Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Inégalités: mode d'emploi

De
358 pages
Les débats sur les inégalités dans l’emploi adoptent habituellement un point de vue économique en se concentrant sur la distribution des revenus plutôt que sur les processus de différenciation sociale. Pourtant, avant d’être un facteur de production, le travail est foncièrement un rapport social, essentiel à l’intégration des individus. La question des inégalités dans l’emploi doit donc être approchée d’un point de vue sociologique. C’est ce que propose cet ouvrage qui, tout en s’inscrivant dans les débats en cours sur la justice sociale, offre une synthèse remarquable des perspectives théoriques, historiques et comparatives sur les inégalités dans les relations d’emploi. Se fondant sur un ensemble de données statistiques récentes, l’auteur décrit les forces qui animent le champ de l’emploi et qui contribuent à définir le statut social au Canada, et dégage ainsi le rôle décisif des politiques publiques dans ce domaine.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Inégalités: mode d'emploi

de les-presses-de-l-universite-de-montreal

Politique du travail

de harmattan

s re amèt r p
Stéphane Moulin
Inégalités :mode d’emploi
linjustice au travail au canada
Les Presses de l’Université de Montréal
INÉGALITÉS : MODE D’EMPLOI
3
 •:  ’        4
Stéphane Moulin
INÉGALITÉS : MODE D’EMPLOI
L'injustice au travail au Canada
Les Presses de l’Université de Montréal
5
6 •:  ’       
Catalogage avant publication de BibliotHèque et ArcHives nationales du Québec et BibliotHèque et ArcHives Canada
Moulin, Stéphane, - Inégalités, mode d’emploi : l’injustice au travail au Canada  Comprend des références bibliographiques.   ----  . Marché du travail - Canada. . Sociologie industrielle - Canada. I. Titre. .  .’ --
Mise en pages : Folio infographie
 (papier) : ----  (PDF) : ----  (ePub) : ----
er Dépôt légal :  trimestre  Bibliothèque et Archives nationales du Québec © Les Presses de l’Université de Montréal, 
Les Presses de l’Université de Montréal remercient de leur soutien financier le Conseil des arts du Canada et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC).
  
Remerciements
J’aimerais remercier toutes les personnes qui m’ont aidé à mener à bien ce travail. Je veux d’abord remercier le regretté professeur Paul Bernard. Paul a donné le coursInégalités sociales et marcHé du travailau Département de sociologie de l’Université de Montréal jusqu’au jour où il m’a demandé en  si je voulais reprendre cet enseignement. C’est donc à lui que je dois l’opportunité d’écrire ce manuel de cours sur les inégalités dans l’emploi. Par ailleurs, plusieurs parties de cet ouvrage ont été inspirées par les idées de Paul, en particulier celles sur la dynamique des inégalités de position sociale ou sur les régimes providentiels. J’aimerais aussi remercier tous ceux qui, au fil des années, m’ont aidé à développer et affiner l’approche sociologique présentée dans ce livre, en particulier Catherine Marry, sociologue au Centre Maurice Halbwachs (CMH), ainsi que tous mes collègues du Département de sociologie de l’Université de Montréal. J’aimerais remercier plus particulièrement mon collègue Yanick Noiseux qui a relu une première version de ce travail et dont les commentaires m’ont considérablement aidé à améliorer la struc-ture de l’ouvrage ainsi qu’à bonifier certains chapitres. Merci aussi à Rinaldo Delazizzo et Alyssa Rigg pour leur assistance dans la recherche ainsi qu’à l’agente de secrétariat Arielle Tordjman pour son soutien. Un grand merci à Michel Brûlé, mon beau-père sociologue, pour ses encouragements bienveillants et sa relecture scrupuleuse du texte. Enfin, je dédie ce livre à mes amours, Sarah-Myriam, qui m’a accompagné et soutenu dans ce projet, et à nos filles, Clara-Jeanne et Laure, à qui je sou-haite une vie heureuse dans le champ de l’emploi !
Introduction
Ce livre se veut une introduction à l’analyse sociologique des inégalités dans l’emploi. Il comble une lacune en examinant les catégories d’analyse de l’approche sociologique et en proposant un tour d’horizon des éléments descriptifs pour saisir leur réalité empirique au Canada. L’ouvrage passe en revue les principaux travaux sociologiques sur les inégalités dans l’emploi et dresse un portrait de ces inégalités dans le contexte canadien en s’appuyant sur un vaste ensemble de données statistiques récentes. er Conçu surtout pour les étudiants inscrits au  cycle en sociologie ou dans des disciplines connexes telles que les relations industrielles, le travail social, la science politique, l’administration publique ou les sciences éco-nomiques, ce manuel sera également pertinent pour les membres des corps législatifs, les employés de la fonction publique, en particulier du ministère de l’Emploi et du Développement social et des ministères provinciaux du Travail, pour les cadres syndicaux, les agents des services d’aide à l’emploi et les conseillers en orientation, les employés de Statistique Canada et de l’Institut de la statistique du Québec. Plus largement, il s’adresse à tous ceux qui désirent approfondir les enjeux des débats publics sur les inéga-lités dans l’emploi. Le titre de cet ouvrage fait référence aux modes d’emploi pour deux raisons. Il cherche d’abord à offrir un guide de lecture des écrits, des données et des débats entourant les questions d’inégalités et d’injustice dans l’emploi et les revenus d’emploi au Canada. Il s’inscrit ensuite dans la perspective d’une sociologie des modes d’emploi en étudiant les forces qui animent le champ de l’emploi, et qui contribuent à définir les modalités d’accès aux
1 0  •:  ’       
emplois, le statut social et la légitimité des écarts de conditions d’emploi et de revenu. Ce livre cherche ainsi à répondre à quatre objectifs plus particu-liers: ) la démonstration de la valeur heuristique de la démarche sociolo-gique; ) la prise en compte de la pluralité des dimensions et des facteurs des inégalités; ) l’inscription des catégories d’analyse dans des débats sur les politiques publiques et dans des réflexions philosophiques sur la justice sociale; et enfin ) la mobilisation d’un vaste ensemble de données statis-tiques historiques, internationales, transversales et longitudinales. Cet ouvrage met en lumière la valeur heuristique de la démarche sociologique dans l’analyse des inégalités. L’intérêt de cette approche sociologique des inégalités dans l’emploi apparaît analytiquement en contrepoint avec l’approche économique : alors que l’économiste définit le travail comme un facteur de production, qu’il modélise le fonctionne-ment des échanges en ayant recours à la métaphore du marché, et qu’il analyse les inégalités comme la résultante des différences individuelles, le sociologue conçoit le travail comme un rapport social, les rapports dans l’emploi comme un champ de forces, et les inégalités comme des processus de différenciation sociale. La richesse de l’approche sociologique apparaît aussi thématiquement dans les apports conceptuels et méthodologiques de divers sous-champs : sociologie de l’emploi et sociologie des inégalités, bien sûr, mais aussi sociohistoire des questions sociales, sociologie du travail, des organisations et du syndicalisme, sociologie de la stratification, des classes sociales, de la mobilité sociale, des parcours de vie ou de la protection sociale, études de genre et relations ethniques. Ce manuel propose par ailleurs un modèle d’analyse sociologique qui tient compte des principaux facteurs et dimensions des inégalités. La prise en compte de la multiplicité des dimensions des inégalités dans le champ de l’emploi conduit à analyser non seulement les écarts salariaux, mais aussi les inégalités et les injustices qui sont relatives à la continuité dans l’emploi, au temps de travail, au niveau de qualifications et de responsa-bilités professionnelles et aux appartenances professionnelles, et qui expliquent les principaux écarts salariaux intergroupes. Du côté de l’ana-lyse des facteurs explicatifs, l’analyse sociologique cherche à comprendre l’articulation des principaux facteurs identitaires présents dans les enquêtes statistiques – l’âge, l’appartenance de sexe, l’identité autochtone, le statut de minorité visible ou le statut de migrant – avec les principales ressources matérielles, symboliques, sociales et politiques.