Familles en Révolution

De

Suffit-il de promulguer des lois pour changer la société ? Par un effort législatif sans prédédent, le pouvoir révolutionnaire a nourri l'ambitieux projet de transformer radicalement les règles de la vie sociale, mais aussi d'initier de nouvelles valeurs morales, de nouvelles manières de vivre et de penser. Au cœur même de ce dispositif de régénération, la famille a fait l'objet des débats les plus passionnés et des réformes les plus audacieuses. Plus encore qu'à la contre-Révolution, cette entreprise d'acculturation se heurtait à de terribles pesanteurs culturelles : l'emprise religieuse sur la vie des familles, le poids des traditions, la force des habitudes, l'immobilisme des mentalités. Si la Révolution n'est pas parvenue à changer les hommes, elle les a cependant profondément marqués. Une étude de la famille permet un bilan « sur le terrain » du changement révolutionnaire : les lois ont-elles été réellement appliquées ? Ont-elles modifié les conditions de vie, les comportements, les mentalités ? Enfin et surtout, qu'en est-il resté une fois la Révolution interrompue ? L'observation de la vie familiale dans plusieurs villages d'Ile-de-France fait apparaître la réalité des évolutions et des transformations de la période. Mais elle incite également à une réflexion sur la complexité des rapports entre changements et continuités, adhésions et résistances, contexte politique et vie sociale. Elle permet enfin de comprendre comment un événement bref, mais d'une portée exceptionnelle, parvient à inscrire ses effets dans la longue durée.


Publié le : jeudi 9 juillet 2015
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782753524866
Nombre de pages : 346
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Familles en Révolution
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'évaluation des compétences scolaires

de presses-universitaires-de-rennes

Paysans des Alpes

de presses-universitaires-de-rennes

Profusion et pénurie

de presses-universitaires-de-rennes

suivant