Ivrogne et la marchande de fleurs, autopsie d'un meurtre de masse, 1937-1938

De
Publié par

L’ordre du jour 00447 aurait dû rester confidentiel. Dicté par Staline, il appelle, le 30 juillet 1937, à l’élimination secrète des « éléments contre-révolutionnaires » et fixe, région par région, des quotas d’arrestations, de condamnations. «1re catégorie: à fusiller, 2e catégorie : dix ans de travaux forcés au Goulag. » Instantanément, dans un vertige d’émulation, l’administration policière réclame des dépassements de quotas. Chacun veut gagner la course au rendement, à Moscou, surtout, où se distinguent l’efficacité et le zèle d’un certain Khrouchtchev. Très vite, forcément, les suspects manquent. La chasse aux innocents commence. La machine s’emballe, fabrique de nouvelles listes, statue sur le sort des « enfants de moins de 3 ans socialement dangereux » et tue à la chaîne. 1 500 morts/jour. 750 000 morts en seize mois. La Grande Terreur. N’importe qui, n’importe quand. Tel ivrogne, dont le seul crime est d’avoir éclaboussé de vodka le portrait d’un hiérarque, telle marchande de fleurs décrétée terroriste. L’ivrogne et la marchande de fleurs, deux victimes anonymes. Le premier introduit ce livre, la deuxième le conclut. Pour que cette page secrète de l’histoire reste à jamais ouverte.
Publié le : vendredi 12 septembre 2014
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791021002272
Nombre de pages : 336
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
NICOLAS WERTH L’IVROGNE ET LA MARCHANDE DE FLEURS Autopsie d’un meurtre de masse 19371938
LIVROGNE ET LA MARCHANDE DE FLEURS
DU MÊME AUTEUR
Être communiste en URSS sous Staline, Paris, Gallimard, 1981. La Vie quotidienne des paysans russes de la Révolution à la collectivisation, 19171939, Paris, Hachette, 1984. Les Procès de Moscou, 19361938, Bruxelles, Complexe, 1987, réédition 2006. Histoire de lUnion soviétique. De lEmpire russe à la CEI, e 19001991édition 2008., Paris, PUF, 1990, 6 Rapports secrets soviétiques. La société russe dans les rapports confidentiels, 19211991(en collaboration avec Gaël Moullec), Paris, Gallimard, 1995. Histoire de lUnion soviétique. De Lénine à Staline, Paris, PUF, coll. « Que saisje ? », 1997, réédition 2007. Histoire de lUnion soviétique. De Khrouchtchev à Gorbatchev, Paris, PUF, coll. « Que saisje ? », 1998, réédition 2007. La Russie en révolution, Paris, Gallimard, 1997. Le Livre noir du communisme(en collaboration avec Stéphane Courtois et al.), Paris, Robert Laffont, 1997. LÎle aux cannibales. 1933, une déportationabandon en Sibérie, Paris, Perrin, 2006. Les Années Staline(en collaboration avec Mark Grosset), Paris, Le Chêne, 2007. La Terreur et le Désarroi. Staline et son système, Paris, Perrin, 2007.
NICOLAS WERTH
LIVROGNE ET LA MARCHANDE DE FLEURS
Autopsie dun meurtre de masse 19371938
TALLANDIER
Conseiller éditorial : Antoine Sabbagh
© Éditions Tallandier, 2009 Éditions Tallandier 2, rue Rotrou 75006 Paris http://www.tallandier.com
Copyright cahier photo : Avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque Nationale Russe et des Éditions ALSO
SOMMAIRE
INTRODUCTION. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . CHAPITRE PREMIER. PURGES DES ÉLITES ET«OPÉRATIONS DE MASSE». . . Bref retour sur les purges des élites . . . . . . . . . Préhistoire des « opérations de masse » . . . . . . . Le moment 1937 . . . . . . . . . . . . . . . . . .
CHAPITREII. LES PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION: QUOTAS,LIGNES ET DÉPASSEMENT. . . . . . . . . . « L. . . . . . » . . . . . . . . .opération koulak Lamplification des quotasune dynamique contrôlée ? . . . . . . . . . . . . Les « opérations nationales » . . . . . . . . . . . . Lopération de répression des « épouses » . . . . . .
CHAPITREIII. LA MISE ENŒUVRE DES«OPÉRATIONS DE MASSE» . . Les exécutants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Trouver des ennemis . . . . . . . . . . . . . . . . La phase initiale des « opérations de masse » . . . . Faire du chiffre . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
CHAPITREIV. LES VICTIMES. . . . . . . . . . . . . . Combien ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
11
27 27 48 67
75 75
96 128 140
147 147 158 176 195
227 227
8
L'IVROGNE ET LA MARCHANDE DE FLEURS
Esquisse dune géographie de la répression . . . . . Le facteur national . . . . . . . . . . . . . . . . . Groupes à risque . . . . . . . . . . . . . . . . . . La part du hasard . . . . . . . . . . . . . . . . . .
ÉPILOGUE. SORTIR DE LA GRANDE TERREUR. . . . . . CONCLUSION. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
236 242 252 277
291 315
Je voudrais vous nommer toutes par votre nom. Mais ils ont pris la liste. À qui poser les questions ? Anna Akhmatova,Requiem
À mes amis de l'association Mémorial, en hommage à leur combat contre l'Oubli, ce livre qui leur doit tant.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi