//img.uscri.be/pth/bbab6bbd8c6a588803c7c281e72acc8b9501cb18
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Essai sur la visibilité des migrants relégués

De
222 pages
Le migrant relégué cumule un sentiment d'incomplétude suspendu au déracinement et le regard dépréciatif résultant de sa mise au ban de la société. La construction identitaire des enfants d'immigrés se révèle complexe et combinatoire. Dans l'espace social un art de visibilité s'empare alors de l'espace public. L'identité est narration. Celle de l'immigrée est vouée à participer à la construction du roman national. Doit-on choisir entre le multiculturalisme anglo-saxon, l'assimilation républicaine ou la reconnaissance des minorités culturelles. Une lecture systémique de ces phénomènes peut nous aider à cultiver la nuance.
Voir plus Voir moins
Questions contemporaines
Abdelkrim Bouhout
Questions contemporaines
ESSAI SUR LA VISIBILITÉ Abdelkrim Bouhout DES MIGRANTS RELÉGUÉS Préface de Philippe Moureaux
Questions contemporaines
ESSAI SUR LA VISIBILITÉ DES MIGRANTS RELÉGUÉS
Questions contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland et Jean-Paul Chagnollaud Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les « questions contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines » est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Dernières parutions Alain MESSAGER,Le sabre et la poussière, Essais sur le postmodernisme et la guerre,2015. Sébastien EVRARD,Réformer l’administration et réformer l’état,Jalons historiques et juridiques,2015. Max MEMMI,La France en partage, 2015. Marine LAMARE,Le droit à la ville. Justifications, apports, manifestations et portées, 2015. Louise FINES,Irresponsabilités récurrentes des élites. Accidents fortuits et crimes en col blanc, 2015. Sophie AOUIZERATE,Les habitants de France sont-ils des Français ?,2015 Paul SCHEFFER,Formation des diététiciens et esprit critique, Comment favoriser l'indépendance professionnelle et une pratique réflexive du métier ?,2015. Nicolas BOURGOIN,La république contre les libertés, Le virage autoritaire de la gauche libérale (1995-2014),2015. Antonio FURONE,Les crises de Santé publique, entre incompétence et compromissions,2014. Frank GUYON,France, la République est ton avenir,2014. Guy PENAUD,Pour en finir avec l’affaire Robert Boulin, 2014. Alain COGNARD,Misère de la démocratie. Pour une réingénierie de la politique, 2014. Jean-Paul BAQUIAST,Ce monde qui vient. Sciences, matérialisme et e posthumanisme, au XXI siècle, 2014. Nadia BOUKLI,L’échec scolaire des enfants de migrants, Pour une éducation interculturelle, 2014. Nicole PÉRUISSET-FACHE,Pouvoirs, impostures. Du mensonge à l’encontre des peuples, 2014. André DONZEL,Le nouvel esprit de Marseille, 2014. Félicien BOREL,Renaître, ou disparaître, 2014. Alain RENAUD,Lyon, un destin pour une autre France,2014. Blaise HENRION,Eurocopter savait,La vérité sur un crash mortel,2014.
Abdelkrim BOUHOUT ESSAI SUR LA VISIBILITÉ DES MIGRANTS RELÉGUÉS Préface de Philippe Moureaux
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06395-9 EAN : 9782343063959
Remercîements
es mots étant îmîtés, î est déîcat de gratîIer ’ensembe des personnes quî ont contrîbué à cette réLexîon. Je remercîe sîncèrement mes premîères sources d’înspîratîon : Racîd SaI, Anne Van Haect et Aa Taeb. Je remercîe Pîîppe Moureaux quî a u avec une grande ospîtaîté ce texte avant de e préacer. Je remercîe Moamed Cbabou pour ’îustratîon de couverture rainé qu’î m’ofre et sa très grande générosîté. Je remercîe Pîîppe Stîévenart et a rîgueur dont î a aît preuve pour reîre ce texte. Je remercîe es éèves quî ont partîcîpé à ’enquête et es deux dîrectîons quî m’ont accueîî aîmabement dans eur étabîssement scoaîre. Je remercîe mon vîeî amî et compîce Racîd Haouzî, mes amîs Raba Kaddourî, Aexandre Ansay, Younes aaboudî, ïzquîerdo Tapîa Gerardo, Moamed Kaddamaa quî m’ont toujours encouragé. Je remercîe Faouzîa Harîce, Crîstîne Vu, Atay Manço, Mejed Hamzaouî, Abdeamîd Amar, Moamed Jamoucî, Jean-Françoîs Gava, Bîa Cuîtar, Vîncent D’Ostunî, Armand îetart et e groupe Germîna quî m’ont grandî dans cette expérîence. Je remercîe très sîncèrement es édîtîons ’Harmattan. Je remercîe partîcuîèrement mon père, ma mère, ma grande amîe, ma emme et eur afectîon protectrîce. A tous es « enants perdus » et aux beaux jours ïnca Aa.
5
6
Préface
Dans a vîe, on rencontre beaucoup de personnes attacantes. Je dîraîs voontîers qu’on en rencontre trop et que ’on est souvent rustré d’être contraînt de îmîter e camp de notre socîabîîté. Heureusement pour moî, Abderîm Bouout n’appartîent pas à cette catégorîe des éros ugaces que je vîens d’évoquer. À travers réunîons et ectures de ses textes, j’aî apprîs à connatre e oîsonnement exceptîonne d’une pensée nourrîe par de nombreuses et savantes ectures. Dans e présent ouvrage, on retrouve ce rutîement de a pensée maîs aussî a compexîté de cee-cî îée à ’utîîsatîon d’un vocabuaîre érudît. J’aî dévoré ce îvre en y trouvant mon mîe. Attacé à une anayse îstorîque et matérîaîste des événements et des comportements, j’aî apprécîé, par contraste, es anayses psycosocîoogîques et psycanaytîques de ’auteur. Un autre contînent pour moî ! e sujet : mîeux comprendre ce quî sous-tend es attîtudes paroîs déroutantes du mîgrant-reégué. Comme e dît ’auteur, nous croîsons ce mîgrant-reégué à satîété maîs« c’es bîen souven pour ne jamaîs se coudoyer dans ’înîmîé ». J’aî été rappé par une anecdote quî sert de poînt de départ à une arge démonstratîon sur e comportement însoîte du reégué. Nous sommes dans une rue de Bruxees. Un coupe, casse moyenne, sort d’un téâtre. En ace de ces personnes, un jeune-omme quî s’adresse à a dame. ï uî propose de rejoîndre un restaurant… e coupe înquîet devant cette înterpeatîon presse e pas et dîsparat. En îsant a descrîptîon de ce petît încîdent, je me suîs remémoré beaucoup de sîtuatîons dont j’avaîs été témoîn et où un de ces jeunes ance une ormue înattendue quî uî conère une îmage où se méange sa voonté de rupture et son désîr d’încusîon dans a socîété gobae. Comme e dît ’auteur, une sorte d’attîtude oxymoresque où es contraîres se renorcent
7
’un ’autre. J’avoue avoîr été à pusîeurs reprîses déstabîîsé par de pareîs comportements dont j’avaîs dîicîe à comprendre a ogîque. ’anayse dont j’aî prîs connaîssance à travers a ecture de ce travaî m’apporte une grîe de ecture quî me îbère de mes înterrogatîons et me renorce dans certaînes de mes întuîtîons sur ’étau de ’ancîen et du neu quî torture cette jeunesse. Pus oîn dans ’ouvrage, a comparaîson entre ’attîtude du reégué et e du dandy du XïX sîèce va se révéer partîcuîèrement ructueuse pour a suîte de a démonstratîon. En apparence, tout sépare ces deux exempes maîs ’auteur démontre que a recerce du paratre en rupture avec a socîété domînante permet de mîeux îdentîIer ’împortance des sîgnes extérîeurs dans e vécu des êtres umaîns :« Sî bîen qu’avec un brîn d’îmagînaîon, nous débusquîons enre ’exubérance du reégué e e dandysme dîeane des afecaîons sympomaîques de a révoe, de ’homme socîa, aînsî que es races d’une quêe de ’éonnemen se déparan des convenances de ’époque ». a concusîon nous ramène à ’împortance du paratre :« a vîsîbîîé du corps es sîgne de sa dîsocaîon du corps socîa ».Contraîrement aux îdées reçues, e reégué ravagé par son sentîment d’încompétude oscîe notamment entre mœurs îbertaîres et ancrage dans es tradîtîons. Ce sentîment d’încompétude peut égaement se muer en atout quî conduît à ’ouverture vers a dîversîté et à ’unîverse. ï aut donc uî permettre de réconcîîer ces deux concepts en apparence opposés en uî permettant de comprendre et de respecter ses racînes et, dans un même soule, de raternîser avec cees des autres. Ce souaît d’Abderîm Bouout me parat d’une actuaîté brûante et d’une grande justesse. ï s’oppose en grande partîe à ’évoutîon actuee où on donne comme coîx au mîgrant reégué d’oubîer ses racînes ou de vîvre dans a margînaîté. orsque, premîer magîstrat de a commune de Moenbee, j’aî créé une « Maîson des cutures et de a coésîon socîae », en însîstant sur e purîe de cutures, je m’înscrîvaîs dans a préoccupatîon exprîmée par ’auteur, aîre vîvre es racînes des uns et des autres, es addîtîonner, es énumérer et es métîsser. ’entreprîse a porté des ruîts maîs ee se eurte à a dîicuté de dîaoguer avec ceux quî « tîennent es murs » et quî sont rétîs à se joîndre à ce type d’înîtîatîve. a désespérance quî expîque ces attîtudes de repî ou de uîte vers ’extrême, a atteînt une orme de paroxysme cez certaîns devant eque nous nous sentons souvent împuîssants. Ce quî n’est en rîen une raîson de rester es bras baants ! È MôûÈàûX
8
Introductîon vers une antHropologîe culturelle de la relégatîon
Tout comme es brances du saue peureur s’încînent vers ’eau, e Lâneur quî sîonne es rues de Bruxees musarde aux étaages de a dîversîté. Au premîer regard, e mutîcuturaîsme bruxeoîs est décent. On mange bîen à Bruxees. es mets et es gourmets se bouscuent, e oore domîne. Quee démocratîe que cee des mœurs ! a vraîe comme ’entendaît Baudeaîre. Touteoîs, par-deà ce oore d’îdées grouîantes, e vîvre ensembe est oîn d’être de tout repos dans a capîtae. Dîsons que es beaux prîncîpes ont rarement de bees évîdences . Sî en arpentant es rues de Bruxees, a dîversîté se côtoîe à satîété, c’est bîen souvent pour ne jamaîs se coudoyer dans ’întîmîté. Aîeurs, en attendant a commémoratîon des « cînquante ans de ’îmmîgratîon marocaîne », dans sa marce compexe, cette communauté, comme cees quî ’ont précédée, se dîsoque, connat des épîsodes de crîse puîs, transmue. es dîpômés se mutîpîent, e marîage mîxte avance, es représentants d’orîgîne magrébîne grossîssent es rangs du paysage poîtîque bruxeoîs tandîs que certaîns de eurs omoogues s’arc-boutent sur es vétîes reîgîeuses, sombrent dans es conduîtes addîctîves, bascuent dans es încîvîîtés, aute d’înstîtutîons démocratîques décentes, d’une éducatîon adaptée, d’opportunîtés ou de ressources matérîees suisantes (Margaît, ). ’antropoogîe cuturee est aors une dîscîpîne bîen pus nuancée que es dîatrîbes opportunes à ’endroît des sauvageons , es înjonctîons assommantes au nom de ’întégratîon des mînorîtés ou même aux antîpodes, ’appe vertueux aux « uttes pour a reconnaîssance » (Honnet, ). D’un poînt de vue antropoogîque, tout contact cuture durabe entre deux communautés
Nous renvoyons e ecteur aux émeutes quî ont écaté à Bruxees et à a percée des partîs extrémîstes dans es années . Terme utîîsé par un mînîstre de gauce : Monsîeur Cevènement.
9