Famille entre contradiction et espérance

De
Publié par

Pour la plupart des Européens, la famille reste le fondement de l'existence humaine. Cependant, de plus en plus, la famille se sent comme perdue devant l'évolution rapide des repères sociétaux dans un contexte économique mouvant. Ne faut-il pas, dans un monde de plus en plus complexe, aux perspectives parfois précaires, de nouveau faire confiance à la famille, comme un noyau dur pour lutter contre l'isolement, l'exclusion et la paupérisation ?
Publié le : mercredi 15 juin 2016
Lecture(s) : 3
Tags :
EAN13 : 9782140012266
Nombre de pages : 200
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
q
es Koi Martin YAO tionscontemporaines Q FAMILLE ENTRE CONTRADICTION ET ESPÉRANCE Situation contemporaine de la famille en Europe
en Côte d’Ivoire. Après ses études à l’Université Pontificale de Latran, il obtient successivement une Licence en sociologie et un doctorat en théologie, avec deux années d’étude en psychologie appliquée (la thérapie de couple). Homme de terrain et pointu sur les questions de la société contemporaines, le sociologue et théologien partage ses nombreuses expériences à travers l’enseignement et l’écriture. Actuellement Adjoint en Pastorale à L’Institut Saint-Louis Saint-Clément dans le diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes, en Ile-de-
Questions contemporaines
Famille entre Contradiction et Espérance Situation contemporaine de la famille en Europe
Questions contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland et Jean-Paul Chagnollaud Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les « questions contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines » est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Dernières parutions Jean-François SIMONIN,Anticiper a l'ère de l'anthropocène,2016 Stéphane CALANDRA, Les natures des Calanques. Représentation de la nature dans les Calanques, 2016 宏宸宦 宇A官宇宒宑宑守宗, 宐ax 宐守宐宐I,宓宲宸宵 宸宱 宱宲宸容宨宯 宫宸宰a宱宬家宰宨. 宆宨宷宷宨 安宵a宱宦宨 宧宲宱宷 宱宲宸家 宵ê容宲宱家, 孵孳孴6 Roger BENJAMIN,La gauche, une notion incertaine ; le socialisme, un idéal dévoyé, 2016. Elysée SARIN,Un demi-siècle de syndicalisme en France suivi de La voie judiciaire. État des lieux, 2016. Hervé PIERRE,Désenchantement américain, de l’aube Le républicaine au crépuscule impérial, la fin du mythe,2016Jean-Michel TOULOUSE,Que faire pour changer la société capitaliste ?, 2016 Roger EVANO, La démocratie faceau défi de l’islamisme, 2016. András István TÜRKE,La géopolitique des premières missions de l'Union européenne en Afrique, nouvelle édition, 2016.Yves LE DUC,La valeur des diplômes, 2016. Jean-François DE LE MARANDAIS, Martine PEYRARD-MOULARD,Chômage, la courbe qui ne voulait pas s’inverser !, 2016
Koffi Martin YAOFamille entre Contradiction et Espérance Situation contemporaine de la famille en Europe
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09049-8 EAN : 9782343090498
A ma mère dans la vie éternelle, MadeleineAFFOUA N’DRI « Respecte-les tous et donne-leur un bonjour tous les jours, je t’aime mon enfant ». A ma mère de France dans la vie éternelle, MichelleLe BLANC« Je veux que tu sois heureux spirituellement et matériellement ».
PREFACE
Déjà en 2014, le franco-ivoirien, Koffi Martin YAO nous avait, dans son livre « Famille et parentalité en Afrique à l’heure des mutations sociétales » alerté sur l’occidentalisation de la famille africaine.
Dans ce nouveau livre, l’auteur ne ménage pas ses efforts pour alerter l’opinion publique sur les problèmes que subit la famille dans le paysage européen.
Il aborde donc, avec la rigueur qui est la sienne, l’évolution de la famille dans une Europe étourdie par son évolution et par ses acquis socio-industriels et économiques et qui ne laissent que peu de place à l’épanouissement et à la sérénité véritable de l’individu et de sa famille. L’individualisme grandit et se vérifie chaque jour, à travers les relations interhumaines distendues, avec pour corollaire l’isolement de la personne. La paupérisation également gagne de plus en plus certaines cités européennes victimes d’une économie mal maîtrisée et d’une urbanisation qui ne tiennent pas toujours compte des droits de la personne et de ses réelles attentes.
C’est en tant que théologien et sociologue, homme de plusieurs cultures avec ses expériences ecclésiales et sociétales qui ne sont plus à démontrer, que Koffi Martin YAO entend tirer la sonnette d’alarme sur les orientations que prend, quelques fois l’Europe au détriment de la famille. Pour l’auteur, la seule institution capable et crédible pour redonner de l’espérance aux hommes et aux femmes du monde Européen, dans un contexte aussi complexe, c’est bel et bien la famille ! L’idée forte de ce 7
livre me semble-t-il, est celle qu’aucun développement humain n’est possible en dehors d’une prise en compte sérieuse de la famille et de sa sécurisation dans la société, une sécurisation qui va de pair avec la prospérité et l’épanouissement intégral de l’homme.
C’est l’un des objectifs que l’auteur vise à atteindre à travers ces quelques lignes que je vous conseille et encourage à parcourir : Famille entre contradiction et espérance.
Merci à l’auteur donc de nous donner, avec sa fougue coutumière, matière à réfléchir sur la place de la famille dans nos sociétés complexes.
8
Gérald M. OMNES
INTRODUCTION
L’époque contemporaine connaît ces dernières décennies de réelles mutations sociologiques et culturelles à tous les niveaux. Ces mutations sont la conséquence d’un élan économique fortement prononcé des sociétés riches au détriment de la personnalisation de l’individu. Dans un tel contexte, la notion de liberté devient somme toute relative, si elle n’est pas banalisée. En tous les cas, la société occidentale se stratifie davantage avec une individualisation de la personne de plus en plus aiguë, donnant lieu au phénomène de la différenciation comme élément déterminant qui favorise l’autonomie. Voici à ce propos ce que dit le sociologue italien Sergio Belardinelli, réflexion partagée par presque tous ses compères : « Tous les sociologues découvrent cette société moderne comme processus de différenciation qui entraine inévitablement 1 celui de l’individualisation » . En effet, la différenciation et l’individualisation sont deux phénomènes qui marquent profondément la société moderne dans son ensemble. Ce constat s’explique par rapport à ce qu’était la société traditionnelle les siècles passés où la vie des hommes était bien réglée, tissée et unie. La solidarité ne se disait pas, elle se faisait pour le bien de la communauté. Ce qui n’est pas le cas de la société contemporaine qui se présente avec plus de désespoirs que d’espoirs, avec à la clef, le moral des individus terni par l’âpreté aux choses superficielles balayées à coup de vent par différentes sortes d’instabilités: instabilité économique, instabilité géopolitique et écologique. Ces instabilités engendrent l’incapacité de l’homme à s’intégrer réellement dans une société et à y trouver sa place. Ce qui fait dire à certains 1 S. BELARDINELLI, Il Gioco delle parti,Ave, Roma 1996, p.159
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.