Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Géographie du souvenir

De
244 pages
La mondialisation des mémoires de la Shoah, telles que représentées dans des musées et des mémoriaux nationaux, constitue une caractéristique majeure des dimensions contemporaines de ce phénomène. Ce livre présente tout d'abord ces nombreux lieux du souvenir, leur géographie mais aussi leur insertion dans leur environnement urbain. C'est donc à la fois à un panorama des musées et mémoriaux de la Shoah dans le monde que ce livre convie le lecteur, mais aussi à une analyse sensible de la manière dont ils sont pratiqués et insérés dans la ville.
Voir plus Voir moins
toutes différentes et combinent à la fois des agencements spécifiques, des
érigés après-guerre – et parfois bien plus récemment – confirment que les
modification, tant sociales que politiques, à l’échelle individuelle comme à
Collection Géographie et Cl�e
GÉOGRAPHIEDU SOUVENIR ANCRAGES SPATIAUX DES MÉMOIRES DE LA SHOAH
Dominique Chevalier Préface de Denis Peschanski
Collection Géographie et cultures 2017
GÉOGRAPHIE DU SOUVENIR ANCRAGES SPAT)AUX DES MÉMO)RES DE LA S(OA(
Dominique Chevalier Préface de Denis Peschanski
L’Harmattan
Photographie de la couverture : Dominique Chevalier,Intérieur du Musée de l’Holocauste, Budapest, janvier 2017 Cartographie : Florence Bonnaud, Université Paris-Sorbonne © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12443-8 EAN : 9782343124438
À la mémoire de Marie-Claude, mon amie d’enfance Maurice, mon père Catherine, ma sœur.
Tu as compté mes pas de vagabond. Dans ton outre, recueille mes larmes. N’est-ce pas dans ton livre ? Psaume 56, verset 9,attribué à David
[…] Il y a dans ce monde nouveau tant de gens Pour qui plus jamais ne sera naturelle la douceur Il y a dans ce monde ancien tant et tant de gens Pour qui toute douceur est désormais étrange Il y a dans ce monde ancien et nouveau tant de gens Que leurs propres enfants ne pourront pas comprendre Oh vous qui passez Ne réveillez pas cette nuit les dormeurs. Chanson pour oublier Dachau, Louis Aragon, 1947
SOMMAIRE
Remerciements .................................................................................................................ͻ Préface ............................................................................................................................... 11
)ntroduction .................................................................................................................... 13
1. Des problématiques, un objet, des espaces, une méthodologie ......................................................................................................... 17
2. Des matrices spatiales et temporelles diversifiées Temps 1 : dans le maelstrom du génocide.......................................................... ͵ͷ
͵. Des matrices spatiales et temporelles diversifiées Temps 2 : GuerreȋsȌ Froide, des Six Jours, du Kippour ................................. Ͷͷ
Ͷ. Des matrices spatiales et temporelles diversifiées Temps ͵ : du Rideau de Fer à la chute du Mur.................................................. ͷͷ ͷ. Temps Ͷ : la Shoah comme impératif mémoriel ?....................................... ͸. Où ? Un usage spatial du passé comme agencement qui va ȋpresqueȌ de soi ............................................................................................... ͺ1
7. Où ? Proximité et coprésence d’autres mémoires douloureuses................................................................................................................... ͻ7
ͺ. Où ? Au cœur ! Et par unstarchitecte!.......................................................... 10͵ ͻ. Où ? Au cœur d’espaces panoramiques........................................................ 117 10. Où ? Quelque part… Entre implicite et explicite…................................. 12ͷ
11. Accéder, se déplacer, franchir ....................................................................... 1͵ͷ 12. Déséquilibres, troubles et vertiges.............................................................. 1ͷ1 1͵. Produire des territoires matériels et idéels............................................. 1͸7 1Ͷ. Pour qui ? Et pour quoi ?.................................................................................. 1ͺͷ 1ͷ. Des touristes qui pratiquent quels tourismes ? ..................................... 1ͻͷ Conclusion..................................................................................................................... 20ͻ Bibliographie................................................................................................................ 211
Table des matières..................................................................................................... 2͵͵ Table des cartes, tableaux et illustrations ....................................................... 2͵͸ Table des photographies......................................................................................... 2͵7
REMERCIEMENTS
Cet ouvrage est issu d’une Habilitation à Diriger des Recherches soutenue en novembre 2012 à l’Université Paris 1, sous le parrainage de Maria Gravari-Barbas. Il m’est aujourd’hui agréable de procéder aux remerciements des personnes ou institutions sans lesquelles cet ouvrage n’aurait jamais abouti.
Ma sincère gratitude va à l’Université Lyon 1 Claude Bernard, et à l’ESPE de Lyon pour la confiance qu’ils m’ont prodiguée à travers l’octroi d’un congé sabbatique qui s’est étalé de septembre 2011 à février 2012. Sembla-blement, les membres du laboratoire LISST-Cieu (UMR 5193), auquel j’ai été rattachée de 2002 à 2013, ont toujours témoigné d’un intérêt grandissant, propice à l’activité de recherche. Je leur en suis reconnaissante.
Si l’ampleur géographique de cette recherche a nécessité un investissement intellectuel de longue haleine, elle n’en a pas moins exigé un engagement financier. Je remercie donc tout particulièrement l’ESPE de Lyon, l’Université Lyon 1 Claude Bernard et mon laboratoire toulousain pour l’aide matérielle qu’ils m’ont apportée à plusieurs reprises. J’ai bénéficié également de l’assistance généreuse de l’École internationale pour l’ensei-gnement de la Shoah à Yad Vashem en 2007, 2008 et 2011, et de l’Institut français de l’éducation, en 2011 pour un déplacement en Israël.
Ma gratitude va également aux personnes qui m’ont reçue ou que j’ai croisées, dans chacun des musées, et qui ont accepté, généralement avec bienveillance, de répondre à mes questionnements. La liste est longue : Simon Perego, au Mémorial de la Shoah de Paris ; Diane Afoumado,lead researcherà l’United States Holocaust Memorial Museum de Washington, DC ; Julie Guinard, coordinatrice du Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal ; Ariel Nahmias, Anna Stocker, Alain Michel et Shlomo Balsam de l’École internationale pour l’enseignement de la Shoah à Yad Vashem, Jérusalem ; Michal Gans, directrice des relations internationales du Musée des Combattants des Ghettos, Beit Lohamei Haghetaot, Israël ; Dr Ulrich Baumann,Stellvertreter des Direktors Wissenschaftlicher Mitarbeiter Stiftungdu Denkmal für die ermordeten Juden Europas, Berlin ; Dr Vladimir Melamed,archivist/historian, Mark A. Rothman,executive directoret Marie Kaufman, du Los Angeles Museum of the Holocaust ; André Kosmicki, fondateur de l’associationValiske.J’en oublie forcément, qu’ils ou elles me le pardonnent.
Last but not least, mes pensées se tournent avec tendresse vers ma famille, et plus particulièrement Antoine, Louisa, Boris, Saphia, Nathanaël et Hortense.
ͻ
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin