//img.uscri.be/pth/a97e988654a21ddd56ad4c3bbf661c6ef3f98946
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'exposition postcoloniale

De
354 pages
En Afrique de l'Ouest, les musées et les parcs zoologiques ont été créés pendant la période coloniale. Ils constituent des terrains ethnographiques particulièrement féconds, travaillés par de nombreuses transformations postcoloniales. Confrontés à la vue d'un objet rituel présenté comme une oeuvre d'art ou d'un animal sauvage en cage, les visiteurs locaux inventent de nouveaux rapports aux collections muséales entre enjeux de mémoire et logique rituelle. Quelles sont les manières qu'ont les hommes d'interagir avec les fétiches, les oeuvres d'art, les animaux et les dieux ?
Voir plus Voir moins
Julien Bondaz
L’EXPOSITION POSTCOLONIALE
Musées et zoos en Afrique de l’Ouest (Niger, Mali, Burkina Faso)
L’EXPOSITION POSTCOLONIALE Musées et zoos en Afrique de l’Ouest (Niger, Mali, Burkina Faso)
Connaissance des hommes Collection dirigée par Olivier Leservoisier
Déjà parus
Gaëlle LACAZE,Le corps mongol. Techniques et conceptions nomades du corps,2012. Pauline GUEDJ,Panafricanisme, religion akan et dynamiques identitaires aux États-Unis. Le chemin du Sankofa,2011.Lidia CALDEROLI,Rite et technique chez les forgerons mosse du Burkina Faso. Forger, apaiser, soigner, 2010. Yazid BENHOUNET,L’Algérie des Tribus, 2009. Alain BABADZAN,Le Spectacle de la culture,2009. Marion FRESIA,Les Mauritaniens réfugiés au Sénégal, 2009. Marie-Aude FOUERE,Les Relations à plaisanteries en Afrique, 2008. Natacha GIAFFERI-DOMBRE,Une ethnologue à Port-au-Prince, 2007. Véronique MARCHAND,Organisations et protestations des commerçantes en Bolivie, 2006. Roger BASTIDE,Sociologie du folklore brésilien, études afro-brésiliennes, 2006. Virginie VINEL,Des femmes et des lignages, 2005. Elisabeth CUNIN,Métissage et multiculturalisme en Colombie (Carthagène), 2004. Philippe CHAUDAT,Les mondes du vin, 2004. Serge TCHERKEZOFF,Faa-Samoa, 2003. Pascale ABSI,Les ministres du diable, le travail et ses représentations dans les mines de Potosi, Bolivie, 2003. Marc Kurt TABANI,Les pouvoirs de la coutume à Vanuatu, 2002. Roger BASTIDE,Poètes et dieux,2002. Edith Kovats BEAUDOUX,Les Blancs créoles de la Martinique, 2002. Maria TEIXEIRA,Rituels divinatoires et thérapeutiques chez les Manjak de Guinée-Bissau et du Sénégal, 2001. Nathalie COFFRE-BANEUX,Le partage du pouvoir dans les Hébrides écossaises, 2001. VirginieDEVERICOURT, Rituels et croyances chamaniques dans les Andes boliviennes, 2000. Galina KABAKOVA,Anthropologie du corps féminin dans le monde slave,2000. Anne RAULIN,L’ethnique est quotidien, 2000. Roger ADJEODA,Ordre politique et rituels thérapeutiques chez les Tem du Togo, 2000 Radu DRAGAN,La représentation de l’espace de la société traditionnelle, 1999. Marie-Pierre JULIENet Jean-Pierre WARNIER(eds),Approches de la culture matérielle, 1999.
Julien Bondaz
L’EXPOSITION POSTCOLONIALE
Musées et zoos en Afrique de l’Ouest (Niger, Mali, Burkina Faso)
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-04032-5 EAN : 9782343040325
« Non, jamais dans la balance de la connaissance, le poids de tous les musées du monde ne pèsera autant qu’une étincelle de sympathie humaine. »
Aimé Césaire,Discours sur le colonialisme(1955 : 52)
Remerciements
Ce livre est la version réduite et actualisée d’une thèse de doctorat en anthropologie financée par une allocation de recherche ministérielle, effectuée sous la direction de Michèle Cros et soutenue le 12 novembre 2009. Je tiens à remercier ma directrice de thèse, ainsi que les membres du jury, Julien Bonhomme, Mamadou Diawara, Olivier Leservoisier, Carlo Severi et Noëlie Vialles, qui m’ont encouragé à publier cet ouvrage. Leurs remarques m’ont permis de modifier certains passages, d’en supprimer plusieurs. Mon travail doit également beaucoup aux commentaires et conseils de Laurent Berger, Brigitte Derlon, Anne Doquet, Thomas Fillitz, Monique Jeudy-Ballini, François Laplantine, Luc Pecquet et Anne-Christine Taylor. Je les en remercie vivement. Sur le terrain, tout au long des recherches qui ont fourni la matière de ce livre, de nombreux interlocuteurs ont favorisé mon travail et ma réflexion, et mes remerciements sont donc multiples. Je pense en premier lieu aux responsables des différentes institutions qui m’ont accueilli, les directeurs du Musée national du Niger, Kélessi Mahamadou puis Maman Ibrahim, du Musée national du Mali, Samuel Sidibé, et du Musée national du Burkina Faso, Alimata Sawadogo, et leurs adjoints, Abdoullaye Sylla, Salia Malé et Alassane Waongo, mais aussi le directeur du parc biologique de Bamako, le Docteur Keita, et celui du Parc Urbain Bangr Weoogo à Ouagadougou, Mamadou Moustapha Sarr. Sans eux, mes recherches n’auraient pas été possibles. Je pense également aux agents de ces différents musées et parcs, responsables de section ou secrétaires, photographes ou comptables, gardiens d’objets ou soigneurs de bêtes, dont les paroles ont fourni non seulement la matière de ma réflexion, mais également, bien souvent, des témoignages d’amitié. Et c’est enfin vers mes deux familles africaines, la famille Barry à N’Tomikorobougou (Bamako) et la famille Traoré à Koubia (Niamey), que je me tourne : grâce à elles et à mon grinbamakois, les conditions de ma recherche furent avant tout des conditions familiales, heureuses donc. Quant à ma famille française, à Marielle et à Ernest, je leur dois mes recherches. Ce livre est dédié à la mémoire de Damouré Zika, Gabriel Bondaz et Abdoulaye Barry.
9