Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'émotion, source de connaissance

De
174 pages
Ophélia Avron propose une théorie des émotions s'articulant à la thèse freudienne de la sexualité infantile fondée plus spécifiquement sur une fonction d'interliaison psychique appelée « émotionnalité participative ». Cet ouvrage porte ainsi sur les dysfonctionnements de l'émotionnalité rythmique et présente les avancées, que rend possibles cette théorie, dans la compréhension et le traitement des dérégulations interpsychiques.
Voir plus Voir moins
Une énergie spéciîque nous habite et nous lie aux autres êtres humains. Nous pouvons agir sur elle aux limites de notre conscience et participer ainsi à des constructions collectives qui nous échappent
de cette observation subjective aux repères si instables pour soi et si difîcilement communicable ?
théorie freudienne de la sexualité infantile, mais ayant pour spéciîcité le fait d’être fondée sur une fonction d’interliaison psychique appelée
stimulation énergétique entre les vivants qui produit une expérience
permet une évaluation instantanée des forces énergétiques en jeu et un certain ajustement rudimentaire qui maintient, augmente, réduit,
La pensée scénique (Érès, réédition 2012) dans lequel l’auteure posait les fondements d’une théorie des émotions, cet ouvrage porte sur les dysfonctionnements de l’émotionnalité rythmique et présente les avancées, que rend possibles cette théorie, dans la compréhension et le traitement des dérégulations interpsychiques.
Comment situer le dysfonctionnement ? Comment agir lorsque le système processuel de l’émotionnalité participative rencontre des difîcultés majeures ? Proposant une clinique de l’émotionnalité
le psychodrame sont susceptibles de redonner vie au monde des liaisons internes et externes.
Psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris, psychothérapeute de groupe et psychodramatiste, à l’UFR Sciences humaines cliniques de l’Université Paris 7 où elle a dirigé l’Institut de psychopathologie clinique et pris la responsabilité de la publication de la revue de la Société française de psychothérapie psychanalytique de groupe.
Clinique & changement social
Ophélia Avron
L’émotion, source de connaissance
Préface de Florence Giust-Desprairies Postface de René Kaës
LÉMOTION, SOURCE DE CONNAISSANCE
© L’HARMATTAN, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr/ ISBN : 978-2-343-11514-6 EAN : 9782343115146
Ophélia AvronL’émotion, source de connaissance Préface de Florence Giust-Desprairies Postface de René Kaës
C l i n i q u e & c h a n g e m e n t s o c i a l Directeurs de collectionEugène Enriquez, Université Paris Florence Giust-Desprairies, Université Diderot – Paris 7 Paris Diderot – Paris 7, Laboratoire de Pascal Fugier, Université de Cergy-Changement Social et Politique (LCSP) Pontoise, EMAGilles Arnaud, École Supérieure de Vincent de Gaulejac, Université Paris Commerce de Paris(ESCP Europe) –LCSP Diderot – Paris 7, LCSP Comité de rédaction Fabienne Hanique, Université Paris Nicole Aubert, École Supérieure de Diderot – Paris 7, LCSP Commerce de Paris(ESCP Europe) –LCSP Clarisse Lecomte, Université Paris Jean-Philippe Bouilloud, École Diderot – Paris 7, LCSP Supérieure de Commerce de Paris (ESCP Elsa Tuffa, Université Paris Diderot – Europe) – LCSP Paris 7, LCSP Frédéric Blondel, Université Paris Diderot Secrétariat de rédaction – Paris 7, LCSP Valérie Lowit, Université Paris Marie-Anne Dujarier, Université Paris Diderot – Paris 7, LCSP Diderot – Paris 7, LCSP Comité éditorial Pierre Ansart †, Ana Maria Araujo (Université de Montevideo, Paraguay), Jacqueline Barus-Michel †, Bertrand Bergier (Université Catholique d’Angers), Robert Castel † (EHESS), Teresa Carreteiro (Université Fluminense, Rio de Janeiro, Brésil), Adrienne Chambon (Université de Toronto, Canada), Sabine Delzescaux (Université Paris Dauphine), Bernard Eme (Institut d’Études Politiques), Véronique Guienne (Université de Nantes), Claudine Haroche (CNRS), Roch Hurtebise (Université de Sherbrooke, Canada), Michel Legrand † (Université de Louvain-la-Neuve, Belgique), Alain le Guyader (Université d’Évry), Francisca Marquez (Centro de Estudios Sociales y Educacion, Santiago, Chili), Igor Masalkov (Université Lomonossov, Moscou, Russie), Klimis Navridis (Université d’Athènes, Grèce), Max Pagès (Université Paris Diderot – Paris 7), Françoise Piotet (Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne), Jacques Rhéaume (Université du Québec à Montréal, Canada), Pierre Roche (CEREQ, Marseille), Shirley Roy (Université du Québec à Montréal, Canada), Robert Sévigny (Université de Montréal, Canada), Laurence Servel (Université Paris Dauphine), Abderaman Si Moussi (Université d’Alger, Algérie), Jan Spurk (Université Paris Descartes), Norma Takeuti (Université de Natale, Brésil), Elvia Taracena (Universidad Nacional Autonoma de Mexico, Mexique), Jean Vincent (Institut National Agronomique AgroParisTech)
Clinique & changement social  La collectionClinique & changement socialdes recherches, publie essais et études dans une perspective clinique qui lie la recherche et l’intervention pour produire une intelligibilité des relations entre constructions sociales et modes de subjectivation. Dans une filiation à la psychosociologie, à la psychologie sociale clinique et à la sociologie clinique, elle interroge les interdépendances et influences réciproques entre l’individu et le collectif, le sujet et le politique, le psychique et le social, l’imaginaire et le symbolique, mobilisant également des approches socio-politiques, philosophiques, historiques ou psychanalytiques. Prolongement de la collectionsocial, Changement  nom du laboratoire dont elle émane (LCS, Université Paris Diderot – Paris 7), la présente collection se caractérise ainsi par une attention particulière portée à la complexité des phénomènes étudiés, considérés dans leur pluridimensionnalité et leur irréductibilité à une simple série de facteurs. Ouvrages parus :
Pratiques de consultations,enjeux, perspectives, n°7. Sous la Histoire, direction de Dominique Lhuillier – 2002.valeurs et sentimentsArgent : , n°8. Sous la direction de Jean-Philippe Bouilloud – 2004. La mondialisation et ses effets : nouveaux débats,Sous la direction n°9. de Florence Pinot de Villechenon – 2005. Parcours de femmes,n°10. Sous la direction de Claude Zaidman – 2006. Itinéraires de sociologues,n°11. Sous la direction de Vincent de Gaulejac – 2007. Itinéraires de sociologues (suite),Sous la direction de Jean- n°12. Philippe Bouilloud – 2007. Exister dans l’entreprise,n°13. Sous la direction de Fabienne Hanique et Laurence Servel – 2008.
Entre social et psychique : questions épistémologiques,n°14. Sous la direction de Florence Giust-Desprairies – 2009. La subjectivité à l’épreuve du social. Hommage à Jacqueline Barus-Michel. Sous la direction de Florence Giust-Desprairies et Vincent de Gaulejac – 2009. : ruptures et contradictions,La société hypermoderne n°15. Sous la direction de Nicole Aubert – 2010. Itinéraires de sociologues,n°16 (TomeIV). Sous la direction de Stéphanie Rizet – 2011.
Itinéraires de chercheurs,n°17. Sous la direction d’Elsa Tuffa – 2012. Le Laboratoire de changement social. 40 ans d’histoire, n°18. Sous la direction de Vincent de Gaulejac et Florence Giust-Desprairies – 2013. Itinéraires de chercheurs,n°19 (Tome V). Sous la direction de Vincent de Gaulejac et Clarisse Lecomte – 2014.
Sociologie & psychanalyse. De l’échange de vues à la transformation du regard,n°20. Sous la direction de Gilles Arnaud et Pascal Fugier – 2015. Sociologie & psychanalyse. Quelle praxis, quelle clinique ?,n°21. Sous la direction de Gilles Arnaud et Pascal Fugier – 2015. Sophie Hamisultane,Trouble dans l’interculturalité– 2017.
T a b l e d e s m a t i è r e s
Préface – Florence Giust-Desprairies ...........................................................9 Avant-propos...............................................................................................13 Introduction .................................................................................................17
Première partie – La force pulsionnelle des commencements..............23
1. Des effets de présence à la pulsion d’interliaison...............................25 Les effets de présence .........................................................................25 Rythmicité émotionnelle participative ................................................26La pulsion d’interliaison......................................................................27
2. Pulsion sexuelle et pulsion d’interliaison : articulation.....................29 Le fonctionnement psychique de la pulsion sexuelle ..........................30 Le fonctionnement psychique de la pulsion d’interliaison..................34 Intrication et désintrication des deux pulsions ....................................36
3. Le processus de Stimultation/Réception et ses dérégulations...........43 Modalités de traitement des objets extérieurs .....................................43 Processus à l’œuvre dans l’interdépendance primitive .......................52 Les devenirs de l’interliaison ..............................................................60
4. Fonctionnements et dysfonctionnements de l’interliaison................65 Les agencements de la négativité ........................................................65 Le mouvement de Stimulation/Réception dans la psychose et l’autisme ..........................................................................................69 Le mouvement de Stimulation/Réception dans la névrose .................78
Table des matières
Deuxième partie – Une clinique de l’émotionnalité participative....38.....
1. L’émotionnalité rythmique participative : corps et psychisme en interaction........................................................................................89 Toucher les bases élémentaires de la vie psychique ...........................89 La relation d’Auxiliariat......................................................................95 Séquences cliniques...........................................................................101
2. Un dispositif groupal thérapeutique : le psychodrame...................107 Les origines du psychodrame : rappel historique ..............................107 Le cadre de travail .............................................................................109 Le déroulement des séances ..............................................................112 La mise au travail de l’interliaison dans le psychodrame .................118
3. Psychodrame : la technique du double.............................................125 Le double dans le dispositif psychodramatique ................................125 Laurent le silencieux .........................................................................128 Gabrielle et la banalisation ................................................................130 Marie-Pierre la toute-puissante .........................................................132
4. Réflexions sur la position du thérapeute............153............................... La libre association groupale.............................................................135 La vitalité offensive et défensive de l’interliaison ............................139 Le thérapeute, une source vive d’effets de présence .........................143
Conclusion ................................................................................................151
Postface – René Kaës ................................................................................159
Remerciements..........................................................................................169
P r é f a c e Florence Giust-Desprairies
1 Tous ceux qui ont connu Ophélia Avron s’accordent à reconnaître la grande vitalité qui était la sienne et ce jusqu’à la fin de sa vie où elle débattait encore avec vivacité et pertinence dans les colloques, ne se laissant pas atteindre par un cancer quelle gardait à distance pour poursuivre ses activités. Deux projets lui tenaient particulièrement à cœur. Terminer le livre en cours qu’elle coordonnait et qui rassemblait une sélection des nombreux 2 écrits inédits de Philippe Avron , décédé lui-même des suites d’un cancer en juillet 2010 alors qu’il jouait sa dernière pièce (Montaigne,Shakespeare, mon père et moi)festival d’Avignon. Et finaliser un second ouvrage sur au ses propres travaux dont un certain nombre de textes inachevés était en attente de reprise. Elle est décédée, la plume à la main, alors qu’elle procédait aux dernières corrections du livre de son mari, et le temps lui a manqué pour s’atteler au sien. En consultant ses archives, les membres de sa famille ont été frappés par le désir d’Ophélia autant que par ses entraves, pour donner forme à ce qui apparaît, dans nombre de dossiers, comme le projet d’un deuxième livre. À travers ses notes, de nombreux classements de ses textes, divers comptes rendus de travaux — le tout chaque fois noté « pour le livre 2 » — ils ont mesuré combien l’écriture de cet ouvrage lui importait.C’est ainsi qu’Anne-Marie Lelièvre, sa sœur, en accord avec son frère Noël Paoletti, m’a sollicitée pour examiner la faisabilitéd’une publication, et a souhaité que j’en prenne la responsabilité si je considérais l’entreprise réalisable. Le foisonnement des archives, le nombre d’esquisses de plan et la pluralité de textes en cours de rédaction m’ont longtemps laissée perplexe
1. Décédée en octobre 2013, Ophélia Avron fut notamment psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris, psychothérapeute de groupe et psychodramatiste. Maître de conférences à l’UFR Sciences humaines cliniques de Paris 7, elle a dirigé l’Institut de psychopathologie clinique et pris la responsabilité de la publication de la revueLes Cahiers de l’IPPC. Elle fut également présidente de la Société française de psychothérapie psychanalytique de groupe. 2. Philippe Avron,Carnets d’artiste, 1956-2010Les quatre, L’Avant-Scène théâtre, coll. « vents », 2014.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin