Folies à la Salpêtrière

De
Publié par

Jean Martin Charcot n’a pas bonne presse, et pourtant...
Hystérie et folie traversent les siècles, prenant les formes de “l’air du temps”.
De l’utérus migrateur d’Hippocrate aux recherches neurologiques de Charcot.
Du désir inconscient avec Freud à la jouissance du parlêtre chez Lacan...
C’est à cette traversée historique et conceptuelle que nous convie cet ouvrage.
L’Association Psychanalyse et Médecine (APM) a organisé, avec l’Université Paris XIII, les 4 et 5 octobre 2013, un colloque dans l’amphithéatre Charcot, pour célébrer les quatre cents ans de la création de l’hôpital de la Salpêtrière, et le cent-vingtième anniversaire de la mort de Charcot.
Réunissant psychanalystes, sociologues, historiens, écrivains, artistes, chacun y apporta un regard permettant de sortir Charcot de ses limbes et des mythes entourant le personnage, pour retrouver l’acuité de son apport, tant à la médecine qu’à ce qui lui échappe. Charcot fut celui qui ouvrit la voie à la découverte de l’inconscient, et eut le courage et l’honnêteté de ne pas s’en détourner.
Au cours de ces deux journées de réflexion, riches de travail et d’échanges, quatre siècles d’histoire ont été traversés, quatre siècles parcourant le cheminement des représentations et la place réservée à l’hystérie dans la Société.
Cet ouvrage cherche à rendre compte de la complexité de cette découverte et de la façon dont elle a cheminé. Il regroupe les contributions d’un certain nombre d’auteurs ayant participé à cet événement.
Cet ouvrage est publié par EDP Sciences pour l'APM (Association Psychanalyse et Médecine).
Publié le : mercredi 4 novembre 2015
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782759818877
Nombre de pages : 238
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
folies sousladirectionde    charcot/freud/lacan
APM Association Psychanalyse et Médecine Le corps a sesraisons
Foliesàla Saltrre Charcot, Freud, Lacan
Photo de couverture : « Une leçon clinique du docteur Charcotàla Saltrre en 1887 »de Pierre-André Brouillet. Étudiants du service du Professeur Jean-Martin Charcot (1825-1893) qui explique le cas de Blanche Wittman, sa patiente et cobaye préférée pour ses recherches sur l’hystérie. Il est assisté de Joseph Babinski (1857-1932). Peinture de Pierre-André Brouillet (1857-1914), 1887. Paris, Musée d’Histoire de la Médecine –Photo Josse/ Leemage.
EDP Sciences 109, avenue Aristide Briand 92541 Montrouge Cedex, France Tél. : 01 41 17 74 05 Fax : 01 49 85 03 45 17, avenue du Hoggar PA de Courtabœuf 91944 Les Ulis Cedex A, France Tél. : 01 69 18 75 75 Fax : 01 69 86 06 78 www.edpsciences.org
EDP Sciences, 2015 ISBN : 978-2-7598-1268-4
Il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage – loi du 11 mars 1957 – sans autorisation de l’éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie (CFC), 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.
Foliesàla Saltrre
Charcot, Freud, Lacan
Sous la direction de Houchang GUILYARDI
Sommaire
Folies à la Salpêtrière Association Psychanalyse et Médecine
5
Présentation
La Salpêtrière, un théâtre de l’hystérie D’une scène à l’autre : Charcot, Freud, Lacan
Avant-propos 120 et 400 ans
Les Folles d’Enfer de la Salpêtrière MâkhiXENAKIS Entretien avec Danle Epstein
1.Charcot et la Salpêtrière
Charcot, Babinski, Clovis Vincent Élisabeth ROUDINESCO
Jean-Martin Charcot (1825-1893) : histoire documentée d’un itinéraire Alain LELLOUCH
Folies à la Salpêtrière Association Psychanalyse et Médecine 7
9
13
17
27
41
Des femmes à l’écart, ou Charcot, Freud, Lacan Marie JEJCIC
Le jeune Freud à la Salpêtrière (1885-1886) Michelle MOREAU RICAUD
2.question de corps...
Somatose, hystérie et maladie des nerfs Houchang GUILYARDI
Paradoxes et impasses : le désir hystérique Danle EPSTEIN
La crise comitiale : scène d’un réel MarieJoséSophie COLLAUDIN
Freud avec Charcot : du symptôme hystérique au fantasme Marco Antonio COUTINHO JORGE
Charcot, Freud et le transfert Danle LÉVY
Les figures et les mots du réel Colette SOLER
L’hystérie : le temps de l’amour Christian PISANI
LES AUTEURS
Folies à la Salpêtrière Association Psychanalyse et Médecine 8
59
81
103
123
139
159
167
207
217
237
La Saltrre, un théâtre de lhystérie
D’une scène à l’autre : Charcot, Freud, Lacan
Possédées du malin au Moyen-Âge, les sorcières hystéri-e ques sont vouées au bûcher. Enfermées auXVIIsiècle, maltraitées, elles rejoignent la Cour des Miracles de l’Hospice de la Vieillesse-Femmes à la Salpêtrière, lieu de la grande exclusion, lieu de réclusion des femmes dérangeantes, indigentes, folles incurables, âgées ou gâteuses... Jusqu’à ce que le Dr Jean-Martin Charcot (1825-1893) mène le combat qui transforme l’ancien hos-pice en hôpital : l’École de la Salpêtrière de Paris est née, qui devient lieu de recherche, d’enseignement et de soins, de renommée internationale. Alors que l’hystérie était, comme le rapporte Charles Lasègue, une sorte de « corbeille » dans laquelle la méde-cine jetait ce qu’elle échouait à classer, Charcot donne enfin une place légitime à ceux que Wilhelm Griesinger prenait pour des « simulateurs » et confère à l’hystérie, jusqu’alors véritable « bête noire de la médecine », un
Folies à la Salpêtrière Association Psychanalyse et Médecine 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.