//img.uscri.be/pth/5abe3f950d654bdb784475e530ce1262fc23b6c2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 21,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Famille et société au prisme du VIH / Sida au Viêt Nam

De
284 pages
Prenant l'exemple du Viêt Nam et s'appuyant sur une étude originale, cet ouvrage montre qu'une séropositivité VIH est d'abord vécue dans un contexte relationnel. La façon dont la famille perçoit, affronte et gère les difficultés inhérentes à une atteinte VIH, les interactions entre les membres affectés et ceux qui ne le sont pas, sont significatives de dynamiques qui traversent toute la société. Le Sida s'avère constituer le révélateur de comportements et d'attitudes d'une portée plus générale.
Voir plus Voir moins
Myriam de Loenzien
Famille et société au prisme du VIH / Sida au Viêt Nam
Préface du Professeur Trinh Van Thao
C o l l e c t i o n P o p u l a t i o n s
Famille et société au prisme du VIH/Sida au Viêt Nam
Populations Collection dirigée par Yves Charbit, Maria Eugenia Cosio-Zavala, Hervé Domenach La démographie est au cœur des enjeux contemporains, qu’ils soient économiques, sociaux, environnementaux, culturels ou politiques. En témoigne le renouvellement récent des thématiques : développement durable, urbanisation et mobilités, statut de la femme et de l’enfant, dynamiques familiales, santé de la reproduction, politiques de population, etc. Cette démographie contextuelle implique un renouvellement méthodologique et doit donc prendre en compte des variables en interaction, dans des espaces de nature diverse (physiques, institutionnels, sociaux). La collection"Populations"les pays et les régions en privilégie développement sans pour autant oublier leurs liens avec les pays industrialisés et contribue à l’ouverture de la démographie aux autres disciplines. Elle est issue d’une collaboration entre les chercheurs de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), de l’UMR CEPED (INED, IRD, Université Paris Descartes) et du Centre de Recherches Populations et Sociétés (Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense). Derniers parus Marc-Antoine Pérouse de Montclos (dir.),Crises et migrations dans les pays du Sud, 2014. Maryse Gaimard,Population et santé dans les pays en développement,2011. Aurélie Godard,Le travail des femmes en Guinée maritime, 2010, Céline Clément,: devenir adulte et transmissionsLa mère et ses enfants intergénérationnelles, 2009. Olivier Belbéoch, Yves Charbit, Souraya Hassan Houssein (dir.), La population de Djibouti. Recherches sociodémographiques, 2008. Maryse Gaimard,Goitre endémique et démographique en Afrique noire. L’exemple d’un village en Côte d’Ivoire, 2008. Mustapha Omrane,Accès à la terre, dynamique démographique et ancestralité à Madagascar, 2008. Frédéric Sandron (dir.),Population et développement dans les hautes terres de Madagascar, 2008. Lise Beck,Contexte de paupérisation et mortalité des enfants ruraux au Rwanda, 1980-1994, 2007. Cédric Audebert,L’insertion socio-spatiale des Haïtiens à Miami, 2006.
Myriam de Loenzien
FAMILLE ET SOCIÉTÉAU PRISME DUVIH/SIDA AUVIÊTNAMPréface du Pr Trinh Van Thao
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02956-6 EAN : 9782343029566
REMERCIEMENTS Je tiens à remercier le Pr Maria-Eugenia Cosio-Zavala (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) pour ses multiples encouragements dans la préparation de ce travail et pour la confiance qu’elle m’a accordée. Ses remarques et son attention ont beaucoup contribué à l’accomplissement de cet ouvrage. Merci également à Jacques Véron (INED), Alain Jourdain (EHESP), Trnh Văn Tho (Aix-Marseille Université), Philippe Combessie (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Yves Charbit (CEPED-Université Paris René Descartes) pour leurs fructueuses remarques sur la version précédente de ce document et les moments de dialogue très enrichissants qui les ont accompagnés. Je suis reconnaissante envers les membres du Centre de Recherche Populations et Sociétés (CERPOS) de l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense et du Centre Population et Développement (CEPED) de l’Université Paris René Descartes, l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) pour leur accueil et leur aide. Cette recherche a été effectuée dans le cadre du programme du Fonds de Solidarité en Sciences Sociales (FSP 2S) du Viêt Nam mené par le ministère français des Affaires étrangères et l’Académie vietnamienne des Sciences sociales (VASS). Elle a bénéficié de l’aide de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et du (CERPOS) de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Je tiens à manifester ma gratitude aux habitants de la ville de Halong et de la commune rurale de Dông Triêu qui ont reçu notre groupe d’enquête avec beaucoup de générosité, se sont exprimés sur des sujets sensibles souvent douloureux et ont donné beaucoup d’eux-mêmes. La préparation de cet ouvrage n’aurait pas été possible sans les membres de l’Institut de Recherche Populations et Sociétés (IPSS) de l’Université Nationale d’Economie (UNE) où j’ai pu travailler pendant les cinq années de mon affectation à Hanoi. J’ai également bénéficié de la participation de Trn Ngc Yến (UNE) et Nguyn Th
Văn (Institut de Sociologie), d’échanges très riches avec le personnel de prise en charge des séropositifs à Hanoi, Haiphong et Quang Ninh, de réflexions développées avec des étudiants, chercheurs et enseignants. Merci à tous. J’ai une pensée particulière pour Edwige Faydi qui a accompagné mes premiers pas à Hanoi et m’a fait partager au quotidien sa passion de médecin anthropologue. Son absence tranche avec sa jeunesse et cette soif de vivre qui l’animait. Mes séjours au Viêt Nam m’ont donné l’occasion d'approfondir ma connaissance de ce pays que je désirais ardemment découvrir depuis longtemps. J’ai une dette spéciale envers Nguyn Th Thing, Phm Th Hương, VũNgân (UNE) qui ont guidé mes premières Hoàng explorations. Merci aussi à ma cousine ch Hi avec qui j’ai pu prolonger ce voyage de multiples façons, à mes oncles et tantes bác Lc et bác Loan, à mon grand-père ông Cht que j’ai souvent fait travailler bien malgré lui. Merci à mes professeurs cô Hà, cô Thúy. Merci à Ngc Hân et RR. Le parcours continue.
II
SIGLES
AIDS : Acquired Immuno-deficiency Syndrome (Sida en français) ASEAN : Association des Nations de l’Asie du Sud-Est AUF : Agence Universitaire de la Francophonie CEPED :Centre Population et Développement, Unité mixte de recherche qui regroupe l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD, l’Université Paris René Descartes et l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED) CERPOS :Centre de Recherche Populations et Sociétés de l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense EHESP : Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique FSP 2S : Fonds de Solidarité en Sciences Sociales GIPA :Implication des personnes vivant avec le VIH (Greater involvement of People living with HIV/AIDS) HAART :Traitement antirétroviral hautement actif (highly active antiretroviral treatment) INED : Institut National d’Etudes Démographiques IRD : Institut de Recherche pour le Développement JAHR: Rapport annuel conjoint sur la santé (Joint Annual Health Review) LPED : Laboratoire Population, Environnement et Développement OMD : Objectifs du millénaire pour le développement OMS : Organisation mondiale de la santé PEPFAR :Plan d’urgence du président des Etats Unis pour l’aide en matière de sida (U.S. President’s emergency plan for AIDS relief)
III