//img.uscri.be/pth/ca7dfeb59cd9cc9d2aa1f6183de601c85ba5121e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Implications et explorations éthiques en anthropologie

231 pages
Cet ouvrage collectif s'interroge sur l'implication et la préoccupation éthique, deux concepts qui se trouvent au cœur des pratiques de terrain des anthropologues. Ce recueil n'a nullement l'intention de redéfinir, une fois de plus, les enjeux globaux de la discipline. À partir d'une position méthodologique et épistémologique pleinement assumée, les neufs articles rassemblés reposent sur des expériences longues de terrain pour faire entendre la voix de chercheurs engagés dans leur démarche intellectuelle et dans la pratique de leur métier.
Voir plus Voir moins
ET
IMPLICATIONS
EXPLORATIONS ÉTHIQU
EN
ANTH
ROPOLOGI
E
ES
INVESTIGTAIONS DANTHROPOLOGIE PROSPECTIVE
IMPLICATIONS ET EXPLORATIONS ÉTHIQUES EN ANTHROPOLOGIE
Julie Hermesse , Michael Singleton et Anne-Marie Vuillemenot (dir.)
1 °
Photo de couverture : Julie Hermesse, mai 2008 Mise en page : CW Design
D/2011/4910/18
© Harmattan-Academia s.a. Grand’Place, 29 B-1348 L ouvain -la -neuve
ISBN : 978-2-8061-0021-4
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous pays sans l’autorisation de l’éditeur ou de ses ayants droit. Imprimé en Belgique.
www.editions-academia.be
À propos des auteurs…
Michael Singleton est né en 1939 en Angleterre. Il a suivi des études de théologie, de philosophie (Rome) et d’anthropologie (Oxford). Assistant de Sir Edward Evans-Pritchard, il a réalisé des terrains ethnographiques dans la plupart des régions d’Afrique et terminé sa carrière au Laboratoire d’anthropologie prospective (LAAP) de l’Université catholique de Louvain. Il est l’auteur de livres tels qu’ Amateurs de chiens à Dakar. Plaidoyer pour un inter -prtariat anthropologique (1998, Academia-Bruylant) et Histoires d’eaux africaines (2010, Academia-Bruylant). Pierre-Joseph Laurent  est professeur d’anthropologie et directeur du LAAP de l’UCL. Il mène ses recherches au Burkina Faso et au Cap-Vert autour de questions touchant au développe -ment, au religieux ( Les pentecôtistes du Burkina Faso : mariage, pouvoir et gurison , 2003, Karthala) et, plus récemment,  la  beauté  ( Beauts imaginaires : anthropologie du corps et de la parent , 2010, Academia-Bruylant). Julie Hermesse est sociologue, docteure en anthropologie et membre du LAAP. Ses recherches en Amérique centrale qui trai-tent de thématiques  la croisée de l’anthropologie des catastro -phes de l’écologie politique et de l’étude des systèmes symboliques font l’objet de nombreuses publications dans des revues interna-tionales. Anne-Marie Vuillemenot , anthropologue, kinésithérapeute et ostéopathe, est membre du LAAP et professeure  l’UCL. Ses recherches portent sur les sociétés postsoviétiques d’Asie cen-
5
6
trale, notamment sur la yourte (hutte de feutre) mais aussi sur le  chamanisme islamisé, les pèlerinages sur les tombeaux de saint s et les techniques de guérison. En 2009, elle a publié la monographie intitulée La yourte et la mesure du monde : avec les nomades au Kazakhstan (2009, Academia-Bruylant). Jacinthe Mazzocchetti est anthropologue au LAAP et profes-seure. Elle est l’auteur de divers ouvrages, dont  L’adolescence en rupture : le placement au fminin. Une enquête de terrain  (2005, Academia Bruylant) et  Être tudiant à Ouagadougou. Itinrances, imaginaire et prcarit  (2009, Karthala). Philippe Chanson , anthropologue et théologien, est membre du LAAP. Ses travaux se concentrent sur les Antilles et la Guyane françaises où il a enseigné et vécu. Son dernier ouvrage, Variations mtisses  (2011, Academia-Bruylant), présente dix études pour penser le métissage. Pascale Jamoulle , licenciée en lettres et assistante sociale, est chargée de cours invitée et chargée de recherches au LAAP, au Service de Santé Mentale  Le Méridien  et au Centre de res- sources pour la prévention des conduites  risques du Département de la Seine St-Denis. Ethnographe de la précarité et de l’exil, elle a écrit Fragments d’intime : amours, corps et solitudes aux marges urbaines (2009, La Découverte) ou encore Des hommes sur le fil : la construction de l’identit masculine en milieux prcaires  (2005, La Découverte). Ces ouvrages portent sur les conduites  risques dans les zones de relégation, les transformations des familles et des rapports de genre, ainsi que sur les parcours d’exil. Mathieu Hilgers est professeur  l’Université libre de Bruxelles. Il a étudié la philosophie, la sociologie et l’anthropologie. Ses recherches portent sur la globalisation, le néolibéralisme, les  villes et les transformations politiques en Afrique. Il a publié de nombreux articles dans des revues internationales et plusieurs ou vrages dont Une ethnographie à l’chelle de la ville (2009, Karthala)  et Rvoltes et oppositions dans un rgime semi-autoritaire (avec J. Mazzocchetti, 2010, Karthala). Nathalie Frogneux est professeure de philosophie et vice-présidente de l’Institut supérieur de Philosophie de l’UCL. Elle
partage sa recherche en anthropologie philosophique entre le centre Europè de Philosophie pratique (ISP/UCL) et le LAAP.  Elle a entre autres signé avec deux membres du LAAP, F. Bartiaux et O. Servais, l’article :  Energy “Needs”, Desire, and Wishes : Anthro-pological Insights and Prospective Views , in Energy, Sustainability and The Environment , F.P. Sioshansi, ed. (2011, Elsevier).
7
Introduction à l’ouvrage collectif Anthropologie prospective : implications et explorations éthiques
Anne-Marie V uillemenot et Julie H ermesse
Que le lecteur soit averti, le présent ouvrage n’a pas la préten-tion d’tre un traité philosophique qui aborde l’éthique en anthro -pologie ou d’tre un manuel d’éthique. Le genre du livre s’approche davantage d’un recueil d’essais d’implications éthiques. De par des descriptions concrètes de leur vécu d’anthropologues, les auteurs témoignent d’un enracinement onto-épistémologique  l’origine d’une éthique parmi d’autres,  savoir celles de notre ethnie occidentale. Conjointement, chaque auteur reconnaît les normes de vérité construites par les groupes étudiés. En quoi l’implication et l’éthique sont-elles inhérentes aux usages de l’anthropologie prospective ? Si tous les anthropo -logues ne sont pas des philosophes, les questions d’éthique  traversent leur discipline. Les membres du Laboratoire danthro-pologie prospective partagent, comme préoccupation commune, l’éthique de la responsabilité du chercheur et celle de la connais-sance. Par essence, la démarche anthropologique refuse les  évidences et questionne les épistémologies. Pour paraphraser E. Morin (1982), faire  science avec conscience  résume bien les enjeux de cet ouvrage. L’anthropologie prospective ne représente pas un courant parmi d’autres. Elle s’affirme comme une plateforme qui permet l’expression d’anthropologies autour d’un mme savoir-faire : tre éthiquement impliqué. Préoccupés par l’opposition ambiguë entre une anthropologie académique et une autre qui, faute de
9