//img.uscri.be/pth/b359670caba579e36dd98391ebce83e979699430
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 24,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Espaces chinois urbains et culturels

De
342 pages
Au-delà de leur forme urbaine et de leur dynamisme, les villes de Chine sont aussi une expression de la culture chinoise et de ses rapports à l'Occident. La mobilisation du patrimoine, avec la place des minorités ouvre un autre regard sur ce rapport entre la ville et la culture. L'enseignement des langues chinoise et française illustre ce dialogue culturel entre la Chine et nous. Enfin le taoïsme fait écho à certains aspects de la culture française, et peut devenir une source pour le développement durable.Š
Voir plus Voir moins
Revue périodique paraissant trois fois par an Numéro d’enregistrement 25020302 Directeur de publication Wafik Raouf wafik_raouf@hotmail.com Coordinateur Ata Ayati ataayati@yahoo.fr Lectures et corrections Michel Guillon Monique Jouffroy Alexandre Lengagne Comité de lecture  DjamshidAssadi,Groupe E.S.C. Dijon-Bourgogne Fabrice Balanche, Universitéde Lyon II LotfiBennour,Université de Technologie de Belfort-MontbéliardFontaine, JacquesCNRS et Université de Franche-Comté GéraldGaillard,Université de LillePhilippe Haeringer,Université deParis Ouest Nanterre-La DéfenseJouve, EdmondUniversité de Paris V SalahOueslati,Université de PoitiersXâÜbÜ|xÇà:89, avenue du Roule 92200 Neuilly (France) Tél : 01.47.22.90.12 Fax : 01.47.45.41.36  eurorient@free.fr www.eurorient.net
Revue publiée avec le concours du Centre national du livre La loi du 11 mars 1957 interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou ses ayants droits, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. © L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’École Polytechnique ; 75005 Paris http:/www.librairieharmattan.com diffusion.harmattant@wanadoo.fr harmattan@wandoo.fr ISBN : 978-2-296-54642-4 EAN : 9782296546424
POURQUOI LA REVUE EURORIENT ? Un pont entre deux mondes En un temps où l’Orient et l’Occident semblent revivre un épisode d’incompréhension réciproque, à la fois culturelle, politique et économique, il est bon de jeter des ponts. Une longue histoire d’interdépendance entre ces deux berceaux de civilisation invite à ce rapprochement. Cette revue proposée par des intellectuels des deux versants de la Méditerranée souhaite apporter sa contribution, ne craignant pas d’élargir l’échange à l’ouest jusqu’en Amérique, à l’est et au sud jusqu’au plus profond de l’Asie et de l’Afrique. Les sujets publiés sont souvent de l’ordre dessciences politiques, mais concernent également lesquestions de société, le monde urbain, lesdéfis économiquesles et migrations. En filigrane apparaissent des visions du monde et de l’homme qui parfois convergent, parfois s’éloignent. Mais l’échange des savoirs est la meilleure façon d’additionner les expériences et d’en valoriser la diversité.
XâÜbÜ|xÇà n° 33-34 – 2011 ESPACES CHINOIS Urbains et culturels Dossier dirigé par Clément-Noël Douady *DOSSIERClément-Noël Douady Présentation 7 *ESPACES URBAINSThierry Mathou Les défis de Shanghai11 Michel Freymuth Souvenirs de Wuhan27 Jacques Dumasy Lettre de Chengdu43 CN Douady et Jun Li Phases de développement des villes chinoises55 Hehui Liao et Philippe Haeringer Pékin : le dossier Liang-Chen65 Yan Tian L’avenir du patrimoine industriel87 Yang Liu Shanghai : villes nouvelles et inspiration étrangère101 Pierre-Emmanuel Becherand Plongeon dans les banlieues résidentielles chinoises121 Yu WangXin Jiangwan, « éco-quartier » à Shanghai133 Kun Zhang Reconstruction après le séisme au Sichuan153 Jean-Paul Loubes Mutations urbaines au Xinjiang163 *ESPACES CULTURELSChangying Shu L’attitude des apprenants chinoisen classede français179 Changying Shu L’écriture chinoise191
CN Douady et Yang Liu L’impossible lexique201 Jiashu Du Taoïsme et littérature française207 Yang Shu L’eau dans la culture chinoise215 CN Douady et Dan Li Le taoïsme, source pour le développement durable241 Ata Ayati Note sur les musulmans en Chine255 *TÉMOIGNAGES 295 Yu Wang Les logements de ma jeunesse296 Hongxia ZhangUne Chinoise à la découverte de Paris299 Bernard Dinh Ma rencontre avec la Chine305 *REVUE DES LIVRES 311 Alexis Brossolet,Onomatopées (Changying Shu)Qinggang Du, Le président Mao est mort(Jiashu Du)Xinming Hua, Pour ne pas perdre ma maison(Yu Wang) Michelangelo Antonioni, La Chine, DVD, film de 1972(CN Douady) Antoine Brunet et Jean-Paul Guichard, La visée hégémonique de la Chine. L’impérialisme économique (A. Ayati)*REVUE DES PÉRIODIQUES 327Monde chinois?, n°23: la coopération du siècle, Chine-Moyen-Orient automne 2010(CN Douady) Monde chinois, Médias et pouvoir en Chine, n°24 hiver 2010-2011, (CN Douady) Questions internationales, La Chine et la nouvelle Asie, n°48 mars-avril 1011 (A. Ayati) Géopolitique, Le poids de la Chine dans le monde, n°111, 2010 (A. Ayati)
Présentation ans quelle mesure, vue de France, la Chine est-elle encore D «l’autre pôle de l’expérience humaine»? La question fait grand débat parmi les spécialistes. Il est vrai que depuis que les hommes se sont répandus sur terre, chaque groupe a pu développer sa propre culture (comme en témoigne la multiplicité des langues), mais il n’est pas aisé de reconnaître ce qui les distingue de ce qui leur est commun. Que persiste-t-il d’une création spécifique marquée par l’originalité d’une ethnie ou les circonstances de son développement? Qu’est-ce qui, au contraire, témoigne d’un fond commun de l’humanité, ou encore résulte d’échanges immémoriaux, dont la Route de la Soie garde la trace ? On ne prend pas ici position à ce niveau du débat, mais on trouvera dans ce numéro de la revueEurOrient consacréà la Chine de nombreux éléments de réflexion à ce sujet. Français en Chine, Chinois en France, Chinois en Chine, contributions à quatre mains françaises et chinoises, chacun témoigne ici d’une expérience de terrain doublée d’une réflexion personnelle sur la question, à partir d’une position de diplomate, de praticien, d’enseignant, de chercheur ou de doctorant. Au delà de chaque article, ces regards croisés établissent un dialogue implicite, abordant souvent les mêmes thèmes sous différents angles complémentaires (voire plus ou moins divergents à l’occasion). Espaces urbains et culturels Scrutant la ville chinoise, notamment depuis la France, les regards font émerger cette évidence que la ville, réalité matérielle (minérale, pourrait-on dire même) est aussi et très largement un phénomène d’ordreculturel. On ne s’étonnera donc pas de trouver, en complément des articles sur la ville proprement dite abordée dans tous ses états, des contributions portant sur des aspects directement culturels, qu’il s’agisse de la langue ou de la littérature, et même le cinéma. Situées au long d’un même parallèle sur l’axe médian de la Chine, structuré par le fleuve Yangzi (Chang Jiang, le « long fleuve » pour les chinois), Shanghai, Wuhan et Chengdu sont présentées par trois diplomates encore récemment en poste dans ces trois villes. De leur fonction de Consul Général, représentant la France et nos concitoyens expatriés auprès des autorités locales, ils ont tiré chacun une fine connaissance de la ville, de son histoire et de ses perspectives, dont ils
8
nous font part, laissant deviner en filigrane leur engagement personnel dans l’aventure. Les villes chinoises sont ensuite abordées avecl’histoire de l’urbanismeses avatars comme à Pékin, et la question du etpatrimoine, moins assuré de se maintenir en Chine qu’en France; puis celle du développement urbain, prenant en compte le site naturel ou au contraire l’ignorant superbement, et enfin les premiers balbutiements d’un développement durabledont la Chine pourrait devenir le pionnier. Ces questions font l’objet, à propos de Shanghai et de Wuhan, d’articles issus de thèses de doctorat récentes ou en cours. La situation desminorités ethniques, et leur vocation discutable à devenir les figurants du développement touristique dans un environnement urbain renouvelé, font l’objet d’un double regard : du point de vue chinois, témoignant d’une intervention spécifique soutenue à l’échelle nationale suite au séisme qui a ébranlé le Sichuan en 2008 ; et d’un point de vue plus extérieur, quoique non moins engagé, à propos de cet autre séisme culturel, délibéré, qu’est la mutation urbaine au Xinjiang (comme d’ailleurs un peu partout en Chine). Convergents sur les faits, ces deux témoignages diffèrent cependant dans leur interprétation. La langueson enseignement permettent d’aborder la question et sous un angle plus directement culturel : l’apprentissage du français par de jeunes chinois, comme l’enseignement du chinois par des professeurs français illustrent le poids des acquis dans le passage à la culture de l’autre. Comme en écho, la difficulté de traduire en français les termes chinois relatifs à l’urbainillustre la question sous l’angle plus concret de la ville. De son côté la littérature chinoise classique, et plus spécifiquement lesécrits taoïstes, permettent d’esquisser une comparaison avec la littérature occidentale, mais aussi de rechercher une source originale susceptible de féconder une approche spécifiquement chinoise du développement durable, dans un autre parcours en retour depuis la culture vers l’urbain. Quelquestémoignagespersonnels,comptes-rendusd’ouvrages récents (ou retrouvant une nouvelle actualité) et échos derevuesla intéressant Chine complètent ce numéro, ainsi ouvert par contrecoup à d’autres points de vues encore. 1 Clément-Noël DouadyXâÜbÜ|xÇà2011
1  Urbanistequalifié OPQU en France et Professeur invité à l’Université de Wuhan, Clément-Noël Douady est chercheur associé à IPRAUS-AUSSER (École d’Architecture de Paris-Belleville) et à AUS-LAVUE (École d’Architecture de Paris-Val de Seine).
Remarque : Pour cette revue publiée en France, les auteurs chinois sont présentés dans l’ordrePrénom Nom, bousculant l’ordreNom Prénomqui prévaut en Chine. On retrouve ici la question de la différence culturelle sous-jacente à tout ce numéro.
9