//img.uscri.be/pth/4a7ce135b6fd186e490fc64f0264fafe9e17e403
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 24,38 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Haïtiens à New York City

De
353 pages
Les Haïtiens sont de ceux qui ont pris le territoire étatsunien comme bastion de "fortune", chaire de la lutte contre la délinquance d'un pays qui leur est cher... Haïti. Cet ouvrage à travers divers niveaux sociologiques étudie les parcours initiatiques d'intégration d'une communauté qui a trouvé sa place entre une frange hyperségréguée de la population américaine et une Amérique qui reconnaît la pluralité, pour mieux unifier.
Voir plus Voir moins

DèyèMòn genMònPwoveb ayisyen

Amesfamilles...

A Cédri,JeanLouisetTeddy...SoLong

BehindMountains thereare moreMountains… HaitianProverb

I’m notgonnautmyself ina
streth jaketand notbeingableto move!
Nooo!I amHaitian!hatis wrongwith
me?!JoelyneMayas.

REMERCIEMENTS

Nombre de ersonnesontermislaréalisation etl’aboutissementdee rojet.Je
tiensàleuradresserdes remeriements toutartiuliers.Toutd’abord, leDrJeanMarie
Péanquia, enquelquesort e, «arrainé »ettereherhe.Meri ourl’aide morale,
ouravoir sibienraontéHaïti, ourm’avoiraueillie dans safamille, enGuadeloue
età NewYork.JeremerieRoseMariePaul,son éouxet sesenfantsHugheset
Edwidge.
A NewYork, ourleurartiiationà ettereherhe etourm’avoirintroduite
dansdeserles si fermés,auœurdu réseauommunautaire haïtienamériain deNew
York MmeJoelyneMayasBureauofRefugeeandImmigrantAssistane,Harlem,
MrJoelynMCallaanienCEOdeNCHR,aujourd’hui direteurdeJMC Strategies,
RosemondePierreLouisManhattanBoroughDeutyPresident, leDr.JeanPlaisir
BMCC, lePr.GeorgesFouronLongIslandUniversity, leDr.FabienneDouet, le
Dr.CarolleCharles, etleDr.CaroleBerotteJoseh.
A NewYorktoujours, j’airenontréune oignée d’artisteshaïtiensethaïtiens
amériains.Maisette oignée est sansnul douteun uitsd’ingéniosité, derihessesoù
seôtoientdesmondes trèsdivers qui fusionnentenune exlosion desons, deouleurs
etde formes.Jeremerie deuxauteurs,que j’aréiebeauou arailleursourleurs
érits,AnthonyPhelsetDanyLaferrièrequi, lorsde leur séjourenGuadeloue, m’ont
tousdeuxonsaréquelquesheuresréieuses de leuremloi du tems trèshargé...
etelasouslesoleil desTroiques que noushérissons.
A PS189, jeremerietoutd’abord lariniale,MmeBertheFaustin,quia aeté
de mereevoiretde meonfier ses« enfants»omme elle le dit.J’ai ugrâeàelle et
àson équie – artiulièrementMénèsDejoie,AminorAlmonord,MmeJulsaintet
HumbertEmmanuel–vivre l’exériene multiulturelle de l’enseignementbilingue.
Quelle ne futasmasurrise devoirdesenfantsafriainsamériainsarlerleréole.
Carleréole,qu’ilsoithaïtien, guadelouéen, martiniquais,réunionnaisou seyhellois,
aététerni arlesautoritésoloniales quiy voyaientdesdialetesde «soushommes»,
alors queesontdeslangues si oétiques...
Je dédiequelquesmotsàquelquesamisà NewYorkqui, deuis sixannées que j’y
voyage, ontonservé notreamitié intate.Amitié, fraternité ouarentèle...?L’amitié
n’attend asle nombre desannées...Cesontde grandsmusiiensetde grands
hommes...Talib KibweBlue,Randyeston etleurséouses resetivesKim et
FatouNeilClarke,BennyPowell, etBarry«Trombone »Cooer.
En dernierlieu,Ikeethebest till last...Mafamille.

Jeremerie mesarents.PierreReinette, mon ère,qui n’aéargnéauunsarifie
ourm’aiderà atteindre mesobjetifs.Jeremerie égalementmamère our sarésene
àmesôtés.Mesfrèreset sœurs Prisa« uue » etJourdain «totofe »,tous trois
issusdumêmeventre,trilés, etinontestablement vousfaitesartie de moi, mes
marasa...irginie etElsa, mesdeuxgrandes sœurs,marasaellesaussi, jeunes
mamans... et toujoursrésentesàmonœur...Meri devosattentionsetdevotre
atiene.Mon grand frèreManuel «Asaliah »...Tues unesoure d’insiration our
moi.Tonourage et tafoisont unréonfortourmoi.Takearebros’!Loveyouand
mayJahalwaysguideyouonthe ath ofrighteousness, giveyoufaith,strengthand
energy.MadoueRani“nitou”, nouvelle maman, demarasaégalement’est redondant
danslafamille on lesait, jet’aimetrèsfortmalgré ladistane géograhique...Lu
«Chouounou, nounou, inin », etitdernier, grandaujourd’hui...aiesonfiane.La
vies’offreàtoi.EtenfinPasale «Pao », meriaussi our tonsoutien,tonamouret ta
résene.
J’adresse mes remeriementset toutmonamouràmesfamilles, lesReinette etles
Melyon, mes tantesetonles,ousinsetousines, etmesgrandsarents
nominativementLéooldReinetteetCéileReinette,ioletteMartyrBlanheBarbat
dit«La iok ».Jevousaime etesère artagerenorebeauouavevous...
MesamiesPatou,Aurélie,Christelle,Fagnété,Cynthia,Cindy,Maryvonne...Mon
amifrèreAnthonyPakiry,son èreEriet samèreDina, etanessa...

8

PREFACE

Le livre deStéhanieMELYONREINETTE, intituléHaïtiensà NewYorkCity,
EntreAmériqueNoire etAmériqueMultiulturelle,se roose d’étudierle roessus
d’insertion desHaïtiensdans unesoiété étatsunienne hyerfragmentée,bereau
d’enlaves raiales, ethniquesetulturelles. «Aufond, » nousditl’auteur, « ils’agitde
jugerd’une insertionsatiale danslaville étatsunienne aradigmatique du
multiulturalisme etde l’hétérolisme ethnique de laville deNewYork, etdeses
onséquenesen matière de déveloementde nouveauxmythesfondateurs
immigration ourl’émergene d’une nouvelle entité géoulturelle et soioulturelle.»
L’analyses’artiuleautourdesonetsde « diasora» etde «soialisation »;elle
s’insire de grandsnomsde lasoiologie française etétatsunienne, uisqu’elle uiseses
souresdansdes travauxaussi divers queeuxdeMorandKhellil ourlasoiologie de
l’intégration, deHowardS.Bekerourlasoiologie de ladéviane etenfin d’Ervin
Goffman ourlasoiologie de l’interationnismesymbolique.Entenduau sens
traditionnel, leonetde « diasora» fait référeneàl’exériene juive;maise
onetrendunsensdifférent, lusostmoderne, lorsqu’ils’aliqueàl’exériene
desommunautésnoiresdesAmériques.Le roessusde «soialisation »,quantàlui,
rerésente lesdifférentesfaettesde l’adatationàtraversl’insertion, l’intégration,
l’aulturation etl’assimilation.Lesdérivesoudysfontionnementsdee roessus
mènentauxomortementsdéviants tels que lesa onetualiséslesoiologue
étatsunienHowardS.Beker.
Diverses tehniquesd’investigation roresaux sienes soialesenrihissentle
adreanalytique deettereherhe.Des questionnairesetdesentretiensmettenten
valeurles qualitéshautement sientifiquesde l’auteur,qui faitreuve d’uneréelle
humilitétouten démontrantaveéloquenesatotale maîtrise desloisde larobabilité
quirégissentl’établissementd’inférenesàlaoulation générale derésultats
statistiquesobtenusàartird’éhantillons.En outre, l’étudeutilise des tehniquesde
tyequalitatiftelleque l’observation artiiante etl’observation non artiiante et
enfinunraortethnograhique.Laréflexionquiaomagnehaque méthodologie
témoignehezetteauteure,trèsjeuneaudemeurant, d’une grande intelligene
analytique.
MlleMELYONREINETTEdiviseson ouvrage entroisartiesdistintes1La
onstitution de la ommunautéHaitianoamériaine;  l’Amérique noire etenfin3
l’Amérique multiulturelle.Danslaremière artie, l’auteureutilise lesdeuxonets
de diasoraetdesoialisation ourdéfinirle mouvement transnational arle roessus
duquel la ommunauté haïtiennese métamorhose, assantd’un étatdiasoriqueà elui
d’une desnombreusesommunautés quionstituentle aysage multiulturelamériain,
la ommunauté haïtianoamériaine.

Latrajetoire d’intégration haïtienne estminée d’embûhes.Nombreux sontles
stéréotyesontre lesquelsla ommunauté doit se mobiliser Les«boateole »sont
erçusomme desrofiteursdu systèmesoial étatsunien,omme desarasites,voire
desmalades.Plusgénéralement, lesHaïtiens sont rendusartiellementouablesde
l’éidémie duIH;ilsn’ontasle droitde donnerleur sang, et sont vitimesde
nombreuxatesdebrutalité de laartde laolie étatsunienne.
Bien évidemment, le déveloementde la ommunauté haïtienne ne eutêtreau
déart qu’endogène;marginalisésarlasoiétéamériaine dominante, maisaussi ar
lesautresommunautésnoires, lesHaïtiensne euventomter quesureuxmêmes
our s’entraideretaiderleursarents restésauays.Unebonne artie de leur salaire est
envoyéeauxmembresde lafamillequi n’ontuémigrer.Fautilraeler qu’Haïtireste
le aysle lusauvre desAmériqueset qu’ilse lae,selon l’Indie deDéveloement
ublié arl’Organisation desNationsUnies, en 146èmeositionsur177ays ?En3,
on estimait que 8 de laoulation d’Haïtivivaientaudessousdu seuil de auvreté.
L’agriulturererésentebien leseteurd’ativité le lusimortant, maisil neontribue
qu’àhauteurde3auProduitIntérieurBrut.Deuislusdixans, la réation
d’emlois reste insignifiante etletauxderoissanereste négatif,alors que l’éonomie
informellese déveloe exonentiellement, et,aveelle, la orrutionqui nesevoile
même luslafael’organisationTransarenyInternationallasseHaïtiauxremiers
rangsdesonIndie deCorrutionPeretible IndexofCorrutionPeretions.À
l’aide étrangère,quirerésente3à4 dubudgetduays, il fautdon ajouterl’aide
aortéeauaysarladiasorahaïtienne.
Ce déveloementendogène deshaïtiens s’exrimeaussi danslesdivers réseaux
assoiatifsassezhétérolites qu’ilsonstituentà NewYork, en artiulierles
assoiationsde femmesetlesassoiationsrofessionnelles.Cellesi limitent souvent
leurationàladéfense desdroitsdesimmigrantset sesont quelquefoisliéesàd’autres
assoiationsethniques, artiiantainsi de la omosition duaysageassoiatif
multiethnique de laville deNewYork.Laolitisation de la ommunauté haïtiennes’est
faitetrès tardivement, uisque,selon l’auteure, elle neommenequ’arèsles
événementsdu11setembre1.Selon elle,elle lenteur s’exlique arle
transnationalisme desHaïtiens,qui emêheraitlafoalisation néessairesurla
situation olitique de la ommunauté haïtiennerésidantà NewYork.Ceendant,un
autre hénomène, lushybrideeluilà,sembleaussi exliquerle faible degré de
olitisationlajeunesse nesemble lus sereonnaître dansles valeurs traditionnellesde
sa ulture d’origine, etles«seondesgénérations»sont souventignorantesdees
valeurs,s’identifiantdavantageauxodesulturelsroosésarla ommunauté
afriaineamériaine.Ce hénomène,que l’auteure nommeblakstreaming, mène les
jeunesHaïtiensàréférerleReggæouleHiHoauxmusiques traditionnellesdu
aysdontils sontoriginaires.Toutomme lesgénérationsdeLatinoamériains,qui ont
réé leurrore languesynrétique, leSanglish, lesjeunesHaïtiensne arlentlus
réole, maisKrenglish.
Ladeuxième artie de l’œuvreseonsareàl’Amérique noire et se foalisesurles

1

relationsentre lesHaïtiensetlesautresommunautésnoires quiohabitentà NewYork.
Historiquement,HaïtiensetAfriainsAmériainsontétésoialement régulésarle
système de la hromatique,une hiérarhisationbaséesurla ouleurde laeau,àtravers
l’eslavagisme, uisleraisme institutionnalisé;etraitommun leuradonfourniune
soure d’identifiationunifiatrie.Ceendant,unautresystème de hiérarhisation
hromatiques’est sueroséauremier qui roède, lui, de la ommunauté noire elle
même eluiqui estmélangé est sauvé,’estàdire éargné de lamalédition de la
ouleur ;ette notion estéloquemmentexrimée arl’auteure«Ainsi, armi les
AfriainsAmériains, il existeunregardqui évalue etlassifie l’autre en fontion de
sesritèreshénotyiques.Le hénomène de la« mulata» – lafemmelaire, métisse,
habine, mulâtresse,ritère d’élévationsoiale – oudu«heveuingrat» elo malo
sontdondesaratéristiquesommunesàtouslesgrouesethniquesissusde
l’eslavage etayant véula olonisation. »Ceendant, le métis,bienqu’élevé
soialement, estrisdans un étausyhologique, artagé entre deuxidentités.La
ressionque lesautresommunautésexerent surlesjeunesHaïtiensour qu’ils
hoisissentleuridentité, leuram, enquelquesorte, est révélatrie de fortes
oositionsentreAfriainsAmériainsetCaribéens,haunrevendiquant unsystème
de hiérarhisation différent.LesHaïtiens,quirefusentd’embrasser une identité globale,
antillaise,seretrouvent souventmarginaliséset«seviventomme nègresarmi les
nègres»,selon l’exression de l’auteure.Lesautresommunautésnoiresontdondes
influenes,quelquefoisontraditoires,surlesjeunesHaïtiens, lesjetant quelquefois
dans un désarroiqui frise l’aliénation et qui eut setraduire ardesomortements que
l’auteurequalifie de déviants.Cesensde l’aliénation estil le roduitdesdisloationset
desfragmentationsidentitaires tyiquesdes soiétésostmodernes ?Et, en dernière
analyse, estil lasoure de dissiation deerêve annègristequisevoulait
unifiateur ?
Enfin, ladernière artieanalyse l’Amérique dite multiulturelle duointdevue des
ratiques soioulturellesetéduatives.L’analysese foalise iisurlemainstreaming,
défini arl’auteureomme « l’ate deseonformeràun ensemble devaleurs
aartenantaugroue dominant».Les soiologuesarlentduroessusde
soialisation, dontl’éole estletoutremierélément.Dansle domaine de l’éduation,
lesenfantshaïtiens semblent souffrirderetardsinquiétantsdusàlafoisàleurulture
d’origine l’analhabétisme frae rèsde lamoitié des8.7millionsd’habitants
d’Haïti etàleurulture d’aueil, uisque, danslesdeuxas, leréolesemble
dévalorisé.Les strutureséduativesnewyorkaises sontmaladatéesauxbesoinsdes
jeunesHaïtiens,quisont quelquefois traitésomme deshandiaésmentaux.La
olitique éduative du«NoChildLeftBehind»ainstrumentalisé le multiulturalisme
ouren faitatteindre lesobjetifsmonoulturalistesdugouvernementétatsunien.
QueesoitenHaïti ouà NewYork, lesHaïtiens sontaulturésàdeuxniveaux,
uisque françaisetanglais sontonsidérésommesuérieursauréole.Certains
déidentdeamouflerleursorigines réelles, etl’auteurexliquequeettestratégie
débouhequelquefois surdesdérivesdéveloementales.On faitroireque l’onvient

11

desAntillesfrançaisesouduCanada,trahissantainsison enulturation etommettant
aussieque l’auteurequalifie de «suiide identitaire ».LesAfriainsAmériains
restentle modèle d’intégration desautresommunautés qui artagentle même
hénotye et,onformémentàlathéorie de l’assimilationsegmentaire, les seondes
générationsleslusdémuniesont tendaneàimiterleursomortementsdansdeux
strutures soiales qui leur sontommuneslamatrifoalité etle gangstérisme.
MelleMelyonReinettearéaliséune des reherheslesmieuxonduites, lesmieux
éritesetleslus solidesà e jourdansle domaine desétudesétatsunienneset
aribéennes.Dudébutàlafin deson œuvre, elle neède jamaisàlafailité et
maintient unerigueur qui réserveson esritritique,qu’ils’aliqueàlasoiété
dominante ouauxdiversesommunautésnoires.Il n’estdonasétonnant que, malgré
sontrèsjeuneâge,sathèseaitétéaetéesanshésitation our une ubliation.Ce
livre nes’adresse asàun ublien artiulier.Mêmes’il intéresseraindubitablement
leséialistequ’estlesoiologue oul’anthroologue, ils’adresseàtoute ersonne,
qu’ellesoitounon d’origine haïtienne,qui orte en elleun intérêtertain ourl’analyse
de la ulture en général.En lusd’êtreunebonneherheuse,StéhanieMelyon
Reinettealaqualitésuérieure d’êtreunetrèsbonne érivaine,rendantagréablesles
desritionsleslusâres.Aufinal, le leteurfera bien lus qu’arendre desonets
fondamentaux relatifsàla onstrution etauxmutationsulturelles, ilse déletera àla
leture de larose de l’auteure.

1

ProfesseurGilbertElbaz,Soiologue
C.R.I.L.L.A.S.H. EA49
Université desAntillesetde la Guyane

INTRODUCTION GENERALE

EnHaïti, on n’aaslanévroseoloniale.Il fautle dire.Ça aété
enlevé, et…remlaé ar uneautre névrose, lanévrose ditatoriale.
C’estommeça, j’airemarqué, danslavie deseules,e n’estas un
bienquiremlaeun mal,’est un lusgrand malquiremlaeun
mal…[... Nous, onavéudansl’arèsnévroseoloniale, malgré
quand mêmeun hénomènesetaulaire etfortd’indéendane…il
fautdirequ’Haïti étaitéquiée duointdevue identitaire…ave Cuba,
on estles seulsays…onafaitlarévolution ![...C’estareque ils
sontles seuls qui n’ontas renié leursoriginesafriaines…Levaudou
estrésent…etles traesoloniales sontresqueabsentes quand on
visiteHaïti.Et toutequ’onvoitomme monuments,esontles
monumentsde la Guerre d’Indéendane, duôté desombattants
haïtiens…on nevoitresque asdetraesduôté de la olonie[... Et
surtout, et surtoutladitature nousaenlevé, d’abord lanévrose
oloniale[... ça a réé l’exil, etetexil massif nousaermisaussi de
sortirdeette insularité.[... C’estas« dubonusage de laditature »
que je dislà [..malgrétoutenremlaçantlanévroseoloniale arla
névrose ditatoriale, onaeu quelquehose de lusnational…eten lus
l’exilaermis que...Haïtisortdeeoon DanyLaferrière, entretien
ave S.MelyonReinette

Avantd’examinerlasituation desHaïtiensdanslaville deNewYork il est
indisensable d’effetuer quelquesdétoursàtraverslesméandresde l’immigration de
ette oulation.Il n’estoint suerfétatoire deomrendre ourquoi lesHaïtiens
quittentleuraysour s’installerailleurs.Pourquoi ils quittentfamille,terres,raines
our s’éhouer surles rivages, exsangues, desîlesetdesaysenvironnants.
Contextualisonse hénomène.Haïti est une île envoûtante.Elle fasine.Effraie.
Réugne.Passionne enore.Mais, l’ISFIndieSynthétique deFéondité faitétat
d’untauxde féonditétrèsélevé entre 4 danslesamagneset 3dansles
villes/rovines.Autre indiateur, letauxd’inativité estde 1,1, dont une majorité
de femmes, 9,9,ontre 4,1 d’hommes.Selon l’UNESCO, en4, letauxde
mortalité infantile étaitde76ourmille, l’esérane devieàlanaissane de ans1.
Ces quelqueshiffresmontrent qu’Haïti résente des tauxaussi faibles– ouaussi élevés
–que ourdesays sousdéveloésouenvoie de déveloement.Situation

ChiffresdeMinistère de l’Eonomie etdesFinanesd’Haïti etde l’IHSI InstitutHaïtien deStatistiqueset
d’Informatique.Dirigé arEvensJoseh, lesoui majeurde l’IHSIestderendreaessible desdonnées sur
lesaratéristiquesde laoulation haïtienne dontl’éduation, la omosition desménages, laféondité, la
migration,ommoditésdeslogements, et. htt//www.haitiressnetwork.om/news.fm?artileID=9467.

éonomique roieàdesexodesmassifs versdesailleurslusléments.Gérard
Barthélémyd’érire«l’extérieurestnéessaire,ommehoix ultime ourlesmutants,
les réfratairesau système,eux quirefusentdese laisserenfermeret quiveulent
affirmer un destin individuel.Pardéfinition, il ne leurestasossible de leréaliser
dansleadre dugroue,arlaseule façon de le faire, enonfirmantdans unultime
hommagesa ohérene inébranlable,’estd’ensortir».Deuis quelquesdéennies,
Haïti estdondevenue leœurd’une oulationtransnationale, extraterritorialisée.
Transnationale, areque lesémigrantsonserventdesliensavele ays, et
« extraterritorialisée », areque, d’un ointdevue métahorique et soioolitique,sa
oulations’étendaudelàdesesfrontièreshysiques.Ladiasorahaïtienne.Le 11ème
Déartementaniennementle 1ème.Lesmaillesdeeréseau sontbeauou lus
densesdanslarégionCariboamériaine, etlus séifiquementdanslazonearibo
étatsunienne.
Haïti est une égérie,unesorte d’insiration ourbeauou d’intelletuels.Une muse
ourde nombreuxérivains.Le aradoxesetrouve danslaquasi «shizohrénie3»qui
aratériseHaïti,tantauniveauhistoriquequesoiologique ouulturel.En effet, en
Haïtiseonjuguentdesforesontrairesetoosées,qui donnentauays unvisage
torturé extrêmementdiffiileà erneretàsaisirdans saglobalité etdans toutesa
omlexité.Symbole de lalibération deseslavesetde l’éretion d’un eule noirau
statutde eule indéendantetautonome,Haïtionserve enore desratiquesde
servitude.Malheureuxdestinqueelui d’un aysdontlesrémieshistoriques
résageaientd’unavenirrometteuretorteurde grandsrojetsourle eule et qui,
auboutduomte,se déliteomlètementdansdesambitionsersonnelles.Destin
tragique lorsque l’ationolletive estervertie arlesambitionsd’unseul individu
désireuxdesatisfairesasoif de ouvoir.Paradoxeaussiqueelui d’un ays quihasse
lesolonisateurs,s’en libère ourensuite en imiterles systèmesde ensée, de
gouverner voire d’éduquer.Car, en déitdufait que lesystème d’assujettissementaété
aboli arleseslaveseuxmêmes, l’emreinte duolon est restéevivae dansles
esrits.Toussaint, général de l’armée française dès1796, rolameuneonstitution
autonomiste, en 181, lui donnantlesouvoirsàvie.

JeanBertrandAristideavaitbatisé les« haïtiensde l’extérieur» lorsdeson remiermandatàla Présidene
duays,réoniliantainsi – lusoumoins– leshaïtiensde l’îleaveleursfrèresexilésouémigrés,
onsidérésarbeauouomme des traîtresàlaatrie.
3Leterme deshizohrénie«shiz do »ugre«3#pt2w|»[hon.shizeinsignifiantfrationnementet
«5o|»[hon. hrèndésignantl’esritregroueun ensemble d'affetionssyhiatriquesrésentant un
noyauommun mais trèsdifférentes quantàleurrésentation etleurévolution.Onutilise donle luriel our
lesdésigner.Lesshizohréniessontdesathologiessyhiatriquesd'évolutionhronique, débutant
généralementàl'adolesene ouaudébutde l'âgeadulte.Il nes'agitasdedoubleersonnalitésomme on
le ense arfois.Ellesontouronséquene desaltérationsde laeretion de laréalité délire, des troubles
ognitifs, etdesdysfontionnements soiauxetomortementauxlusoumoinsimortants.Leterme est
fréquemment utiliséau sensfiguré, notammentdanslaresse, ourévoquerdesattitudesoudesroos
simlementontraditoires. htt//fr.wikiedia.org/wiki/ShizohrC3A9nie.

14

Deuisl’életion deRenéPrévalàla Présidene haïtienne en6, le ays semble
onnaîtreuneertaineaalmie.Unequiétudetouterelative, uisque les ratsfréquents
orhestrésarlesnombreuxgangsdanslazone deCitéSoleil nesemblentas setarir,
etlesesrits s’aaiser.Tanteuxdeskidnaeurs que des vitimesotentielles.Il est
rudemmentonseilléàtoutétrangerdesetenir sur sesgardesoudes’abstenir
simlementdes’aventurerdansl’île.Ilvautmieuxattendreque leshosesaillent
mieux…Leshosesirontellesmieux ?Questionredondante dansl’esritdehaun,
souieuxdudevenirduays…Pourtant,ette laidité araît s’installerdurablement
dansle ays, etelamêmeauniveaudugouvernement.Il n’yaasdeou d’Etaten
vue,aaremment.Quoique, en lisantlaresse en lignesurHaitiPressNetworkar
exemle, de nombreuxartilesattestentdubouillonnementenoreàl’œuvre dansle
ays.Deuis 6,HaitiPressNetworktitre«Haïtiun déuté faitfeuen leine
hambr e »Avril8, «Haïtikidnaingunommissaire de oliearrêt é »3
Mars 8, «De nouveauxasd’enlèvementsà PortauPrine » 19Mars 8, et
bien d’autresenore.Les tensions sont toujours trèsalablesenHaïti, armi le eule,
ainsiqu’auœurde l’aareil étatique, notammentavelesémeutes« de lafaim »
subséquentesàlaréerussion de la rise éonomique généraliséesurlesrixdes
denréesalimentaires.Paronséquent, il araîtlair que lasituation globale duaysest
loin des’améliorer.Laandémie éonomique etolitiquequi fraeHaïti estla
onséquenetrèslourde d’un atrimoine historique faitderenversements, deouset
de déaitations.Lamalédition de laditature.Il estimossible de enserHaïtisans
faire l’amalgameaveladitature,arleGouvernementhaïtiensouffre d’une instabilité
olitique deuisdes sièlesmaintenant.Cousd’Etat,renversements,trahisonset
orrution gangrènentlaériode d’instabilitéallantde l’indéendane 184àlafin
dumandatdeilbrunGuillaume en 191,avantl’intrusion étatsuniennesurleterritoire
haïtien f. figure 1. «Les sursautsduouvoirdeDessalinesà ilbrunGuilaume ».
En effet, laériodeallantdu19èmesièleaudébutdu vingtièmesièlesearatérise ar
unesuession de mandaturesinterromuesavant termequand ellesnesont tout
simlementasavortées, « étoufféesdansl’œuf ».C’est une héatombe institutionnelle
qui rendrafinavel’ingéreneamériaine, le7Juillet191.ilbrunGuillaumealors
Présidentde la Réublique d’Haïti estassassiné.Le gouvernementétatsunienonfisque
le ouvoirf. figure. «Collaborationsolitiquesentre lesAmériainsetla
BourgeoisieHaïtienne mulâtre ».Laditature duvaliéristeaorteuneertainestabilité
aveune ditatur de «ynastiqu de »’unetrentaine d’années.FrançoisDuvalier se fait
élireayantaquisàsa ause lesoulationsdes zones rurales, grâeàla amagnequ’il
mena ontre lePian4.TroisarmesàsadisositionlesTontonsMaoutes, le

4Maladie infetieusequisévitdansles zones troialesouéquatorialeshumides.Le ianaartientàla lasse
des tréonématoses,qui englobe les tréonématoses telles que lasyhillisetd’autresontagieusesar voie
nonvénérienne, dîtes« endémiques»telles que lebejelquisévit surtoutdansles zones sahéliennes, le
aratéetlaintahtt//medeinetroiale.free.fr/ours/tr_endemique.htm.
e onematose
Hommes, engagés volontaires, investisd’unetouteuissane etd’une liberté d’ationsansbornes, émanant
diretementduPrésident, et symboliqueontinuité deson omniotene.Laterreurimosée arle
Maoutisme fait régnerlaviolene,sousjaentequand elle n’estasexrimée ouvertement, ardes tortures,
desmassaresoudesimmolations.L’exression detonton maoutesignifie « onle desa»,
«roquemitaine », équivalentduPèreFouettard dansl’imaginaire haïtien.L’équivalentféminin'estles

1

noirisme6etlevodou7.Quantàson filsJeanClaude,qui luisuède en 1971àl’âge de
17ans–haeronnéàlatête duGouvernementar samère,MamanSimone etd’un
onseil derégeneomosé de militairesetd’hommesolitiques8– il entendbien
hangerleshosesarlarévolution éonomique.Ehe.Mêmesfaiblesses queson
èreil ontionne l’aareil étatique et s’otroiemillionsde dollars surles 
millionsobtenusarl’aide internationale.LeDuvaliérismerefait surfae en 1979.
L’atmoshèresoiale neesse dese dégrader.Cette détérioration dulimat soial, la
déression,vaousserlesHaïtiensàquitterle ays. «Alaisser»,selon l’exression
oulaire.Un exode internationals’organise etlesfluxenflentlesmassesd’immigrés
arrivant surlesôtesfloridiennes.Le hénomène «BoatPeole » estamoré.
Tousleshommesauouvoiront souffertdumême mal, l’entêtement, l’obstination.
Unautre homme,quiaufaire naître laassion dueule, étaitinsouçonnable,
jusqu’à equ’il déçoive luiaussi.LorsqueJeanBertrandAristide, rêtre desTilégliz,
brigue larésidene ilonquiertle eule haïtien en flattant son ego.Sesdébutsen
olitiquesontmarquésar uneréellevolonté d’aorter unhangementnotoireau
gouvernementetd’abattre lesfrontières soiohistoriques qui minentet quisindentle
ays, le morellent, entre lessaveetles« ignorants», les« atrieohes» –omme il
batise lesbourgeois– etlesauvresaysans.En 1984, il estaffetéàlaaroisse de
SaintJeanBoso oùil fonde le mouvement«Solidarité entreJeunes»,à Portau
Prine.Il rêhe lathéologie de lalibération etdu renversementmilitaireontre les
Duvalier.L’homme estharismatique.Il estle « ortevoixdes sans voix»,s’exrime
ourlalèbe, lui donne enfin laarole.Pititéizan9… ignare etinutile, ilomrend –
ourétendomrendre – lesasirationsetlesbesoinsdueule.Fin syhologue et
olyglotte, iltrouve lesmotsjustesour touher.Ils’adresseaueule enréole, dans

« filletteslalo » fiyètlalo.Pourintégrerlagarde duvaliérienne –réée en 198avel’aide deClément
Barbot– ilsuffitde donner un eud’argentetd’obtenir un arrainage d’unSN.On en devientalorsmembre
atif.Beauou de femmes sesontd’ailleursenrôlée,ette fontion n’étantas restreinteauxhommes
uniquement.Alatête deette milie, ontrouveRosalieBouquet,MmeMaxAdolhe, mieuxonnuesousle
nom d’«Adolhine », et surnommées«OnleSurême » arDuvalier,à ause de laluttequ’elle mena ontre
desémigrésdébarquésdansl’île.
6Philosohie, idéologie – légitime et sinèreaudébut, devient viteun rétexte fallaieuxouronserverla
mainmisesurle eule dont9 estnoir–qui meten laeune etitebourgeoisie noire installéeau sommet
deette « lutte deraes».
7Religion, forgée desroyanesanestralesdeseslavesréolesetbossales, artisen marronnage endant
l’eslavage, mêléesà ertainsélémentsduatholiisme.Catalyseurd’énergie et veteurdeonfiane, le
vodouontinueàrégirlavie dehaque haïtien vodouisant.SelonDiChiara,toute lavie de l’Haïtien,rivée,
familiale,soiale, olitique est régie arlevaudou.Ilyuisesesroyanes, desonnaissanes« médiales»,
une morale,une esthétique, desriniesd’organisationsoiale.Ily trouve desoasionsderetrouvailles,
uneativitéommunautaire étroite,un divertissement,un exutoire7.Duvalier vayuiserlesarmesde
subjugation dueule.
8Dr.RogerLafontant, médein;leGénéralClaudeBretonàlatête de la aserneDessalines ;leColonel
Garia Jaquesommandantlagarde résidentielle;Claude etAdrienRaymond,resetivementhef d’Etat
majoretministre desAffairesEtrangères ;EdouardFranisque, ministre desfinanes ;FritzCineas, ministre
de l’Information etde la Coordination;AntonioAndré, direteurde la banqueNationale.
9Né danslesud d’Haïti, dansla ommune d’Arniquet,son destinauraituêtretoutautresison aroursne
l’avaitmené dansleshautes shèresdu savoir.

16

deshrasesourtes,simleseterussivesanalhabètesasbêtes!De lamisère
indigneàlaauvreté digne! argny,476.Ilrerésenteun ensemble devaleurs
dontamanqué le eule haïtienjustie – lusdeorrution ni d’imunité –
transarene etartiiation –resetdesenjeuxetdesroessusdémoratiques.Mais
il déevra aussi.Exil foré en 1991.Rétablissementarl’Onuen 1994.Rééletion en
.L’aareil étatiquesombreànouveaudanslehaoslesChimères, nouveaux
maoutes,sèmentlaterreur.
Lesontraditionsetlesaradoxes qui figentdansl’immobilismese délinent
égalementauxniveauxhistorique et soioulturel.Le déouage historio
géograhique de l’île roduitdesontraditionsau sein dueulequi, loin deonnaître
uneuniformitésoiale, ouulturelle,seretrouvesindé ardesontrastesdansles
rerésentationsidentitaires, dansdeux shèresgéoulturelles – le «aysen dehors»
andeyò oosableau« aysen dedans» –ontraditionsimoséesarle
olonialisme1.Lasoiété haïtienne n’estasfaite d’un, maisde lusieursgroues
d’indentifiationsaxées surdesritères raiaux, hénotyiqueset soiaux.Elle estdon
hyerfragmentée,au regard des traitshysiqueset soiologiquesàtraverslesquels
haunsereonnaît, de manière figurative ou symbolique.C’est un élatement11
identitairequise donneàvoirégalementdansladéfinition de la réolité.
GérardBarthélémyroose deux tyesderéolitéshaïtiennes qui ontémergé et se
sontdéveloésresquesimultanément.Elles sontissuesde deuxourantsdifférents
arleurhistoire d’abord, etarleurdéalage dansletems, ensuite.Laremière
génération d’Afriainsnés surl’île etdevenueadulte,reonnueomme «réole »,les
réolesoloniauxetlesréolesindigènes,atégorieonstituée arlesdesendants
desbossales13.Ensomme, deuxréolitésoexisteraientet seseraientdéveloéesen

Ladihotomiemoun lavil/mounandeyòétantinontestablement unsystème de ensée hérité de laériode
eslavagistequirejetaithorsdumondetoutindividuou touteolletivité d’individus qui nes’insrivaientas
danslalogique euroéenne, messianique etivilisatrie.Ainsi, élitesnoiresetmulâtresonfondues,onquises
arlesdisoursivilisateursdesolons,onditionnés,assimilésauolon,reoussentdanslamargetousles
autres,eux qui neréondentasauxritèresde «blanheur» – idéologique ethilosohique –eux quisont
restésantonnésdans une rimitivitéafriaine.Deuxmondes,antagonistes,s’oosentet sereoussent
mutuellement.Le aysen dehorsenglobe lesamagnes, les zones ruralesoù règnentle mystiisme etles
suerstitions, ooséesàlaville –PortauPrine, étantla aitale – domaine de laraison.En effet, lasoiété
haïtienne est un ensembletrèshétérogène.On eutdistinguerlusieurs«lasses» oulutôtatégories
soiales, deatégorieshénotyiosoialesraiales,reouvrant uneréalitéommuneà beauou d’îles
desAntilleslasuerosition de deux systèmesdisriminatoires, la ouleuretla lasse,quise délinent selon
le degré de « noireur» de laeau, le luslair, leblan, le lusaisé, etle lusnoirle lusauvre.La
question deouleurdevient un réjugé deouleurarelleseraun «ritère d’imutation destatut» Houtart,
FrançoisetRemy,Anselme,Haïti etlamondialisation de la ulture –Etude desmentalitésetdes religions
faeaux réalitéséonomiques,soialesetolitiques,,1.
11Barthélémy,Gérard. «Haïti oul’affrontementde deuxréolités», inAfriultures.
htt//www.afriultures.om//ou_artile.as?no=393rint=1
1Ceuxisesontadatésau système etontétéassimilésàla ulture française instrution, évangélisation,
« modernité »
13Afriains toutjuste débarqués, en grand nombreavantl’indéendane et qui n’étaientasdu toutintégrésni
assimilésau système etàlamentalité française, etenore moinsàsesmœurs.Lesbossalesontartiié en

17

deuxlasses, l’uneitadine/urbaine etinstruite, « euroéanis lée »,’autreomosée
resqueomlètementde aysans,ultivateurs, laboureurs,qui ontgrandisous
« l’imression desmœursafriainesratiquéesdanslesamagnes. »Unebinarité
ulturelles’insèrealorsdansle aysage haïtien,avedeuxrotagonistesantagonistes.
Une frontièrerigide, imliquant unertain immobilisme,s’alignant surdesritères
religieux,ulturels, légauxetmême linguistiques.Parextension, ladualité
soioulturellerésulte égalementenunesission éduationnelle.
Les tyesd’éduation,voire desoialisation –’estàdire d’inororation du
mondesoial, desmœurs, des ritesetultes–varientd’un milieuàl’autre enHaïti.
Néanmoins, nousensons que lafrontière estaujourd’hui inexistante entreesdeuxou
troisréalités.Lesexodes, desamagnes versles villes, de aysansàlareherhe d’un
travail, essayantd’éhaeràlaauérisation etàlafamine foudroyante – etlus
séifiquement versPortauPrine –venantgrossirlesbidonvillesduheflieu, il est
loisible desuoser que les rituels sesonteuxaussi délaésaveleursadetes.Le
transfertdeesoulationsadélaéette frontière jusqu’àlarendretotalementfloue.
Cesdeux univers sontdésormaisentrelaés,seôtoient,sesuerosent.
Lasoiété haïtienne résenteun dernierjeudeontraditions.Uneanalyse de
l’indéendane etdesesimliations révèle desdysfontionsetdesdisjontions
historiques,quand lesattentesd’un exloitd’unetelleamleurneseréalisentjamaiset
rovoquentdesavatars soiétauxontre nature.Le destin même duaysentre en
ontradition direteavelesinarnations–arioriréditibles–qu’auraitdû
onnaître le ays.Lesanienseslaves, marrons,bossales,onvertisen guérilleros,
auraientilsdû sombrerdansesexès vilsetoutrageux ?En fait, la ontradition est
née duroessusde libération luimême, uisqueToussaintLouverture, fortdu savoir
aquis, deson éduation, lettré etfinstratège, ils’estidentifiéà eux qu’ilombattait,
leseuroéens.Entant qu’hommebiensur, uisentant quererésentation de l’autorité
Ainsi l’indéendane de 84alaissé leham libre
auxfuturesélitesdu savoiret/oude l’avoir–Noirset
mulâtresonfondus– etle massaresymbolique des
derniersolonsfrançaisen 8 n’anullementenêhé la
fidélitéauxmodèlesmisen lae aresaniensolons4.
Il est vrai, remièrement,que l’artiulationmounadeyò/moun lavilexliitée
lusavantest un héritage du systèmeolonial.Ceendant, d’autresmutations soiales
ont,soitersisté,soitété instauréesarle eule haïtien luimême dans un mimétisme
« mortifère »lesRestavèk–réminisene de l’eslavage, etratique desfamillesau

grand nombreàlarévolution,àlaguerre d’indéendane et seseraient, arlasuite,retranhésdansles
amagnes, danslesmornes.Cesontaussi lesnègres qui ratiquaientbeauou lemarronageendant
l’ouation, etla ulture des terresarèsl’indéendane.Lesenfantsde marronsont totalement rejeté le
systèmeolonial, référant vivreahésetignorésde la‘ivilisation’.
14InSaintGérard,Y.4, . 13.

18

94 –7/7/9ilbrunGuillaume

989AntoineSimon
899TenesiasSimon

888889FrançoisLégitime
87879BoirondCanal
89Exéution deSalnave.Il
estfusillé.
 janvier89Exil de
Faustin 1er
8avril 8Sarement
deSoulouque
 setembre 849
Soulouque rolamé
emereur sousle nom
deFaustin 1er.

9 mars8Christohese fait
rolamer roi duNordsousle
nom d’HenriIer
Révolte duSud suiteàune
ommission d’enquête.
AlexandreSabès, ditPétionet
Guérinàlatête de6 régiments.
otobre 8

Lysius
Salomon
879
888

19

Figure .LesSursautsdu
PouvoirdeDessalinesà
ilbrunGuillaume
9394MihelOreste
99CininnatusLeonte
9NordAlexisgagne les
életionsontreAnténorFirmin
élèbre ionnierdu
anafrianisme
88989Florvil
Hiolyte
87487MihelDominue
87874NissageSaget
8789Salnave
8Signature du
Conordatavele
atian
84847Rihe
 4  4LiPirr
84484Phili eGuerrier

7ot. 8Mortde
Dessalinesembusade
duPontRouge.
au  mars84Massare des
Français
 setembre 84Dessalines se
faitrolameremereurar sagarde
d’honneur

Figure.Collaborationsolitiques
entre lesAmériainsetla
BoureoisieHaïtienne mulâtre
7ot. 97 FrançoisDuvalierest
éluavel’aui notammentdu
généralKrébeau
Le généralKrébeauassuraitla
ontinuité olitique
IDé. 196fév. 197 Joseh
PierreLouis
IFév.197Avril 197 Frank
Sylvain
IMaiJuin 197 PierreFignole
IJuinotobre 197
Gouvermennetmilitaire.

937 Massaresde milliers
deHaïtiensenRéublique
Dominiaine.
/8/934 Evauation de l’île.
Févmars93 Commission
d’enquêteonluantàla
néessaire évauation de l’île.
tnov99 Hostilité générale.
avril 99 Assainissement
finanieret rattanehemtde la
gourdeaudollar.  gourdes= 1
dollar.
ExansionEtatsuniennede lusen
lus virulente898défaite
esagnole onflithisano
amériain.
8999 onstitution de la
Réublique dePanama.
Prise enharge desdouanes
Dominiaines.



99
Magloire
bourgeoisie
mulâtre,
ooération
avelesEtats
Unis
949
Dumarsais
Estimé
9494
Elie
Lesot

Déembre 9 Fuite de
MAGLOIREenJamaïque,
suiteàdes troubles
rovoquésarles
artisansdu sénateur
DEJOIEetduDr.
DUALIERtousdeux
andidatsaux
résidentielles.
ElieLesotfutdésigné ar son
rédéesseurSténioinent,
arvenuau terme deson
seond mandat.Il étaitallié
auxEtatsUnis.
erotobre 93 Les
Amériainsnemmoentà
transmettre leursouvoirs.
8 novembre 93 Sténio
inentestélurésident.Il
assure latransitionaveun
homme d’affaireHaïtien,Eugène
Roy.
7juillet9 Massare de 173
risonniersolitiques.Assassinatde
ilbrunGuillaume etdudireteurde
larison.
Prétexteaudébarquementde 4
marinesAmériains,qui ouent
d’abord la aitale, ourrendre
ensuite leontrôle detoute l’île.
Nomination d’unreeveurdes
douanesetd’unonseillerfinanier
sousl’égide desEtatsUnis.
Déhaemnîentdesintelletuels qui
s’oosentàl’ouationAmériaine
souventaunom desriniesfondateurs
de lanationHaïtienne, misen lae ar
Dessalines

Figure3.DuDuvaliérisme
auMouvementLavalas
94

Commémoration dubientenaire
de l’indéendanedans une
atmoshère deviolene.4.
Cmémmooration du
bientenaire de lamortde
ToussaintLouverture.
3
Fin dumandatd’Aristide.Il est remlaé
ar un desesrohes, dirigeantfantohe,
RenéPréval.Ilonserve donlaréalité
desouvoirsetontinueàs’enrihir.
99.
Débarquementdes troues
amériaines quirétablissentJean
BertrandAristide dans sesfontions.
98JeanClaudeDuvalier, ditBaby
Do, esthassé duaysardes
manifestationsoulaires, et seréfugie en
Frane.LeDéhoukaj, déranemenitdu
mal, destitution dudesote.

94FrançoisDuvalier se
rolamePrésidentàvie.Se
méfiantde l’armée, ilréeune
milie, garantie desa
domination, les tristement
élèbresTontonMaoutes.
LesEtatsUnisorganisentle
renversementduPrésidentMagloire
qui fuitenJamaïque.

1

Mystérieuseattaque dualais
résidentiel, rétexteàunevague de
réression 17Déembre, arles
Chimèresd’Aristide.Dérive du
ouvoirLavalas.

Rééletion deJ.B.Aristideàla
résidene, lorsd’uneonsultation
marquée ar unetrèsfaible
artiiation,boyottée ar
l’oosition etla ommunauté
internationale.Lesbailleursde fonds
susendentleurooération.
99Cou d’Etatet renversement
d’Aristide,quis’exileauxEtatsUnis.
L’Armée estdissoute.
99JeanBertrandAristide,
leuré desbidonvilles,adete de
lathéologie duouvoir, estélu
résidentave67 des voix,
MouvementLavalas.

97MortdeFrançoisDuvalier.Son
fils,JeanClaudeDuvalierde 19ans,
luisuède.Il estalorsle lusjeune
ditateurau.endmoIl gouvernera ave
l’aide desamère,MamanSi,enombien
qu’il faisaitreuve d’unvraisens
olitique.Celalui ermitdes’imoser
aurèsdesollaborateursdeson ère.
97 Cou d’EtatdudoteurDuvalier,
ditPaa Do,avel’aui de l’armée.
Avesadotrine noiriste et s’auyant
surlesmassesnoiresoressées, il
s’attaqueàlaositionsoiale et
olitique desmulâtres, détenteursdu
ouvoiréiomonque.

vresdesamagnes qui donnent un de leursenfantsenhargeàdesfamillesde laville,
qui enontreartie d’uneaide danslamaison, doiventleuroffrirgîte,ouvertet
éduation, dansl’esoir qu’aumoins un desenfantsait unevie lusdéente.Cet
arrangementaraîtraithonnêtesi l’enfantenquestion nesubissait, en fait,toutes sortes
de mauvais traitements.Danslaréalité,esontdesdomestiques.Ils sont souvent très
jeuneset subissent sévies sexuels, malnutrition et sontexloitésimunément.
Enfin, lesystème éduatif estalqué arlesmodèleseuroéens.Lesfondationsdu
système haïtien rennent raine danslesystèmeolonial.Ils’agissaitlus
d’« élairer» le nègreque de lerendre dote.Ils’agissaitde l’endotrineretnon de le
rendresavant.Nonobstantle fait que l’imression de l’esriteuroéenhezles
affranhisetlesmulâtres–seulsà aéderàl’éduation – dérivaitdesolonseux
mêmes, arlasuite les systèmesd’enseignementroosésarlesdirigeants, fondateurs
de la Réublique,sesontalqués surlesmodèlesdesolons qu’ilsavaienthassés.
L’enseignementhaïtientrouveses reèreset sesmodèlesdansles systèmeseuroéens,
étrangers, etrovenantd’un eulequi lesavaitréalablement soumis.Haïtiontinue
deherher sesmodèlesàl’extérieur queesoiten matière dereligion ouen matière
d’éduation, franohile etanglohileaujourd’hui.
Haïti estl’île aradigmatique de laliberté etde la Négritude.Lasoiété haïtienne est
trèsfragmentée, aradoxale,ontraditoire.Cesaradoxesdélétères, hagoytaires
minentle ays quitourneunregardtourmenté,affamé etavidesurl’extérieur.Le ays
s’éuise et sevide desesfores vives, enquête d’unailleursd’abondane.Desexodes
internationaux s’ensuivent.Des tensionsfortes,voire extrêmes, émergent.Partoutoù
l’immigration haïtiennese faitlusonsistante Bahamas,Floride, ouailleursdansla
Caraïbe,unexénohobie émerge etréeunlimat soial négatifàleurégard.Lesfaits
historiquesmentionnésréédemment témoignentde l’urgeneavelaquelle les
Haïtiens quittentleurays.L’émigrationtrouve desexliations,trèslaires, dans
l’histoire duaysetlaseule issuequ’ils trouventestl’abandon de l’île.C’estla«seule
issuequis’offreà eluiquiherheunautretye d’évolutionmigration externevers
d’autresays, émigration massiveverslesîlesaraïbes;émigrationvers uneautre
rae métissage;migration interne enfinvers uneulturealternative le
rotestantisme oulaville.Nonseulementl’exil est toléré, maisil faitartie du système
dontilonstitue l’ultimerégulateurtoutestermis sauf devouloirle modifierdu
dedans»1.Troisisd’immigration justifiésardesfateurs réulsifs trèsforts, de
tyeshistoriqueset/ouéonomiques

1InBarthélémy, 1989, . 4.



OuationUS
1911934

Duvaliérisme
1971971
JeanClaudisme
19711986

Aristide 199
1991/1994

Intelletuels,
médeins,
enseignants, et.

Paysans,
ouvriers,
analhabètes

Immigration légale
=PlanePeoe

Immigration
illégale aliens
=BoatPeole

Ceshases sontdesériodesderise rofondesoùle eulesubit réression et
violene entoutgenre.Exéutions sommaires, illages,violsdesfemmes, famine,
rançonnement, etbien d’autresabusrovoquent un «sauvequieutgénéral»
argny,4.Ces vaguesderéression oussentlesHaïtiensàquitterle ayset
herherrosérité,bonheur, et sérénitéailleurs.L’«ailleurs» le lusrohe estle
bassinariboétatsunien.Ainsi, laoulation haïtiennes’estétendue dans toute lazone
aribéenne.LesortdesHaïtiensdanses zonesd’imlantations’estgénéralisé jusqu’à
s’uniformiser, lusoumoins.
Leursaareilsétatique etlégislatif mettenten œuvre des réformesetdes
amendementsourjuguler–voire endigueromlètement– lesfluxmigratoiresen
rovenane d’Haïti.NotammentauxEtatsUnisdeslois restritivesetà
l’établissementdequotas,àl’établissementdeamsd’enfermement, en assantarles
audienes, lesSafeHavens, oulaméonnaissane du statutderéfugié desHaïtiensaux
EtatsUnis.LesEtatsUnisontrogressivementfermé lesfrontièresàlmigration
haïtienne, devenue en, roblème deséurité nationale.
Maismalgré ladéterminationavelaquelle le gouvernementétatsuniens’évertueà
reousserlesHaïtienshorsdesesfrontières, lesommunautés sesontimlantées
durablementetde manière érennesur sonterritoire.En effet, ar un essaimage

3

hasardeuxdesoulationsen « marronnage », on les retrouvesurdiversesîlesdubassin
Caribéen.Ladiasorahaïtiennes’estdisersée le long deslittorauxde la Caraïbe.Les
ommunautésleslusimortantesdansla CaraïbesontellesdesBahamas, de la
RéubliqueDominiaine, deCubaetde la Guadeloue.

MEIQUE

Figure 4 «Diasorahaïtienne dubassinaraïbeAmérique »

MER DES
ARAIBE

USA

CUBA

JAMAIQUE

OCEAN
ATLANTIQUE
BAHAMAS

SAINTDOMINGUE
HAITI

ANGUILLE
MARTINIQUE
P.RICO

GUADELOUPE
ENEZUELA

Lesfoyersleslusimortantsdansle mondeatuellement,sont toutefoisles
ommunautés situéesenAmérique duNord.Ceux qui intéressent séifiquement sont
ellesdesEtatsUnis NewYork etMiami etlesfoyers seondaires.Cesdeuxfoyers
riniaux sesontformésàartirdesannées19NewYork et197Miami.New
York etMiamisontdevéritablesortailsarlesquelleslesoulationsde l’extérieur
entrentauxEtatsUnis.

Lesommunautéshaïtiennesdeesdeux villes sesontforméeset une artie dees
ommunautés s’est redistribuéeàd’autresgrandes villesde la CôteEst.Cesontdes
villesdetransition ourbeauou.Onsuggèreque leshaïtiensayantatteint un niveau

4

soial élevé ou reherhantde meilleursoortunités se délaent versd’autresentres
éonomiquesouen déveloement/exansion ouratteindreette rosérité.
On dénombreinqgrandes villes quisuèdentà Miami etNewYork entermesde
rerésentativité de la ommunauté haïtienne Boston,Détroit,ashingtonD.C.,Delray
Beah etAtlantaf.Figure  «Foyersd’ImlantationEtatsuniens».Leréseauhaïtien
s’étend rinialementdanslesgrandes villesoùilseuvent trouverlusfailementdes
oortunitésdetravail et, majoritairement surla ôteEstdesEtatsUnis.
L’immigration haïtiennes’insritdans unontextesoioulturel etmigratoirebien
séifique.Nousarleronsde l’Amérique noire etdesdifférentesommunautés qui
ohabitentdansetesaesoial.
Au regard deshiffresdu reensementamériain de l’année,onernantles
oulationsnéesàl’étrangerrésentesdanslaville deNewYork, leshiffresleslus
élevésonernentlesoulationsoriginairesdesayslimitrohes.Selon le grahique et
letableau suivants, armi lesdixaysarrivantentête de liste figurentmajoritairement
desaysde la Caraïbe etd’Amérique duSud RéubliqueDominiaine entête,
Mexique ème, l’Equateur 6ème,ainsique desîlesAntillaisesanglohonesJamaïque
3ème,Guyana4ème,Trinidad Tobago 8ème.Ilyaune «araïbéanisation» de laville
deNewYork,le foyerdeslusimortantesommunautésantillaisesauxEtatsUnis,
qui ontlaissé leurmarque de manière indélébilesurlaville[... onstituée dequartiers
entièrementantillais16.Une forte immigrationaribéenneonverge, don,verslaville
deNewYork.Lesfluxen rovenane d’Haïti nesontasleslusdenses.
En effet,Haïti estau setièmerang en matière d’immigration en rovenane de la
CaraïbeAmérique duSud, derrière la RéubliqueDominiaine entêteave3 des
flux,Guyana1, la Jamaïque 11, etTrinidad etTobago.
On noteque lesaysanglohonesde la Caraïbeomtentleshiffresleslus
élevésentermesd’arrivées.Parailleurs–toujours selon letableauréédent– on
remarquequ’Haïti nevient qu’au setième 7èmerang entermesd’imortane
numérique,ave6 du total de laoulation immigréereensée.Le oidsdes
oulationsaribéennesdanslaville deNewYork estdramatique.Ellesont, de lus,
ensemené leurulture originelle atois,outumes,restauration, musiques dansles
quartiersoùelles sesontinstallées.FloreZéhird’érire
Dansleurs quartiers, lesAntillaisont réussiàreréerde manière
visible lesoutumesde leursaysd’origine,alors qu’ilsétablirentde
nombreuxommeres« ethniques»,tels que desmagasinsde musique,
deséieries, des restaurants, desboulangeries, desbars, des salonsde

16Tradution“[…the largestestIndianommunitiesintheUnitedStates,who have left theirindelible
marksintheityforitomrisesdistintlyestIndian neighbourhoods thathave ledto itsgradual
“aribbeanization”.InZéhir,1, .4.



beauté etdeoiffure, desagenesdevoyagequi oèrententre lesAntilles
etlesEtatsUnis, desagenesimmobilières, desomagniesmaritimes, et
une floé d’autresentrerises,quiaffihentleurallégeaneàleursays
d’origine.[…Pourbeauou d’Antillais,Brooklyn emreinte de arfums
aribéens, estdevenueun foyerloin de leurfoyeret un lieuoù se
déroulentbeauou d’imortantesmanifestationsantillaisesZéhir,
14617.

Figure  «Foyersd’imlantation étatsuniens»

SAN DIEGO

OCEAN
PACIFIQUE

DETROIT
CHICAGO
BOSTON

ETATSUNIS

HOUSTON

ATLANTA

NYC

DELRAY BEACH
OCEAN
ATLANTI UE
MIAMI
GOLFE DU
MEI UE

CARAIBE

Enfin,afin determinerdebrosserletableau, roédonsàune desrition de la
ommunauté haïtienne desEtatsUnis.Comrendre leurintégration,’estdéjà analyser
lalaequ’ilsouentauxniveauxéonomique et soial arlebiaisdequelques
17Tradution deInthe neighborhoods,estIndianshave managedtorereatevisibly theultural habitsof
theirhomelands,as theyestablish manyethni businesses,suhasmusistores, groery stores,restaurants,
bakeries,bars,beautyandbarber shos,travelagenies thatoeratebetweentheestIndiesandtheUnited
States,real estateagenies,shiingomanies,andahodgeodge of otherenterrises,thatrominently
dislay theirallegianes totheirnativeountries.[… To manyestIndians,Brooklynwith itsCaribbean
flavourhasbeomeahomeawayfrom homeand is the loation of many signifiantestIndianultural
events”.

6

hiffresaortant un élairagesurlesaratéristiques soiodémograhiqueset
soioéonomiquesdee groue ethnique.LereensementdesEtatsUnis ermet
d’aorter quelquesélémentsderéonse.Plusde 8 desHaïtiens vivantà NewYork
City sontâgésentre 18 et 64.C’estdonune oulationqui estjeune,omme laluart
desgrouesethniquesoriginairesdesaysémergentsouenvoie de déveloement.Le
ratio homme/femmeatteste d’une féminisation deette oulationilya76hommes
our1femmeshaïtiennesà NewYork.Tendanequiseretrouve ourlesoulations
trinidadienne,olombienne oujamaïaine.

TableauPoulation néeàl’étranger, araysd’origine,.
99 Croissane, 99
RangNombreRangNombreNombrePourentage
Total,Poulation née
àl’étranger8713  8931788 1137.8
Réublique
Dominiaine1369 186117144 16964.1
Chine 61 116 399 11 1 63.1
Jamaïque3178 9 3116186 794 4.1
Guyana4 13 647 6 7614 497 71.6
Mexique 117 3 689 89 86174.9
Equateur6 1114 944 6 4941 479.1
Haïti79 8 7 71 89 3 6883.9
Trinidad Tobago8 88794 164783 3167.
Colombie9 84 44 86731 18673 8.4
Russie181 48   

Toujours selon lereensementétatsunien , lafamille haïtiennerestestable.
43, desfamilles sontdesoulesmariésalors que lesfamillesmonoarentalesave
lamèreommehef de famille n’atteignent que3,7sur unetotalité de 4 694
foyers.3 desfoyers sontroriétairesequireste danslamoyenne desfamilles
d’immigrants–8 desfamillesimmigrantes sontroriétaires.LesJamaïainsetles
Guyanais sontlus souventroriétaires que lesHaïtiensave,resetivement,36.9
et46.7.D’autresgrouesethniquesaffihentdeshiffresbien meilleursles
meilleursourentagesentermesd’habitat sontatteintsarlesItaliens64 etles
Gres+.Quantàl’ouation deethabitat, lasuroulationonernesurtoutles
oulationsd’origineasiatique Bangladesh6,8 etPakistan 3,7, maisaussi les
Mexiainsave66 desfoyers sureulés.LesHaïtiensneomtent que3 de leurs
foyers quionnaissente roblème desuroulation.
Conernantlamaitrise de lalangueanglaise18, lesHaïtiensnesontasleslus
mauvaisélèves.En effet,seuls49.9 desHaïtiensne arlentasl’anglais,ontre76
desMexiains,74,6 desChinois,7 desDominiains,71, desEquatoriens.Ceux

18FBP1.Profile ofSeletedEonomi Charateristis–PoulationUniverse Peoleborn inthe
DominianReubli/Haiti/Cuba/Jamaia/…et–Geograhi Area UnitedStates.

7

qui ontles tauxleslusbas sontissusde aysanglohonesentre 1 et un eulusde
3 ourlesJamaïains, lesGuyaniensetlesTrinidadiens/Tobagoniens.
Lesalaire moyen d’unHaïtiens’élèveà36 USDaran,ontre38 USDar
an ourlesJamaïains, 41 96ourlesGuyanaiset 36 3dollarsourles
Trinidadiens/Tobagoniens.Lesmieuxayés sontlesimmigrantsasiatiques7
dollarsaran ourlesPhiliinset dollarsaran ourlesIndiens.LesHaïtiens
figurentarmi lesmoinsbien ayésdesCaribéens.Toutefois,seuls19 desHaïtiens
viventen dessousdu seuil de auvretéontreunreord de ourlesMexiains.
Enfin, l’éart salarial entre les sexes subsistelesfemmeshaïtiennesbienque lus
nombreusesdanslaville deNewYork –ratio homme/femme –sont visiblementmoins
résentes surle marhé du travailaveuntauxde 6.3ontre64.7 ourles
hommes.Ellesgagnentégalementbeauou moinsresque deuxmille dollarsde
moins.
Selon lesdonnéesnationales19,LesHaïtiens travaillentrinialementdansle
domaine de l’Eduation, de lasanté etdansles servies soiauxEduational,Health
andsoialserviesommebeauou deCaribéens.D’ailleurs,’esteseteurde
l’emloiquirerute le lusauxEtatsUnis.LesHaïtiensomtent, en,697
ersonnesemloyéesdanseseteur,soit 3,3.Puis, ils setrouventdansle domaine
desarts, du setale, hôtellerie etlarestauration Arts,Entertainment,Aomodation
andFoodserviesave334ersonnes soit14,6.LesDominiains399 ;
17,7, lesJamaïains11 77; 33,3,Trinidadiens37 ; 9,9, les
Barbadiens148 3 ;,9 etlesCubains69 97 ;17,1sontmajoritairement
emloyésdansle remier seteur.Cesgrouesethniques seretrouventdanslesmêmes
lieuxdetravail et sont surementenonurrene ourlesemlois.LesHaïtiens,
oulationrésiliente,sont souventmérisésarlesmembresdesautresgroues.
Au vudeeshiffres, on eutenser que lasituation desHaïtiens reste moyenne,
bienque,omtetenudesdiffiultés qu’ils renontrentouont renontrées, l’insertion
éonomiquesemblebien engagée.Ilsemblaitessentiel deomarerlesniveauxdevie
desdiversgrouesd’originearibéenneafin de faireonstater une différene
d’insertionsoioéonomique entreesgroues.Ceshiffresmontrent que lesgroues
aribéensanglohones sont toutde même mieuxinsérés,omtetenude leurniveaude
vie,sensiblement suérieurà elui desHaïtiens.S’il existe desdifférenes sensibles
entre lesgrouesd’originesaribéennes, ils se distinguentégalementauniveauulturel,
etdonethnique.MaryC.ATERS,séialiste de laquestion de l’ethniité,amontré
l’existene d’une luralité ethniqueau sein desoulationsnoiresauxEtatsUnis,quia
longtemsété niée arles sientifiques.Onraelleral’exressionantillaise Petites
Antillesquitraduitbienette négation de ladifféreneulturelle entre lesnoirsTout
nèg’ sé nègUn nègre est un nègre ouenoreTout’nèg’kasanm’touslesnègres se
ressemblent.
19FBP1.Profile ofSeletedEonomi Charateristis–PoulationUniverse Peoleborn inthe
DominianReubli/Haiti/Cuba/Jamaia/…et–Geograhi Area UnitedStates.

8

C’est un fait.Plusieurs similitudesexistententreAntillaisetHaïtiens.MaryC.
ATERS, dans son étudesurlesidentitésdesNoirsauxEtatsUnis,amontré lesdivers
omortements quiaratérisentlesoulationsantillaisesdanslaville deNewYork.
Sontitre,BlakIdentities–estIndianImmigrantDreamsandAmerianRealities,
révèle leontrastequi existe entre lesattentesdesimmigrantsetlaréalité deeque la
ville deNewYorka àoffrir.En fait,esimmigrantsHaïtiensinlus artagent
beauou d’idéesréonçues surlesEtatsUniset voienten l’Amériqueuneterre
d’abondane.Leureretion duaysest tellementerronéequ’ilsneonsidèrentasles
obstales soioulturels qui ourraientomromettre leurintégration etleuraèsàla
rosérité éonomique.Seulement, la ouleurde laeauest unebarrière detailleaux
EtatsUnis.Avantleur voyage, etarèsenore ourertains, ilsensentouvoir
asseroutre le «raialisme » étatsunien, omnirésentetomniotent.
La ommunauté haïtienne est un élémentomlètementoriginal danslamosaïque
ulturelle étatsunienne.La ulture haïtienne neressemble asetne eutêtreonfondue
ave elle desAfriainsAmériains, ouelle desAntillaisanglohones.Ladifférene
linguistiqueyestfondamentale.Bienquetoutesréolohones, les soiétésantillaises
anglohonesdiffèrentdes soiétésaribéennesfranohones.Lalangue est unebarrière
arfoisinsurmontable,qui mènesouventàl’inomréhension.LesHaïtiens sont
franohones– de «réutation »uniquement.Ceendant, ils tiennentà ette identité
linguistique, ilsl’entretiennent, etdee fait, installent une distaneautantàl’égard des
AfriainsAmériains,qu’à elui desAntillaisanglohones.Cequi les séare enore des
autresommunautésnoiresdeNewYork,’estlatragédie olitiquequi étreintleur
ays, le drame des«BoatPeole » fuyantlaauvreté, en roieàdeskletoraties qui
sesont suédé, laissaunetrae indélébilesurlaeau, l’image etdansleœurdes
immigrants.Ils sont stigmatisésourleurauvreté, leurarrivée entant queboateole,
ourlesmaladies tiersmondistes quiamaigrissentle eule etourlesidatoujoursen
leine exansion.Il araîtévident que lesHaïtiens sontmalreçusarlesmembresdes
autresommunautésethniquesoriginairesde la Caraïbe.
Autre faitimortant.La ommunauté haïtienne estmue ardes traditionsetdeslois,
intraethniques,quirégissentlesomortements.L’haïtianitéseraitaratérisée arla
ersonnalité debase desHaïtiensde remière génération.Ilyauraitertaines règlesde
bienséaneàreseter,visàvisdesoimême, desafamille, maisaussi deson
entourage.Lafamille est régie ardes règles très rigideset rigoristeslesarents sont
trèsdirigistesàl’égard de leursenfants.Cette ersonnalité debaseseraitette définition
etetteonetion essentialistesde l’haïtianité dériteshezles«Authentiques»un
«vrai »Haïtien estnoir,réolohone, fierdesa ulture, rofondémentattahéàson
histoire etàseshéros,onsomme haïtien,rejettetoute énétrationulturelle.Pourtant
Zéhirmontrebien dans sontravailque lesjeunesHaïtiensont unearéhension ou
une définition lusfluide de leuridentité haïtienne et qui estonditionnée arleur
environnementimmédiatlafamille ouintermédiaire lesegment soial danslequel ils
évoluent

9

Pourlesimmigrantshaïtiensde laseonde génération, être haïtien est
un hénomènetrèsomlexequitientàdifférentes signifiationset
manifestations.Cellesisontentièrementbasées surleuromréhension
subjetive duonetd’Haïtianitéqu’ilsdéveloentdansleurrore
réalitéauxEtatsUnis,qui estformée arlesaratéristiques
hysiques, linguistiques,religieusesetulturellesqu’ilsonserventet
de l’environnement soialqui lesentoure.Au regard deette définition,
leuronetion de l’haïtianité estbeauou lusfluidequeelle de leurs
arents.
Qu’en estilvraimentde l’identité haïtienneaujourd’hui, en diasoraetenHaïti
même?Fautilatégoriserlesindividusdeetteommunautéselon desritèresfigés ?
Lesfixerdans une essene ermanente, immuable?Pour réondreà es questions, il
fautomrendre iiommentleshaïtiens s’adatent,sesoialisentdansl’univers
étatsunien,saisirlesévolutionsetlesmutations qu’ils subissentouengendrent
volontairement.Pourquoiyatil detellesdifférenesau sein de la«seonde
générat –ion »ette notion demandequelquesélairissements quiserontaortésa
osteriori–alors que lesauteurslusenamont semblent souventrésenterl’identité
haïtienneommeun ensemble deomortementsetd’attitudesauxquellesl’individune
eutdéroger sansêtreonsidéréomme déviantet s’éloignantdeequesasoiété
d’origine lui diterait ?Laquestion imliitementosée ii estdesavoiromment
l’haïtien – immigrantounésurlesol étatsunien –s’intègreau tissu soial de laville de
NewYork.Onherhe don à omrendreommentla ommunauté haïtienne deNew
Yorks’estinsérée uisintégrée dansle aysagesoioulturel etolitique de lavilleà
traversdes stratégiesdesoialisation misesen œuvreauxdiversniveaux soiétauxdes
EtatsUnis, etelaarlebiaisetaurixdetransformationsrofondesetinarnées.
S’agitil d’uneremise enquestion oud’unesimle évolution des valeurs que la
ommunauté haïtiennesemblaitinarner traditionnellement ?
Une étudetransversaleseraeffetuée uisqueserontrisenomte différents
fateurs.Ladifférene/divergene générationnellequi existe ou quisubsisteraitentre
arentsetenfants/adolesentshaïtiensonstitue laremière hyothèsequiseraosée.
Zéhir1ommeAlexSteik 1998 ontfaitladémonstration d’unertain
malaise identitairehezertainsjeunesde la«seonde génération ».D’une générationà

«For seondgenerationHaitian immigrants,beingHaitian isaveryomlexhenomenonthat takeson
differentmeaningsand manifestations.Thoseare entirelybased ontheir subjetiveunderstandingsofthe
onetofHaitianness theydevelo intheontextoftheirownrealityintheUnitedStates,whih is shaed
by theharateristishysial, linguisti,religiousandulturaltheybringalongandthesoial environment
that surrounds them.Inthis regard,theironetofbeingHaitian ismuh more fluidthanthatofthe arents.
For seondgenerationHaitian immigrants,beingHaitian isaveryomlexhenomenonthat takeson
differentmeaningsand manifestations.Thoseare entirelybased ontheir subjetiveunderstandingsofthe
onetofHaitianness theydevelo intheontextoftheirownrealityintheUnitedStates,whih is shaed
by theharateristishysial, linguisti,religiousandulturaltheybringalongandthesoial environment
that surrounds them.Inthis regard,theironetofbeingHaitian ismuh more fluidthanthatofthe arents.
»

3

l’autre etd’un lieude naissaneàl’autre, la onsidération de l’individufaeauxEtats
Unisetfaeà Haïti est variable.Dansl’absolu, leshaïtiensde remière génération
sembleraientorientésulturellementetolitiquement versHaïti.Laseonde génération
serait, dansl’absolu,tournée, elle,verslesEtatsUnis.
Enseond lieu, lamise enabime de lasoiété étatsunienne metenreliefun
nivellementde lasoiétéàartirderitèreshénotyiqueset soioéonomiques, d’oùla
rise enomte detroisniveauxàtraverslesquels se jouentles stratégiesd’intégration
L’Amérique duMainstreamentreabstraitde la ulturequi définit
les valeursde lasoiété étatsuniennetoute entière,auxquellesl’individudevrait
s’identifieret surlesquellesil doitalquer sesrojetset ses volontésd’asension
soiale;
L’Amérique noire artie inhérenteàl’Amérique desminoritésou
Amérique de lamargequiomrendtouslesgrouesethniques« nègres»,
’estàdire lesommunautésdontleshénotyesorresondentà equ’on
aelleraitlanégritude –au senslittéral etasau senshilosohique 
Caribéens,AfriainsAmériains,Afriains, et., etdanslequel on mettraen
avantlesAfriainsAmériains quionstituentle aradigme de l’intégration des
NoirsauxEtatsUnis, etlesaribéensde langueanglaise;
Etlaommunauté haïtienneellemême,’estàdire lesindividus qui
se désignentomme haïtien, de nationalité, d’origine, oud’aartenane
ethnique; quelquesoitle degré dereonnaissane ouderevendiation deet
état.

Figure«ShèresSoialisantes,ReouementsdesUnivers soiaux
Passerellesd’intérat o oion »sitionentre/éri hérie

PERIPHERIE

CENTRE

Culte
IndividuodouCommunautéEoleEole
Haïtienne
Famille

MINORITES
ETHNIQUES

31

Amérique
Noire

AMERIQUE DU
MAINSTREAM

Unesérie dequestionsémaillee lan d’étude Fautil êtrebien né our réussiraux
EtatsUnis ?A NewYork lus séifiquement ?La ouleurde eauonstituetelleun
atout,une inommodité ou un dangerourl’intégration deshaïtiensdanslaville de
NewYork?En d’autresmots, lesorigines soiohistoriquesdeshaïtiensontils une
inidene ou une influenesurlesmodesd’intégration etl’aomlissementdeeuxi
surlesol étatsunien etàtraverslesdifférentesouheset univers soioéonomiques
quiaratérisentle aysage multiulturel newyorkais ?Estelleàlamarge ouàla
érihérie duentre névralgiqueMainstream?Laromisuité desHaïtiensaveles
grouesleslusauvreslesentraînetelle dans unehutevertigineuseverslebasde
l’éhellesoiale?La ouleurde eaueutelle ermettre de asseroutre lesbarrières
ethniques ?
Leahetdeetravail demeure danslamanière d’aborderla ommunauté haïtienne.
Ils’agitdes’yimmergerafin d’en estimerle degré –voire lafore – d’intégration en
voyageantàtraverslusieurs shèresdevie, de déveloement, danslesquellesles
individusévoluentetfinalement sesoialisentjusqu’àoérerdeshangements–
réversiblesouas– dansleurersonnalité, leuridentité etleurulture.
Ce rojetestlargementinsiré de lathéorie deKhellil 1997qui,àtravers sa
théorie de lasoialisation – distingue lusieursagentslafamille, lesmédias, larue/le
groue desairs, etletravail,veteursde lanormalisation desindividus,àtravers
lesquelsleurersonnalité rendors,se forme et seonformeàdesidéaux, des
omortements, desodes.On eut suuter queertaines shèresdesoialisation
amèneraientl’individuàs’orienter volontairementouintuitivement versl’un oul’autre
desensemblesdevaleurs soioulturelles.Toutefois, onverraqueertainesd’entre elles
– lieuxdetension – euvent sereoueretonstituerdesasserellesentre lesdifférents
milieuxd’intégration oude nonintégration àne asonfondreavel’exlusion.En
effet,ertainsagentsdesoialisation,telque l’éole, euventermettreàl’individu une
mobilitévertiale ethorizontale.
Laremière artie étudieralaquestion d’un déveloementde la ommunauté ar
ellemême, de manière endogène.On montreraque la ommunauté haïtienne n’existe
asetne eut vraisemblablement seantonnerdans unreliommunautaire, ense
ouantde l’extérieur.Lesroessusde la onstrutionommunautaire,viales réseaux
assoiatifsetlaolitique, démontreront que l’instintdesurvie d’une oulation en
quête de mieuxdébouhesurdes stratégiesde réservationulturelle,quisontmisesà
mal arl’environnementdanslequel elles’insrit.Enseond lieu,untourd’horizon
seraeffetué danslashère mirosoiale desNoirsauxEtatsUnisafin desaisirles
méanismes qui ermettentouentraventles stratégiesd’intégration desHaïtiensà New
York.En assantarleshistoires resetivesdesommunautéshaïtienne etafriaine
amériaine, lesantagonismeshilosohiqueset soiologiques sontmisen exergue our
démontrerlesdiffiultés renontréesarlesHaïtiensdansle roessusdesoialisation.
Lesliens qui ontuêtretissésentre lesHaïtiensetlesautresommunautésnoiresde
NewYorkserontexaminéségalementafin desoulignerlesroessusmisen lae our
favoriser une imlantation enore lusrofonde dansl’Amérique noire ouarlebiais
de l’Amérique noire.

3

METHODOLOGIE

Pourequi estde laméthodologie etde l’aroheonetuelle,’est untravail
olossal deremaniement théorique et thématiquequiaermisdevaloriserletravail de
reherhe fourni.En effet, laméthodologie osille entrearohe ethnograhique et
soiologique, uisquesontoniliésdesoutils soiologiquesquestionnaires, entretiens,
débatsetobservationsdiverses etdesarohesethnograhiquesobservationsnon
artiiantes, exlorations, desritions.Se mêlentarohes soiologique dédutive –
visantà avaliserouinfirmerleshyothèsesetles théoriesrésentéesdansertaines
référenesbibliograhiqueshoisies– etethnograhique indutive – uisque leterrain
laville deNewYorkaermisl’émergene de faits, d’événementsetdesujets
nouveaux, nullementenvisagésouenvisageablesréalablementàson organisation.
Deuxnotionsentrales« intégration » et« diasora».Laremière, l’intégration, eut
être définie de manière ertinente ositivement– en osant sesfondationsdéfinissante
qu’elle est– ouarlanégative enaffirmantequ’elle n’estas.Selonsaraine
étymologique, le mot« intégration »serarohe de lanotion d’« inororation1».Il
meten exergue l’ation des’« inororeràun groue ».Enequionerne les
sienes, lesdéfinitionsabondent anthroologie et soiologie.
Bienquee nesoitaslehoixle lusjudiieux quisoitourétudierleontexte
soiétal étatsunien,Soiologie de l’intégrationquiondense lesriniales théories
touhantà ette notion, l’ouvrage deKhellil nousafourni lesbasesde notre
raisonnement, de l’argumentation.Khellil 1997 évoque le roessusde
«soialisation ».Lathéorie durkheimienneainsiqueellesdeJaveau1986 etde
Berger Lukmann 1966, distinguentdeuxétaesla«soialisation rimaire »
infantile etla«soialisationseondaire » resoialisation ou réadatationaumilieu
d’aueil ouautresmilieuxd’insertion.
Dansl’affirmation de l’étatd’intégration, onsebaseraessentiellement surette
théorie de lasoialisation et serontrisenomteàlafoisle rinie d’inororation
d’uneommunauté dans unesoiété d’aueil etl’aetiononsidérantetétat
omme larésultante d’unylebinaire voireternaire,quaternaire etmême lus –
soialisation rimaire et seondaire –aboutissantdansdesmutationsorganiques,
omortementalesoulinguistiquesde la ommunauté haïtienne voire desaoulation
d’origine ardesmouvementsd’emrunts, d’aulturation oud’enulturation.Il est
loisible de enser que laseonde génération d’immigrantshaïtiensasse aresdeux

1Selon lesdéfinitionsétymologiques, rofanes, le motintégration emruntéau sensde «rétablissement»au
baslatin[integratios’emloie, arextension, our«ation d’inororerun élément dans un ensemble[…
Il désigneouramment, deuisle milieuduesièle, l’oération arlaquelleun individu s’inororeàun
groue ».InREY,Alain sousladir..LeRobert–DitionnaireHistorique de lalangue française,ol.1.
Paris LeRobert,Janv. 1994 nouvelle édition,4.

hasesdesoialisation et resoialisation, entre milieud’aartenane etmilieude
référene, entre famille etéole, entreommunauté etmilieurofessionnel.
Négativement, l’intégration estoosableauxnotionsd’« exlusion », d’une art,
etde «transgression/déviane » d’autre art, etenfinaveleterme « nonintégration ».
Troisdéfinitions se détahentlanotion dedévianeemruntéeà H.S.BECKER, ou
l’« inadéquation entre lesbutsroosésetlesmoyensoffertsour yarriver.[…une
anomiesoiale ».Bekerénoneette loisoiale enréféreneauxomortementsde
transgression misen lae arlesimmigrants.Ilutilise leterme d’outsiderqui est soit
un étranger,soit untransgresseurdesloisetdesnormesde lasoiété d’aueil.
Toujoursdanslaveine de ladéviane, lathéorie deLemerteutégalementêtreretenue
il arle dedéviant seondaireenréféreneauxindividus qui doivent s’adateràdes
réations stigmatisantesen donnantorsàunesousultureaveune organisation et
des valeursrores, danslaquelle ils vont s’enfermer,réantdee fait uneséaration
aveleourantulturel majeur.Notez que leverbe «s’enfermer» n’induitasl’idée
d’enfermement soial, maislutôt une hilosohie, lutôt qu’une idéologie,séaratiste
oudifférentialiste.Celaimliquequ’ilseuvent vivre dans un groue ethnique, dans
une enlave,toutens’éanouissantulturellement.Lessymbolesde restige, les
stigmatesetlessignesdésidentifiateursd’E.Goffmansontaliablesàl’étude de
ette oulation.Le remieronerne les valeurs reonnuesetaréiéesdansla
ulture d’origine mais vuesomme «barbares» ouanahroniquesdanslasoiété
d’aueil.Leseondregroue des traitshysiquesouulturelsouleurde eau,
religion,tye deheveu, nationalité…quisonterçusomme inférieurs,aliénants
selon des stéréotyesdéfinisarlasoiété d’aueil.Et, letroisièmeonerne les
stratégiesmisesen lae arlesjeunesouraherleurorigine, ete, en imitantles
jeunesduaysd’aueil déjàintégrésouautohtonesomortement, habillement,
arler, et. en oussantette‘déviane’jusqu’àla ariature allantmême jusqu’à
adoter uneattitude d’évitementàl’égard desindividusde même origine ethnique.
Au vudeesdifférentesexliitationsde l’intégration, l’étude osilleraentre la
reherhe de hénomènesdesoialisation/resoialisation etlareherhe de
manifestationsd’exlusion oude marginalisationafin deironsrire – artiellement–
etdeomrendre mieuxette roblématique de l’intégration S’agitil d’intégration ou
de déviane ar raortaux valeursde la ommunauté?Detentativesd’insertion dans
leMainstream?D’aulturation, de déulturation, d’enulturation?
Seondtermeentralla« diasora».Ceterme désigneaujourd’huiautantdetyes
de grouementsd’immigrantsdélaésdans un aysétranger qu’il en existe.Brubaker
 arle d’une « diasorade ladiasora», de lasurabondane etde la
surrolifération deeterme etdesesdérivésdanslalittératuresientifique.L’emloi
abusif duoneta onduitàsadissolutionterminologique et sémantique.
Parallèlementà ela, lesnotionsemloyéesdanslalittératureréférantauxommunautés
haïtianoamériainesdivergentd’un ouvrageàl’autre,s’amalgamentl’uneàl’autre,
donnantainsiune imression d’interhangeabilité.Ladisersion de la ommunauté

34

juiveaermisl’émergene dethéories«judéoentrées» Chivallon4,Dufoix
 dites« modernes» – dans unlivage moderne/ostmoderne Chivallon,4.
Ses théoriiensSheffer1986,Safran 1991,Cohen 1997,anHear1998[itésar
Chivallon4 déterminentladiasoritéd’un groueàl’aune de l’exériene juive,
etelaen fontion de lusieursritèresréétablis, etdont trois seulement sereouent
Ladisersionvolontaire ouforée deuis un oint
d’originevers une oulusieursdestinations ;le maintien de
liensavele aysd’origine;l’existene d’unréseau
reliantlesdifférentsétablissementsde ladiasora
Chivallon,44.
Cesonetionslassiques,arhétyales, dontl’essentialisme résente ladiasora
ommeune entitéuniforme, figée, etintangible,sontooséesàdesonetions
« ostmodernes»quiadhèrentàune démarheonstrutiviste rônant une diasora
hybride ethangeante.Comme l’identité, ladiasoraest une dynamiquequitraduit son
aratère insaisissable.Paronséquent,si ourertainsladiasora«se rouve dansle
temset s’érouve arletems» Marienstras198, ourd’autres, ellesetrouve
dansletems.Unetouteautrethéorie estroosée arRogersBrubakerqui ote
our une modifiationstatutaire de ladiasora elle n’estlus une entité mais une
osition,uneattitude,unerevendiation.
[…nousdevrionsenserladiasora, non as
substantiellementommeune entitébienironsrite, mais
lutôtommeun langage,un ositionnement,une
revendiation.[…, en remierlieuommeuneatégorie de
ratique, et seulementalorsnousdemander si, etomment,
elle eutêtreutiliséeommeatégorie d’analyseBrubaker,
1.
Ononsidéreraque ladiasoran’englobequ’une artinfime de la ommunauté et
queelleisubirait un délitementauoursdu tems.Unesynthèse desdeux
roositionsréédentesonstitueranotrearohe deette notion.Ladiasoraserait
don, d’un ointdevue géograhique,une oulation diserséeàartird’un oint
d’origineonservantdesliensavele aysd’origine.On nuaneraarla onetion de
Brubaker qui définitladiasora ommeune osition intelletuelleàlaquelle lusieurs
tranhesd’âge de la ommunautéadhèrent.
Autourdeesremiers termesen gravitentd’autres,seondairesdansle
raisonnement, maisessentielsàla omréhension duhénomène.Le remier terme de
ette exertise est, arallèlementetintrinsèquementliéau terme de diasora,elui de
«ommunauté »,synonyme desimilitude, d’identité.Parextension, on eutarlerdu
ommunautarismequisetraduitar unsentimentexaerbé d’aartenaneaugroue
ethnique.Ononsidère ii le niveaumésosoial d’identifiation Abou,.illiam
Thomasonsidère leommunautarismeommeune forme d’intégration, effiae,

3