Genre, race, classe

De
Publié par

Cet ouvrage tente de dresser un panorama des thèmes, des problématiques et des interrogations sur la place des femmes et des hommes dans le monde du travail en France et au Brésil. Dans les mondes du travail : celui des ouvrier-e-s, des migrant-e-s et des travailleuses du care tout comme celui des ingénieure-s, des artistes ou des pilotes de ligne. Cet ouvrage collectif franco-brésilien montre les segmentations et hiérarchisations entre activités masculines et féminines tout autant que les fractures entre les marchés du travail féminins.
Publié le : mercredi 1 juin 2016
Lecture(s) : 2
Tags :
EAN13 : 9782140010460
Nombre de pages : 362
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ouvrage collectif sous la direction deNadya Araujo Guimarães, Margaret Maruani et Bila Sorj
Genre, race, classe Travailler en France et au Brésil
L O G I Q U E S S O C I A L E S
Sous la direction de Nadya Araujo Guimarães Margaret Maruani Bila Sorj Genre, race, classe Travailler en France et au Brésil
Collection Logiques socialesSérie « Sociologie du genre » Cette série propose des recherches qui s’appuient sur le paradigme sociologique du genre comme mode de compréhension et d’interpré-tation des Logiques Sociales. Domaine en plein développement, les recherches « genrées » sont aujourd’hui centrales en sciences sociales. La série cherchera à proposer des recherches théoriques et empiriques dans l’esprit général de la collection Logiques sociales. Dernières parutions Nicole ROELENS,Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle, Tome 3, Le système de recolonisation perpétuelle, 2014. Nicole ROELENS, Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle, Tome 2, L’enfantement des humains ou L’accouchement existentiel d’une nouvelle existence,2013. Nicole ROELENS,Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle, Tome 1, La Femellité et le réel prosaïque de la vie des humains,2013. Aurélie DAMAMME,Genre, action collective et développement. Discours et pratiques au Maroc, 2013.Sabrina DAHACHE,La féminisation de l’enseignement agricole, 2012. Sophie DEVINEAU,Le genre à l’école des enseignantes. Embûches de la mixité et leviers de la parité, 2012. © L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-09139-6 EAN : 9782343091396
RemeRciements
Les organisatrices de cet ouvrage et le comité éditorial des publica-tions du Colloque « Travail,careet politiques sociales : Brésil-France en débat » remercient les organismes qui ont apporté un concours dé-cisif à la préparation et à l’édition des ouvragesTrabalhar no Brasil e na França.Perspectivas interseccionais (édition brésilienne chez Boitempo/Edunicamp) etGenre, Race, Classe. Travailler en France et au Brésil(édition française chez L’Harmattan) :
- Le secrétariat de Politiques du travail et de l’Autonomie économique des Femmes, le ministère des Femmes, de l’Égalité raciale et des Droits humains de la Présidence de la République du Brésil
- Petrobrás
- Le CEBRAP - Centre brésilien d’analyse et de planiïcation
- Le Département de sociologie de l’Université de São Paulo
- Le Programme de master et doctorat en sociologie et en anthropologie de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro
- Le Mage – Réseau de recherche international et pluridisciplinaire « Marché du travail et genre »
- La Fondation Carlos Chagas
- La Fondation universitaire José Bonifácio
Ces remerciements s’adressent également à Pauline Vessely qui a organisé la mise en forme de l’édition françaiseet à Icléia Alves Cury qui s’est chargée de la mise en forme des graphiques et des tableaux.
Alice Rangel de Paiva Abreu Nadya Araujo Guimarães Helena Hirata Maria Rosa Lombardi Margaret Maruani Bila Sorj
intRoduction
Alice Rangel de Paiva Abreu Nadya Araujo Guimarães Helena Hirata Maria Rosa Lombardi Margaret Maruani Bila Sorj
France, Brésil, deux pays si loin, si proches, difïcilement compa-1 rables ! Mais justement, la comparaison n’est pas l’objet de ce livre qui tente de dresser un panorama des thèmes, des problématiques et des interrogations sur la place des femmes et des hommes dans le monde du travail en France et au Brésil. Dans les mondes du travail : celui des ouvrier-e-s, des migrant-e-s et des travailleuses ducare tout comme celui des ingénieur-e-s, des artistes ou des pilotes de ligne. Cet ouvrage montre les segmentations et hiérarchisations entre activités masculines et féminines tout autant que les fractures entre les marchés du travail
1 Ce manuscrit rassemble l’intégralité des communications présentées lors du colloque international « Travail,careet politiques sociales : Brésil-France en débat » qui s’est déroulé au Brésil, à São Paulo et à Rio de Janeiro, du 26 au 29 août 2014. Cette manifestation est la deuxième du genre et elle vient ainsirenforcer les échanges scientiïques entre chercheur-e-s français-e-s du Réseau Mage « Marché du travail et genre » et les chercheur-e-s de différentes univer-sités et de plusieurs instituts de recherche du Brésil. Il prolonge et approfondit les débats qui se sont déroulés en avril 2007 lors du colloque international orga-nisé au Brésil sur « Marché du travail et genre : comparaisons Brésil-France », première rencontre rassemblant des chercheur-e-s français-e-s du réseau Mage et des chercheur-e-s brésilien-ne-s. Les communications présentées à ce col-loque, qui s’est également déroulé à São Paulo et à Rio de Janeiro, ont été publiées sous forme d’ouvrage en 2008, simultanément en France (Travail et genre. Regards croisés France, Europe, Amérique Latine,Helena Hirata, Maria Rosa Lombardi et Margaret Maruani (dir.), Paris, La Découverte) et au Brésil (Mercado de Trabalho e gênero : comparações internacionais; Albertina de Oliveira Costa, Bila Sorj, Cristina Bruschini et Helena Hirata (dir.), Rio de Janeiro, Editora FGV). Ces deuxièmes rencontres – et les actes qui en résultent – attestent de la continuité des échanges franco-brésiliens sur les thèmes liés au monde du travail et au genre.
5
féminins, ceux où les femmes s’en sortent, gagnent bien leur vie – même si elles ne sont pas à égalité avec les hommes – et ceux où elles subissent des emplois précaires, incertains, voire indécents. Dans les deux pays. Il traite de la ségrégation des emplois, des écarts de salaires, de la division sexuelle du travail, de la précarité, du sous-emploi, du travail domestique et du travail des domestiques.
Mais bien évidemment, les frontières de l’inégalité n’empruntent pas les mêmes chemins et ne débouchent pas sur les mêmes situations sociales. Les textes réunis ici portent sur des problèmes cruciaux qui affectent la dynamique contemporaine des rapports de genre au travail : les muta-tions du marché de travail féminin et les inégalités sociales ; l’évolution et les limites de l’insertion des femmes dans les carrières scientiïques, technologiques et artistiques ; les interfaces entre vie professionnelle et vie familiale ; l’emploi du temps dans l’espace domestique ; le travail decareet son externalisation ; l’accès des jeunes à l’éducation et l’inté-gration des femmes sur le marché du travail ; la question des droits, de la citoyenneté et des politiques publiques. L’objectif de ce colloque et de ce livre a été d’approfondir le débat sur ce large éventail de thèmes, à la lumière d’expériences nationales et internationales récentes. L’ouvrage s’organise autour de six parties. La première,Croiser les inégalités, pose la question tout à fait centrale pour notre propos, de l’articulation des rapports so-ciaux de classes, de races et de sexes. La seconde,Mesurer les inégalités,traite du délicat problème de la mesure des choses : comment compter le travail des femmes en France et au Brésil ? Que dire et que faire du tra-vail informel ? Quand et comment le travail devient-il visible ? Comment appréhender les écarts de salaire entre hommes et femmes ? Derrière le ou des catégories statistiques se posent des questions sociologiques d’importance : qu’est-ce qu’avoir un travail, un emploi, une activité au Brésil et en France ? Pour un homme et pour une femme ?
La troisième,Travail et emplois du temps, réunit des textes qui s’interrogent sur la répartition des temps sociaux : en France tout comme au Brésil et plus généralement en Amérique Latine, la division sexuée des tâches domestiques s’avère extrêmement résistante, même si la question du travail domestique – rému-néré ou pas – se pose dans des termes très différents selon les pays.
6
La quatrième partie,Le genre des carrières artistiques et scien-tiîquesprésente des résultats de recherche sur une thématique relativement nouvelle en sociologie : la place des femmes dans les professions dites « supérieures ».
La cinquième et la sixième partie abordent les problématiques ducaresous trois angles différents : celui du travail émotionnel réalisé par les travailleurs et travailleuses ducare; celui des relations et des rapports sociaux entre les différents acteurs du care; celui des politiques publiques mises en œuvre en France et au Brésil. Ces rencontres et ces textes témoignent de notre souci d’établir des ponts durables entre les recherches brésiliennes et françaises, de notre commune volonté d’organiser le cumul des connaissances sur le domaine qui est le nôtre : travail, genre, race et classes sociales.
7
PARTIE I
cRoiseRlesinégalités
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.