JOUIR ENTRE CIEL ET TERRE

De
Publié par

Devant le silence comme réponse à leurs appels, certains tissent une trame, créent une parole, adoptent une attitude. Dans l'errance, s'expérimente un chemin initiatique où la frustration du désir les mène à la souffrance et à l'extase. Figure de la jouissance, le terme générique qui s'applique à leurs comportements est celui de "mystique". Lacan dans ses séminaires fait références à certains d'entre eux. Il nous propose une articulation liée au processus psychanalytique.
Publié le : lundi 1 décembre 2003
Lecture(s) : 71
EAN13 : 9782296344150
Nombre de pages : 114
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Jouir entre ciel et terre
Les mystiques dans l' œuvre de J. Lacan

Études Psychanalytiques Collection dirigée par Alain Brun et Joël Bernat
La collection Etudes Psychanalytiques veut proposer un pas de côté et non de plus, en invitant tout ceux que la praxis (théorie et pratique) pousse à écrire, ce, «hors chapelle », «hors école », dans la psychanalyse. CHAPEROT Christophe, Structuralisme, clinique structurale, diagnostic différentiel, névro-psychose, 2003. PAUMELLE Henri, Chamanisme et psychanalyse, 2003. FUCHS Christian, De l'abject au sublime, 2003. WEINSTEIN Micheline, Traductions de Psy. Le temps des non, 2003. COCHET Alain, Nodologie Lacanienne, 2002. RAOULT Patrick-Ange, Le sujet post Moderne, 2002. FIERENS Christian, Lecture de l'étourdit, 2002. VAN LYSEBETH-LEDENT Michèle, Du réel au rêve, 2002. VARENNE Katia, Le fantasme de fin du monde, 2002. PERICCHI Colette, Le petit moulin argenté (L'enfant et la peur de la mort),2002. TOT AH Monique, Freud et la guérison, 200 1. RAOULT Patrick-Ange, Le sexuel et les sexualités, 2002. BOCHER Yves, Mémoire du symptôme, 2002. CLITT Radu, Cadre totalitaire et fonctionnement narcissique, 2001. BOUISSON Jean, Le test de Bender, 2001. GODEV AIS Luc, Le petit Isaac, 2001. MEYER Françoise, Quand la voix prend corps, 2001. BOUKOBZA Gérard, Face au Traumatisme, 2000. LALOUE René,Psychose selon Freud, 2000. GUENICHE Karine, L'énigme de la greffe, 2000. HURION Roseline, Les crépuscules de l'angoisse, 2000. MA TISSON Maurice David, L'injonction spectaculaire, 2000. GASQUET Gérard NUNEZ Angel, Avenir d'une désillusion, 2000. DEHING Jef, Autour de W. R. Bion, 2000. RAOULT Patrick-Ange, Le transfert en extension, 2000. ROMPRE David, Sexe stase et orgone, 2000. RUBIN Gabrielle, Les mères trop bonnes, 2000.

Raymond

ARON

Jouir entre ciel et terre
Les mystiques dans l' œuvre de J. Lacan

L'Harmattan 5-7, rue de l'ÉcolePolytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia ViaBav~ 37 10214 Torino ITALIE

Remerciements à : Corinne, Daniel, Eva-Marie, Félix, Francis, Martin, Nick

(Ç)L'Harmattan, 2003 ISBN: 2-7475-5600-X EAN : 9782747556002

Liminaire

C'est un ravissement dont notre âme trop tendre se soulage parfois dans un torrent de larmes... c'est une extase qui nous ravit à nousmêmes, ... c'est un abîme de félicité où l 'horreur et l'extrême souffrance n'apparaissent pas comme le contraire mais comme le résultat, l'étincelle du bonheur... Telle est mon expérience de l'inspiration. Nietzsche

Les mystiques sont souvent évoqués dans les séminaires de Lacan pour démontrer la pertinence de ses affirmations théoriques. L'aspect révolutionnaire, visionnaire et apophatiquel de leur discours a dû, sinon l'influencer, du moins le séduire. La plupart du temps, seul contre tous, le mystique est persécuté ou se voit excommunié. Il tient un discours neuf et difficile à comprendre, se plaçant résolument hors du champ de la tradition et de l'autorité institutionnelle. S'il survit et persiste, il fonde une école de pensée, voire une religion dont il devient le maître charismatique. Sa parole circule dans les milieux culturels et fascine les assemblées. Abolissant le temps et l'espace, par son style oraculaire, elle provoque la sidération des auditeurs. Son dire est d'une beauté souvent énigmatique qui révèle parfois une énonciation, toujours une fulgurance qui vise l'indicible.2
1 C'est-à-dire une connaissance négative de Dieu. 2 « C'est la conquête de l'analyse que d'en avoir fait mathème, quand la mystique auparavant ne témoignait de son épreuve qu'à en faire l'indicible» : Lacan, 1. «L'Étourdit », Silicet 4, Seuil, Paris, 1973, p.42.

D'abord sujet supposé "être", ensuite sujet supposé "savoir", il s'autorise de l'Autre divin pour témoigner d'un rapport impossible. Il s'acharne au dévoilement de l'imaginaire et cherche l'absolu par l'amour laissant apparaître les signes du ratage sexuel, de la jouissance et de la mort.

* Ces thèmes et événements, un lecteur averti peut les transposer dans la saga lacanienne: cela relève d'un intérêt historique. Par contre, dans le contexte de son enseignement, on se doit de considérer les raisons pour lesquelles Lacan utilise la rhétorique et la poétique du discours mystique. Et ce, d'autant plus, qu'il nous propose chaque fois une nouvelle articulation liée au processus psychanalytique. Les premières références s'inscrivent dans la production théorique d'un concept du sujet. Ce dernier se définit par sa division et son manque en rapport au signifiant et à l'objet perdu. Le sujet est l'effet du signifiant qui est la condition de l'inconscient et d'un
saVOIr Insu.

Les élaborations plus récentes, sans démentir les anciennes assertions, portent sur le concept de Jouissance et du Réel. Dans l'intention de cerner l'arrière-plan de la réflexion lacanienne, les pages qui suivent se divisent en deux parties. La première partie de ce travail tente de faire un état des lieux de divers mystiques et du sens qu'ils ont voulu donner à leurs discours ou à leurs écrits. Des extraits assez longs sont présentés dans l'intention de faire entendre la mélodie et la beauté de ce qu'on pourrait qualifier de chants poétiques. La valeur universelle de

8

leurs expressions quant au registre de l'Amour est évidente. Le cheminement des discours présentés nous indiquent des éléments pour arriver à qualifier l'indicible, le réel et la jouissance. Tragédie de l'étrange menant à un sublime, à une beauté en bordure d'un espace vertigineux. Élection divine pour le mystique en son chemin de croix et réalisation corps et âme dans l'amour impossible. Déréliction infernale pour le mécréant en son quotidien et sa non-réalisation dans un amour frappé d'échecs mais passible de la répétition. Parfois, les mystiques finissent par argumenter et théoriser ce qui ne devrait, en soi, pas faire l'objet d'une justification ou d'une démonstration. Nous voyons à cet égard une différence d'avec la visée de la création poétique et cet écart est très significatif. Quand. un mystique est cité par Lacan, nous essayerons de montrer que son discours est utilisé pour corroborer une avancée de la théorie lacanienne. La seconde partie, en replaçant dans le contexte de l'époque les influences subies, est une tentative d'analyser les éventuels rapports entre le discours des mystiques, l'impact de la négation dans la structure et le concept lacanien de Jouissance.

9

Première partie: Un état des lieux

Le mystique ne vit ses extases ni ses dégoûts dans les limites d'une définition: sa prétention n'est pas de satisfaire aux exigences de sa pensée, mais à celles de ses sensations. Et la sensation, il y tend beaucoup plus que le poète, puisque c'est par elle qu'il confine à Dieu. Il y a mille perceptions du néant et un seul mot pour les traduire: l'indigence du discours rend l'univers intelligible. CIORAN

Les contributions des mystiques à la littérature sont conséquentes et diverses. En faire le recensement nous conduirait à un travail considérable qui lui-même ne saurait être exhaustif. Des écrits, (apocryphes ou non) comme ceux de Syméon, chantre du monachisme grec primitif ou de Macaire l'Égyptien, ont autant de valeur que ceux de Jeanne de la Mothe Guyon, de Catherine de Sienne, d'Hildegarde de Bingen... Afin de se limiter, le parti pris a été de reprendre les noms cités dans l'œuvre de Lacan. Nous aurions pu en rester à ceux évoqués dans le séminaire "Encore", mais comme notre propos n'est pas uniquement la problématique évoquée dans celui-ci, l'extension se justifie pour mieux articuler un savoir que Lacan présentait toujours d'une manière référentielle. Nous adopterons une classification en fonction de l'appartenance linguistique et culturelle: a) culture grecque: Plotin.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.