Hypnothérapie

De
Publié par

Fruit de plus de quarante ans de recherche et de pratique, cet ouvrage décrit une approche originale de l'hypnothérapie, fondée sur l'hypnose traditionnelle et sur l'hypnose ericksonienne. L'auteur intègre l'autohypnose, l'hypno-analyse, la thérapie des états du moi, les stimulations alternatives hypnotiques, la thérapie cognitive et comportementale, le traitement des schémas ainsi que des techniques de la psychologie de l'énergie. Cette approche appelée hypnothérapie intégrative permet de traiter rapidement et efficacement les traumatismes, les problèmes émotionnels, les problèmes psychosomatiques et fonctionnels.
Publié le : dimanche 15 mai 2016
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782140009600
Nombre de pages : 214
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Djayabala Varma HYPNO UTn eHa p pÉr o cRih e An t éPg r aIt i vEe HYPNOTHÉRAPIE
HYPNOTHÉRAPIE
Une approche intégrative
Djayabala VARMAHYPNOTHÉRAPIE
Une approche intégrative
Du même auteur aux éditions L’Harmattan Hypnose et gestion de la douleur, 2015. Hypnose et dépression, 2014. Hypnose et thérapie des enfants, 2013. Hypnose et contrôle des habitudes, 2011. Hypnose et troubles anxieux, 2010. Hypnose et thérapie sexuelle, 2009. L’hypnose en psychosomatique, 2008. à l’Atelier national de reproduction des thèses L’hypnose dans le traitement des migraines et des céphalées de tension, 1997.
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09303-1 EAN : 9782343093031
INTRODUCTION« Toute culture scientifique doit commencer (…) par une ca-tharsis intellectuelle et affective »(1)Bachelard Au cours du XXe siècle, le domaine de la psychothérapie a été dominé par la division des théories et des méthodes. Les psy-chanalystes, les praticiens de la thérapie comportementale et les spécialistes de la thérapie cognitive se limitaient à n’utiliser que leur approche thérapeutique, rejetant les autres types de traite-ment psychologique. À partir des années50, certains psycho-thérapeutes se sont détachés de ces querelles et ont œuvré dans le sens d'une approche intégrative. Ainsi est née la thérapie cognitivo-comportementale(2). Par ailleurs, le psychanalyste Wachtel préconisait l'intégration de la psychanalyse à la théra-pie comportementale(3) (4)et à la thérapie EMDR(5). Au XXIe siècle, même si, comme le signale Isabelle Taubes, « en France, nous préférons les belles idées et les théories pures aux solutions pratiques, d’où les résistances face à l’intégratif, longtemps jugé trop peu rigoureux »(6), ce mouvement inté-gratif s’intensifie en psychothérapie et s’étend à d’autres disciplines comme la médecine. À la suite des travaux de David Servan-Schreiber(7), le docteur Thierry Janssen recommande à la médecine dite « conventionnelle » et aux médecines consi-dérées comme « parallèles » de « converger au sein d’une mé-decine intégrative »(8)dans l’intérêt des patients. Pour la même raison, Michael Yapko(9),directeur de l’Institut Milton Erickson de San Diego en Californie, préconise en psy-chothérapie l’adoption d’une approche intégrative, compre-nant diverses techniques qui offrent un éventail de possibilités. Une telle démarche diminue le risque de mécontentement et évite ainsi à de nombreuses personnes d’arrêter la thérapie en cours de traitement. En effet, à la suite d’une étude menée au-près de plusieurs centaines de patients, il s’est rendu compte
5
que les praticiens qui n’utilisaient qu’une forme de thérapie rencontraient beaucoup d’échecs et d’insatisfactions dans leur pratique. L'hypnose, qui constitue un état modifié de conscience, se prête facilement à une approche intégrative. Mais, ainsi que le précise le psychologue Assen Alladin,«jusqu’à présent, comme pour l'hypnose, il manque une théorie cohérente de psychothéra-pie (…), l'hypnothérapie a incorporé un bazar de techniques mélangées. Ainsi, cette situation l'a empêchée de se transformer en un courant dominant d'école en psychothérapie »(10).Le but de ce livre est de présenter un système cohérent de psy-chothérapie hypnotique qui apporte des réponses à la question que de nombreux thérapeutes se posent après avoir induit un état hypnotique : « Et maintenant, qu’est-ce que je fais ? ». En effet, en hypnothérapie, le plus important n’est pas la manière d’induire l’hypnose, mais l’utilisation de cet état dans le cadre d’une thérapie efficace. Depuis ma première formation en hypnothérapie en1974, j'ai constamment cherché à améliorer ma pratique pour être en mesure d'aider les patients plus effi-cacement. Après avoir été initié à l'hypnose par Rooshikumar Pandya, professeur d'hypnose thérapeutique au « John Abbott College » de Montréal, au Canada, j'ai suivi de nombreuses formations en hypnothérapie auprès de maîtres tels que Léon Chertok, John et Helen Watkins, Maggie Phillips, Claire Frederick, Jeffrey Zeig, Brent Geary, Stephen Gilligan, Joseph Barber, Michael Yapko et bien d'autres. Parallèlement, je me suis formé à d'autres approches en psychothérapie comme l'Analyse Transactionnelle, la thérapie comportementale et cog-nitive, la thérapie des schémas, la thérapie systémique, l’EMDR et les techniques de la psychologie de l'énergie. Sur le plan universitaire, après l'obtention de mon Diplôme d'Études Supérieures Spécialisées en psychologie clinique et pa-thologique, j'ai eu la chance de préparer un doctorat en psycho-logie sous la direction du professeur Émile Jalley, ma thèse étant consacrée àL'hypnose dans le traitement des migraines et des céphalées de tension(11).
6
Ainsi, ma pratique a évolué au cours des années. Mon système d'hypnothérapie intégrative®pris forme, dans une certaine a mesure, d'une manière empirique. Cependant, il constitue une approche scientifique, selon les critères objectifs suivants : 1. il est connaissable. Il comporte suffisamment de savoir pour être compris et communiqué ; 2. ses effets sont observables par tout le monde et peuvent être mesurés objectivement à l’aide de questionnaires d’évalu-ation psychologiques ; 3. il constitue une approche méthodique. La thérapie se déroule d'une manière logique et systématique quand un praticien suit ce protocole en quatre étapes ; 4.il peut être reproduit. Tout thérapeute utilisant les mêmes procédés, dans des conditions similaires, est capable d'obte-nir des résultats analogues et fiables comme le prouvent les témoignages de mes anciens élèves. Dans la première partie de cet ouvrage, après avoir énoncé les principes de base de ma pratique, je décris les diverses appro-ches utilisées en hypnothérapie intégrative®: la thérapie cogni-tive, le traitement des schémas, la psychologie de l’énergie ainsi que les différentes techniques hypnotiques (hypno-analyse, thérapie des états du moi, hypnose éricksonienne, autohypnose et les stimulations alternatives hypnotiques®). Dans la deuxième partie, je présente les quatre étapes de mon protocole thérapeutique et la façon dont j’y intègre et y associe ces différentes techniques, ce qui, en créant une complémenta-rité et une synergie, permet une prise en charge globale et systé-matique de toute personne entamant une psychothérapie. Enfin, j’explique comment adapter et appliquer cette approche dans le cadre d’une thérapie brève.
7
Références : 1.BACHELARD G.,Formation de l'esprit scientifique - contribution à une psychanalyse de la connaissance objective. Paris : J. Vrin, 1938. Édition de poche, 2011, page 21. 2. MEICHENBAUM D.,Cognitive Behavior Modification. New York: Plenum, 1977. 3. WACHTEL P.L.,Psychoanalysis and Behavior Therapy: Toward an Integration. New York: Basic Books, 1977. 4. WACHTEL P.L.,Psychoanalysis, Behavior Therapy, and the Representational World. Washington, D.C.: American Psychological Association, 1997. 5. WACHTEL P.L., « EMDR and Psychoanalysis » in SHAPIRO F. (ed.), EMDR as an Integrative Psychotherapy Approach. Washington, D.C.: American Psychological Association, 2002, pages 123-150. 6. TAUBES I., « Tout ce que vous devez savoir sur la psy « intégrative » » inPsychologie, n° 354, septembre 2015, page 149. 7. SERVAN-SCHREIBER D.,Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse. Paris : Laffont, 2003. 8. JANSSEN Th., « Cher confrère, l’effet placebo n’explique pas tout » in Psychologies Magazine, n° 339, avril 2014, page 186. 9. YAPKO M., Communication au cours de la formation en hypnose à San Diego, 2003. 10. ALLADIN A., « Cognitive Hypnotherapy: A New Vision and Strategy for Research and Practice » inAmerican Journal of Clinical Hypnosis, 2012, vol. 54, page 249. 11. VARMA D.,L’hypnose dans le traitement des migraines et des céphalées de tension. Lille : Atelier National de Reproduction des Thèses, 1997.
8
PREMIÈRE PARTIE PRINCIPES ET TECHNIQUES
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.