//img.uscri.be/pth/a739d6aedf1e0e68ef751b1eac6adcef25e40681
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 29,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

L'évaluation clinique en psychopathologie de l'enfant - 3ème édition

De
544 pages
À la fois traité de psychopathologie et guide pour la conduite de l’examen psychologique, la troisième édition de cet ouvrage fait la synthèse des avancées considérables faites récemment par la recherche clinique et épidémiologique en psychopathologie de l’enfant, en les éclairant par les conceptions théoriques qui semblent les plus pertinentes, qu’elles soient psychanalytiques, comportementales, cognitives ou néo-darwiniennes. Elle donne également une présentation critique des innovations introduites dans le DSM-5.
Les premiers chapitres présentent les troubles anxieux les plus fréquents, dont l’impact individuel et social est trop méconnu : angoisse de séparation, névrose d’angoisse, phobie simple, phobie sociale, névrose obsessionnelle, névrose traumatique et troubles consécutifs aux mauvais traitements, y compris aux brimades subies en milieu scolaire. Viennent ensuite les dépressions, la manie et l’hypomanie, l’hyperactivité, les troubles de la conduite et le trouble oppositionnel. Les trois derniers chapitres sont consacrés aux pathologies les plus graves : schizophrénie infantile, handicap intellectuel et autisme.
La plupart des chapitres suivent le même plan : description clinique concrète des troubles, exposé critique des données psychopathologiques et présentation d’un cas clinique.

Voir plus Voir moins
À la fois traité de psychopathologie et guide pour la conduite de l’examen psychologique, la troisième édition de cet ouvrage fait la synthèse des avancées considérables faites récemment par la recherche clinique et épidémiologique en psychopathologie de l’enfant, en les éclairant par les conceptions théoriques qui semblent les plus pertinentes, qu’elles soient psychanalytiques, comportementales, cognitives ou néo-darwiniennes. Elle donne également une présentation critique des innovations introduites dans le DSM-5.
Les premiers chapitres présentent les troubles anxieux les plus fréquents, dont l’impact individuel et social est trop méconnu : angoisse de séparation, névrose d’angoisse, phobie simple, phobie sociale, névrose obsessionnelle, névrose traumatique et troubles consécutifs aux mauvais traitements, y compris aux brimades subies en milieu scolaire. Viennent ensuite les dépressions, la manie et l’hypomanie, l’hyperactivité, les troubles de la conduite et le trouble oppositionnel. Les trois derniers chapitres sont consacrés aux pathologies les plus graves : schizophrénie infantile, handicap intellectuel et autisme.
La plupart des chapitres suivent le même plan : description clinique concrète des troubles, exposé critique des données psychopathologiques et présentation d’un cas clinique.