L'autisme et les langues

De
Publié par

De multiples lieux psy (-chiatriques, -chanalytiques), on entend répéter : l'autiste est "au seuil du langage"... La certitude inquestionnée et autoconfortée de ces positions fonde un savoir et un pouvoir inédits dans l'économie biopolitique. L'auteure ne s'y oppose pas en affirmant le contraire. Mais se tenant en deçà, en faisant le pari que les enfants dits autistes sont, au même titre que tout vivant, pris dans le langage, en laissant vive la morsure de l'interrogation que seul un néologisme peut indiquer : le parlêtre.
Publié le : jeudi 1 décembre 2011
Lecture(s) : 96
EAN13 : 9782296476028
Nombre de pages : 228
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lautisme et les langues
Études Psychanalytiques Collection dirigée par Alain Brun et Joël Bernat La collectionEtudes Psychanalytiques veut proposer un pas de côté et non de plus, en invitant tout ceux que la praxis (théorie et pratique) pousse à écrire, ce, « hors chapelle », « hors école », dans la psychanalyse.
Déjà parus Paul MARCIANO,L'accession de l'enfant à la connaissance. Compréhension et prise en charge des difficultés scolaires,2010. Valérie BLANCO,Dits de divan, 2010. Dominique KLOPFERT,Inceste maternel, incestuel meurtrier. À corps et sans cris, 2010. Roseline BONNELLIER,Sous le soleil de Hölderlin : dipe en question, 2010. Claudine VACHERET,Le groupe, laffect et le temps, 2010. Marie-Laure PERETTI,Le transsexualisme, une manière dêtre au monde, 2009. Jean-Tristan RICHARD,Nouveaux regards sur le handicap, 2009. Philippe CORVAL,Violence, psychopathie et socioculture, 2009. Stéphane LELONG,Linceste en question. Secret et signalement, 2009. Paul DUCROS, Ontologie de la psychanalyse, 2008. Pierre FOSSION, Mari-Carmen REJAS, Siegi HIRSCH,La Trans-Parentalité. La psychothérapie à lépreuve des nouvelles familles, 2008. Bruno de FLORENCE,Musique, sémiotique et pulsion, 2008. Georges ABRAHAM et Maud STRUCHEN,En quête de soi. Un voyage extraordinaire pour se connaître et se reconnaître, 2008. Jacques PONNIER,Nietzsche et la question du moi. Pour une nouvelle approche psychanalytique des instances idéales, 2008. Guy ROGER,Itinéraires psychanalytiques, 2008. Jean-Paul MATOT,La construction du sentiment dexister, 2008.
Marie-Claude THOMAS
Lautisme et les langues
© LHarmattan, 2011 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-55878-6 EAN : 9782296558786
Don peut donc [avec le transfert]entrée de jeu, avancerque labord psychanalytique de lautisme défait en quelque sorte la pureté nosographique du syndrome de Kanner, dans son acception médicale, en désorganisant lagencement de lensemble des symptômes. Michèle Faisvre-Jussiaux
 « Autisme Infantile »
LApport Freudien, Bordas, 1992
 AVANT-PROPOS  PSYCHOPATHIA AUTISTA  Les psychanalystes doivent-ils y contribuer ? Cet ensemble de textes dont certains sont inédits, dont les autres ont déjà paru dans des revues de langue française ou de langue espagnole sud américaine,sorganise autour dun problème, le problèmede lautisme et deslangues: de cette entité psychopathologique, dominante actuellement, et des conceptions du langage,il sagira defaire le diagnostic, c'est-à-dire de montrer ce qui est visible mais tellement évident quon ne le perçoit plus. Pourcela, il a fallu prendre lautismeà revers de différentes façons qui se croisent, doù parfois des répétitions; il a fallu faire quelques rappels de lhistoire des idées linguistiques1. *  La fin du XIXème siècle a vu se multiplier, en langue allemande, lesPsychopathia Sexualis: celle de Kaan en 1844 ; celle de Krafft-Ebing en 1886, dont la quinzaine de rééditions fut augmentée de moitié dans lédition finale de 1923 par Albert Moll, et traduite en français avec une préface de Pierre Janet en 1931; en langue anglaise, celle dHavelock Ellis. Dans les mêmes années, paraissait en Angleterre un « immense ouvrage [], lun des plus inconnus des livres» (Foucault),My Secret 1 Expression reprise du titre général des trois volumes deHistoire des idées linguistiques, sous la direction de Sylvain Auroux, édition Mardaga, coll. « Philosophie et Langage », 1989, 1992, 2000; travaux qui mont été précieux pendant cette recherche.  9
Life, dans lequel un Anglais racontait au jour le jour ses plaisirs sexuels.Avec cette prolifération dobservations consignées par des psychiatres, avec ces confessions intimes, se construisait ce que Michel Foucault repérait comme étant une « théorie de la sexualité »2, théorie dont le cadre princeps fut médico-légal, « à lusage des médecins et des juristes», sous-titrait Krafft-Ebing.  Lacan, dans son séminaireLÉthique de la psychanalyse, le 30 mars 1960, avait jugé cesPsychopathia Sexualis La: « prétendue objectivité scientifique qui sétale dans ces livres qui ne constituent quun ramassis à peine critiqué de documents, vous donne bien un de ces exemples vivants de la conjonction dune certainefoolery [sottise] avec uneknavery [friponnerie], une canaillerie fondamentale, dont je faisais la dernière fois la caractéristique dun certain mode de pensée dit pour loccasion de gauche, sans préjuger de ce quil peut avoir, dans dautres domaines, de bavures et denclaves[] »  Le milieu du XXème siècle voit se collecter des observations denfants bizarres par Leo Kanner. Ce sera le début, dans le domaine de la pathologie de lenfance, dun phénomène, lautisme, qui ira en samplifiant. Sil ny a pas douvrages sintitulant au sens strictPsychopathia Autista3, je considère pourtant que la multitude détudes, dobservations, de recherches et de témoignages concernant ce qui est désigné par autisme » psychopathie autistique, construit bien une ««Autistic Psychopathy» dans la langue qui la domine, dans un cadre de catégories qui restent morales, médicales ou
 2 VoirLémergence de la sexualité, Épistémologie historique et formation des concepts de Arnold I. Davidson, trad. de P.-E. Dauzat, (2001) Albin Michel, 2005. 3  HansAsperger avait utilisé une expression similaire pour titre de sa thèse en 1943, publiée en 1944 :Die« Autistischen Psychopathen » im Kindesalter, traduit par E. Wagner, N. Rivollier, et D. lHôpital,Les psychopathesautistes pendant lenfance, Institut Synthélabo, coll. « Les empêcheurs de penser en rond », 1998.  10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.