//img.uscri.be/pth/5f1ac7e21bbff0b24d0e27b80612b8dcfa721819
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Histoire du théâtre

De
64 pages

Tout le monde sait ce qu’est le théâtre, du moins tout le monde en a une idée. Mais sous cette évidence se lovent des réalités complexes. Le théâtre est un ensemble d’œuvres, un répertoire, c’est aussi une pratique du spectacle, dont les œuvres écrites ne sont qu’une part ; ce sont également des lieux, plus ou moins spécialisés, et des personnes, elles-mêmes plus ou moins spécialistes ; parfois, enfin, c’est un rituel, qui peut s’inscrire dans des pratiques religieuses et politiques…
Cet ouvrage retrace l’histoire du théâtre et de sa place dans notre société depuis ses origines gréco-romaines, jusqu’à ses formes les plus contemporaines.


À lire également en Que sais-je ?...
[[Que_sais-je:Le_théâtre|''Le théâtre'']], Alain Viala et Daniel Mesguich
[[Que_sais-je:L'économie_du_spectacle_vivant|''L’économie du spectacle vivant'']], Isabelle Barbéris et Martial Poirson

Voir plus Voir moins
QUE SAIS-JE ?
Histoire du théâtre
ALAIN VIALA
Professeur à l’université d’Oxford (Chaire de lettres françaises) Professeur émérite à l’université de Paris-III-Sorbonne-Nouvelle
Quatrième édition mise à jour 13e mille
978-2-13-063311-2
Dépôt légal – 1re édition : 2005 4e édition mise à jour : 2014, mai
© Presses Universitaires de France, 2005 6, avenue Reille, 75014 Paris
Page de titre
Page de Copyright
Avertissement
Sommaire
Introduction – Trois perspectives sur le théâtre Chapitre I – Les héritages antiques I. –Le théâtre grec antique II. –Le théâtre antique romain Chapitre II – Le théâtre médiéval I. –Les origines religieuses II. –Le théâtre urbain et religieux III. –Naissance du théâtre français profane IV. –La fin du théâtre médiéval Chapitre III – L’institution du théâtre dans la première modernité I. –Voir et lire II. –Un essor européen : Shakespeare III. –Vers l’Institution nationale du théâtre IV. –Les genres et les auteurs consacrés V. –Un genre nouveau : l’opéra Chapitre IV – Continuités et variations, des lumières à la révolution I. –La querelle des Anciens et des Modernes et la consécration des classiques français II. –Reprise de l’expansion commerciale : la Foire et l’Opéra-Comique III. –La « théâtromanie » IV. –L’opéra en mutation V. –À la recherche d’une nouvelle illusion et de nouveaux genres : le « théâtre sérieux » VI. –Interrogations et confirmations de la fin du siècle et de la Révolution Chapitre V – Les contradictions du théâtre dans les débuts de la seconde modernité I. –De l’école au Boulevard du crime : un marché théâtral plus ouvert II. –Le mélodrame et le drame III. –Le Boulevard et le « bon sens » IV. –L’opéra et l’opérette Chapitre VI – Le théâtre de la III e République : innovations et consécration I. –Continuités : les Institutions et le Boulevard II. –Innovations : mise en scène et recherches visuelles III. –Les metteurs en scène aux commandes : Copeau et le Cartel des quatre IV. –Le surréalisme et le théâtre V. –Le théâtre populaire et militant Chapitre VII – Omniprésence du théâtre aujourd’hui I. –Le réseau théâtral : décentralisation, festivals et théâtre populaire II. –Continuités : institutions officielles et officieuses
III. –Le théâtre engagé IV. –L’absurde : Beckett V. –Recherches esthétiques et créations scéniques d’aujourd’hui Épilogue – D’autres histoires Bibliographie
Avertissement
Ce livre souhaite constituer un petit vade-mecum commode pour tous les curieux et amateurs de théâtre. À sa façon, un livre est une scénographie. Celle qui est proposée ici s’efforce de conserver l’ordre narratif aussi simple que possible. Mais je prie chacun de garder à l’esprit que, si les découpages chronologiques sont des repères nécessaires, l’histoire ne forme pas une progression linéaire. Le théâtre est un art prolifique, où la matière abonde. Aussi, vouloir embrasser toute l’histoire du théâtre eût été vain. Cet ouvrage se borne donc au théâtre en français (en France principalement, pour des raisons historiques évidentes). Mais le théâtre est aussi un art qui circule volontiers par-delà les frontières : on trouvera donc ici des aperçus sur les théâtres qui, ailleurs en Europe, ont connu des développements importants et ont exercé des influences fortes sur le théâtre en français. Plus encore, l’influence des théâtres grec et latin a été capitale sur d’immenses pans du théâtre européen : il en sera donc donné sinon une histoire à proprement parler, du moins une présentation en leur qualité de sources majeures de l’art dramatique occidental (ce qui amène aussi à considérer quelles modifications de leurs images ont été nécessaires pour qu’ils fussent ainsi adoptés). Dans ce cadre, les principaux auteurs dramatiques sont situés dans le contexte de leurs créations et, en retour, selon l’influence qu’ils ont pu avoir sur leurs successeurs ; pour plus de détails, chacun peut aisément se reporter à des ouvrages complémentaires. Les travaux sur l’histoire du théâtre sont légion ; la bibliographie mentionne les plus généraux et récents. Ceux-là en indiquent eux-mêmes de plus spécialisés. Qui sont foule : signe que l’histoire du théâtre est active, productive et riche, à proportion de la matière qu’elle étudie. Parmi tous ces ouvrages, je tiens à faire une mention particulière d’un volume intituléLe Théâtre en France,chez le même éditeur. Le livre que voici lui doit beaucoup en divers de ses passages : que les membres de l’équipe qui avait réalisé ce volume soient remerciés ; ainsi que Paul Aron. Ainsi défini, cet abrégé a pour but, comme il se doit, de retracer l’essentiel de ce que l’histoire du théâtre connaît aujourd’hui. Mais le lecteur, indéfiniment libre, peut toujours concevoir d’autres scénographies. Par exemple, celle qui consiste à commencer par la fin : il trouvera dans l’Épilogue des indications sur ce que l’histoire du théâtre pourrait être en plus, pourra être, je l’espère, demain.