//img.uscri.be/pth/dab869fe876db55cf680af4f08fb63eda6e940f4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La construction du savoir éthique dans les pratiques professionnelles

De
186 pages
Des intervenants œuvrant dans des établissements qui offrent des services dans les domaines de la santé, des services sociaux et de la petite enfance peuvent-ils construire un savoir éthique, en s'appuyant sur des échanges portant sur des situations qui les interrogent ? Quelle expérience particulière peuvent-ils alors faire de l'éthique ? Quels en sont les avantages et les limites ? Quelles en sont les conditions de réussite ?
Voir plus Voir moins

ocsnrtcuitnos-vaio-rteihuqLa Construction du savoir éthique

dans les pratiques profe

-erpta-irpfoi.dn d 1

ssionnelles

501//011 1 :565
© L’HARMATTAN, 2011
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-56596-8
EAN : 9782296565968

ocsnrtcuitnos-vaio-rteihÉthique en contextes

La Construction du savoir éthique

dans les pratiques professionnelles

uq-erpta-irpfoi.dn d 3LHARMATTAN
Éditions LHarmattan
5-7, rue de lÉcole-Polytechnique
75005 Paris

501//011 1 :565
ocsnrtcuitnoÉthique en contextes

une collection de la Fondation Ostad Elahi
éthique et solidarité humaine
reconnue dutilité publique

L’éthique ne se limite pas à une rélexion purement théorique sur le
contenu et lapplication des valeurs morales. Elle est inséparable de
laction humaine et du travail par lequel des sujets se forment eux-
mêmes au contact de leurs semblables, dans des environnements
particuliers.
Il ny a donc déthique quen contextes : contextes sociaux,
économiques, professionnels, institutionnels, géopolitiques, etc. Les
acteurs qui évoluent dans ces différents espaces, et souvent de lun à
lautre, développent des compétences et des savoirs pratiques. Leur
« sens éthique » leur permet darticuler à chaque fois les droits et
les devoirs en jeu en sefforçant de ne pas sy perdre, cest-à-dire de
trouver un modus vivendi entre des valeurs personnelles, familiales,
religieuses, et des valeurs professionnelles ou organisationnelles qui
ne leur sont pas davance ajustées.
Les enjeux concrets de ce travail, les conlits qu’il occasionne
parfois, le savoir tacite ou explicite des différents acteurs et les
stratégies qu’ils adoptent pour la résolution des conlits et la
construction dune éthique personnelle et collective, sont autant
de dimensions qu’une rélexion sur l’éthique appliquée peut tenter
dexplorer.
Ainsi, penser léthique en contextes ne se résume pas à établir la
déontologie ou les règles de bonne conduite propres à chaque type
dactivité. Il sagit plutôt, à travers des analyses menées sur des cas
concrets, déclairer les modalités pratiques de la prise de décision,
de proposer des outils nouveaux pour la rélexion et pour l’action.

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 4501//011 1 :5655
4ocsnrtcuitnoDans la même collection

Éthique et Famille, Tome 1 et 2,
2011
Sous la direction dE. Rude-Antoine et M. Pièvic

Stratégies dentreprises en développement durable,
2010
Sous la direction dE. Reynaud, avec des contributions de L. Barin Cruz,
H. Chebbi, W. Chtourou, E. Dontenwill, C. Gauthier, A. Mathieu,
M. Marais, C. J. Ney, E. Reynaud et collab.

Éthique de lentreprise : Réalité ou illusion ?,
2010
Avec des contributions de A. Anquetil, M. Bon, F. Cardot, J.-F. Connan,
L. Hirèche-Baïada, Th. Hommel, J.-J. Nillès, S. Orru, B. Saincy.

Éthique et Développement durable,
2010
Sous la direction de lIFORE, avec des contributions de D. Bourg,
D. de Courcelles, A. Létourneau, P. Ponsart-Ponsart, Cl. Revel, A. Touraine,
P. Viveret. Introduction de M. Pappalardo.

Éthique et crise inancière,
2009
Avec des contributions de A. Benassy-Quéré, J.-Ch. Le Duigou,
B. Esambert, D. Lamoureux, J.-F. Pécresse, Ch. Walter.

La Musique à l’esprit : Enjeux éthiques du phénomène musical,
2008
Sous la direction de J. During, avec des contributions de L. Aubert,
A. Didier-Weil, J. During, G. Goormaghtigh, E. Lecourt, F. Picard,
P. Sauvanet, B. Stiegler et J. Viret.

Validité et limites du consensus en éthique,
2007

Sous la direction dA. Létourneau et B. Leclerc, avec des contributions de
N. Aumonier, G. Beauregard, L. Begin, A.-M. Boire-Lavigne,
G. Caron, D. Boucher, J. Fortin, R. Lair, A. Le Blanc, J.F. Malherbe,
P. Martel, M. Monette, S. Mussi, L. Rochetti, G. Voyer.

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 5501//011 1 :565
ocsnrtcuitnoQuavons-nous fait du droit à léducation ?,
2007
Avec des contributions de M. Assémat, G. Azoulay, F. Boissou,
B. Bourgeois, H. Cohen, M. Kostova, M. Méheut, A. de Peretti,
J. Salame Sala, B. Stiegler et des interviews de M.-C. Restoux-Gasset et
J.-F. Connan.

Éthique et solidarité humaine à lâge des réseaux,
2006
Avec des contributions de Ph. Breton, H. Le Crosnier, C. Henry, P. Mathias,
S. Missonnier, P. Pérez, V. Peugeot, P. Soriano.

Trois Écoles québécoises déthique appliquée : Sherbrooke, Rimouski et
Montréal,
2006
A. Letourneau, F. Moreault (collab.).

L’Éthique individuelle, un nouveau déi pour l’entreprise,
2005
Avec des contributions dA. Ballot, L. Bibard, G. Even-Granboulan,
C. Ganem, M. Grassin. Préfacé par M. Bon.

Éthique et éducation.
LÉcole peut-elle-donner lexemple ?,
2004
Avec des contributions de B. Bourgeois, J. Costa-Lascoux, B. Elahi,
J. Houssaye, B. Kriegel, C. Mollard, E. Morin, D. Ottavi, A. Peignault,
J.-C. Pettier, R.-M. Saugey, L. Villemard, J. Wimberley, L. Wirth.

Intervenir auprès des familles
Guide pour une rélexion éthique,
2004
Sous la direction de P.-P. Parent, avec des contributions de B. Boulianne,
M. Beaulieu, M. Dumais.

Le Souci éthique dans les pratiques professionnelles
Guide de formation,
2004
Sous la direction de P. Fortin et P.-P. Parent.

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 6501//011 1 :565
6ocsnrtcuitnos-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 7Auteurs

Pierre Fortin

Bruno Leclerc

Pierre-Paul Parent

Simonne Plourde

Dany Rondeau

Université du Québec à Rimouski

501//011 1 :565
ocsnrtcuitnos-vaio-rteihuq-eprati-prof.indd 8501//011 1 :5659
ocsnrtcuitnoSommaire

Introduction .........................................................................................................13

CHAPITRE I : Cadre général de la recherche .......................................17

1. Contexte social témoignant de la pertinence de cette recherche ..................19
2. Problématique traitée ...................................................................................22
3. Cadre théorique de la recherche. ..................................................................23
3.1 De lidentité à la subjectivité ...............................................................23
3.2 La possibilité de la mise à jour dun savoir singulier ..........................27
4. Hypothèse ....................................................................................................29
5. Objectifs de la recherche . ............................................................................29
6. Démarche méthodologique ..........................................................................30
6.1 Une démarche narrative de type dialogique ........................................30
6.2 Un accompagnement spéciique de l’expérience
. ................................30
6.3 Un retour sur lexpérience à travers un travail danalyse
de la dimension éthique des énoncés des participants ........................30
6.4 Au terme de la recherche, le recueil des éléments de contenu
issus dun retour sur lexpérience vécue par les intervenants. .............31

CHAPITRE II : Les Groupes de dialogue .............................................33

1. Présentation des groupes ..............................................................................35
1.1 Les Centres de réadaptation en déicience intellectuelle (CRDI)
........36
1.2 Les regroupements de Centres de la petite enfance (RCPE) ...............36
1.3 Les services de psychiatrie infantile et juvénile (SPIJ) .......................37

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 99

501//011 1 :565
ocsnrtcuitno2. Cheminement réalisé au sein de chaque groupe ..........................................38
2.1 Le groupe du RCPE .............................................................................38
2.2 Le groupe du CRDI (Bas-Saint-Laurent) ............................................39
2.3 Le groupe du SPIJ. ...............................................................................41
2.4 Le groupe du CRDI (Ville de Laval) ...................................................42
3. Attentes des chercheurs et animation des rencontres ...................................44
3.1 Attentes des chercheurs animant les rencontres du RCPE ..................45
3.2 Le groupe de travail du CRDI du Bas-Saint-Laurent .........................46
3.3 Le groupe de travail du SPIJ du CRSSS de Rimouski ........................48
3.4 Le groupe de travail du CRDI Normand-Laramée
(Ville de Laval) ....................................................................................49
4. Quelques thèmes et questions éthiques soulevés lors des rencontres .........50
4.1 Mission de lorganisation et autonomie professionnelle .....................51
4.2 Les limites de lintervention face à lautorité parentale ......................51
4.3 Les frontières de lengagement professionnel .....................................52
4.4 Des responsabilités et des obligations morales en conlit
. ...................52
4.5 Souci parental et autonomie d’un adulte déicient
. ..............................53
4.6 Discrétion et obligation de divulgation ..............................................53
4.7 Valeurs personnelles et valeurs spéciiques à une équipe
....................54

Chapitre III
:
La Construction du savoir éthique :
Regard sur lexpérience .........................................................................55

1. Comment advient léthique ? .......................................................................59
1.1 Lexpression dun sentiment ................................................................59
1.2 On dénonce quelque chose ..................................................................60
1.3 On interroge et on sinterroge. .............................................................61
1.3.1 Une juste interprétation de la situation et de ce qui
est en jeu......................................................................................61
1.3.2 Ses attitudes, ses opinions, ses comportements,
ou ceux des autres .......................................................................63
1.3.3 Le sens, la inalité et les limites de l’intervention

professionnelle ............................................................................64
1.3.4 Le sens des notions et des concepts .............................................66
1.3.5 La bonne action à poser ...............................................................68
2. Un questionnement basé sur un certain nombre de référents ......................71
2.1 La référence aux valeurs ......................................................................71

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 0101

501//011 1 :56511
01ocsnrtcuitno2.2 La référence à un idéal. ........................................................................74
2.3 La référence aux normes (règles administratives ou déontologiques) 76
3. Léthique : un savoir et une posture .............................................................78
3.1 Léthique : lobjet dun savoir ............................................................79
3.1.1 Le rapport aux normes .................................................................80
3.1.2 Le rapport à la clinique et à la dimension
technique des problèmes .............................................................80
3.2 Léthique : ce quelle est ......................................................................81
3.2.1 Se questionner en vue dagir .......................................................81
3.2.2 Avant d’agir : réléchir au sens de l’action
..................................82
3.2.3 La présence dune question dont on peut débattre ......................83
3.3 Léthique comme posture.....................................................................84
4. La migration vers un savoir .........................................................................86

CHAPITRE IV

: LÉvaluation de la démarche par les participants. ......89

1. Les attentes des participants. ........................................................................91
2. Les conditions de réussite de la démarche ...................................................94
2.1 Lengagement.......................................................................................95
2.2 La composition du groupe ...................................................................96
2.2.1 Les avantages et les inconvénients de lhomogénéité du groupe 96
2.2.2 La présence des personnes extérieures au sein
des groupes. .................................................................................97
2.3 Les exigences du dialogue ...................................................................99
2.4 La procédure de délibération .............................................................102
2.5 Les styles danimation .......................................................................103
3. Bilan de la démarche réalisé par les participants .......................................108

CHAPITRE V
:
La Construction du savoir éthique :
Analyse théorique ................................................................................115

1. Lapproche narrative ..................................................................................120
2. La lecture psychanalytique : la question du sujet, une question centrale .125
2.1 Une dimension subjective sans cesse interrogée par la pratique .......126
2.2 Une position subjective mise en question par des tensions

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 1111

501//011 1 :565
ocsnrtcuitnointernes à résoudre .............................................................................128
2.3 Assumer une position éthique : enjeu du sujet ..................................129
3. Une lecture tirée de léthique reconstructive ............................................131
4. La question de lidentité : une lecture philosophico-sociologique ............138
4.1 L’identité personnelle, première coniguration de l’identité
. ............139
4.2 Des types didentité en tension .........................................................140

CHAPITRE VI
:
Considérations critiques sur les conditions
pratiques de lexpérience .....................................................................145

1. À qui sadresse la démarche proposée ? ...................................................149
1.1 Une opposition entre deux éthiques . .................................................149
1.2 Lenvironnement organisationnel .....................................................153
2. Lanimation et laccompagnement des groupes ........................................155
2.1 Accompagnement effacé, assistance ou suppléance ? .......................156
2.2 La nécessaire présence dun expert en éthique ? ...............................160
3. La nécessité dune formation à léthique ..................................................161
4. Analyse rétrospective ou analyse prospective ? ........................................162

Conclusion : Un savoir éthique dordre expérientiel .......................................167

Biographies .......................................................................................................177
Autres publications de, ou sous légide de la Fondation Ostad Elahi,
aux éditions LHarmattan ..................................................................................181

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 2121

501//011 1 :56531
21ocsnrtcuitnoINTRODUCTION

Des intervenants uvrant dans des établissements qui offrent
des services dans les domaines de la santé, des services sociaux
et de la petite enfance peuvent-ils construire un savoir éthique,
en sappuyant sur des échanges portant sur des situations qui les
interrogent ? Quelle expérience particulière peuvent-ils alors faire
de léthique ? Quels en sont les avantages et les limites ? Quelles en
sont les conditions de réussite ? Voilà les principales interrogations à
lorigine de cet ouvrage, qui veut rendre compte du travail accompli
par quelques chercheurs québécois qui ont accompagné pendant
quelques années quatre groupes dintervenants en pratique sociale.
* * *Dans le premier chapitre, les auteurs présentent le contexte et la
pertinence de leur recherche, la problématique, les objectifs visés
et la méthodologie quils ont convenu dadopter au départ de leurs
travaux.
Le deuxième chapitre rend compte de la démarche entreprise
par les quatre groupes de participants à la recherche et décrit leurs
particularités. On y trouve dabord la présentation des groupes,
la mission et le champ dactivités de lorganisme auquel ils sont
rattachés. On décrit ensuite le cheminement particulier que chaque
groupe a suivi, alors quil était accompagné par une équipe de deux
ou trois chercheurs. Puis les auteurs exposent leurs attentes ainsi que
la démarche et le style danimation privilégiés dans le groupe dont
ils ont eu la charge. Ils mentionnent enin quelques thèmes traités
par chacun de ces groupes au cours de leurs discussions et certaines
questions éthiques sy rattachant.

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 3131

501//011 1 :565
ocsnrtcuitnoIntroduction

Le troisième chapitre expose les analyses du contenu que les
chercheurs ont tirées des discussions au sein des quatre équipes
participantes. Cette analyse a permis de découvrir comment advient
léthique, lorsque, dans un groupe de discussion, des intervenants
doivent présenter une situation ou un cas qui, à leur avis, soulève
des questions dordre éthique. Lanalyse des échanges qui ont
fait lobjet de ces rencontres met en relief le passage progressif
de lexpression dun certain nombre de sentiments, à un travail
rélexif qui s’exprime, entre autres, sous forme d’interrogations,
de recherche de compréhension, de quête de sens. Elle permet
également d’identiier ce à quoi il est fait référence dans la discussion
dune situation problématique, lorsquon laborde sous langle
éthique : on y retrouve un certain nombre de valeurs, de normes,
de règles, didéaux dordre personnel ou professionnel ; il est aussi
question de la dificulté que l’on éprouve dans certaines situations
à exprimer ces référents dans les interventions. Dans lanalyse des
verbatims, les chercheurs ont pu découvrir la compréhension que les
participants avaient de léthique et ce qui les amenait à la distinguer
d’autres dimensions de la pratique. Enin, ils ont identiié ce que
signiiait pour les participants le fait d’adopter une posture éthique
dans lexercice de leur profession.
Dans le quatrième chapitre, les chercheurs rendent compte de ce
que les participants à lexpérience ont exprimé lors de lévaluation
que chaque groupe a faite au terme des trois années de la recherche.
On y retrouve leurs attentes quant au projet, à leur pratique et à
leur évolution personnelle. Ils dégagent ce que les participants
ont souligné à propos des conditions de réussite de la démarche :
conditions qui portent à la fois sur la qualité des personnes, sur la
composition des groupes, sur les exigences particulières associées
au dialogue, sur la procédure de délibération choisie au cours de
lexposé des situations, ainsi que sur le style danimation privilégié.
Enin, l’analyse des bilans faits par les participants attire l’attention
sur limportance quils accordent à une démarche de ce type, ainsi
que sur les gains quils estiment avoir tirés de lexpérience en terme
de savoir-faire et de savoir-être éthiques.
Les cinquième et sixième chapitres portent sur quelques questions
plus théoriques qui ont surgi tout au long de la recherche et jettent
un regard critique sur les effets produits sur les participants. En
abordant ces questions, les chercheurs poursuivent leur rélexion sur
les théories et les approches en éthique qui leur ont servi de référents

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 4141

501//011 1 :565L aocsnrtcuitnod uasovrié htqieu 1ad5snl sep arituqsep orefssoinnleels
nIrtdou1c4itnoocsnrtcuitno La construction du savoir éthique dans les pratiques professionnelles

et de cadres théoriques. Ils veulent ainsi faire le point sur ce que cette
recherche a ajouté au savoir
sur
l’éthique, et plus spéciiquement à
la compréhension de ce qui entre en jeu quand se construit un savoir
éthique lié à une pratique dintervention.
* * *Les auteurs estiment essentiel que les intervenants, quel que soit
leur champ de pratique, puissent avoir le loisir déchanger sur
les problèmes complexes quils rencontrent. Et ce, sous langle
éthique. En faisant un retour sur leurs interventions et leurs prises
de décision, ils peuvent ainsi prendre un recul rélexif indispensable
pour offrir des services de qualité. Or, dans les milieux auxquels
les chercheurs se sont intéressés, le temps et les occasions pour de
tels échanges nexistent pas ou demeurent extrêmement rares et
dépendent de moments fortuits et informels. Ou encore ils prennent
place dans le cadre des activités dun comité déthique liées à la
réalisation de mandats précis. Pour que ces temps de rélexion
puissent exister, il faut en faciliter la réalisation et mettre en place les
conditions qui vont rendre les échanges fructueux. En sinspirant de
la démarche dialogique proposée dans cet ouvrage, les intervenants
pourront contribuer à la construction dun savoir éthique, extrait
de lexpérience du réel auquel ils se confrontent quotidiennement.
Ils pourront mieux dégager les enjeux éthiques en cause dans leurs
pratiques pour en tirer quelques bénéices, tant sur le plan du savoir-
être que sur celui du savoir-faire.
Il est souhaitable que les résultats de cette recherche suscitent
également un intérêt de la part des comités déthique clinique et/
ou de la recherche et quils en découvrent les avantages. Avant de
sengager dans le type dexpérience ici décrite, et évaluée tant par
les participants que par les chercheurs qui les ont accompagnés, ils
seront à même dapprécier les objectifs particuliers de la démarche
dialogique qui lanime, sans minimiser les écueils et les contraintes
particulières auxquels toute tentative de dialogue doit faire face dans
les pratiques sociales.

* * *Les auteurs de cet ouvrage sont très reconnaissants à légard des
personnes qui ont participé aux groupes de discussion, en raison de
leur collaboration remarquable. Il sagit de groupes de personnes
provenant des organismes suivants : le Centre de réadaptation
en déicience intellectuelle du Bas-Saint-Laurent, le Centre de

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 5151

501//011 1 :565
ocsnrtcuitnoIntroduction

réadaptation en déicience intellectuelle Normand-Laramée de
Ville de Laval, le Regroupement des Centres de petite enfance de
la région de Québec/Chaudière-Appalaches, ainsi que le Service de
psychiatrie infantile et juvénile du Centre de santé et des services
sociaux de Rimouski-Neigette.
Ils tiennent à souligner lapport des personnes qui ont contribué à
lanalyse des données, en qualité dagents de recherche : Christiane
Lecomte, Geneviève Issalys, Nancy Gagnon, Guy Nadeau et Steeve
Bradette.
Sous la codirection des professeurs Pierre-Paul Parent et Pierre
Fortin (Université du Québec à Rimouski), les chercheurs

sont les
professeurs Bruno Leclerc, Simonne Plourde et Dany Rondeau
(Université du Québec à Rimouski), Jean-Pierre Béland et Marc
Jean (Université du Québec à Chicoutimi), le directeur Richard
Lachapelle (Service des ressources humaines, Centre de réadaptation
intellectuelle de Québec) et Mme Renée Proulx, professeure associée
à lUniversité du Québec à Montréal (Département de communication
sociale et publique) et coordonnatrice aux activités de recherche et
de transfert des connaissances (Centre de réadaptation en déicience
intellectuelle Gabrielle-Major, Montréal).
Cet ouvrage a été rendu possible grâce à une subvention du
Conseil de la recherche en sciences humaines du Canada (CRSHC).

s-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 6161

501//011 1 :565
nIrtdou1c6itnoocsnrtcuitnos-vaio-rteihuq-erpta-ipCHAPITRE I

Cadre gén

or.fnidd 1 7éral de la recherche

501//011 1 :565
ocsnrtcuitnos-vaio-rteihuq-erpta-irpfoi.dn d 81501//011 1 :56591