Génocide, disparition, déni

De
Publié par

Poursuivant sa réflexion entreprise dans son livre "Génocide et transmission" et toujours à partir du génocide des Arméniens l'auteur s'interroge sur le dispositif politique de la disparition et sur les effets psychiques qu'elle produit sur ceux qui sont restés en vie. Pourquoi le déni de l'acte génocidaire fait-il toujours partie intégrante de tout génocide ?
Publié le : vendredi 1 février 2008
Lecture(s) : 50
EAN13 : 9782336280356
Nombre de pages : 239
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.