Je est un autre, la psychanalyse aujourd'hui

De
Publié par

La vitalité, l'inventivité, la modernité et l'actualité de la psychanalyse sont ici à l'oeuvre : La psychanalyse en analyse / La femme et la psychanalyse / Médecine et psychanalyse / Dieu et la psychanalyse. Quatre chapitres pour réunir les interrogations sur cet « autre Je » à travers un cheminement personnel et professionnel, à la recherche d'un savoir chaque fois promis et toujours espéré. Rimbaud termine sa lettre « Je est un autre ». Phrase clé qui éclaire la lettre et introduit à la Psychanalyse. La Psychanalyse peut, pour le monde d'aujourd'hui, elle aussi, être une autre.
Publié le : lundi 1 février 2016
Lecture(s) : 12
EAN13 : 9782140000249
Nombre de pages : 164
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Philippe Collinet
Je est un autre,LA PSYCHANALYSE aujourd’hui
Études psychanalytiques
Je est un autre, LA PSYCHANALYSE aujourd’hui
Études Psychanalytiques Collection dirigée par Alain Brun et Joël Bernat La collectionEtudes Psychanalytiques veut proposer un pas de côté et non de plus, en invitant tous ceux que la praxis (théorie et pratique) pousse à écrire, ce, « hors chapelle », « hors école », dans la psychanalyse. Dernières parutions Joseph ROUZEL (dir.),Psychanalyse et écriture, Rencontre avec Pascal Quignard, 2015. Élisabeth LECLERC-RAZAVET, Georges HABERBERG, Dominique WINTREBERT,L’enfant et la féminité de sa mère, 2015. Laurent SOULAYROL,LesMémoires d’une aliénéed’Hersilie Rouy. Vers de nouvelles perspectives, 2015. Peggy DAVAIN-BERGEOT,La question de Dieu en psychanalyse. Naissance et mort de Dieu, 2015. Claude-Raphaël SAMAMA,Le Spirituel et la psychanalyse, 2015. Jean GODEBSKI,Le tout dernier enseignement de Lacan. Un renouvellement de la clinique?, 2015. Daniel LYSEK (dir.),Les maux du corps sur le divan. Perspective psychosomatique,2015.J. GAVELLO,Freud, l’inavouable secret, 2015. Lucien TENENBAUM,D’autres psychotiques que moi. Images de la psychose ordinaire en thérapie (et ailleurs), 2015.Catherine BRONNIMANN,La robe de psyché. Essai de lien entre psychanalyse et vêtement, 2015. Henri MIALOCQ,La trajectoire du désir. De Jacques Lacan à Thérèse d’Avila, 2015. Éric CHAMP, Anne FRAISSE, Marc TOCQUET,L’analyse psycho-organique. Les voies corporelles d’une psychanalyse, 2015. Valérie BLANCO,L’effet divan, 2014. Frédérique F. BERGER,Symptôme de l’enfant, Enfant symptôme, 2014. Soti GRIVA,Crimes en Psychothérapie. A-Voros, 2014.
Philippe COLLINET Je est un autre,LA PSYCHANALYSE aujourd’hui
© L'HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75 005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07603-4 EAN : 9782343076034
Une lettre volée à RIMBAUD
Cher Monsieur ! Charleville, 13 mai 1871 Vous revoilà professeur. On se doit à la Société, m’avez-vous dit ; vous faites partie des corps enseignants : vous roulez dans la bonne ornière. – Moi aussi, je suis le principe : je me fais cyniquemententre-tenir; Je déterre d’anciens imbéciles de collège : tout ce que je puis inventer de bête, de sale, de mauvais, en action et en paroles, je le leur livre : on me paie en bocks et en filles.Stat mater dolorosa, dumpendet filius. - Je me dois à la société, c’est juste ; - et j’ai raison. - Vous aussi, vous avez raison, pour aujourd’hui. Au fond, vous ne voyez en votre principe que poésie subjective : votre obstination à regagner le râtelier universitaire – pardon ! – le prouve. Mais vous finirez toujours comme un satisfait qui n’a rien fait, n’ayant rien voulu faire. Sans compter que votre poésie subjective sera toujours horriblement fadasse. Un jour, j’espère – bien d’autres espèrent la même chose – je verrai dans votre principe la poésie objective, je la verrai plus sincèrement que vous ne le feriez ! – je serai un travailleur : c’est l’idée qui me retient quand les colères folles me poussent vers la bataille de Paris – où tant de travailleurs meurent pourtant encore tandis que je vous écris ! Travailler maintenant, jamais, jamais ; je suis en grève. Maintenant, je m’encrapule le plus possible. Pourquoi ? Je veux être poète, et je travaille à me rendrevoyant: vous ne comprendrez pas du tout, et je ne saurais presque vous expliquer. Il s’agit d’arriver à l’inconnu par le dérèglement detous les sens. Les souffrances sont énormes, mais il faut être fort, être né poète, et je me suis reconnu poète. Ce n’est pas du tout ma faute. C’est faux de dire : je pense. On devrait dire : on me pense. Pardon du jeu de mots.
7
Je suis un autre. Tant pis pour le bois qui se trouve violon, et nargue aux inconscients, qui ergotent sur ce qu’ils ignorent tout à fait ! Vous n’êtes pasenseignantpour moi. Je vous donne ceci : est-ce de la satire, comme vous diriez ! Est-ce de la poésie ? C’est de la fantaisie, toujours. – Mais je vous en supplie, ne soulignez ni du crayon, ni trop de la pensée : LE CŒUR SUPPLICIÉ Mon triste cœur bave à la poupe ..................................................... Ça ne veut pas rien dire. (...) Arthur Rimbaud A. Rimbaud,Œuvres Complètes, La Pléiade, Gallimard, 1963.
Adresse au lecteur
Voici donc cette lettre d’Arthur Rimbaud proposée au lecteur comme préface à cet essai. Elle était adressée à son professeur Izambard à Douai. C’est une lettre de rupture et de colère à peine rentrée à l’intention de ce professeur de versification latine devenu son ami. À 15 ans Rimbaud publie sous son contrôle des er poèmes en hexamètres dactyliques. II obtient le 1 prix du concours académique en 1869. Une lettre d’adieu à cet enseignant si prestigieux. Il dénonce le discours universitaire, académique, le discours du maître. Il s’engage dans un discours social : « on se doit à la société », mais en renonçant à la poésie subjective pour une poésie objective : une poésie de travailleurs, non pas un travail productif : « je suis en grève » du capitalisme, « mais un travail pour me rendre voyant afin d’arriver à l’inconnu par le dérèglement de tous les sens », en quelque sorte un travail analytique qui cherche à voir l’invisible et l’inconnu et qui produirait un discours subversif à contresens, où tout pourrait être dit et entendu, sans jugement par rapport au bon sens et aux règles établies par la société, une lettre de fin de cure avec liquidation du transfert pour un transfert de travail. Ces textes sont l’expression d’un travail, d’une liquidation, d’un refus de la psychanalyse dans ce qu’elle pourrait avoir de dogmatique, d’aliénant, de sclérosant pour la pensée et la pratique. Quatre chapitres pour réunir les interrogations sur cet « autre je » à travers un cheminement personnel et professionnel à la recherche d’un savoir chaque fois promis et toujours espéré. LA PSYCHANALYSE EN ANALYSE s’interroge sur elle-même, sur sa pertinence à résoudre les problèmes « psy », sur sa place et sa modernité dans la cacophonie des thérapies proposées. LA FEMME ET LA PSYCHANALYSE tente d’explorer ce « continent noir » qu’elle était pour Freud. Lacan éclaire sa singularité face à l’homme. Les mœurs et la médecine d’aujourd’hui changent le rapport de la femme à l’autre. MÉDECINE ET PSYCHANALYSE participent au défrichage du
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.