Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Fan & Gender Studies : la rencontre

De
186 pages
la rencontre entre "fan studies" et "gender studies", largement engagée dans le monde académique anglo-saxon, a très tôt permis d'analyser les activités de fans au prisme du genre, en mobilisant les apports de travaux explicitement féministes. Ces contributions s'attacheront à préciser quels aspects des gender studies contribuent à l'approfondissement des fan studies et de quelle manière.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Polaroïds

de corridor-elephant

1000 Dessins de Génie

de parkstone-international

Fan & gender studies: la rencontre
Sous la direction de Mélanie BOURDAAet Arnaud ALESSANDRINFAN&GENDER STUDIES:LA RENCONTRE
ISBN 978-2-84-6
©
[2017]
ReŵeƌĐieŵeŶts : Nous tenons à remercier chaleureusement l’ensemble des participant.e.s à cet ouvrage (ainsi que notre collègue Nicole Ollier). Cette publication est issue d’un workshop organisé le 24 septembre 2015 par Mélanie Bourdaa et Arnaud Alessandrin à l’IUT Michel de Montaigne, intitulé «Fanetgender studies: la rencontre ». Cet événement et le livre n’auraient pas pu voir le jour sans le soutien actif de l’université Michel de Montaigne et du laboratoire MICA (Médiations, Informations, Communication, Arts), laboratoire de recherche de l’université Bordeaux Montaigne, labellisé comme Équipe d'Accueil (EA 4426) de l'école doctorale Montaigne-Humanités. Des remerciements tout aussi chaleureux à la maison d’édition Téraèdre qui nous accueille au sein de sa collection, et notamment à Christine Delory-Momberger (professeure en sciences de l’éducation, Paris 13, Experice) pour sa confiance et son amitié. Mélanie et Arnaud
SOMMAIRE ÉDITO:CE QUE LESFAN STUDIESFONT AU GENRE,ET INVERSEMENT............................................................................9 QUEMENER Nelly
INTRODUCTION:FAN&GENDERSTUDIES:...……………...15BOURDAA Mélanie, ALESSANDRIN Arnaud RE 1PARTIE:…………………………………………………..25 FÉMINISME(S),STARSETRÉCEPTIONWHO RUN THE WORD?GIRLS!...............................................27 BEYONCE,POP FEMINISME ETFANDOM ALESSANDRINARNAUD JUSTIFYMADONNA?STAR,FANS ET GENRE………………..41 RIBACFRANÇOISE 2PARTIE:……………………………………………………61 UNIVERS,NARRATIONS&QUESTIONSDEGENREDE LAFAKE GEEK GIRLAU VRAI GEEK.L'APPROPRIATION DES UNIVERS DE FICTION DANS LA CULTURE GEEK,OUTIL DE HIERARCHISATION GENREE…………………………………63 PEYRONDAVIDONING»: «CRYING,THEORIZING,SWOCOMPLEXITE NARRATIVE DES SERIES TELEVISEES ET LECTURES (DE)GENREES…………………………………………………85 FAVARDFLORENT
E 3PARTIE:…………………………………………………..101 PRATIQUESDESFANS /PRATIQUESGENRÉESTRANSGRESSER OU RENFORCER LES STEREOTYPES DE GENRE?LES CREATIONS DE FANS AUX PRISES AVEC LEURS CONVENTIONS DANS LEFANDOMDESUPERNATURAL……..103 CORNILLONCLAIRE,FRANCOISSEBASTIENAUTEURES ETFANFICTION:CE QUELLES EN DISENT,CE QUELLE DIT DELLES.ENTREETHOSETLOGOS…………..123 BIGEYMAGALIE 4PARTIE:…………………………………………………..137 QUESTIONSLGBT&FANS«THE END OFCALZONA AS WE KNOW IT» :ANALYSE DE RECEPTION DES FANS DU COUPLECALLIE-ARIZONA DANS LA SERIEGREYSANATOMY……………………………………139 BOURDAAMELANIEUNE VISIBILITE TRANS A DOUBLE TRANCHANT…………...155BOURDAAMELANIE,ALESSANDRINARNAUDCONCLUSION:«FANETGENDER STUDIES» ENTRETIEN AVECÉRICMAIGRET…………………………169 BOURDAAMELANIE,ALESSANDRINARNAUD
ÉDITO :
Ce Ƌue lesfaŶ studiesfoŶt au geŶƌe, et iŶveƌseŵeŶt. QUEMENER NellLJ Lorsque les coordinatrices/teurs m’ont proposé d’écrire la préface de cet ouvrage, l’exercice a pu paraître périlleux. Certes, il s’agissait d’évoquer lesfan studiesles et gender studies, deux domaines d’importance au sein descultural studies, ayant en outre connu un développement en France ces dernières années. Mais, depuis un point de vue en études de genre et théories queer, le lien entre lesgenderetfan Studiesne semble pas si évident à dessiner. Lesfan studiesnourrissent en effet une relation complexe à la question du genre et semblent davantage avoir érigé ce dernier en objet d’analyse s’imposant par le biais d’une méthode ethnographique, qu’en approche permettant de saisir les dynamiques de pouvoir à l’œuvre. Les gender studiesquant à elles donnent l’impression d’avoir quelque peu négligé les études sur les fans, quand bien même elles en ont fourni les fondements. On ne peut donc ici qu’applaudir l’ambition de cet ouvrage, qui consiste à combler un fossé difficilement compréhensible au regard de l’histoire des deux domaines et à réarticuler les problématiques qu’ils soulèvent.
Tout se passe comme si la nécessité d’ériger lesfan studies en nouveau paradigme avait eu pour conséquence d’étouffer l’ancrage dans lesgender studieset l’apport que de tels travaux pouvaient constituer pour ces dernières. Et pourtant, les problématiques liées au genre traversent lesfan studies depuis leur apparition sur la scène universitaire. Elles en sont même constitutives, lesfan studies nourrissant une relation de quasi-filiation avec les premières ethnographies féministes des publics
9