Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

La Courtisane et les seigneurs colorés et autres essais

De
256 pages
En 1982, dans les 25 essais qui composent Apollon sonore, l'auteur a commencé de publier en forme d'Esquisses des projets d'études de mythologie qu'il n'envisage plus de mener ŕ leur terme, se bornant ŕ définir les problčmes et ŕ donner les principaux éléments de solution. Le présent recueil présente une seconde série d'Esquisses (26-50).
Les premičres concernent l'Inde et, aprčs Alexandre, les rapports de l'Inde avec l'Occident grec. Pour la premičre fois, d'importantes traditions bouddhiques apportent leur contribution ŕ l'étude comparée des religions indo-européennes.
Une dizaine d'Esquisses continue l'exploration de la religion des Scythes et des traditions qui survivent chez leurs derniers descendants, les Ossčtes du Caucase. Sur tous ces points encore, la véracité des témoins grecs, et d'abord d'Hérodote, d'une part, l'étonnante fidélité de la mémoire populaire d'autre part, se laissent vérifier.
Par un échantillonnage sur la plupart des domaines de l'ensemble indo-européen, un dernier groupe d'Esquisses montre le type des questions nouvelles ou anciennes que l'étude comparative permet d'aborder avec précision : ŕ Rome, l'univers tel que le divisaient les augures, puis la fonction d'une divinité évanescente, Hora, parčdre de Quirinus ; chez les héros de l'Iliade, l'opposition de la 'fougue' utile et de la mauvaise 'rage' ; la byline russe sur les trois derniers voyages du grand héros Il'ja de Mourom et l'interprétation d'une idole quadricéphale de Galicie, etc.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Bibliothèque desScienceshumaines
GEORGESDUMÉZIL
LACOURTISANE ETLESSEIGNEURS COLORÉS ETAUTRESESSAIS
Vingt-cinqesquisses de mythologie (26-50)
nrf
GALLIMARD
©Éditions Gallimard,1983.
PRÉFACE
Cen'estpassansmélancoliequejeproposecetteseconde séried'étudesenformed'esquisses,c'est-à-dire«d'énoncésde problèmesavec,pourchacun,cequimesembleêtreleprinci-palmoyendesolution».J'auraisaiméenconduirequelques-unsàmaturité,maislesmotifsdecespublicationsfœtales, sinonembryonnaires,exposéesdansApollonsonore,entêtede lapremièresérie,sefontdesaisonensaisonplusimpérieux. Cettefoisencore,jecomptesurlacharitédechercheursmoins presséspourjoueràmaplacelescouveusesartificielles.Com-metoutedéconvenuecomportesapartd'avantages,cettepro-cédure,découvrantànul'essentiel,peutdumoinsaiderlesjeu-nesgénérationsàprendreencomptequelquespérilsauxquels ellesneparaissentpastoujourssensibles.Carledanger,pour nosétudes,n'estplus,commeilyatrenteouquaranteans,de sevoirétoufféesdansl'œuf,excluesdelahautesociétéscienti-fiquec'estplutôt,aujourd'hui,l'affluxdetravailleursdebonne volonté,parfoisinsuffisammentprémuniscontreplusieursten-tationsquejeconnaisbienpourenavoirpâtijusqu'en1938,et plustardpeut-être,etqui,cesannées-ci,ontétéresponsablesde nouveauxdégâts. Lapremièretentationestcequ'onpourraitappelerlatenta-tiondumanuel.Pourcertains,lacomparaisondesdiverses idéologiesindo-européenneshistoriquementattestéesaétabli d'oresetdéjàdesconcordancesasseznombreusesetassezsûres pourqu'onpuisseenfaireunbilan,pourqu'onosedécrire l'idéologieprimitivedesIndo-Européensindiviscommeonle faitpourunematièreobservable.Cetteattitudea,deplus, l'avantagederejetercinquanteansd'effortsdansunesortede
Préface
préhistoire,intéressantepourlesseuleschroniques,mais rem-placéeavantageusement,pourl'avenir,parl'exposédeses résultatslaplaceestainsidéblayéepourdejeunesambitions, presséesdeseposerentêteouaucentredel'étude,enchefs d'état-major,alorsque,pourlongtempsencore,c'estd'avant-postesqu'onaurabesoin,et,sipossible,d'éclaireurs.Récem-ment,undecessimplificateurs,medonnantàliresonprojetde compilation,lecommentaitendisant«IIfautquecesoitau point,parceque,dorénavant,c'estàcelaqu'onseréférera.»Je nepuisquerecommanderplusdepatienceetplusdemodestie. Lesrésultatsacquisnesontencoreniassurés,niorganisésà ce point,larechercheestenpleindéveloppement,deséléments inattendussontchaqueannéedégagés,dontlasommeobligera sansdouteàrééquilibrerl'ensemble.Et,surtout,unefamiliarité attentiveaveclaprogressiondifficile,aveclesméandresetles impassesdesenquêtesestplusformative,plusexcitantemême quelalectured'unmanuelprématuré. Ladeuxièmetentationestdecroirequ'ilsuffitdesepencher surlestextespourycueillirparbrasséesdessurvivancesindo-européennes,notammentdesstructurestrifonctionnelles.Avec unoudeuxcoupsdepouce,quisontparfoisdevraistoursde prestidigitation,oubienenréunissantartificiellementdesélé-mentsdisparates,eninterprétantetensupposantbeaucoup,on aproposéquantitédetriadesdecetype,quine«tiennent»pas letempsd'unelecture.Ilenestdemêmepourd'autresdossiers, parexempleceluides«troispéchésduguerrier»,qu'ilserait pourtantpossible,dèsmaintenant,degrossirdequelquesbons spécimens. Latroisièmetentationviseunesorteparticulière,maisnom-breuse,detravailleurs.La«mythologiecomparée»,commeà sesdébuts,attirefacilementleslinguistes,quiontportéàun hautdegréderéussitela«grammairecomparée»deslangues indo-européennes.D'où,d'abord,unetendanceàsurestimer l'importancedescorrespondancesétymologiques,nonseule-mentpourappuyerunesolution,maispourposerdesproblè-mes,quisontsouventdefauxproblèmes.Pardesartificespho-nétiqueshabiles,onranimedevaineséquations,commecelles quej'avaisdéjàrelevéesmoi-mêmeilyaundemi-siècleetque j'aiformellementrestituéesparlasuiteàleurvanitéouàleur néanttelceKentauros-Gandharva,auquelMeillet,unjour
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin