Ethique et développement durable

Publié par

Experts, sociologues, philosophes rappellent les significations réelles de ces deux notions et leurs implications et questionnent les moyens mis en oeuvre aussi bien que le concept lui-même. De nombreux témoignages de groupes financiers, médias, institutions développent avec discernement des pistes de solution prometteuses. De l'action citoyenne à la gouvernance du monde, l'éthique appliquée pourrait être une grille de lecture nouvelle.
Publié le : vendredi 1 janvier 2010
Lecture(s) : 98
EAN13 : 9782336265629
Nombre de pages : 142
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

ÉTHIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Éthique en contextes

ÉTHIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE
Actes de la conférence organisée par l’Institut de Formation de l’Environnement (IFORE) au Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable de la Mer (MEEDDM) le 6 mars 2009

avec le soutien de la Fondation Ostad Elahi - éthique et solidarité humaine

L’HARMATTAN Éditions L’Harmattan 5-7, rue de l’École-Polytechnique 75005 Paris

une collection de la Fondation Ostad Elahi – éthique et solidarité humaine reconnue d’utilité publique

Éthique en contextes

L’éthique ne se limite pas à une réflexion purement théorique sur le contenu et l’application des valeurs morales. Elle est inséparable de l’action humaine et du travail par lequel des sujets se forment eux-mêmes au contact de leurs semblables, dans des environnements particuliers. Il n’y a donc d’éthique qu’en contextes : contextes sociaux, économiques, professionnels, institutionnels, géopolitiques, etc. Les acteurs qui évoluent dans ces différents espaces, et souvent de l’un à l’autre, développent des compétences et des savoirs pratiques. Leur « sens éthique » leur permet d’articuler à chaque fois les droits et les devoirs en jeu en s’efforçant de ne pas s’y perdre, c’est-à-dire de trouver un modus vivendi entre des valeurs personnelles, familiales, religieuses, et des valeurs professionnelles ou organisationnelles qui ne leur sont pas d’avance ajustées. Les enjeux concrets de ce travail, les conflits qu’il occasionne parfois, le savoir tacite ou explicite des différents acteurs et les stratégies qu’ils adoptent pour la résolution des conflits et la construction d’une éthique personnelle et collective, sont autant de dimensions qu’une réflexion sur l’éthique appliquée peut tenter d’explorer. Ainsi, penser l’éthique en contextes ne se résume pas à établir la déontologie ou les règles de bonne conduite propres à chaque type d’activité. Il s’agit plutôt, à travers des analyses menées sur des cas concrets, d’éclairer les modalités pratiques de la prise de décision, de proposer des outils nouveaux pour la réflexion et pour l’action.

5

Éthique en contextes
Dans la même collection Éthique et crise financière, 2009. Avec des contributions de A. Bénassy-Quéré, B. Esambert, D. Lamoureux, J.-Ch. Le Duigou, J.-F. Pécresse, Ch. Walter. Éthique de l’entreprise : réalité ou illusion ?, 2009. Avec des contributions de A. Anquetil, M. Bon, F. Cardot, J.-Fr. Connan, L. Hirèche-Baïada, Th. Hommel, J.-J. Nillès, S. Orru, B. Saincy. La Musique à l’esprit. Enjeux éthiques du phénomène musical, J. During (dir.), 2008. Avec des contributions de L. Aubert, A. Didier-Weil, J. During, G. Goormaghtigh, E. Lecourt, Fr. Picard, P. Sauvanet, B. Stiegler, J. Viret. Validité et limites du consensus en éthique, A. Létourneau et Br. Leclerc (dir.), 2007, avec la collaboration de A. Le Blanc. Avec des contributions de N. Aumonie, G. Beauregard, L. Begin, A.-M. Boire-Lavigne, G. Caron, D. Boucher, J. Fortin, R. Lair, J.Fr. Malherbe, P. Martel, M. Monette, S. Mussi, L. Rochetti, G. Voyer. Qu’avons-nous fait du droit à l’éducation ?, 2007. Avec des contributions de M. Assémat, G. Azoulay, Fr. Boissou, B. Bourgeois, H. Cohen, M. Kostova, M. Méheut, A. de Peretti, J. Salame Sala, B. Stiegler, et la participation de M.-Cl. RestouxGasset, et J.-Fr. Connan. Éthique et solidarité humaine à l’âge des réseaux, 2006. Avec des contributions de Ph. Breton, H. Le Crosnier, Cl. Henry, P. Mathias, S. Missonnier, P. Pérez, V. Peugeot, P. Soriano.

6

Trois écoles québécoises d’éthique appliquée : Sherbrooke, Rimouski et Montréal, 2006. A. Letourneau, avec la collaboration de Fr. Moreault. L’Éthique individuelle, un nouveau défi pour l’entreprise, 2005. Avec des contributions de A. Ballot, L. Bibard, G. EvenGranboulan, Chr. Ganem, M. Grassin. Préface de M. Bon. Éthique et éducation. L’École peut-elle donner l’exemple ?, 2004. Avec des contributions de B. Bourgeois, J. Costa-Lascoux, B. Elahi, J. Houssaye, Bl. Kriegel, Cl. Mollard, E. Morin, D. Ottavi, A. Peignault, J.-Ch. Pettier, R.-M. Saugey, L. Villemard, J. Wimberley, L. Wirth. Intervenir auprès des familles. Guide pour une réflexion éthique, P.-P. Parent (dir.), 2004. Avec des contributions de B. Boulianne, M. Beaulieu, M. Dumais. Le Souci éthique dans les pratiques professionnelles. Guide de formation, P. Fortin et P.-P. Parent (dir.), 2004.

7

Comité scientifique
Antonin Pujos

Président du comité scientifique Secrétaire Général et fondateur d’Ecophilos

Journaliste et auteur, spécialisé dans le domaine du développement durable

Sylvain Allemand

Président de la Fédération européenne pour l’éthique et le développement durable

Pierre Cadet

Globale Diversité Consulting - CNRS/Collège international de Philosophie

Dominique de Courcelles

Secrétaire générale de l’Institut de Formation de L’Environnement

Aurélie Pentel

Délégué général de la Fondation Ostad Elahi

Marc Piévic

Professeure affiliée au CERAM, Conseil international et essayiste

Claude Revel

Chargé de mission à l’Institut de Formation de l’Environnement

Clément Morlat

SOMMAIRE

par Michèle Pappalardo

Introduction....................................................................................... 11

par Pascal Ponsart-Ponsart

Éthique et développement durable : deux concepts pour l’action..............................................................13

par Sylvain Allemand

Présentation de la journée................................................................21

par Dominique de Courcelles

Développement durable : quelles considérations éthiques dans la genèse du concept ?..............................................................25

par Alain Létourneau

Développement durable et dilemmes éthiques ...............................37

9

Table ronde - Témoignages ..............................................................49
avec Joëlle Brohier Pierre Cadet Stéphane Comar Patrick Gaudray

par Dominique Bourg

Quels conflits de valeurs subsistent dans les formes de développement durable actuellement mises en œuvre ?................79

Table ronde - Gestion des conflits d’intérêt : les acteurs, leurs valeurs et leurs outils...........................................87
avec Béatrice Jalenques-Vigouroux Elisabeth Laville Philippe Marzolf Serge Orru Pierre Valentin

Citoyens décideurs ? Le poids des choix de l’individu ................ 113
par Patrick Viveret

par Claude Revel

Vers une gouvernance éthique mondiale ? Quelle échelle de décision pour un développement durable? ................................... 117

par Alain Touraine, Grand témoin de la journée

Conclusion .......................................................................................133

Autres publications de, ou sous l’égide de la Fondation Ostad Elahi aux éditions L’Harmattan ....................139

10

INTRODUCTION

Nos modes de développement, la mondialisation des échanges, les désordres environnementaux, sociaux ou financiers, les espoirs ou les craintes soulevés par les innovations technologiques..., autant de sujets qui suscitent de plus en plus de débats individuels ou collectifs, de questionnements éthiques personnels ou sociétaux. De par la finalité même de l’action publique, le questionnement éthique apparaît indispensable dans la détermination des meilleures voies à emprunter afin d’orienter notre société vers un développement plus durable. Comment en effet conjuguer au mieux équité sociale, viabilité économique et préservation de l’environnement ? Comment concilier des points de vue différents au sein de nouveaux modes de gouvernance élargie ? Comment faire enfin que la richesse du questionnement et la diversité des approches ne conduisent pas à l’immobilisme ou à la non décision de par la complexité qu’elles révèlent ? Le questionnement éthique peut aider chacun à mieux identifier les repères lui permettant de faire et d’assumer les arbitrages nécessaires. Ces arbitrages voire ces dilemmes, particulièrement en matière de décision publique, sont des phénomènes complexes dont le pas de temps dépasse fréquemment l’échelle humaine. Ils sont
11

Éthique et développement durable

d’autant plus délicats que les grands problèmes contemporains se déploient souvent globalement, à l’échelle planétaire. Ces problèmes sont ainsi appréhendés de façons différentes selon les cultures, chacune ayant son propre système de valeurs, sa propre notion de l’éthique... Il n’y a pas de solution unique et généralisable et il convient donc de rechercher en permanence un développement durable adapté à chaque situation particulière et d’oser le remettre constamment en question dans un souci d’efficacité, d’éthique et d’équité. Face à cet enjeu, il était donc tout particulièrement important que l’Institut de Formation de l’Environnement (IFORE) aborde ces questions à l’occasion de son cycle de conférences afin, d’une part, de s’interroger sur les valeurs humaines et sociales qui donnent sens au développement durable et, d’autre part, d’y sensibiliser les acteurs publics et de participer à fournir des repères qui leur permettront d’agir concrètement et de façon éclairée en faveur de ce développement durable.
Michèle Pappalardo
Déléguée interministérielle et Commissaire générale au Développement durable

12

ÉTHIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE : DEUX CONCEPTS POUR L’ACTION

par Directeur de l’Institut de Formation de l’Environnement

Pascal Ponsart-Ponsart,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.