L'oubli de la société

De

La thèse que propose Michel Freitag dans cet ouvrage est celle d’une mutation globale de la société. Il l’examine en partant de quelques-unes des dimensions centrales de la socialité : la culture, l’identité et le politique, l’économie et la technique. Après en avoir dégagé la portée et la signification anthropologiques, il propose une interprétation de leurs transformations dans la longue durée historique, tournée vers l’évaluation critique de la réalité contemporaine.


Publié le : vendredi 17 juillet 2015
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782753538085
Nombre de pages : 328
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L'oubli de la société
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'évaluation des compétences scolaires

de presses-universitaires-de-rennes

Paysans des Alpes

de presses-universitaires-de-rennes

Profusion et pénurie

de presses-universitaires-de-rennes

suivant