L'économie de la pauvreté

De
Publié par

Les pauvres, pour leur plus grand nombre, vivent dans les zones rurales des pays en développement. Même si les statistiques témoignent d'un recul sensible de la pauvreté dans les pays du Sud, celle-ci reste à un niveau insupportable. Les pauvres en milieu rural sont particulièrement exposés aux menaces et aux dérèglements climatiques. Ils ne disposent que de faibles moyens pour les conjurer. La lutte contre la pauvreté rurale doit s'inscrire dans un système de gouvernance territoriale à inventer. Voici quelques pistes de réflexion.
Publié le : vendredi 1 avril 2016
Lecture(s) : 4
EAN13 : 9782140005749
Nombre de pages : 386
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
d’ingéniosité et de patience lorsqu’elles ne sont pas pétriIées par la
réLexion.
JEàN-BàPTIsTEFerrari
L’économie de La pauvreté Les incertitudes du monde rural des pays du Sud
Collection Emploi, Industrie et Territoire
L’ÉCONOMIE DE LA PAUVRETÉ
Les incertitudes du monde rural des pays du Sud
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08436-7 EAN : 9782343084367
Jean-Baptiste Ferrari L’ÉCONOMIE DE LA PAUVRETÉ
Les incertitudes du monde rural des pays du Sud
Préface d’André Ségura
Àmes parents et à Radjha
Remerciements
Je tiens à exprimer ma gratitude envers Maurice Catin, Doyen de la Faculté de Sciences économiques et de Gestion de l’Université de Toulon, pour m’avoir permis de publier ce livre dans la Collection Emploi, Indus-trie et Territoire qu’il dirige, pour ses nombreux conseils et sa très grande disponibilité.
Mes remerciements s’adressent également à Valérie Bérenger, Pro-fesseure à la Faculté de Sciences économiques et de Gestion de l’Univer-sité de Toulon, pour m’avoir fait bénécier de ses compétences dans le domaine de l’économie de la pauvreté et du développement.
Nicholas Huchet, Maître de conférences à la Faculté de Sciences éco-nomiques et de Gestion de l’Université de Toulon, a accepté de lire une ébauche de cet ouvrage. Il m’a apporté à ce stade de ma réexion une aide précieuse. Je l’en remercie.
Je tiens aussi à exprimer ma gratitude envers Robert Kast, Directeur de recherche émérite (CNRS) pour avoir accepté d’écrire la postface, pour m’avoir soutenu durant ces années et pour ses nombreuses remarques qui m’ont permis d’amender et de compléter le contenu de ce livre.
Je suis très reconnaissant envers André Ségura, Président d’EPIG et Maître de conférences honoraire, et le remercie vivement pour avoir accepté de préfacer ce livre. Grâce à nos nombreux échanges, j’ai pu à travers lui me faire une idée plus concrète de la pauvreté rurale dans les pays non développés. Sans tous ces précieux concours, ce livre n’aurait pas vu le jour. L’auteur revendique néanmoins la responsabilité pleine et entière des erreurs ou omissions qui pourraient subsister.
Avant-propos
Le monde a véritablement changé par rapport à ce qu’il était lors de l’adoption en 2000 de l’agenda des Objectifs du Millénaire pour le Dé-veloppement à l’horizon 2015. Sur le plan environnemental en particulier, le développement des phénomènes climatiques extrêmes, la fréquence des catastrophes naturelles et l’instabilité des prix des denrées alimentaires ont eu de graves répercussions sur le niveau de vie des populations et sur la sécurité alimentaire dans les pays en développement.
Bien que le nombre de personnes vivant dans la pauvreté absolue ait diminué au niveau mondial et que des progrès signicatifs aient été accom-plis sur différents Objectifs du Millénaire, il n’en reste pas moins que la pauvreté extrême persiste et que les progrès accomplis dans de nombreux pays masquent de profondes disparités sociales et régionales. La majorité de la population en situation de pauvreté reste concentrée dans les régions rurales où les petits agriculteurs représentent près de deux-tiers de la po-pulation.
Ainsi, le rapport 2015 de la FAO dénombre 570 millions de petites exploitations agricoles formées pour l’essentiel d’exploitations familiales. Les crises alimentaires récentes ont contribué à réhabiliter la place et le rôle essentiel des petits agriculteurs (ou de l’agriculture paysanne) dans la lutte contre la pauvreté, l’insécurité alimentaire et le changement climatique.
D’ailleurs, parmi les nouveaux Objectifs du Développement Durable de l’après 2015 à atteindre pour l’horizon 2030, deux objectifs (ODD2 et ODD13) visent à relever le déde la pauvreté rurale en accordant une at-tention particulière aux petits exploitants agricoles. Les petits agriculteurs, du fait de leurs faibles dotations en capital humain et de leur faible accès aux marchés, sont les plus vulnérables aux risques liés à des facteurs envi-ronnementaux. La majorité d’entre eux est touchée par la pauvreté extrême et l’insécurité alimentaire.
De manière générale, les pauvres sont souvent les plus exposés aux risques. Les risques qui menacent leur vie quotidienne les poussent à adop-ter des stratégies de survie parfois très coûteuses contribuant ainsi à entre-tenir leur situation de pauvreté. Or, la notion de risque est souvent restée à la périphérie de la dénition des stratégies de lutte contre la pauvreté.
8
L’économie de la pauvreté
Les mesures pour réduire les risques gagnent actuellement de l’im-portance dans l’agenda du Développement et il est reconnu qu’une réduc-tion des risques et de la vulnérabilité des pauvres est une composante es-sentielle d’une croissance pro-pauvre et un moyen de permettre leur pleine participation au processus de croissance.
Cet ouvrage a l’insigne mérite d’explorer ces questions. Jean-Baptiste Ferrari y développe une approche théorique et formalisée de la dynamique et des causes de la pauvreté dans les petites communautés rurales. La pau-vreté en milieu rural est appréhendée dans sa relation au risque et à l’incer-titude qui caractérisent l’activité des petits fermiers confrontés aux effets du changement climatique. L’analyse menée par l’auteur permet d’identi-er les leviers sur lesquels il est possible d’agir pour sortir des trappes à pauvreté. Dans ce contexte, où la réduction de la pauvreté nécessite une protection contre les chocs climatiques, Jean-Baptiste Ferrari explore les potentialités, comme levier de développement, de l’assurance climatique, nouveau produitnancier en cours d’expérimentation dans certains pays 1 en développement . La particularité et l’originalité de ce travail est d’avoir rassemblé de manière pédagogique l’ensemble des travaux de la littérature la plus ré-cente dans un cadre unié tout en questionnant l’adaptation des outils de l’analyse économique standard aux contextes particuliers des petites com-munautés rurales. Le lecteur y trouvera une analyse trèsne et très ri-goureuse de la complexité des mécanismes sous-jacents de la pauvreté. En outre, l’auteur ne se limite pas à livrer une construction théorique, mais propose systématiquement au lecteur des illustrations issues des expé-riences de terrain et de la littérature empirique qui permettent de valider, de nuancer ou d’invalider certaines des hypothèses qui sous-tendent les ana-lyses économiques, et de proposer de nouvelles hypothèses. Le trait mar-quant de cet ouvrage réside dans la richesse des outils que Jean-Baptiste Ferrari mobilise aul des cinq chapitres de son ouvrage qui montre que la pauvreté est non seulement multiforme, mais que son analyse peut être appréhendée à différents niveaux. Les niveaux macroéconomique, mésoéconomique et microéconomique sont ainsi retenus.
1. Et à la suite de son ouvrage précédent, publié en 2011 dans cette même col-lection, « Économie de la prévention et de l’assurance : Des risques bénins aux risques majeurs ».
Avant-propos
9
Cette analyse se situe en outre au croisement de différentes spéciali-tés de l’analyse économique, que celles-ci relèvent de la croissance et du développement, de la théorie de la décision dans un contexte de risque et d’incertitude, de l’économie des transferts sociaux, de l’économie de l’assurance, de l’économienancière, mais également de la psychologie comportementale. Ce livre est à notre connaissance le seul ouvrage en français qui traite avec des méthodes rigoureuses de l’économie de la pauvreté dans les pays du Sud de manière aussi complète et aboutie. Cet ouvrage est un outil indispensable destiné aux étudiants de mas-ter en économie du développement, en économie rurale et agricole et en économie des risques et de l’assurance. Il s’adresse également aux cher-cheurs et aux praticiens du développement qui y trouveront une analyse ap-profondie des causes et des facteurs structurels de la pauvreté ainsi qu’une approche originale des ressorts de la prise de décision des petits agricul-teurs face aux risques.
Valérie Bérenger et Maurice Catin Professeurs à l’Université de Toulon Laboratoire d’Économie Appliquée au Développement
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.