Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 11,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

RÉSENTATION P
Les marchés financiers (financial markets) sont le lieu où lon échange les actifs financiers (financial assets) par opposition aux actifs physiques (real assets). Ils recueillent et répartissent lépargne (savings) en fonction des taux de rendement ajustés selon le risque (expected risk adjusted returns). Ils permettent aux investisseurs de limiter les risques et leur fournissent des liquidités. Aux ÉtatsUnis, ces derniers peuvent, depuis 1990, être des investisseurs étrangers grâce à la mise en place par laSecurities and Exchange Commission (SEC)du règlement 144A (rule 144A).
Les marchés financiers sont localisés dans des places financières où existe une forte activité financière. On y trouve des institutions spécialisées dans cette activité et des individus qui travaillent dans cellesci. La localisation des places financières, aux ÉtatsUnis, est surtout le fait dune décision politique et la capitale politique est toujours différente de la capitale finan cière de façon à limiter la puissance de cette dernière. En effet, les places financières donnent loccasion aux employeurs et aux employés davoir accès à un marché du travail localement concentré ; elles renforcent le rôle de la confiance indispensable aux transactions, et elles offrent aux professionnels la possibilité de nouer des contacts formels et informels Elles reti rent de ces rôles une puissance économique.
Les places financières jouent par conséquent un rôle essentiel dans le développement écono mique, ce qui fut et demeure le cas aux ÉtatsUnis ; cest dailleurs ce pays qui possède le meilleur indice composite du développement financier intérieur incluant diverses variables : qualité des institutions, état du cadre réglementaire et judiciaire, taille des marchés privés traditionnels, degré dinnovation financière, accès au financement des résidents, efficacité
4
LESSENTIEL DES MARCHÉS FINANCIERS AUXÉTATSUNIS
des banques, volume dactivité et distribution des actifs nationaux entre les secteurs public et privé. Nous les décrirons, après avoir présenté dans une première partie les institutions finan cières qui interviennent sur les marchés, dans la deuxième partie de cet ouvrage. On distingue traditionnellement deux grandes catégories d; les instrumentsinstruments cotés dits classiquescestàdire les actions qui peuvent être soit des actions ordinaires (common stocks), soit des actions privilégiées (preferred stocks) ou, encore, des obligations (bonds)sont cotés sur les marchés au comptant. Nous les présenterons dans la troisième partie. Ceux que lon désigne sous le terme de nouveaux instruments financiers, bien quils existent depuis fort longtemps sous dautres formes, à savoir les options (options) et lesfutures,pour ce qui concerne les seuls instruments faisant lobjet de cotations sur les marchés organisés, sont cotés sur les marchés dits à terme et seront lobjet de la quatrième partie. Enfin, la cinquième partie traitera du problème essentiel quest linformation apportée aux investisseurs.