Genre et travail social

Publié par

Pour Cécile Chartrain, « le sexe est “ce que l'on a”, le genre est non seulement “ce que l'on nous dit d'en faire”, mais aussi “ce que l'on en fait” ». Le terme « travail social », quant à lui, est utilisé à la fois pour définir une activité, un secteur professionnel et un champ d'interventions. Si l'on admet que ces trois dimensions recouvrent le travail social, comment le genre nous invite-t-il à l'interroger, le penser et à renouveler nos pratiques ?
Publié le : dimanche 1 novembre 2015
Lecture(s) : 8
Tags :
EAN13 : 9782336394282
Nombre de pages : 158
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
36
N ° 3 6 - O c T o b r e 2 0 1 5
Dossier coordonné pàr VéroniQue Bàyer & Zoé RoLLin « Genre eT TràvàiL sociàL. Des sàvoirs eT des pràTiQues éMineMMenT poLiTiQues »
N° 36 – octobre 2015
Comité scientifique
Michel Autès (Lille), Georges Balandier (Paris), Cai Hua (Pékin), Boris Cyrulnik (La Seyne sur Mer), Christine Delory-Momberger (Paris-13), Pierre-André Dupuis (Nancy), Jean Duvignaud (1921-2007), Paul Fustier (Lyon), Remi Hess (Paris-8), Françoise Hurstel (Strasbourg), Martine Lani-Bayle (Nantes), François Laplantine (Lyon-2), Cosimo Marco Mazzoni (Sienne), Guy Ménard (Montréal), Jean Oury (1924-2014), André Rauch (Strasbourg), Claude Rivière (Paris-V), Christoph Wulf (Berlin).
Comité de rédaction
Rédacteur en chef: Thierry Goguel d’Allondans (thigodal@noos.fr)
Secrétaire de rédaction: Michel Hugli (michelhugli@citycable.ch)
Directeur de publication: Xavier Pryen
Comité de rédaction: Roger Dadoun (rogerdadoun@yahoo.com; rogerdadoun.net), Jean-François Gomez (jeanfrancois_gomez@yahoo.fr), Philippe Hameau (philippe.hameau@unice.fr), David Le Breton, Yolande Touati
Corrections ortho- et typographiques: Isabelle Le Quinio
Illustrations photographiques: Pierre-Paul Harrington
Couverture et mise en pages: L’Harmattan
Correspondants à l’international
Allemagne : Daniel Feldhendler. Côte d’Ivoire : Justin Seka Aman. Québec : Denis Jeffrey. Sénégal : Martine Fourré. Suisse : Maurice Jecker-Parvex, Anne Marcellini.
Correspondants en France
Daniel Terral (10), Bernard Montaclair (14), Olivier Filhol (24), Pascal Le Rest, Patrick Macquaire (28), Daniel Coum (29), Jacques Cabassut (30), Philippe Gaberan (31), Pierre-Alain Guyot (34), Patrice Audurier (37), Josy Cassagnaud (38), Jean-Marie Vauchez (39), Florence Plon (40), Mohamed Dardour (41), Sylvie Châles-Courtine (47), Saleha Ouahab (62), Laurence Leininger, Valérie Béguet (67), Caroline Burgy (68), Jean-Christophe Janin (69), Françoise Cochet (71), François Chobeaux (75), Saïd Saïd Ali (97600).
SOMMAIRE
ÉDITORIALDrôle de genre ! hierry GOguel d’AllOndanŝ .........................................................9
HALLUCINÉ-JE ?Noîr d’Inde – Substance Blanche de l’Être. D’un Prîncîpe de Nîrvana ROger DadOun............................................................................13
ENTRETIEN AVEC…Paŝcal Le Reŝt.................................................21
LA CHRONIQUEde David Le BretOn Surenchère du vîrîl.......................................................................33
LE DOSSIER DU TRIMESTRE : « GENRE ET TRAVAIL SOCIAL. DES SAVOIRS ET DES PRATIQUES ÉMINEMMENT POLITIQUES »SOuŝ la directiOn de VérOnique Bayer & ZOé ROllin ....................37
Genre et travaîl socîal. Des savoîrs et des pratîques émînemment polîtîques VérOnique Bayer & ZOé ROllin ...................................................39
Dé-genrer le travaîl socîal ? Véréna Keller ..............................................................................47
Le métîer d’éducateur de jeunes enFants a-t-îl un genre ? Daniel Verba ..............................................................................54
La problématîque du genre dans la dîmensîon éducatîve du travaîl socîal : enjeux polîtîques et éthîques Fanny Zanferrari ........................................................................61
Efets de l’împensé du genre dans l’accompagnement des sans-abrî parîsîens. Retour sur une enquête au 115 du Samu socîal de Parîs Audrey Marcillat ........................................................................67
Prégnance des stéréotypes de genre dans les pratîques proFessîonnelles PHilippe Lebailly ........................................................................73
Genre et sexualîté dans la Formatîon des éducateurs spécîalîsés : repro-ductîon ou transFormatîon ? Didier Andreau, Patrice DeŝmOnŝ & Franciŝ GOŝŝet ...................79
Le choîx de l’éducatîon populaîre : pour une Formatîon proFessîonnelle sur le genre quî s’ancre dans l’analyse de la pratîque MOuvement françaiŝ pOur le planning familial 93, Centre d’infOrmatiOn pOur leŝ drOitŝ deŝ femmeŝ et deŝ familleŝ & sos Femmeŝ 93................................................85
HORS CHAMPDe la coniance Patrick Watier.............................................................................93
INITIATIQUESCacîquîsmes, résîstances, vîolences. Les pedranos et l’État mexîcaîn dans le Chîapas postrévolutîonnaîre Sabrina Melenotte......................................................115................
LU & VU....................................................................521..................
RENCONTRE................14..5..............................................................
Drôle de genre !
Thierry Goguel d’Allondans
Il y a quelques jours, un ami, de retour de ses vacances, passées sur quelque côte méditerranéenne, m’a fait part de son dépit : « Tu te rends compte, sur les plages, les seuls seins nus de femmes que j’ai aperçus appartenaient à des quinquagénaires, voire plus, rarement à des qua-dras! » Peut-on tirer, au-delà de l’évidente déception affichée par le camarade, quelque enseignement de ce témoignage ? Sans doute, non ! Évidemment, il serait aisé, voire tentant, de dire, trop emphatiquement, que le monde et les jeunes changent… Tentant aussi, en bon soixante-hui-tard, un brin nostalgique, de rappeler que l’évolution – à défaut de la révo-lution – des mœurs passait aussi par le dévoilement du corps. Et j’ai, per-sonnellement, quelques souvenirs attendris de plages naturistes formelle-ment interdites où il faisait si bon hâler, malgré les nuées de moustiques, même si les après-midis se terminaient souvent par quelques poursuites policières, assez bon enfant d’ailleurs, la plupart des pandores n’ayant nulle envie de ramener quelques ados très nus et très boutonneux ! En ce e début dexxisiècle, les jeunes et l’éducation qu’ils reçoivent offrent de nombreux contrastes : sexualités expérientielles, prises de risque, mais aussi retenues, pudeurs, conservatismes… La typologie de la jeunesse n’est pas une et ne l’a jamais été ! Par ailleurs, en ces matières, la bourrée auvergnate nous offre une belle métaphore : un pas en avant, un pas en arrière, évolution, régression. L’adolescence est le temps de l’affirmation de soi, via tous les bal-butiements identitaires, y compris – si besoin – par les provocations de style (« T’as le look, coco ! »), de langage, d’attitudes… Pour amoin-drir la « crise », voire la résoudre pour les plus optimistes, certains
É D I T O R I A L
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.