Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

Du même publieur

Introduction à la neuropsychologie clinique
P S Y C H O S U P
Introduction à la neuropsychologie clinique
Maryse Siksou
Illustration de couverture : Franco Novati
© Dunod, Paris, 2012 ISBN 9782100572793
Table des matières
AVANT-PROPOSIX
CHAPITRE1
LANEUROPSYCHOLOGIE
1. Les grandes étapes1.1 L’èrepréscientifi que 1.2 L’âge d’or de la théorie des localisations 6 1.3 Expé rimentation et controverse 10 1.4 Laconsti tution d’une discipline 11 2. L’évo lution des connaissances sur le système nerveux13
2.1 L’ana tomie 14 2.2 Lecer veau électrique 18 2.3 Lecer veau chimique 20 3. L’évo lution des connaissances en psychologie22 e 3.1 Lesfonc tions mentales auXIXsiècle 3.2 Les aptitudes mentales et la conduite 3.3 Denou velles perspectives 28
CHAPITRE2
LESNOTIONSFONDAMENTALES35
1. Les âges du cerveau37 1.1 Déve loppement et maturation 37 1.2 Vieillis sement 38 1.3 Plas ticité 39 2. Lepsatho logies et la restauration fonctionnelle45 2.1 Lesméca nismes étiologiques 46 2.2 Lares tauration fonctionnelle 46 3. L’orga nisation fonctionnelle du système nerveux50 3.1 L’asy trie cérébrale 50 3.2 Les techniques d’observation des asymétries fonctionnelles 51 3.3 L’évolution de la notion de latéralisation de fonctions 52
1
3 3
22 24
V
I
Introduction à la neuropsychologie clinique
3.4 Comment les deux hémisphères collaborent-ils ? 3.5 Lesdif férences individuelles 54 4. Lepsrin cipes et les méthodes d’étude55 4.1 La méthode des cas 4.2 L’infé rence 56 4.3 Les56yn dromes 4.4 L’obten tion de données anatomo-fonctionnelles 58 4.5 Équi potentialité et modularité 61
CHAPITRE3
L’ÉTUDEDESACTIVITÉSMENTALES63
1. Llean gage65 1.1 Lesapha sies 65 1.2 L’exa men de l’aphasie 70 1.3 A lexies et dyslexies 70
1.4 Lesagra phies 71 1.5 Spé cificité des troubles chez l’enfant 1.6 Modé lisation 72 2. Lems émoires72 2.1 Évo lution du questionnement 72 2.2 Mémoire à court terme et mémoire à long terme 2.3 Lesamné sies et les atteintes cérébrales 77 2.4 L’éva luation des activités mnésiques 3.Lamotricité80 3.1 L’orga nisation de la motricité 80 3.2 Lespatho logies du mouvement 80 3.3 Lesapraxies 4. Troublessen soriels83 4.1 Les voies visuelles centrales 83 4.2 L’agno sie 84 4.3 Lareconnais sance des visages 4.4 Larepré sentation de l’espace
54
55
71
73
78
81
87 88
5. Lefsonc tions exécutives88 5.1 Les lobes frontaux 88 5.2 Rou tine et nouveauté 89 5.3 Lesthéo ries des fonctions exécutives 91 5.4 Les tests utilisés pour évaluer les fonctions exécutives 94 6. L’atten tion et la conscience95 6.1 Les modèles théoriques 95 6.2 Troubles de l’attention et lésions cérébrales 96 6.3 L’étude de la conscience 6.4 Conscience de soi
CHAPITRE4
NEUROPSYCHOLOGIE,ÉMOTIONSETQUESTIONSDESANTÉMENTALE99
1. Leésmo tions101 1.1 La nature des émotions 101 1.2 Lesmodèles 1.3 Lésionscéré brales et émotions 108 2. Ques tions de santé mentale chez l’adulte110 2.1 L’anxiété 2.2 Ladépres sion 111 2.3 Laschi zophrénie 118 2.4 Lesdémences 3. Lepsro blématiques du début de la vie130 3.1 Patho logies du nouveau-né 130 3.2 Les troubles du spectre de l’autisme 3.3 Retardmen tal – IMCS 3.4 D’autrestroubles
CHAPITRE5
L’ACTIVITÉDUNEUROPSYCHOLOGUECLINICIEN151
1. Domaines153 1.1 Fonc tionnement normal 153 1.2 Fonc tionnement pathologique 154 © Dunod. Toute reproduction non autorisée est un délit.
96 97
106
110
126
VII
133 140 144
VIII
Introduction à la neuropsychologie clinique
2. L’éva luation neuropsychologique155 2.1 Objec tif et méthodologie 156 2.2 Tests et épreuves spécifiques 2.3 Res titution des résultats 162 3. Prise en charge163
3.1 Lestruc tures 163 3.2 Lacrise 3.3 Le suivi au long cours
CONCLUSION169
ANNEXES171
159
164 164
1. Lfaor mation171 2. Lersevues171 3. Letsests173 4. Llaégis lation sur le métier de psychologue173 5. Leosrga nisations professionnelles173 6. D’autres sites utiles aux neuropsychologues cliniciens174
BIBLIOGRAPHIE175
INDEXDESNOTIONS187
INDEXDESAUTEURS191
Avant-propos
Dans le pre mier édi torial de la revueNeuropsychologia(1963), Henri Hecaen définit la nouvelle discipline « comme un domaine par ticulier de la neurologie dont l’intérêt est partagé par les neurologues, les psy-chiatres, les psycholphysiologues et les neuro ogistes », cette nais sance devrait offrir un éclairage sur les mécanismes fondamentaux de l’orga-nisation céré brale. Dans le même texte, H. Hécaen pré cise quelques points, repris lors de la créa tion de la Société de neuro psychologie de langue frannaire de l’EPHE, àçaise, en 1980, dans le local de son sémi Sainte-Anne : « Les don nées recueillies chez l’homme lors d’atteintes patholovaux expé ritées par les tra giques sont complé mentaux chez l’animal. Même si l’étude des lésions du cor tex cérébral est essentielle, il n’est pas le seul centre d’intérêt. »
Les principaux thèmes de recherche définis à l’époque portent sur les troubles du lan gage, du geste et de la per ception. Si les domaines traditionnels de recherche res tent pro ductifs, d’autres voies se sont ouvertes comme l’étude de la conscience et des mécanismes implicites, toutefois l’objectif général de la neuropsychologie s’est peu modifié. En revanche, les avancées technologiques appliquées à l’imagerie cérébrale permettent de recueillir des don nées sur le cer veau en action chez les sujets normaux, d’ouvrir le champ de la neuropsychologie du dévelop-petionment, de repen ser les bases du fonc nement cérébral normal et pathologique.
Parallèleciment d’autres dis lué, contri buant àplines ont aussi évo renouveler notre compréhentionsion du mode de fonc nement du sys-tème ner veux. Les neu rosciences se sont consti tuées comme entité protant de l’essor des sciences de la cognition ; bio logie, physiologie, psychologie cognitive, informatique sont étroitement liées à la neuro -psychologie. Aujourd’hui les sciences humaines sont aussi convoquées pour participer à cette évo lution. Des études sur le déve loppement du système nerveux à la modé lisation de son fonc tionnement, les chan -tiers foisonnent.
En France on recense peu de labo ratoires de recherche au CNRS et/ ou à l’Inserm portant le titre de neuropsychologie, en revanche les thé-mapsytiques de recherche qui sont liées à la neuro chologie par le biais des neurosciences ou des sciences cogni tives se sont déve loppées. Au CNRS, des unités travaillent dans ce domaine (IFR des Neurosciences à Paris-XIII, Strasbourg, Lyon, Institut des sciences du cerveau à Toulouse,
X
Introduction à la neuropsychologie clinique
Sciences du cerveau et de la cognition à Marseille, à Bordeaux, Neuros-ciences fonc tionnelles et patho logies à Lille, Neuro psychopharmaco-logie expérimentale à Rouen, Cognition et développement à Boulogne, Imagevent deve nuestés sont sou rie céré brale à Paris, etc.). Ces uni mixtes,associantCNRS-Insermetdeslaboratoires uni versitaires de recherche. De nombreuses modications sont récemment intervenues dans le domaine de la recherche en France qui auront un écho sur l’orientation des recherches en neuropsychologie. Des universités sont devenues autotaines ont défi nomes dans le cadre de la loi LRU, cer ni une politique de site commun avec l’Inserm. S’y ajoute l’évo lution des CHRU, de leur gouvernance, de la place de la recherche dans le cadre de la loi HPST (hôpital, patients, santé et territoire) et la création d’Aviesan pour gérer l’orga nisation de la recherche en France. L’ins titut Neuros-ciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie est l’un des instituts multi-organismes de l’Inserm. À la Sal trière, depuis septembre 2010, l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) repose sur un mode de financement public/privé.
Dans les universités françaises, où les premières thèses de neuropsy-chologie ont été sou te-nues à la fin des années soixante-dix, les ensei gnements de neuropsychologie sont apparus progressivement dans les cursus puis à part entière. Depuis la ren trée universitaire de 2004, ils sont délivrés sous forme de master, comme spécialité professionnelle ou parfois de recherche, de DU (diplôme d’université) ou de DIU (diplôme interuniversitaire). Les masters recherche de sciences cogni tives et de neurosciences incluent éga lepsyment des cours de neuro chologie. Le catalogueSudocrépertorie 419 thèses avec la men tion « neuropsycho-logie » entre 1972 et 2011. Selon la même source, 50 thèses de neuro -psychologie ont été sou tenues sur la mala die d’Alzheimer entre 1985 et 2008. Ces thèses universitaires sont soutenues dans différents domai-nes en : Neurosciences, Psychologie, Médecine. Les travaux portent sur l’animal ou l’homme, sain ou atteint de pathologie, l’enfant, l’adoles-cent, l’adulte, la personne âgée. Leur objectif peut être d’étudier les conséquences d’un processus pathologique ou d’analyser les compo-sants en jeu lors du fonctionnement normal.
Dans le cadre de cet ouvrage introductif, tout en évoquant les hypo-thèses théoriques fontiondées sur un modèle du fonc nement cérébral qui n’a pas encore inté gré les avan cées les plus récentes de la neuro-pharmacologie ou de la neuro-anatomie fonctionnelle, nous avons sou-haité insis ter sur les aspects qui per mettent de comprendre le débat théolirique sous-jacent, en sou rence des prin ci-gnant le cadre de réfé paux syndromes, la méthodologie de l’approche, les techniques d’obser-
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin