Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

L'innovation locale à l’épreuve du global

De
236 pages
Dans un contexte de mondialisation, alors que les modes de régulation se structurent de plus en plus à l’échelle internationale, la prise de décision sur les enjeux sociétaux fondamentaux tend de plus en plus à échapper aux acteurs locaux et régionaux. En même temps, en raison du désengagement des États, un nombre croissant de responsabilités sont transférées aux acteurs locaux, aussi bien en ce qui a trait au développement économique qu’à l’offre de service aux citoyens, souvent avec des ressources inférieures à celles des États. Les collectivités locales sont ainsi confrontées à deux défis : réagir de façon active et réflexive aux restructurations de l’économie mondiale et expérimenter des formules innovatrices de développement pour répondre aux aspirations et aux besoins des citoyens.
À partir de cas issus du Québec, du Canada, de la France et du Brésil, cet ouvrage présente un survol des enjeux qui touchent les acteurs locaux qui doivent innover afin de faire converger le développement économique et le développement social, et favoriser l’émergence de milieux socialement innovateurs. Il montre que c’est à travers des tensions et des compromis entre les citoyens porteurs d’innovations sociales et les instances publiques à toutes les échelles que peuvent se construire des processus de transformation institutionnelle, que ce soit en matière de syndicalisme, d’immigration, de genre ou de développement territorial. C’est grâce aux démarches participatives, partenariales et collaboratives mises en place par les acteurs sociaux à partir d’expérimentations sociales que la société pourra se transformer.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

image

image

La collection Géographie contemporaine a pour mission de diffuser des travaux de nature scientifique ou pédagogique qui permettent d’enrichir la réflexion géographique. Cette collection qui, au départ, voulait remplir un vide s’est avérée féconde. Depuis 1998, plus de trente titres ont été publiés, plusieurs ayant donné lieu à des rééditions. Analysant le monde à toutes ses échelles, du mondial au local, des travaux de chercheurs du Québec et d’ailleurs ont interrogé le territoire et les possibilités qu’il offre dans un contexte qui requiert la révision des choix de développement de nos sociétés. La collection devient ainsi ce qu’elle cherchait à être, soit une tribune en langue française pour l’analyse des territoires. Le monde, dans sa globalité, est impensable sans des repères territoriaux qu’il importe de rendre visibles. Sans ces repères, les liens sociaux sont impossibles, la préoccupation pour le bien commun disparaît et seul l’individualisme a droit de cité. Les repères territoriaux sont nécessaires pour un développement respectueux des générations futures, certes, mais aussi des collectivités qui nous entourent et avec lesquelles nous partageons la planète. C’est ce que l’éducation géographique des citoyens rend possible et c’est le défi qui a guidé et qui continuera de guider les travaux de la collection Géographie contemporaine.

Juan-Luis Klein
Directeur de la collection

L’innovation locale
à l’épreuve du global

Image

Presses de l’Université du Québec

Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2

Téléphone: 418 657-4399

Télécopieur: 418 657-2096

Courriel:puq@puq.ca

Internet:www.puq.ca

Diffusion/Distribution:

CANADA

Prologue inc., 1650, boulevard Lionel-Bertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7 Tél.: 450 434-0306 / 1 800 363-2864

FRANCE

AFPU-D – Association française des Presses d’université
Sodis, 128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77403 Lagny, France – Tél.: 01 60 07 82 99

BELGIQUE

Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél.: 02 7366847

SUISSE

Servidis SA, Chemin des Chalets 7, 1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél.: 022 960.95.32

Image

La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le «photocopillage» – s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du «photocopillage».

L’innovation
locale à l’épreuve
du global

Un défi pour les acteurs

Sous la direction de
JUAN-LUIS KLEIN, BERNARD PECQUEUR,
KIRSTEN KOOP et SID AHMED SOUSSI

Image

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales
du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

L’innovation locale à l’épreuve du global: un défi pour les acteurs

(Géographie contemporaine)

Comprend des références bibliographiques.

ISBN 978-2-7605-4442-0

ISBN Epub 978-2-7605-4444-4

HN49.C6I56 2016        307.1’4        C2016-940835-3

Image

Dépôt légal: 3e trimestre 2016

› Bibliothèque et Archives nationales du Québec

› Bibliothèque et Archives Canada

Image

Les premiers jalons de cet ouvrage collectif ont été posés lors d’un colloque tenu dans le cadre des 26es Entretiens Jacques Cartier. Organisé par le Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES) et le Laboratoire Politiques publiques, action politique, territoires (PACTE), le colloque a porté sur le thème Les innovations sociales en milieu local: espaces de gouvernance et acteurs locaux à l’épreuve de la globalisation et de la territorialisation. Il a eu lieu les 25 et 26 novembre 2013 à la Maison des sciences de l’homme de Grenoble et 44 conférenciers y ont participé. Nous tenons à remercier le Centre Jacques Cartier, qui a financé une partie importante de la réalisation de ce colloque.

L’ouvrage comme tel se situe dans le prolongement de la collaboration entre le CRISES et le PACTE, collaboration qui est destinée à se poursuivre. Ciblant davantage le thème de l’innovation sociale en milieu local, les auteurs retenus pour la publication ont retravaillé leur texte présenté au colloque et ont répondu aux exigences des responsables de la publication et des Presses de l’Université du Québec. Nous les remercions. Nous remercions également Matthieu Roy, professionnel de recherche au CRISES, qui a assuré la coordination du travail éditorial ainsi que la standardisation et une première révision des textes.

Juan-Luis Klein, Bernard Pecqueur,
Kirsten Koop et Sid-Ahmed Soussi

Image

L’innovation locale
à l’épreuve du global

Juan-Luis Klein, Bernard Pecqueur,
Kirsten Koop et Sid Ahmed Soussi

Cet ouvrage présente un survol des défis auxquels doivent faire face les acteurs locaux pour innover en matière de développement afin de faire converger le développement économique et le développement social, et de favoriser l’émergence de milieux socialement innovateurs. Les différents chapitres permettent d’analyser des dimensions particulières concernant la capacité d’innovation des acteurs en milieu local dans un contexte où, premièrement, la prise de décision sur les enjeux sociétaux fondamentaux tend de plus en plus à échapper aux acteurs locaux et régionaux en raison des modes de régulation globalisés et de l’importance croissante des instances, filières et réseaux d’échelle internationale, et où, deuxièmement, en même temps et en parallèle, de nouvelles responsabilités sont transférées aux acteurs locaux en ce qui concerne aussi bien le développement économique que l’offre de services aux citoyens, souvent d’ailleurs avec des ressources inférieures à celles que l’État central aurait engagées pour les assurer. Il en découle une situation de fortes tensions. D’une part, les acteurs sociaux dénoncent ce qu’ils considèrent comme un délestage des responsabilités de l’État social. D’autre part, de nouvelles aspirations exprimées par la société civile et les besoins non assurés par les cadres institutionnels amènent les acteurs à expérimenter des formules intégratrices de développement (Moulaert et Nussbaumer, 2008; Bellemare et Klein, 2011).

Comme résultat de cette situation, les collectivités locales sont confrontées à des défis de deux ordres: la nécessité de réagir de façon active et réflexive aux restructurations de l’économie globale (mondialisation, nouvelle division internationale du travail, flexibilisation et internationalisation de la production, normativité globale) (Sassen, 2007; Servet, 2010), et les difficultés qu’éprouvent de nombreuses collectivités à développer les aptitudes et les capacités permettant d’entrevoir des alternatives à un cadre institutionnel et organisationnel qui limite leur capacité d’action (Unger, 2015). Lorsqu’elles n’agissent pas de façon appropriée, les collectivités locales sont susceptibles d’entrer dans des processus de dévitalisation qui peuvent provoquer des problèmes graves autant pour les collectivités affectées que pour l’ensemble de la société. Ces problèmes se traduisent par des situations d’appauvrissement en termes de revenus ainsi qu’en termes de capacité de mobilisation des ressources, d’exclusion, de fracture sociale, de services insuffisants, de précarité, d’inégalités sociales et territoriales.

Plusieurs instances aux échelles globale, nationale et locale cherchent à réagir à de telles dynamiques d’appauvrissement en mettant en œuvre de nouveaux modèles d’action. Ces derniers sont fortement ancrés dans diverses facettes de l’innovation sociale (Klein, Laville et Moulaert, 2014). Les solutions que ces instances mettent en œuvre interpellent certes les collectivités directement aux prises avec des problèmes de dévitalisation à l’échelle locale (Klein et al., 2015), mais aussi la société dans son ensemble qui, comme résultat des problèmes décrits, subit des pertes considérables en termes de cohésion sociale et de capacité de mobilisation pour le bien commun (Westley, 2008). La réflexion doit donc se poser en termes locaux, car elle met en exergue les acteurs des collectivités locales, mais aussi en termes globaux, car l’action émancipatrice réalisée par les acteurs locaux requiert une transformation à l’échelle sociétale (Lévesque, 2012; Klein et al., 2016).