//img.uscri.be/pth/5d3aba96323340ec8a79b323cd48d0506c7e8ef1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Entretien d'un père avec ses enfants

De
128 pages
Faut-il respecter la loi même lorsqu’elle est injuste ? C’est à cette épineuse question que tentent de répondre le père de Diderot et ses enfants réunis à ses côtés, dans une conversation sans cesse interrompue par de nombreuses visites.
À mi-chemin entre le dialogue et le conte philosophique, l’oeuvre invite le lecteur à réfléchir à son rapport à la loi, à partir de cas concrets, inspirés du quotidien.
Et Diderot de rappeler que l’intérêt collectif ne saurait en aucun cas être sacrifié à l’intérêt individuel, dans la démarche audacieuse et nécessairement exceptionnelle qui consiste pour un citoyen à « se mettre au-dessus des lois ».
Illustration : Séverine Scaglia © Flammarion
© Éditions Flammarion 2010.
Édition revue, 2014.
Voir plus Voir moins
Entretien d’un père avec ses enfants ou Du danger de se mettre audessus des lois
D
I
D
EROT
Entretien d’un père avec ses enfants
Présentation, choix des extraits, notes et dossier parLAURENCERAULINE, professeur de lettres
De Diderot dans la collection « Étonnants Classiques »
Entretien d’un père avec ses enfants  ou Du danger de se mettre au-dessus des lois Jacques le Fataliste Madame de La Carlière(inTrois Contes philosophiques Supplément au Voyage de Bougainville
© Éditions Flammarion 2010. Édition revue, 2014. ISBN : 9782081342729 ISSN : 12698822
S
O
M
M
A
I
R
Présentation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9
L’esprit des Lumières Diderot ou la liberté de penser et d’écrire L’Entretien: conte ou dialogue ? L’écriture comme arme de combat Le « danger de se mettre au-dessus des lois »
10 14
18 24
Chronologie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .31
Entretien d’un père avec ses enfants
Dossier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .85
Avez-vous bien lu ? Parcours de lecture Les combats du siècle des Lumières contre l’injustice Les armes littéraires des combats contre l’injustice e e (XVI-XVIII siècles) Utopies et loi naturelle : un idéal de justice ?
86 87 92
101 110
E
Archives Flammarion Portrait de Denis Diderot(1767), par Louis-Michel Van Loo (1707-1771).
PRÉSENTATION
n désigne par le mot « Lumières » un mouvement culturel e 1 reprOésentants les plus significatifs en France sont certainement européen duXVIIIsiècle , caractérisé par la valorisation de l’esprit critique et la lutte contre les préjugés, et dont les Montesquieu, Voltaire, Rousseau et Diderot. Appliquée à ce mou-vement, l’image de la «lumière» renvoie à son combat contre l’obscurantisme, auquel sont opposées les exigences du rationa-lisme, la recherche de la liberté et celle du bonheur. Entretien d’un père avec ses enfantstraduit la vigueur du ques-tionnement auquel les écrivains et philosophes des Lumières soumettent les principes moraux, politiques et religieux les plus communément admis. Partiellement publiée en mars 1771 dans laCorrespondance littéraire, périodique de Grimm dont la diffu-sion est confidentielle, l’œuvre paraît en volume en 1773, dans Contes moraux et nouvelles idylles de D… et Salomon Gessner, avec des textes du poète, peintre et graveur Salomon Gessner et un conte que Diderot vient d’achever (Les Deux Amis de Bourbonne). Elle est constituée d’une série de récits, qui peuvent apparaître comme autant de contes très brefs, enchâssés dans une structure de dialogue. Dans une forme littéraire libre et originale, oscillant entre le genre du conte et celui du dialogue moral et philosophi-que, elle s’intéresse aux rapports qu’entretiennent morale et exi-gences sociales. Les débats contradictoires mis en scène par ses
1.edaplronrre,leteAngEnEnlightenment, et en Allemagne d’Aufklärung. Dans tous les cas, c’est la métaphore de la lumière qui est employée.
Présentation9
nombreux protagonistes sont sous-tendus par une même ques-tion : la loi doit-elle être respectée, même lorsqu’elle est injuste ou lorsqu’elle favorise l’injustice ?
L’esprit des Lumières
Le rationalisme et l’esprit d’examen
Pour bien comprendre les enjeux du texte, replaçons-le dans son contexte de création, celui des Lumières. Les philosophes des Lumières croient en l’importance de la raison et de l’expérimentation scientifique, face aux vérités révé-lées et aux explications du monde que la religion s’efforce d’im-poser. Ils considèrent que les progrès de la connaissance sont susceptibles de faire accéder les hommes au bonheur terrestre. Les nombreuses avancées techniques et scientifiques de l’époque e donnent une réalité à cette pensée. AuXVIIIsiècle, la physique, la biologie, la botanique et la médecine font l’objet de découvertes importantes, qui circulent dans les sociétés savantes, de plus en plus nombreuses. Par exemple, c’est en 1749 que Buffon publie sonHistoire naturelle,et en 1789 que Lavoisier fait paraître son Traité de chimie. Au regard de ces ouvrages, les textes sacrés ne sont plus la seule référence pour rendre compte du fonction-nement du monde. L’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et métiers, publiée sous la direction de Diderot et de d’Alembert entre 1751 et 1772, se propose de réunir tous les savoirs et de se faire l’expression de la pensée humaine enfin « éclairée ».
10Entretien d’un père avec ses enfants