Évadé de Treblinka

De
Publié par

Si le camp d’extermination de Treblinka est aujourd’hui tristement célèbre, le camp de travail créé antérieurement (Treblinka I) l’est beaucoup moins. Le récit de Mieczyslaw Chodzko figure parmi les très rares témoignages évoquant les conditions d’« existence » dans ce camp. Mieczyslaw Chodzko est né à Lodz en 1903. Raflé dans le ghetto de Falenica, il est déporté avec 6 500 autres Juifs, dans le cadre de l’Aktion Reinhard : l’extermination systématique des Juifs de Pologne. Dès son arrivé à Treblinka, il est sélectionné pour le travail forcé et transféré vers le camp de Treblinka I.
Publié le : vendredi 17 juin 2011
Lecture(s) : 127
EAN13 : 9782304032222
Nombre de pages : 245
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
I N T R O D U C T I O N
1
2
I N T R O D U C T I O N
Évadé de Treblinka
3
4
I N T R O D U C T I O N
Mieczyslaw Chodzko
Évadé de Treblinka
Annoté par l’historien Tal Bruttmann
Traduit du polonais par Béatrice Nowak et Isabelle Choko
COLLECTIONTÉMOIGNAGES DE LASHOAH
Le Manuscrit www.manuscrit.com 5
© Éditions Le Manuscrit -www.manuscrit.com-2010 © Couverture : droits réservés ISBN : 978-2-304-03222-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304032222 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-03223-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304032239 (livre numérique)
I N T R O D U C T I O N
Présentation de la collection « Témoignages de la Shoah » de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah En lançant sa collection « Témoignages de la Shoah » avec les éditions Le Manuscrit, et grâce aux nouvelles technolo-gies de communication, la Fondation souhaite conserver et transmettre vers un large public la mémoire des vic-times et des témoins des années noires des persécutions antisémites, de 1933 à 1945. Aux nombreux ouvrages déjà parus, la Fondation espère ainsi ajouter les récits de celles et ceux dont les voix sont restées jusqu’ici sans écho : souvenirs souvent enfouis au plus profond des mémoires individuelles ou familiales, ré-cits parfois écrits mais jamais diffusés, témoignages publiés au sortir de l’enfer des camps, mais disparus depuis trop longtemps des rayons des bibliothèques. Si quelqu’un seul ne peut décrire l’indicible, la multi-plicité des récits peut s’en approcher. En tout cas, c’est l’objectif que s’assigne cette collec-tion à laquelle la Fondation, grâce à son Comité de lec-ture composé d’historiens et de témoins, apporte sa caution morale et historique. Face à une actualité où l’instrumentalisation des con-flits divers tend à obscurcir, confondre et banaliser ce que fut la Shoah, cette collection permettra aux lecteurs, chercheurs et étudiants de mesurer la spécificité d’une persécution extrême dont les uns furent acteurs, les autres complices, et face à laquelle certains restèrent indifférents et les autres héroïques. Puissent ces ouvrages inspirer à leurs lecteurs le rejet de l’antisémitisme et de toute autre forme d’exclusion, et l’esprit de fraternité. Consultez le site Internet de la FMS : www.fondationshoah.org
7
Comité de lecture de la collection Président : Serge Klarsfeld. Membres : Henri Borlant, Isabelle Choko, Olivier Coquard, Katy Hazan (OSE), Dominique Missika, Denis Peschanski, Paul Schaffer, Annette Zaidman. Responsable de la collection : Philippe Weyl. Voir lesautres titres de la collectionfin de en volume, pages 241-242.
8
Biographie de Mieczyslaw Chodzko 26 septembre : naissance de Mieczyslaw dans une famille juive de la classe moyenne à Lodz. Cette ville est alors dans le petit « royaume de Pologne » (issu du quatrième partage de la Pologne, lors du congrès de Vienne, en 1815) sous la domination du tsar de Russie. Mieczyslaw a un frère aîné et deux sœurs. Un petit frère viendra enrichir la fratrie qui fréquentera le lycée polonais. Son père est expert auprès de l’État pour les prêts sur gages. Début de la Première Guerre mon-diale. Mieczyslaw quitte la maison familiale pour s’enrôler dans la Légion polonaise indépen-dante. Il parle quatre langues : le yiddish, le polonais, le russe et l’allemand. Novembre : au lendemain de la Première Guerre mondiale, après la défaite des puis-
9
1903 1914 1918
B I O G R A P H I E D E M I E C Z Y S L A W C H O D Z K O
1919 1928 1939
B I O G R A P H I E D E M I E C Z Y S L A W C H O D Z K O
sances qui s’étaient partagé la Pologne, celle-ci « ressuscite » en tant qu’État indépendant, avec Varsovie pour capitale. Février : début de la guerre soviéto-polonaise qui s’achèvera en mars 1921. 28 juin : signature du traité de Versailles qui fixe les frontières du nouvel État polonais. 13 septembre : Mieczyslaw se marie avec Ste-fanja Helena Sara Stejn, une Polonaise juive, pharmacienne de métier. Leur première fille, Romana, naît le 31 août 1929. La seconde, Malgorzata, le 10 novembre 1936. Jusqu’à la guerre, Mieczyslaw travaille comme comptable et cumule souvent plu-sieurs emplois afin de subvenir aux besoins de sa famille, d’aider ses parents et parfois ses frères et sœurs. 23 août : signature du pacte de non-agression germano-soviétique qui prévoit dans un protocole secret le partage de la république de Pologne entre l’Allemagne nazie et l’URSS. er 1 septembre : l’Allemagne envahit la Po-logne. En conséquence, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Allemagne deux jours plus tard : début de la Seconde Guerre mondiale en Europe.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.