FRAGMENTS

Publié par

Ces fragments représentent un tableau de la jurisprudence maure reliée à celle du monde musulman et montrent à travers l'action géopolitique algérienne et l'évolution des conflits du Sahara Occidental combien les liens politiques et stratégiques sont forts à travers le Sahara. Une critique historique des phénomènes des " littératures sahariennes " complètent ce volume.
Publié le : vendredi 1 mars 2002
Lecture(s) : 206
EAN13 : 9782296281677
Nombre de pages : 226
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

L'OUEST SAHARIEN
The Western Sahara

Cahiers d'études pluridisciplinaires
International Multidisciplinary Studies

4

L'OUEST

SAHARIEN, VOL. 3,2001

L'OUEST

SAHARIEN

1 THE WESTERN SAHARA 1 The editorial board

Le comité de rédaction

Pierre Boilley, Emmanuel Martinoli, Ali Omar Yara Le directeur de publication 1 The executive editor Emmanuel Martinoli Le comité scientifique 1 The scientific consultants Luciano Ardesi (sociologue, Rome, I), Yahya ould Bara (Université de Nouakchott, RIM), Maurice Barbier (Université de Nancy-II, F), Edmond Bernus (géographe, ORS TOM, F), Christoph Brenneisen (géographe, Berlin, D), Sophie Caratini (URBAMA, Université de Tours, F), Abdel Wedoud Ould Cheikh (Université de Nouakchott, RIM), Monique Chemillier-Gendreau (Université de Paris-VII, Jussieu, F), Jarat Chopra (Brown University, Providence, USA), Wolfgang Creyaufmüller (ethnologue, Aachen, D), Jean Fabre (géologue, Courchevel, F), Sidi Mohamed ould Hademine (Université de Nouakchott, RIM), Théodore Monod t (naturaliste, Paris, F), Javier Morillas (Universidad San Pablo Ceu, Madrid, E), Rainer Osswald (Universitat Bayreuth, D), Christiane Perregaux (Université de Genève, CH), Ulrich Rebstock (Universitat Freiburg, D), Carlos Ruiz Miguel (Universidade de Santiago de Compostela, E), Wolf-Dieter Seiwert (ethnologue, Leipzig, D), François Soleilhavoup (Professeur de sciences naturelles, spécialiste de l'art rupestre, Epinay-sur-Seine, F), Jürgen Taeger (Universitat Oldenburg, D), Daniel Volman (Africa Research Project, Washington DC, USA), Yahia Zoubir (Thunderbird, Glendale, AZ, USA).
Notes pour les auteurs Les opinions exprimées n'engagent que leurs auteurs. Les contributions, en principe originales, sont à transmettre au secrétariat de la rédaction sous forme de disquette (3 1/2 in., Word) et d'une copie papier. Les règles s'appliquant aux notes de renvoi et à la bibliographie seront communiquées aux auteurs par le secrétariat de rédaction. La transcription des termes arabes est laissée au choix de l'auteur. La rédaction ne peut être tenue responsable en cas de perte ou de dommages aux manuscrits.

Notes for contributors Opinions expressed are solely those of the authors. Articles should be original contributions and submitted to the secretariat on a 3 1/2 in. disc in Word with a typescript. Instructions on note style and references will be communicated to the authors on demand. Transcription of arabic words is left to the choice of the author. The editorial board cannot accept responsibility for any damage or loss ofmanuscripts. Secrétariat, correspondance ISecretariat, editorial correspondance Emmanuel Martinoli CP 2229 CH-2800 Delémont 2 Tél. : +41 32 422 87 17 Fax: +41 32 422 8701 e-mail: martinoli@arso.org Pierre Boilley 70, rue Laugier F-75017 Paris Tél. : +33 1 40 53 09 96 Fax: +33 1 40 53 09 96 e-mail: Pierre.BOILLEY@cicrp.jussieu.fr

L'OUEST SAHARIEN
The Western Sahara FRAGMENTS
FRAGMENTS

DROIT ISLAMIQUE LITTERATURES SAHARIENNES POLITIQUE REGIONALE
ISLAMIC LA W SAHARAN LITERA TURE REGIONAL POLICY

Cahiers d'études pluridisciplinaires International Multidisciplinary Studies Vol. 3,2001
L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE L'Harmattan ItaIia Via Bava, 37 10214 Torino ITALlE

6

L'OUESTSAHARŒN,vOL.3,2001

Déjà parus dans la collection des Cahiers de L'Ouest saharien: Volume 1, Etat des lieux et matériaux de recherche, 1998, 203 p. Volume 2, Histoire et sociétés maures, 2000, 269 p.

Vient de paraître dans la collection Hors série de L'Ouest saharien: Ali Omar Yara, Genèse politique de la société sahraouie, Hors série No 1, 2001, 234 p.

Ce volume a bénéficié d'une contribution de l'Université Paris 7 Denis Diderot et du Laboratoire CNRS SEDET (Sociétés en développement dans l'espace et le temps)

En couverture: manuscrit conservé au Centre Ahmed Baba de Tombouctou, Fonds Kati (photo de Oddbj0ffi Monsen, avec la permission d'Ismael Diadié Haïdara, conservateur du Fonds Kati)

Maquette de couverture: Atelier Rue du Nord, Delémont.

~L'Hannattan,2002 ISBN: 2-7475-2102-8

7
SOMMAIRE / SUMMARY
Avant-propos / F orword

p.

9

Alain Rodrigue La station rupestre d 'Akka [zam (Province de Tata, Maroc) Alain Rodrigue Note sur des inscriptions gravées inédites LITTÉRA TURES SAHARIENNES SAHARAN LITERA TURE Luisa Benatti Profil historique et sources des littératures sahariennes (1800-2000)

p. 15

p. 23

p. 29

DROIT ISLAMIQUE ISLAMIC LA W YahyaOuld el-Bara L'école malékite de droit musulman dans la société maure. Genèse, caractéristiques et horizons

p. 77

POLITIQUE RÉGIONALE REGIONAL POLICY Mohamed-Saïd Mekki Les nouvelles menaces au Sahel et le redéploiement stratégique de l'Algérie vers le sud Antoni Segura i Mas El conflicto dei Sahara, la dinamica politica magrebi y Naciones Unidas
Maria Isabel Torres Cazorla El Sahara Occidental: Ese territorio bajo unfuturo

p.119

p.143

incierto

p.169

ÉTUDE BIBLIOGRAPHIQUE BIBLIOGRAPHICAL STUDY Ali Omar Yara Bibliographies du Sahara Occidental. La cause et les conjonctures p.189

8

L'OUESTs~N,vOL.3,2001 p. 211

NOTES DE LECTUREIBOOKREVIEWS
A Y AD Salek Mohammed La société maure, histoire d'une nation et lutte d'un peuple

BERNUS Edmond, CRESSlER Patrice, DURAND Alain, PARIS François et SALIÈGE Jean-François Vallée de l'Azawagh (Sahara du Niger) CORREALE Francesco « Mâ' al-' Aynayn, il Marocco e la resistenza alla penetrazione coloniale (1905-1910) » de SAINT MAURICE Thomas Sahara Occidental 1991-1999, L'enjeu du référendum d'autodétermination FERRÉ Jean Au désert interdit, et ADAM Patrick « Réalisation du raid de Michel Vieuchange sur Smara. Un jeune homme des années 30 » GRÉGOIRE Emmanuel Touaregs du Niger. Le destin d'un mythe
LAMORE Jean « Le Front POLISARIO et le Sahara occidental: un modernisme absolu»

LE SAHARIEN Revue trimestrielle éditée par La Rahla, l'Amicale des Sahariens OULD ISMAIL OULD ES-SWEYIH Mohamed-Fadel La République sahraouie OULD MAOULOUD Mohamed Tîshît avant le déclin. Contribution à I 'histoire d'une cité caravanière du Sahara mauritanien des origines au milieu du XIXe
OULD MOHAMED KHATT AR NAFFÉ Baouba , Robert VERNET, Mohamed OULD

Archéologie de la Mauritanie
OULD MOHAMEDEN Mohamedou Documents d 'histoire mauritanienne (Textes français SOLEILHA VOUP François Sahara. Visions d'un explorateur inédits)

de la mémoire rupestre NAFFÉ, Mohamed OULD

VERNET Robert, Baouba OULD MOHAMED KHATT AR

Mauritanie, Eléments d'archéologie ouest-africaine III

A VANT-PROPOS
Pierre Roilley

Les travaux rassemblés dans ce troisième volume de L'Ouest saharien illustrent la vocation plurielle de cette collection: appréhender l'espace saharien sur la longue durée et dans ses diverses dimensions, le considérer comme un espace culturel original mais étroitement relié aux espaces voisins, et contribuer à fournir aux chercheurs les outils indispensables à leurs études, notamment bibliographiques. Appréhension sur la longue durée, illustrée par les contributions d'Alain Rodrigue, à propos de nouvelles inscriptions de facture tazinienne découvertes dans le sud du Maroc ou de la description de la station de gravures rupestres d'Akka Izam, jusqu'aux travaux prospectifs de Maria Isabel Torres Cazorla, de l'Université de Malaga, sur le futur incertain du territoire du Sahara occidental. Appréhension dans ses diverses dimensions, puisque ces deux auteurs, traitant d'archéologie ou de politique territoriale, sont rejoints au plan géopolitique par Mohamed-Said Mekki, chercheur consultant en défense et études stratégiques et membre du Groupe de sociologie de défense à Paris, Antoni Segura i Mas, de l'Université de Barcelone ou encore, sur le plan juridique, par Yahia Quid el-Bara, de l'Université de Nouakchott, traitant du droit musulman. Ces trois derniers auteurs sont aussi l'exemple des liens existant entre l'espace saharien et l'extérieur. Yahia auld el-Bara donne ainsi un éclairage approfondi sur le malékisme en Occident musulman: se penchant sur la querelle de l' ijtihad et du taqlid dans la littérature juridique et les fatawa des fuqaha maures, il dresse un tableau passionnant de lajurisprudence maure reliée à celle du monde musulman. Mohamed-Saïd Mekki montre quant à lui combien les liens politiques et stratégiques sont forts à travers le Sahara et le Sahel, « région complexe et espace conflictuel», entre les pays d'Afrique noire et ceux de l'Afrique du Nord. L'exemple de l'action géopolitique algérienne dans ses dimensions sahariennes, confrontée aux rébellions touarègues au Mali et au Niger, en est une bonne illustration, dans les positions qu'elle adopte face « à la dynamique des conflits et des nouvelles représentations de la menace et de l'insécurité».

10

L'OUESTSAHARŒN,vOL.3,2001

La « perspective sécuritaire étatique» ainsi évoquée par M. Mekki rejoint l'activité des Nations unies dans leur recherche commune avec les dynamiques politiques régionales pour un nouvel équilibre politique au Maghreb, décrite par M. Segura. Les études bibliographiques nécessaires aux chercheurs sont enfin très présentes dans ce troisième volume. Luisa Benatti poursuit ses analyses déjà entamées dans les volumes précédents. Elle se propose ici de présenter une critique historique du phénomène littéraire constitué par les ouvrages faisant partie de la« littérature saharienne », ouvrages ayant comme cadre ou sujet le Sahara, et ce à partir des premières années du XIXe siècle jusqu'au début du XXIe siècle. Donnant un inventaire très complet des auteurs et des ouvrages de ce type de littérature, elle en offre une périodisation pertinente au regard des événements. Ali Omar Yara s'attache, à travers l'étude des guides bibliographiques du Sahara occidental, à montrer quel lien peut exister entre leur élaboration et les projets géopolitiques concernant l'espace saharien. Cette démarche critique met en exergue l'importance de la fonction idéologique, au regard de l'argumentation scientifique, dans les titres bibliographiques. En dernier lieu, les nombreux comptes rendus de lecture que nous nous attachons à présenter au lecteur complètent, dans les parutions récentes, ce souci bibliographique.

Nous remercions Cate Lewis et David Styan pour la traduction anglaise des résumés.

Il

,

-.'~'--

~",

..."

.""".,....

n '

....

.{
E ~v~
.

If .
8
:a
, ..

f!
.. '-' z
'.'..

<

F

I

..

EIJ' ;

~

~ è
"Q

f1

'i ..


é=:

I~./')

-<
(

i. :;z
,~

Si o

.

~
t1 .18 e ~

.

.]
~
~

â

5

,,/
< " 1;

-8

",'

i L

.......

.

..........

.' ./ r:ù

~

~ ~ ~
ë g
.

~. z
~ g .c:
.""

~

'--

0

< S i1 io CI

:2 '"

"'ü. c

<~ ~.

':i!

r:

~

~8

~ =e <u

.

~ ~

.
i]

-<
>" """

I

;"

.,'

.....

... .~

~

~

I
---..,

,e'-<
~,.

~

~

5
fi.)

~

FRAGMENTS
FRAGMENTS

A. RODRIGUE, LA STATION RUPESTRE D'AKKA

IZAM

15

LA STATION RUPESTRE D'AKKA IZAM
(PROVINCE DE TATA, MAROC) Alain Rodrigue
La station de gravures rupestres d'Akka Izam (la Cluse du Lion) est située à dix-neuf kilomètres à l'est de la ville de Tata (C.L. 269 X 360,5 - Carte de Tata au 1/100000). Cette station a été découverte en 1993 par A. Bravin. Les gravures de cette station sont incluses dans la grande aire rupestre de la région pré-saharienne du Maroc, zone comprenant les stations majeures de Mahdaoui et de Tigane, entre autres. Une station figure déjà dans l'inventaire mis au point par A. Simoneau, sous le numéro 150116 et sous le nom de Tabanit (Petit Bani), mais sans autres précisions de localisation ou de contenu (SIMONEAU 1977). Par ailleurs, aucun des sujets d'Akka Izam ne figure dans les publications ou les notes personnelles de ce préhistorien. Il n'aurait certainement pas manqué, ainsi qu'à son habitude, de nommer la station suivant la toponymie du lieu remarquable le plus proche, ce dernier étant le puits d'Akka Izam. Il est donc certain que cette station était restée inédite. Lors d'une enquête de prospection et d'évaluation des sites rupestres du Sud marocain, la station a fait l'objet, en juin 1994, d'un inventaire exhaustif et de relevés. Ce sont les résultats de cette enquête qui sont publiés ici. Nous exprimons nos remerciements à A. Bravin, inventeur du site, et à D. Verdugo, qui, toutes deux, ont apporté leur aide efficace aux travaux de terrain. Généralités Ainsi que cela a été fréquemment observé dans le Sahara marocain (rives nord du Dra), la station d'Akka Izam est située au niveau d'une cluse creusée dans la ride gréseuse intérieure du Bani par un oued de régime saharien, l' Assif n' Issig, descendu des contreforts de l' Anti-Atlas. Les gravures sont situées sur la partie inférieure de la ride orientale et surplombent ainsi directement le coude de l'oued qui s'oriente au sud-est, dès la cluse franchie. Certaines œuvres se retrouvent donc sur des blocs éboulés, en bas de pente.
Alain Rodrigue en-Provence. enseigne au lycée Victor Hugo à Marrakech et au LAPMO d'Aix-

16

L'OUEsTs~N,vOL.3,2001

Les gravures, effectuées sur des surfaces verticales de faible superficie, se présentent le plus fréquemment à l'unité ou par groupes de deux. Du fait de la disposition des bancs de grès de moyenne qualité en marches d'escalier, en redans ou chicots, les frises de plusieurs sujets se comptent sur les doigts d'une main. Tous les dessins sont piquetés, bien que certaines figurations piquetées aient été reprises par un polissage léger. Ce dernier n'efface jamais totalement le piquetage préalable. Cette technique piquetage-polissage est très fréquente sur les gravures rupestres du Haut Atlas, rattachées à un âge du bronze original (RODRIGUE 1997). À Akka Izam, elle n'intéresse que neuf bovinés sur les quarante relevés (Tableau de la figure 1). Le piquetage lui-même est peu profond, assez confus, et confine à la griffure lorsque la roche support a été attaquée très obliquement. Il n'est pas impossible que ces traces trahissent l'utilisation d'outils métalliques acérés. Le piquetage endopérigraphique domine. Seuls les sujets qui ont été traités de façon monumentale (relativement à l'ensemble des gravures du site), dont des bovinés, des autruches et des antilopes, ont été exécutés en piquetage périgraphique, le contour dispensant le graveur d'un martelage qui aurait pu lui sembler long et fastidieux. Les autres bovinés ont été traités en piquetage périgraphique ou en plage endopérigraphique, de façon à peu près égale, sans qu'une raison à ce choix puisse paraître satisfaisante. Toutes les gravures font face au coude de l'oued et sont donc orientées au nord-ouest, à deux exceptions près, des bovinés faisant face au sud. Il est aussi utile de remarquer que les figurations sont « sortantes» dans la cluse, les animaux étant tournés vers la droite (sud-est) et suivant donc le cours de l'eau. Deux gravures ont été exécutées sur le sol et sont horizontales: un boviné et ce qui est peut-être la représentation d'une hyène (Fig. 2, n° 5). Typologie Certains thèmes appellent peu de commentaires. C'est le cas de l'unique éléphant (Fig. 3, n° 1), assez maladroit mais aisément identifiable par ses détails anatomiques. Notons encore quelques caprinés (cinq représentations en piquetage endopérigraphique) et des autruches (sept gravures). L'une d'elles comporte une petite plage non piquetée qui signale habilement l'aile inutile et disproportionnée (Fig. 3, n° 3). Il faut rechercher dans les autres thèmes des détails caractéristiques, dans l'optique d'un rattachement de la station aux aires voisines, que le domaine soit « cisbani » (sur les rides du Bani ou les piémonts de l'Anti-Atlas) ou « transbani » (au sud du Bani et ouvert vers le Dra).

A.

RODRIGUE"

LA STATION

RUPESTRE

D' AKKA

IZAM

17

Bovinés: à Akka Izam, le boviné est le thème dominant. Il représente à lui seul plus de 54% des sujets gravés. Les animaux montrent peu de détails, tels que pendeloques, cornages variés, bâts, comme c'est le cas à Metgourine (RODRIGUE 1993). Il n'y a aucun animal monté. Quelques variations apparaissent dans le détail des robes (Fig. 2, n° 3). Ce sont encore les associations, les« mises en situation» en quelque sorte, qu'il est intéressant de noter: boviné et félin (Fig. 3, n° 4), ce dernier montrant une patte griffue délicatement détourée, bovinés et rhinocéros (Fig. 2, n° 1). Dans ce groupe, l'animal du bas, à queue et cornes courtes est peut-être d'ailleurs une antilope. Notons la queue tridentée du boviné du haut, détail caractéristique de l'animal de la part des graveurs et que l'on retrouve immanquablement sur les bœufs du Haut Atlas (RODRIGUE 1997). Un petit tableau regroupe deux bovinés (plus un protomé) et un personnage ithyphallique dont la tête est tournée vers ses bêtes (Fig. 2, n° 3). Anthropomorphes: au nombre de six, les figurations d'anthropomorphes se réduisent à des bâtonnets très frustes et qu'il est nécessaire de lire par extrapolation, mais au sujet desquels il est possible de recueillir quelques détails intéressants. Ainsi, sur notre figure 3, n° 5 : on est bien en présence d'un petit personnage à l'arrière de l'animal indéterminé, personnage en tous points comparable aux deux autres faisant face, tous trois chasseurs à queue postiche et arc bandé. Dans ce groupe, une gravure est à remarquer: un anthropomorphe se tient sur un cheval, ne le chevauche pas vraiment, mais semble se tenir debout sur son dos, comme par jeu (Fig. 3, n° 2). Des figurations de ce type ont déjà été relevées dans le Sud marocain, notamment à Zagora (RODRIGUE 1989). Elles se distinguent des habituelles productions libyco-berbères où le cavalier est figuré armé. C'est quoi qu'il en soit l'unique équidé de la station. Rhinocéros: un groupe unique rassemble les trois exemplaires relevés. Un rhinocéros, entre un bœuf et une antilope (?), semble accompagné de deux petits (Fig. 2, n° 1). Bien qu'unipare, la femelle rhinocéros peut être suitée, dans le même temps, d'un jeune et d'un premier-né subadulte. C'est là aussi une disposition assez fréquente sur les gravures du Sud marocain. Antilopes / Gazelles: à Akka Izam, il semble plus s'agir d'antilopes de grande taille que de gazelles. Les généreuses cornes en sabre sont indubitablement celles de l'oryx (Fig. 3, n° 6). Cette gravure, sur bloc détaché facilement transportable, était en grand danger de disparition. Après relevé et photographies in situ, le bloc gravé a été déposé au centre du Parc National du Patrimoine Rupestre, à Tahanaout (Prov. du Haouz). Divers: parmi les inévitables gravures indéterminables (dont deux animaux chimériques), nous avons classé sous cette rubrique quelques gravures en

18

L'OUESTSAHAIDœN,vOL.3,2001

unique exemplaire: une hyène (déjà citée comme très problématique), deux chiens participant à une chasse, un char de mauvaise facture. L'animal de la figure 2, n° 4 pourrait aussi être une hyène, bien que la queue soit longue, tandis que ce que nous avons proposé comme étant une éventuelle hyène pourrait aussi être un oryctérope (Fig. 2, n° 5), animal remarquable par ses grandes oreilles et surtout par son museau sub-cy lindrique renflé à son extrémité. Ce serait la première fois qu'un animal de cette espèce, actuellement exclusivement cantonnée au sud du Sahara, serait relevé sur les gravures du Maroc.

Commentaires La station d'Akka Izam ne compte que soixante-quinze sujets, dont plus de la moitié sont des bovinés. Il s'agit d'une station secondaire, en regard de la quantité et de la diversité des sujets représentés sur les stations environnantes (Akka, par exemple, RODRIGUE 1993). Le style général de la station pourrait être qualifié de « réaliste fruste» : peu de soin a été apporté dans la technique de gravure, la simplicité des figurations (surtout pour les anthropomorphes) aboutissant au schématisme, voire à l'hermétisme. Rien de bien monumental non plus: les figurations ne dépassent pas les vingt centimètres dans leur plus grande longueur. Quel serait le contexte d' Akka Izam ? Certainement pas celui de l'école tazinienne des stations voisines de Mahdaoui ou de Tigane, au sud de la ride du Bani. Plus certainement le style serait celui desfeija (plaines alluviales fermées) d'Akka (SIMONEAU 1975), à bovinés majoritaires, associés à une faune sauvage et à des chasseurs à arc et queue postiche, le tout piqueté avec plus ou moins de soin. La présence d'un cavalier, même si la chevauchée ressemble plus à une tentative de dressage qu'à une véritable utilisation guerrière de l'animal à laquelle ce dernier est toujours associé, et celle du char (ces deux derniers sujets en unique exemplaire, rappelons-le) rajeunissent sensiblement l'ensemble rupestre d'Akka lzam. Aucune arme métallique, et notamment les haches à tranchant en éventail que nous avons relevées sur d'autres sites du Sud marocain (RODRIGUE 1994), n'a été relevée sur cette station. Ces armes existent dans des ensembles à bovinés piquetés majoritaires (Akka, Oued Tamanart...) et elles traduisent un contact étroit entre les pasteurs de l'Anti-Atlas et ceux du Haut Atlas. L'absence de ces armes à Akka Izam ne signifie pas une méconnaissance des techniques métallurgiques de la part des graveurs, loin s'en faut. C'est bien au contraire l'âge des stations méridionales du Maroc qui pose le réel problème. Considérées

A.

RODRIGUE~

LA STATION

RUPESTRE

D' AKKA

IZAM

19

un peu précipitamment comme héritières du monde des chasseurs sahariens, elles seraient beaucoup plus proches d'un âge des métaux et n'auraient guère plus de quatre mille ans. La faune sauvage, toujours présente dans l'art rupestre du Maroc (y compris sur les stations du bronze du Haut Atlas et parmi les foyers libyco-berbères) est assez peu informative quant à permettre de définir un contexte socioculturel particulier. En revanche, il est intéressant de considérer la présence de certains indicateurs d'aridité (antilope oryx) et d'appauvrissement du cheptel (caprinés). Il nous semble aussi désormais impératif de tenir compte de la situation géographique des sites rupestres du Maroc. Une carte se dessine progressivement, quant au contenu et au style des stations, suivant que cellesci se trouvent au sud de la ride du Bani (ce que nous appelons le domaine « transbani »), sur cette ride (c'est le cas à Akka Izam) ou encore sur les piémonts de l'Anti-Atlas (domaine« cisbani»). S'ajoutent les impératifs, déjà signalés et sur lesquels il est inutile de s'appesantir, des contextes hydrographiques et géologiques.

Bibliographie
RODRIGUE A. 1989, « Nouvelles gravures rupestres dans la région de Zagora (Maroc présaharien) », Bull. de la Société d'Études et de Recherches Préhistoriques Les Eyzies, n° 38, pp. 43-49. RODRIGUE A. 1993, « Documents rupestres de l'Adrar Metgourine », Bull. de la Société d'Études et de Recherches Préhistoriques Les Eyzies, n° 42, pp. 49-61. RODRIGUE A. 1994, « Les représentations de haches dans l'art rupestre du Maroc méridional», Bul/. de la Société d'Études et de Recherches Préhistoriques Les Eyzies, n° 43, pp. 27-36. RODRIGUE A. 1997, Les gravures rupestres du HautAtlas marocain. Typologie, analyse, essai de chronologie, Thèse de Doctorat, Université de Provence, 569 p. SIMONEAU A. 1975, « Documents rupestres du Sud marocain », Bol/. de/ Centro Camuni di Studi Prehistorici, 12, pp. 163-168. SIMONEAU A. 1977, Catalogue des sites rupestres du Sud marocain, Ministère d'État chargé des Affaires Culturelles, Rabat, 117 p.

20 Rés umé

L'OUESTSAHARŒN,vOL.3,2001

La station rupestre d'Akka Izam (La Cluse du Lion) est située dans la région de Tata (Sud marocain), en zone pré-saharienne. Bien que d'importance secondaire par le nombre de ses représentations, cette station a fait l'objet d'un décompte exhaustif de ses sujets. La publication d'images originales complète utilement les connaissances de l'art rupestre du Maroc.

Abstract
The rupestrian station of Akka Izam (The Lion's Gate) is located in the area of Tata (South ofMorocco), in the pre-desertic zone. Although it is of a secondary position by the number of its drawings, this station was the subject of an exhaustive survey of its engraved subjects. The publication of original images profitably completes what is known of the rupestrian art of Morocco.

SUJET Boviné Autruche Anthropomorphe Caprinés Rhinocéros Antilope/Gaz Félidés Éléphant Divers TOTAL 28 39 elle 21 4 0 0 0 3 0 0 19 3 6 5 3 0 2

Orientation : 36 S : 1 W: 1 Tombé: 2

Pendage Vert. : 37 Hor. : 1 Sans: Vert. Vert. : 6 Vert. Vert. Vert. : 2 Sans: Vert. Vert. 1 2

TOTAL 40 7 6 5 3 3 2

8 75 Figure 1 : Station rupestre d'Akka Izam

Figure 1 : Station rupestre d'Akka Izam. Tableau de répartition des gravures par sujet. PM : Piqueté monopérigraphique. PE : Piqueté endopérigraphique. PO : Poli. (PO: Technique mixte, incluse dans les totaux).

A.

RODRIGUE"

LA STATION RUPESTRE

D'AKKA

IZAM

21

":->, ~;"

,

,

~~i}~,.
.1-

"~~''''':

,lf4[{~}i:~~:~;}~~~p

~~,,~'"

i
,C:;.~~;

""..."."~..w<~

.~:
.

;1 ;:?~'~(1:,r!.:

:~.

= .

~f.

l

~,.

~
,,' \\";~"f"" ,,~,,;j>;.7',
~

~ ~¥~
~,.

r, '
~ .
.

(!J~, ~i~ ~
,f

:.~,.

..

:ix'.
:
.

~ :~

'~

.~~.

,

.. .

%

2

~,
20

}"Î~~':t"~lIJf~~~~'t~;~:'Ar

f. 1
I:
J
fj)'

~
t.1~~1~1''' ~,~ ~

"}
1

1\'"

~11'~~~~
".'

..;~,

1 rr

';j

1 J~
t

1 ;Wli{fjr~'
.

f!

~~ ~)

~~~

1\

~1;;ii,1il\
')')~I'" ~}
.; ~'~ ~:'.

~. '?!,~. 'i:
.:i:.~:~,

!f ~~
~~

.

o
"

~
.

::~!;-) 'l.'-:/,:,.-:~

~\

Kf

f;

~::;;:

Ji
'.

\

~,
.;~

r~;;;;:;~~:' ~~ ,"
;:1 .q t. .,.
~:}

'-'jÇ!. ~~ i' "

~ ':"

~

;:':;'.
'

4

'~r;:,:,;.~ ~:",,::

~ti"\~~~;~~~.,

,. JÇ,;-' l~' ,

/ J~
~

\~ \,.. i:; '::
: ~. ~;
~ .'

~
".

"\~
'l,'

!i!'~.~
j!

,:',

~'J.~ ..'!."tt\:'\ , , .,'t~;<$!!."" ..' ,:.~:<~~ ~. "IH.~', .'

.

.

~\;~~!1~ ,;,~
.. t~'

~j
"

f.' .

'
.
..

~
.

\ ~"t~~
. ;~':.

,~.

J
"'!:"

,.f~""~'}I' ~t;' '\',~'~
.

~i ,
.:

~j ~ï~~~ ~.

"":'i>

.~\

,~.
.

J
. .
,~ ..

{
3
,;

.
.

"

Figure 2 : Gravures rupestres d' Akka Izam. 1 : rhinocéros, bovidé et antilope (?). 2 : félidé. 3 : bovidés et anthropomorphe. 4 : animal indéterminé (hyène ?). 5 : animal indéterminé (hyène ou oryctérope ?). Relevés de l'auteur.

22

L'OUESTs~N,vOL.3,2001

2

l
'

}; ~~~~~....

i. . $.

4 3

f

;~Kr~.~ f.tiW'~:; .. t ..~~rh',."
'

Ji
t
l
8

l

~

.~~:,

1

:.: ~: . ..~~:.

il

f
.;

~fO"."'''''''''~'''''':';'':;

_...

';~.
!'J':~~~~ ,.,...~..

~<;.
__rS ,.~~~

! ,
.

~"""',~

,!

f.r . ,.
..

.

f...r}
...

, Af'"

;~~;

5

Î

"I,i"/\

J

o

20 .

Figure 3 : 1 : Éléphantet anthropomorphe.2 : cavalier(?). 3 : autruche. 4 : boviné et félin. 5 : chasseurs et animal indéterminé. 6 : oryx. Relevés de l'auteur.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.