L'Archéologie préhistorique

De
J. T)E 'BtAYETv*7(0&Ç. L'ARCHÉOLOGIE PRÉHISTORIQUE TERTIAIREÉPOQUE EPOQUE QUATERNAIRE LA TRANSITION ENTRE LES DEUX DE LA PIERREÉPOQUES GROTTES ARTIFICIELLES DE LA MARNEÉPOQUE NÉOLITHIQUE LES A SCULPTURES —LES SÉPULTURES ANTHROPOLOGIQUESAPERÇUS LA TRÉPANATION PRÉHISTORIQUE FLÈCHES A TRANCHANT ETC.TRANSVERSAL, sous les de la SociétéOuvrage publié auspices française d'archéologie Illustré de nombreuses et de hors textegravures plusieurs planches ÇPARI > ERNEST ÉDITEURLEROiJX, ~*19RAIRE DE LA SOCIÉTÉ B L'ÉCOLEASIATIQT DES LANGUES ORIENTALES DE LA DE—TÉ L'ORIENTVIVANTES, 5,1, ETC.LATIN, RUE 2828, BONAPARTE, 1880 L'ARCHÉOLOGIE PRÉHISTORIQUE RESERVESTOUS DROITS #— —TARIS. J. A. et C rue St-BeuoîtCLAYE. QUASTIS ,Impr. L'ARCHÉOLOGIE PRÉHISTORIQUE PAR DE BAYELE BARON J. OFFICIER D'ACADÉMIE COMMANDEUR DE L'ORDRE ROYAL DE CHARLES III CHEVALIER DE LA COURONNE D'iTALIE de l'Institut deroyal PortugalCorrespondant du Ministère de l'Instruction de la Société des de FranceAntiquairespublique,Correspondant de de l'Académie de ReimsMembre de la Société de la Société Paris,française d'Archéologie, d'Anthropologie de la Société de des Sociétés Sciences et Artsl'Aube,académique d'Agriculture, la dede Marne et Vîtry-le-François. TERTIAIREÉPOQUE EPOQUE QUATERNAIRE PIERRELES DEUX DE LALA TRANSITION ENTRE ÉPOQUES DE LA MARNEGROTTHS ARTIFICIELLESNÉOLITHIQUEÉPOQUE LES A SCULPTURESGROTTES —LES SÉPULTURES ANTHROPOLOGIQUESAPERÇUS LA TRÉPANATION PRÉHISTORIQUE ETC.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 32
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 446
Voir plus Voir moins

J. T)E 'BtAYETv*7(0&Ç.
L'ARCHÉOLOGIE
PRÉHISTORIQUE
TERTIAIREÉPOQUE EPOQUE QUATERNAIRE
LA TRANSITION ENTRE LES DEUX DE LA PIERREÉPOQUES
GROTTES ARTIFICIELLES DE LA MARNEÉPOQUE NÉOLITHIQUE
LES A SCULPTURES
—LES SÉPULTURES ANTHROPOLOGIQUESAPERÇUS
LA TRÉPANATION PRÉHISTORIQUE
FLÈCHES A TRANCHANT ETC.TRANSVERSAL,
sous les de la SociétéOuvrage publié auspices française d'archéologie
Illustré de nombreuses et de hors textegravures plusieurs planches
ÇPARI >
ERNEST ÉDITEURLEROiJX,
~*19RAIRE DE LA SOCIÉTÉ B L'ÉCOLEASIATIQT DES LANGUES ORIENTALES
DE LA DE—TÉ L'ORIENTVIVANTES, 5,1, ETC.LATIN,
RUE 2828, BONAPARTE,
1880L'ARCHÉOLOGIE
PRÉHISTORIQUERESERVESTOUS DROITS
#— —TARIS. J. A. et C rue St-BeuoîtCLAYE. QUASTIS ,Impr.L'ARCHÉOLOGIE
PRÉHISTORIQUE
PAR
DE BAYELE BARON J.
OFFICIER D'ACADÉMIE
COMMANDEUR DE L'ORDRE ROYAL DE CHARLES III
CHEVALIER DE LA COURONNE D'iTALIE
de l'Institut deroyal PortugalCorrespondant
du Ministère de l'Instruction de la Société des de FranceAntiquairespublique,Correspondant
de de l'Académie de ReimsMembre de la Société de la Société Paris,française d'Archéologie, d'Anthropologie
de la Société de des Sociétés Sciences et Artsl'Aube,académique d'Agriculture,
la dede Marne et Vîtry-le-François.
TERTIAIREÉPOQUE EPOQUE QUATERNAIRE
PIERRELES DEUX DE LALA TRANSITION ENTRE ÉPOQUES
DE LA MARNEGROTTHS ARTIFICIELLESNÉOLITHIQUEÉPOQUE
LES A SCULPTURESGROTTES
—LES SÉPULTURES ANTHROPOLOGIQUESAPERÇUS
LA TRÉPANATION PRÉHISTORIQUE
ETC.FLECHES A TRANCHANT TRANSVERSAL,
de la Sociétésous les française d'ArchéologieauspicesOuvrage publié
texteet de horsIllustré de nombreuses gravures plusieurs planches
PARIS
ÉDITEURERNEST LEROUX,
L ECOLE DES LANGUES ORIENTALESLIBRAIRE DE LA SOCIÉTÉ DEASIATIQUE,
DE LA SOCIÉTÉ DE L'ORIENT ETC.LATIN,VIVANTES,
28RUE BONAPARTE,28,
1880PRÉFACE
La découverte des stations de de la enl'âge pierre polie
a eu un retentissement nous desChampagne qui imposait
vis-à-vis de la science. de laobligations L'importance région
ne de laisser dans l'obscurité despréhistorique permettait pas
faits des si nouveaux et inédits.qui apportaient enseignements
Nous n'avons rien l'attention des archéo-négligé pour appeler
sur les nousobservations avons faites enquelogues pratiquant
sedes fouilles années. Lesplusieursqui prolongèrent pendant
été selonrésultats ontpremiers communiqués partiellement,
les dans les et aux sociétéscirconstances, Congrès spéciaux
des étudessavantes qui s'occupent particulièrement préhisto-
riques.
ont été traitées sur lesDiverses questions premières
elles furent même d'assez vives discussions.données; l'objet
Pendant les diverses se les décou-que opinions produisaient,
vertes se et donnaient souvent avec une incon-multipliaientPRÉFACE.il
recherchéestestable autorité des solutions vainement naguère.
il de un travailDans cette n'étaitsituation, publierpas possible
de la du Petit-sur les stations valléegénéral néolithiques
sans etles documents s'accumulaient cesse, queMorin,puisque
continuellementles les étaient portésplus opposésjugements
créait la confusion. Le seulavecune abondance temps pou-qui
à unevait les conditions favorables publication impor-produire
bientante. toutes les furent connues, plusieursLorsque grottes
nécessaire ne laissantexaminés avec le soinpoints importants
il alorsde à une éclairée, parut opportunplus prise opposition
stations avaient étéde un travail d'ensemble sur les quipublier
nous fut instammentsuccessivement Ce travailexplorées.
de l'atten-demandé. Pour aux devoirs résultaientrépondre qui
connaître toustion il fallait fairedécouvertes,provoquée parles
constatés.les détails intéressants avaient été successivementqui
Une à la vue devoir répondremonographie paraissait première
cettesuffisamment aux besoins de la situation. en suivantMais,
l'étude de nos monuments ne constituaitvoie, préhistoriques
mis à la des savants.plus simple document,qu'un disposition
désirs dans demandaientLes exprimés beaucoup plus.l'opinion
fallait d'un considérable deIl aux vœux nombrerépondre per-
s'initier à connaissance de cessonnes voulaient la tempsqui
si avaient la curiosité.reculés, qui puissamment provoqué
Nous unavons était quipensé qu'il avantageux d'adopter plan
à la du auxcuriosité sansrépondît grand nombre, préjudicier
intérêts des classes recherchentsavantes, qui principalement
les nouvelles favorables au desperspectives développement
études. La forme nous avons nousque adoptée paraît répondre
au but fallait atteindre, Les savants trouveront tous lesqu'il
leet ceux ont désirrenseignements souhaiter,qu'ils peuvent qui
de s'éclairer auront à leur undisposition ouvrage vulgarisateur
les utilement.qui guideraPREFACE. m
notre étude surSi nous avions les stations de lapublié
le nombre de nos lecteursisolément, plus grandpierre polie
en d'une cettese trouvant détachée,présence période question
serait alors inévitablement à leur :se présentée esprit Pourquoi
cette sous le nom de 11désigne-t-on époque pierre polie?
existe donc un autre de la Nous avons utileâge pierre? jugé
de nos lecteurs de manière à cerenseigner qu'ils puissent
la dénomination de la et lecomprendre pierre polie rang qu'elle
dans l'ordreoccupe archéologique.
11 serait téméraire de ce advien-aujourd'huipréjuger qu'il
dra du de l'homme à tertiaire. Laproblème l'époque question
est auPeut-être fera-t-ellependante. pastoujours quelques
de de documents serontnouveauxCongrès Lisbonne, puisque
laalors mis à l'étude et de nouveau. Quoiquestion agitée qu'il
dûen nous avons traiter de tertiaire afin desoit, l'époque pré-
de la sur cette étudesciser l'état Lesquestion période. qui s'y
toutessont disséminées dans des recueilspresquerapportent
ou dans des en très nombre.ouvragespériodiques petit
nous en faitavons suffireL'exposé peutque parfaitement
se former une idée de la de del'existencepour question
rhomme à telle setertiaire,l'époque qu'elle présente aujour-
d'hui.
abondante enL'époque quaternaire, beaucoup plus pro-
dans des devaitduits, représentée proportions incomparables,
nécessairement avoir sa mention. C'est surtout à son outillage
de la a son nom. La civilisationque l'époque pierre emprunté
a des avec les de laqu'elle rappelle rapports temps pierre
Les instruments depolie. l'époque quaternaire, beaucoup plus
nombreux ne le offrent desqu'on suppose vulgairement, types
de ressemblance avec les instruments de lapleins pierre polie.
Il est donc vrai de dire avait une incontestable utilité à
qu'il y
donner la notion et les traits des ontprincipaux époques quiPREFACE.iv
lecteur ainsi initiéles Le sauraprécédé temps néolithiques.
la Ildéterminer le est verrarang qui occupé par pierre polie.
cet est un de la premièreque âge développement perfectionné
de la Les faits desindustrie nous avonspierre. exposés que
et destertiaire seront donc guidesépoques quaternaire qui
le la connaissance denombre versgranddirigeront plus
de la Les de leur trouve-pierre savants, côté,l'époque polie.
comme dans une mine les documents nombreuxront ouverte
nous avons sur laconsignésque période néolithique.
Les ont été d'une étude aussi détailléegrottes l'objet que
Cette se à l'attentionpossible. partie signale particulièrement
des De nombreuses naissent de l'exis-archéologues. questions
tence même de ces Le avec ses mœursgrottes. troglodytisme,
n'est douteux lesen connaîtappropriées, plus pour quiconque
détails. Ce est relatif à cette a été mentionnéqui question
avec et tout a été contrôlé. Lessoin, scrupuleusement paléon-
donc icitrouveront des sérieuxtologistes renseignements repo-
sant sur des faits se corroborent mutuellement.multipliés qui
L'existence des dans les fut la causesculptures grottes
de nombreuses les ont eu lieudiscussions; polémiques qui
contribuèrent à les entourer d'une lumière. Nousviveplus
avons cru de ne faire aucune mention de ces dis-avantageux
cussions Des d'une notoriété ontsavantsépuisées. grande
fait des sans autoritépromptement justice négations qui
s'étaient sous la n'avaientproduites plume d'archéologues qui
faire la moindre étude de ces M. lejamais pu sculptures.
1D Broca a tiré déductions de cessavantesplusieurs sculptures
sont encore comme il le disait Lesqui uniques, naguère. pre-
r Broca auto-mières ont été formulées le Dappréciations qui par
Sarisaient de le voir sonl'espérance compléter jugement-
dou-mort sera la science une dont nous ressentonspour perte
loureusement le premier contre-coup.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.