L’Annonce officielle de la Constitution

Publié par

L’Annonce officielle de la ConstitutionProclamation du GPRA19 septembre 1958Le 19 septembre 1958, a été proclamé le GPRA…..Cette proclamation faite au nom d'un peuple qui lutte depuis quatre ans pour lerecouvrement de son indépendance a ressuscité l'Etat Algérien que l'occupationmilitaire avait absorbé en 1830 et gommé de manière dure, ...
Publié le : vendredi 20 mai 2011
Lecture(s) : 97
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
L’Annonce officielle de la Constitution
Proclamation du GPRA
19 septembre 1958
Le 19 septembre 1958, a été proclamé le GPRA…..
Cette proclamation faite au nom d'un peuple qui lutte depuis quatre ans pour le recouvrement de son indépendance a ressuscité l'Etat Algérien que l'occupation militaire avait absorbé en 1830 et gommé de manière dure, injuste de la carte politique d'Afrique du Nord….
Ainsi prend fin la pire opération de spoliation qui a eu lieu au cours du siècle passé et qui a voulu dépouiller le peuple de sa nationalité, changer le cours de son histoire, le priver des tous les moyens de vivre et le réduire à un ensemble d'individus atomisés.
Ainsi s'achève également la longue nuit, la nuit des mythes et légendes et s'achève enfin l'ère du mépris, de l'asservissement et de l'esclavage….
Ce peuple vient de passer quatre années dans le champ de la lutte, résistant devant une des plus imposantes puissances militaires dans le monde. Plus de six cents mille de ses enfants sont tombés en martyrs au champ de l'honneur et de la dignité, arrosant de leur sang la longue route vers la liberté et la gloire. La France avait jeté ce peuple en pâture aux despotes colonialistes et aux chefs militaires qui perfectionnaient chaque jour les méthodes de torture et d'assassinat. Mais en dépit de ses douleurs et des milliers des victimes, il a continué à résister, fermement convaincu que l'heure de la liberté sonnera sans conteste…..
Malgré ses moyens limités, l'armée de libération nationale combat – et la victoire est son alliée - une armée française qui a été équipée des moyens les plus modernes dans le domaine de l'artillerie, de l'aviation et de la marine.
Le Gouvernement provisoire de la république algérienne réitère son engagement de demeurer entièrement fidèle à toutes les valeurs suprêmes pour lesquelles les sacrifices les plus précieux ont été consentis: la liberté, la justice et la libération sociale…
Le GPRA issu de la volonté du peuple a conscience, de ce côté-là de toutes ses responsabilités et il les assumera entièrement, le premier de ces devoirs étant de guider le peuple et l'armée jusqu'à l'avènement de la libération nationale…..
Le peuple algérien est un peuple pacifique et il n'a pris les armes que contraint par les colonialistes et après avoir épuisé tous les moyens pacifiques de recouvrer sa liberté et son indépendance…le mythe de l'Algérie française et la légende de l'assimilation ne sont que les fruits de la politique de la force et de la violence.
L'Algérie n'est pas la France et le peuple algérien n'est pas français et les tentatives de la France d'asservir l'Algérie est une opération stérile et un crime condamné par la Charte des Nations-Unies.
L'Algérie combattante exprime ses remerciements à tous les pays réunis au Congrès de Bandoeng de même qu'elle renouvelle sa gratitude pour leur aide matérielle et leur soutien moral…Quant au GPRA, il se déclare prêt à négocier…et le GPRA a enregistré avec satisfaction depuis sa création de nombreuses reconnaissances par certains pays auxquels il exprime ses vifs remerciements pour cela et il y a d'autres états qui vont le reconnaître prochainement…
Pour terminer cette déclaration, nous voulons mentionner que la poursuite de la guerre enAlgérie constitue une menace permanente pour la paix mondiale et nous en appelons à tous, individus et gouvernements pour joindre leurs efforts aux nôtres afin de mettre un terme à cette guerre qui est une tentative de néocolonialisme.
Nous nourrissons un vif espoir que cet appel soit entendu.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.