiques éducatives. « Dans le cadre de l’ancienne famille-institution dédiée à la fonction sociale de perpétuation de la lignée, c’était la famille qui faisait l’enfant. Dans le cadre des nouvelles familles affectives qui trouvent leur justification dans la quête émotionnelle de leurs membres, c’est l’enfant qui fait la famille. Entendons : c’est la présence de l’enfant qui consacre la famille, comme un milieu social distinct… » analysent tant démographes que sociologues ou philosophes tel Marcel Gauchet dans un article très récent (Gauchet, 2015, p.17). Si l’éducation familiale est généralement considérée comme la matrice de la socialisation, génératrice des habitus, elle n’est que peu explorée empiriquement dans l’espace privé de la famille. Construite théoriquement, reconstruite au travers de la peinture ou des biographies et des documents d’archives par les historiens, reconstituée au travers des interviews du sociologue ou du psychologue, elle n’est que rarement dans sa fabrique quotidienne directement l’objet de l’investigation ou de l’enquête. Certes, les anthropologues dans leurs explorations des sociétés dites exotiques ou du Sud ont décrit les us et coutumes familiales de ces enfances dites d’ailleurs, les retraçant du Sud au Nord au fil des migrations. Mais qu’en est-il des mutations contemporaines ? « Lieu du privé, la famille est en prise directe avec la société. Aussi les mutations sociales profondes qui concernent l’économie, la culture, l’espace urbain, ont-elles des répercussions immédiates sur la vie quotidienne des individus qui s’exprime au sein d’une constellation de personnes liées par le sang et/ou l’alliance. La famille n’est pas qu’une simple caisse de 1 Université Paris Descartes, CERLIS Contact :regine.sirota@parisdescartes.fr
La revue internationale de l’éducation familiale, 2015,n°37 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.